D’étonnantes armes cérémonielles découvertes à Oman


Des armes à l’Âge de pierre ont été retrouvées dans la Péninsule Arabique. La particularité de ses armes, elles ne sont pas fonctionnelles, probablement qu’elles étaient destinées à des divinités
Nuage

 

D’étonnantes armes cérémonielles découvertes à Oman

Deux carquois en cuivre et bronze datés de l'Age du Fer (900-600 av.JC) découverts sur le site de Mudhmar dans le sultanat d'Oman. CREDIT: Guillaume Gernez/Mission archéologique Française en Oman Central

Deux carquois en cuivre et bronze datés de l’Age du Fer (900-600 av.JC) découverts sur le site de Mudhmar dans le sultanat d’Oman. CREDIT: Guillaume Gernez/Mission archéologique Française en Oman Central

Par Bernadette Arnaud

Des armes cérémonielles en bronze vieilles de plus de 2500 ans ont été mises au jour pour la première fois dans la péninsule arabique.

ARABIE. Carquois, flèches, poignards, haches… Un exceptionnel ensemble d’armes en bronze datant de 900 à 600 avant notre ère (Age du Fer II) a été découvert pour la première fois dans le sultanat d’Oman, au sud de la péninsule arabique. Rarissimes, ces vestiges ont été retrouvés dispersés sur le sol d’un antique complexe architectural, par les chercheurs d’une mission archéologique française dirigée par Guillaume Gernez, du laboratoire ArScan du CNRS et de l’université Paris Ouest Nanterre, un spécialiste de l’armement en métal au Proche et Moyen Orient. Située dans la région d’Ad-Dakhiliyah, à la limite des oasis et du désert du Rub‘ al-Khali, la localité d’Adam, où ont été effectuées ces trouvailles, est longtemps restée en dehors des zones explorées par les scientifiques.

C’est pourtant là, au pied du massif montagneux du Jabal Mudhmar, qu’à l’intérieur d’un édifice étudié depuis 2011, les chercheurs ont eu la surprise de découvrir dans une pièce ces carquois en bronze, et leurs flèches… représentés en modèles réduits ! Leur étonnement ne s’est pas arrêté-là. arcs en bronze

En plus de cette panoplie d’armement, ont aussi été exhumés « cinq haches de combat, cinq poignards à pommeau en forme de croissant, une cinquantaine de pointes de flèches », ainsi que cinq arcs complets.

« De tels objets sont totalement inédits : aucun arc en métal n’était connu en Arabie ou au Moyen Orient jusqu’à présent », a expliqué Guillaume Gernez, dans un document du CNRS.

Arcs cérémoniels en bronze (70cm) datant de l’Age du Fer (900-600 av.JC) mis au jour dans le Sultanat d’Oman © Guillaume Gernez/Mission archéologique française en Oman Central 

 

Que peut signifier une telle découverte ?

Selon les archéologues de la mission soutenue par le ministère français des Affaires étrangères et celui omanais du patrimoine et de la culture, « le caractère non utilitaire de la plupart de ces armes pourraient indiquer qu’elles aient été conçues pour être offertes à des divinités guerrières ».

Ce que la présence d’éléments liés à des pratiques cultuelles (débris d’encensoirs, petits serpents* de bronze, etc), tendraient à suggérer. Mais cette découverte soulève plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. De prochaines fouilles archéologiques sont prévues pour tenter de mieux appréhender les raisons pour lesquelles de telles armes en métal ont pu être fabriquées. 

*Dans d’autres parties de la péninsule arabique, des fouilles archéologiques réalisées dans des périodes comparables de l’âge du fer ont mis en évidence l’existence d’habitats fortifiés placés sous la protection d’un dieu incarné sous la forme d’un serpent. Les animaux étaient particulièrement présents dans les cultes préislamiques du panthéon sud-arabique.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Le Saviez-Vous ► À quoi servent les mystérieuses flèches géantes que l’on peut trouver au sol aux Etats-Unis ?


Des grosses flèches apparaissent sur le sol américain, surtout à l’ouest du pays. On se doute bien qu’ils servent à indiqué la route, mais quelle est la destination ? Et depuis quand ces flèches qui sont encore utilisées par des pilotes d’avions ?
Nuage

 

À quoi servent les mystérieuses flèches géantes que l’on peut trouver au sol aux Etats-Unis ?

 

<a href="http://en.wikipedia.org/wiki/Airway_beacon#mediaviewer/File:Transcontinental_Air_Mail_Route_Beacon_37A.jpg">Remnants of Transcontinental Air Mail Route Beacon 37A, atop a bluff in St. George, Utah / Dppowell </a> via Wikimedia Commons

Remnants of Transcontinental Air Mail Route Beacon 37A, atop a bluff in St. George, Utah / Dppowell via Wikimedia Commons

Saviez-vous que des flèches en béton parsemaient çà et là le sol des Etats-Unis? Le City Lab partage sur son site quelques images de ces flèches en béton prises par Google Maps. Un utilisateur en a répertorié au moins 117.

Comme celles-ci:

Google Maps

Google Maps

Curieux? En réalité ces flèches servaient de repères nocturnes aux avions de la poste aérienne américaine dans les années 1920. Elles traversaient l’Amérique et indiquaient le chemin de New York à San Francisco. City Lab rapporte que l’ambassadeur de la Nasa, Patrick Wiggins, a récemment expliqué la manière dont ces balises marchaient à l’Universities Space Research Association:

«Tous les 16 kilomètres, les pilotes passaient au-dessus de flèches en béton de 21 mètres qui étaient peintes en jaune fluo sur le sol. Au centre de chaque flèche il y avait une tour en métal de 15,5 mètres, surmontée d’un girophare de millions de bougies (unité de mesure de l‘intensité lumineuse). Sous le girophare il y avait deux lumières pointant vers l’avant et vers l’arrière le long de la flèche.  Les lumières flashaient un code pour identifier le numéro de la balise. S’il le fallait, un générateur positionné au bout de chaque flèche alimentait la balise et les lumières». 

De nos jours, l’état du Montana utilise encore ces balises. Les pilotes se repèrent grâce à 19 d’entre elles lorsqu’ils survolent les montagnes de nuit.

http://www.slate.fr/

Moomoo, le chat qui a survécu avec une flèche en travers de sa tête


Un chat  chanceux dans sa mal chance. Il n’aura probablement pas de séquelle et pourra continuer a faire sa petite affaire
Nuage

 

Moomoo, le chat qui a survécu avec une flèche en travers de sa tête

 

Moomoo, le chat néo-zélandais qui a survécu à une flèche plantée dans sa tête. THE NEW ZEALAND HERALD

INSOLITE – Opéré lundi soir, ce félin néo-zélandais est un miraculé…

Du jamais vu. A la clinique vétérinaire de Wainuiomata (Nouvelle-Zélande), les médecins n’en ont pas cru leurs yeux quand Donna Ferrari leur a amené lundi en catastrophe son petit chat Moomoo… le crâne perforé de part et d’autre par une flèche d’arc (EDIT: un internaute nous signale qu’il s’agit en fait d’un carreau d’arbalète).

Elle l’avait retrouvé un peu plus tôt terré dans un buisson avec en travers de la tête un objet qu’elle avait d’abord pris pour un jeu d’enfant, a rapporté le New Zealand Herald. Opéré en urgence dans la soirée dans le service vétérinaire de l’université de Massey, le chat est un véritable miraculé.

«La flèche a percé juste au-dessus de l’œil mais est passée quelques millimètres au-dessus du crâne, donc cela n’a pas touché le cerveau du tout», a expliqué le chirurgien vétérinaire Jonathan Bray.

«Le nez et l’orbite de l’œil sont légèrement blessés mais c’est un chat extraordinairement chanceux. La rapidité du coup qui l’a frappé a aussi dû être très effrayante, donc il est très courageux,» a-t-il ajouté, assurant qu’il n’aurait ni douleur, ni séquelle à long terme.

http://www.20minutes.fr/