L’histoire volcanique des manchots révélée par leurs fientes


Les fientes d’animaux peuvent dévoiler beaucoup de choses. Chez les manchots, ils ont trouver des fientes et ils ont pu remonter à 7 000 ans à la péninsule antarctique. La colonie aurait pourtant pu disparaitre au moins 3 fois à cause de l’éruption d’un volcan. Les changements climatiques pourraient ne pas être fatals pour eux
Nuage

 

L’histoire volcanique des manchots révélée par leurs fientes

 

L’analyse de fientes de manchots papous vieilles de 7.000 ans a permis à des chercheurs de déterminer que des éruptions volcaniques avaient quasi éradiqué trois fois une colonie d’Antarctique.

Beaucoup d’études ont lié la fluctuation des populations de manchots ces dernières décennies aux variations de température, au réchauffement climatique et à l’importance de la calotte glacière.

Une équipe internationale de scientifiques emmenée par British Antarctic Survey (BAS), le programme britannique en Antarctique, a voulu étudier l’évolution à plus long terme de la population de manchots papous d’Ardley Island, près de la péninsule antarctique, qui compte actuellement environ 5.000 couples, selon un communiqué publié mardi.

Ces chercheurs ont effectué pour ce faire des analyses chimiques de dépôts de guano et de cendres volcaniques au fond d’un lac de l’île, qui leur a permis de remonter 7.000 ans en arrière.

Les conditions climatiques dans la zone ayant été globalement favorables depuis 7.000 ans, les scientifiques, dont les conclusions sont publiées cette semaine dans Nature, ne s’attendaient pas à des changements radicaux dans la population de manchots.

D’où leur surprise quand ils ont découvert que la colonie avait été quasiment éradiquée à au moins trois reprises en raison des retombées de cendres liées à l’éruption d’un volcan sur l’île de Deception Island située à une centaine de kilomètres.

« Il a fallu, en moyenne, entre 400 et 800 ans pour que la colonie se reconstitue », a indiqué dans le communiqué Steve Roberts, du BAS.

« Cette étude révèle l’impact grave des éruptions volcaniques », observe Claire Wadula, une autre scientifique.

« Une éruption peut enterrer les petits. Si les adultes peuvent fuir à la nage, les petits ne survivent pas dans les eaux gelées. Les lieux de nidification peuvent se trouver enterrés et rester inhabitables pendant des centaines d’années », a-t-elle ajouté.

« Les variations des populations de manchots sur la péninsule antarctique avaient été liées aux variations du climat et de la banquise, mais l’impact potentiellement dévastateur sur le long terme de l’activité volcanique n’avait pas été auparavant envisagé », a-t-elle poursuivi.

http://www.lepoint.fr/

Le Saviez-Vous ► Faits étonnants que vous ignoriez sûrement sur… les excréments


Faits étonnants que vous ignoriez sûrement sur… les excréments

Désolée pour le sujet mais, même ces déchets du corps ont leur moment de ‘’gloire’’ Qu’on les appellent excréments, selles, étrons, fientes, cacas, ce n’est pas trop ragoutant, surtout quand certains ont pensé de faire de la saucisse avec les selles de bébés .. wouahhhhh !!! et bien d’autres faits  »emmerdant »…
Nuage

SCATO –

10 infos insolites que vous n’imaginiez peut être pas sur les colombins.

L'oeuvre "Complex Pile" par le polémique Paul McCarthy exposée à Honk-Hong. 

L’oeuvre « Complex Pile » par le polémique Paul McCarthy exposée à Honk-Hong.  Photo : Sipa

► 355.000.000 

Tous les jours, chaque être humain produit en moyenne 200g de déchets (plus ou moins) solides. Multiplié par le nombre d’humains et le nombre de jours par an, cela donne un chiffre hallucinant de 350 millions de tonnes. Qu’il faut ensuite traiter. D’ailleurs, le temps que vous lisiez ces lignes, 200 tonnes en ont été produits.

► Qui veut goûter des saucisses aux selles de bébés ?

Des chercheurs espagnols ont inventé des saucisses très particulières, composées de souches de bactéries récupérées sur des selles de bébés. Selon eux, ces saucisses d’un genre particulier permettraient de prévenir les infections urinaires, de traiter la dépression et d’éviter la… constipation.

« Pluie de merde » dans le Sud Ouest 

A l’été 2010, à Saint-Pandelon, petite commune des environs de Dax, les habitants ont eu la désagréable surprise d' »en » voir tomber du ciel. Les habitants ont pensé à des toilettes d’avion purgées en plein ciel mais vérification faite, aucune ligne d’avion passaient par là. Les habitants, bien embêtés, n’osaient plus manger les légumes du jardin ou même laisser les enfants jouer dehors. On a pris des nouvelles et on attend un retour de la mairie.

 

Mise à jour 20/11 : « La « pluie de merde » s’est arrêtée comme elle était arrivée. Elle n’est jamais revenue. On n’a jamais su ce qu’il s’était passé » nous répond finalement la mairie. 

► La moto qui roule à la fiente

Et si c’était « le nouveau charbon » ? En tout cas, les Japonais, rarement les derniers quand il s’agit d’être ingénieux, ont inventé une moto qui roule à la fiente humaine. Si de tels moteurs pouvait être généralisés, plus de problème de pétrole et on saurait quoi faire des 355 millions de tonnes dont on vous parlait plus haut. Le rêve.

La moto fonctionnant au caca. 

La moto fonctionnant au caca. 

► Quand Buñuel met du caca dans votre dîner

Dans la plupart des sociétés actuelles et passées, l’activité consistant à évacuer son « bronze » est de l’ordre de l’intime et requiert donc une certaine solitude. Au contraire de l’activité tout aussi naturelle de manger qui s’accommode très bien de la vie à plusieurs. Le génial cinéaste surréaliste Luis Buñuel a eu l’idée dans une séquence de son film de 1974 Le fantôme de la liberté d’inverser les valeurs. Il imagine ainsi un monde où les gens se réunissent entre amis pour couler leur « bronze » autour d’une table, mais vont se planquer aux toilettes pour manger.

► Brûler ses « merdes » pour faire fuir les démons

La fumigation, c’est exposer des corps à la fumée de « merde » brûlés. Les Egyptiens pensaient que certaines maladies, impossibles à soigner, étaient l’oeuvre d’un démon présent dans le corps. L’odeur qu’on imagine pestidencielle devait le faire fuir. Pour se faire, ils utilisaient des « merdes » d’âne, de cheval, de crocodile.

Les arbres font des « bouses »

Et ils s’en servent même pour grandir. En tout cas selon le botaniste Francis Hallé.

Les plus vieux étrons du monde ont 50 000 ans

Des paléontologues ont découvert des excréments vieux de 50 000 ans en Espagne, posés là par notre cousin, l’homme de Néandertal. L’analyse de ses étrons a fait apparaitre des données sur son alimentation : contrairement à ce qu’ont longtemps pensé les scientifiques, l’homme de Néandertal n’était pas carnivore mais omnivore. Cette découverte a mis par terre une vieille théorie selon laquelle il aurait disparu en raison de son incapacité à diversifier son alimentation.

► Vous pouvez « déféquer » de l’or…

Mais cela vous coûtera cher : en effet, la boutique de cadeau du New Museum de New York a proposé des pilules comestible en or véritable, à avaler pour ensuite « faire briller » vos selles. Prix de la blague : 275 dollars pour trois pilules. Soit 91 dollars LE passage sur le trône.

10 faits étonnants que vous ignoriez sûrement sur... le caca

► En partant, on a laissé du caca sur la Lune

C’est bien connu, l’être humain moderne a une sérieuse tendance à polluer tout ce qu’il touche. Et notre chère Lune (le satellite, pas l’autre chose qui dans ce contexte… bref) n’a pas échappé à cette triste règle. En effet, quand le module lunaire d’Appolo XI est reparti, il a fallu alléger la machine. La Nasa a listé tout ce qu’elle laissait sur place en parlant non pas de déchet humain sur la Lune mais d' »héritages lunaires ». Parmi eux : « quatre dispositifs pour défécation« .

10 faits étonnants que vous ignoriez sûrement sur... le caca

Photo : AFP

Il existe un café fait à base de caca d’éléphant

Et il est très rare et donc, très cher : 870 euros (1211 $ cad) le kilo. Le nom du nectar particulier ? Le Black Ivory. Ce café est naturellement raffiné par les éléphants qui mangent de l’arabica. La digestion fait son oeuvre en enlevant l’amertume du café. Ensuite, les grains sont « expulsés, » puis séchés au soleil. Il faut 10.000 grains de cafés « expulsés » pour obtenir un kilo de ce café particulier.

http://www.metronews.fr

Un soin du visage aux fientes de pigeons, ça vous dit ?


Je ne suis pas à jour dans les cosmétiques et j’en suis bien contente, imaginé qu’on utilise des placentas de mouton, litière de chat, et maintenant des fientes de pigeon, c’est vraiment répugnant
Nuage

 

Un soin du visage aux fientes de pigeons, ça vous dit ?

 

Après le lifting vampire, les soins au placenta de mouton ou encore les masques à la litière pour chat, place au soin du visage à base de fientes de pigeons. Oui, oui, des excréments d’oiseaux sur le visage.

Seriez-vous prêtes à tenter l’expérience pour une peau plus belle et plus lumineuse ?

Les pigeons sont généralement les ennemis jurés des fashionistas et des beautystas.

Une seule fiente de pigeon suffit à ruiner une tenue, un maquillage, une coiffure, pour ne pas dire une journée entière.

Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui les fientes de pigeons valent de l’or. On leur a découvert des propriétés extraordinaires pour la peau, du coup les soins du visage à base d’excréments de pigeons sont plus tendances que jamais.

Pour preuve, les instituts de beauté les plus huppés du monde s’y sont mis. Pour un soin du visage aux fientes de pigeons comptez au minimum 200 euros.

On vous rassure, lors du soin pratiqué en institut, on ne vous apposera pas un oiseau au-dessus du visage en attendant qu’il fasse ses besoins.

En réalité, les esthéticiennes travaillent avec une poudre de fiente de pigeons qu’elles mélangeront à une eau parfumée comme l’eau de rose pour former une pâte qu’elles vous appliqueront ensuite sur le visage.

Ce soin promet de ralentir et effacer les signes de l’âge mais aussi d’illuminer et d’hydrater la peau.

Surprise, surprise, Victoria Beckham ferait partie des adeptes.

N’espérez pas faire fortune en revendant des fientes de pigeons sur eBay. En effet, les fientes utilisées pour ce soin du visage si particulier sont celles d’un oiseau Japonais particulier.

Le soin du visage aux fientes de pigeons fait aujourd’hui le buzz mais il n’est pas nouveau. Loin de là.

Les Coréens ont découvert les propriétés des fientes de pigeons il y a déjà 1 000 ans de cela.

Si l’on sait de quand date le soin aux fientes de pigeon, la façon dont ses propriétés ont été découvertes demeure toutefois un mystère…

La technique a ensuite été adoptée par les Geishas avant de s’exporter aujourd’hui jusqu’à nous.

http://www.aufeminin.com