Cette version du cultissime Fahrenheit 451 de Ray Bradbury ne se lit que lorsqu’elle brûle


Ils ont bien choisi le sujet du livre qui ne peut se lire que par une source de chaleur comme le feu. Si ce livre vient sur le marché, il sera probablement un best-seller. Mieux vaut par contre, ne pas le lire devant les enfants, sinon ils pourraient devenir les pompiers du livre qui incendient tous les bouquins sous un gouvernement totalitaire
Nuage

 

Cette version du cultissime Fahrenheit 451 de Ray Bradbury ne se lit que lorsqu’elle brûle

Crédits : My Modern Net

Un laboratoire hollandais et un collectif de designers ont créé une édition expérimentale unique de Fahrenheit 451 : le chef d’oeuvre de Ray Bradbury ne peut se lire qu’avec le feu ! 

UN LIVRE QUI NE VIT QUE PAR LE FEU

Le laboratoire hollandais Charles Nypels, rattaché à l’Académie Jan van Eyck – un institut spécialisé dans l’art créatif et le design – a créé une édition de Fahrenheit 451 sensible à la chaleur. Développées en collaboration avec Super Terrain, un collectif de designers graphiques, les pages sont recouvertes d’une épaisse suie noire, une couche sérigraphiée. Les mots ne se détachent du fond noir que lorsqu’une source de haute température est appliquée à même les pages !

UN CLASSIQUE DE LA DYSTOPIE

Publié en 1953, le chef-d’œuvre dystopique de Ray Bradbury se déroule dans une Amérique totalitaire où les livres représentent une telle menace que le gouvernement les a tout bonnement interdit. Une Amérique où les pompiers ne sont plus des fire-fighters, des combattants du feu, mais des fire-raisers, des incendiaires. C’est à eux que les autorités ont confié la lourde tâche d’exterminer par le feu les derniers ouvrages qu’ils trouveraient.

LA SCIENCE AU SERVICE DE L’ART

Au-delà du lien évident qui lie cette démarche artistique à l’intrigue, l’inspiration derrière cette nouvelle édition expérimentale peut être explicitée dans l’accroche du livre : 

« Fahrenheit 451 – la température à laquelle le papier prend feu, et brûle. » 

Les créateurs ont partagé une vidéo sur Instagram qui montre comment fonctionne cet ouvrage à l’épreuve du feu. Les designers ont par ailleurs ajouté qu’ils espéraient démarrer prochainement la production à grande échelle : best-seller en approche !

http://www.ulyces.co/

Publicités

Des incendies fulgurants causent la mort d’au moins 21 personnes en Californie


C’est la saison des incendies en Californie ! Et ils goûtent cette année avec le pire incendie de l’histoire et il n’est pas encore terminé. Le pire, c’est la météo qui n’aide pas en rien avec les vents violents
Nuage

 

Des incendies fulgurants causent la mort d’au moins 21 personnes en Californie

 

ROBYN BECK VIA GETTY IMAGES

Santa Rosa, Californie, 11 Octobre, 2017.

8 000 pompiers sont déployés en Californie.

Le bilan des violents incendies dans le nord de la Californie, que près de 8000 pompiers peinent à contenir à cause d’un vent particulièrement fort, s’est alourdi à 21 morts au moins.

« Les seules nouveautés de la nuit, ce sont de nouvelles évacuations à Geyserville et dans la vallée Sonoma. Espérons que le vent se calme et qu’on progresse », a tweeté mercredi matin Robert Giordano, shérif du comté de Sonoma, l’un des plus affectés par ces incendies à la progression fulgurante.

Mais lors d’une conférence de presse, il a confirmé un peu plus tard la mort de onze personnes dans son comté et indiqué que plus de 600 personnes n’avaient toujours pas été localisées. La destruction de plus de 70 relais de téléphonie mobile complique la tâche des autorités, a souligné M. Giordano.

Deux personnes sont également décédées dans le comté de Napa, trois dans celui de Mendocino et un dans le comté de Sutter.

Le service des pompiers de Californie (Calfire) a précisé dans un communiqué que l’incendie baptisé « Tubbs » avait tué onze personnes à lui seul, ce qui en fait le sixième plus mortel de l’histoire de l’Etat américain le plus peuplé.

Il a brûlé depuis dimanche soir plus de 11 000 hectares et détruit plus de 570 bâtiments, dont 550 résidentiels. Près de 650 soldats du feu sont mobilisés sur ce site, car environ 16 000 structures sont toujours menacées.

Selon Calfire, 22 incendies rongeaient mercredi matin la Californie et ont brûlé au total près de 69 000 hectares. Les pompiers estiment qu’au moins 3 500 bâtiments (maisons et commerces) ont été détruits.

Le président américain Donald Trump a déclaré mardi l’état de catastrophe naturelle.

Ces incendies avancent extrêmement rapidement, attisés par des vents forts. Et ça ne devrait pas se calmer.

Extrêmement dangereux

La police de Santa Rosa a prévenu sur Facebook que les services météorologiques prévoyaient un « retour des vents puissants sur la région à partir de mercredi soir […] et jusqu’à jeudi matin ».

« Cette évolution crée des conditions extrêmement dangereuses pour les pompiers », a-t-elle relevé.

M. Giordano s’est également dit « très inquiet concernant le front des incendies à cause du vent », soulignant que le feu « a été incroyablement rapide ».

Calfire précise sur son site internet que le mois d’octobre est la période à laquelle la Californie subit historiquement ses incendies les plus vastes et les plus destructeurs. Sa campagne nationale de prévention se déroule justement cette semaine, du 8 au 14 octobre.

Des milliers d’habitants ont été contraints de fuir précipitamment devant les flammes galopantes et les évacuations se poursuivaient toujours mercredi.

Dans le seul comté de Sonoma, plus de 25 000 personnes ont été chassées de chez elles et 5 000 ont trouvé refuge dans des abris temporaires, avait indiqué lundi le bureau du shérif.

Certains habitants ont pu retourner dans leur quartier, où ils n’ont retrouvé pour nombre d’entre eux que les décombres fumants de leur maison. La ville de Santa Rosa est particulièrement meurtrie.

« On ne s’imaginait pas que la maison allait brûler, comme ça », dit Barbara Baird, 70 ans, qui vivait avec sa fille de 42 ans.

Fouillant dans les débris, sa fille Krysti Campbell explique:

« Je cherche des bijoux mais je n’ai rien trouvé, le pompier me dit de revenir plus tard avec un tamis, peut-être ».

Plusieurs exploitations de cette région très viticole, parfois centenaires, ont été totalement ou partiellement détruites, certaines étaient toujours mercredi dans la trajectoire des flammes.

Le vignoble Signorello Estate et l’exploitation de vins biologiques Frey, notamment, ont été dévorées par les flammes.

Dans l’exploitation familiale Donelan, on croisait les doigts. Épargnée encore mardi soir, elle se trouve dans la zone d’évacuation:

« Le feu n’est pas du tout maîtrisé et le vent se lève, il n’y a aucun moyen de savoir si nous sommes hors de danger », a confié Cushing Donelan à l’AFP.

Plus de 1 000 m3 de produit retardateur de feu ont été utilisés sur la seule journée de lundi, écrasant le précédent record pour des incendies dans le nord de la Californie.

L’incendie le plus mortel répertorié en Californie date d’octobre 1933, baptisé « Griffith Park » près de Los Angeles, avait fait 29 morts. Le plus destructeur, « Tunnel-Oakland Hills », avait détruit 2 900 bâtiments et tué 25 personnes (2e plus mortel) en octobre 1991.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Une patiente prend feu pendant son accouchement


La technologie, c’est beau, mais pas quand il devient une catastrophe par son utilisation, cela est moins drôle. Une femme qui va accoucher même par césarienne s’attend d’avoir un bébé et tout ce qui va avec, pas être brûler au 3e degré
Nuage

 

Une patiente prend feu pendant son accouchement

 

Illustration © thinkstock.

Source: 24matins.fr, Ouest-France

Une patiente a été grièvement brûlée lors de son accouchement par césarienne dans un hôpital de Normandie…

Ce drame particulièrement tragique a eu lieu ce vendredi 6 octobre dernier au centre hospitalier Jacques-Monod de Flers, dans le département de l’Orne, en Normandie. Alors qu’elle était en train d’accoucher par césarienne, une future mère de famille a soudain « pris feu », sous l’action « indésirable d’un bistouri électrique », précise un responsable de la clinique. Transportée d’urgence par hélicoptère au centre hospitalier universitaire de Nantes, la jeune femme a été brûlée au 3e degré sur 15% de son corps, précisent les sites d’information 24matins.fr et Ouest-France. Ses jours ne sont toutefois pas en danger et l’enfant serait en bonne santé. Une enquête interne a été diligentée afin de comprendre les circonstances de cet événement dramatique. La justice a également été saisie. Le procureur de la République Hugues de Phily a lui-même confirmé que la patiente avait « pris feu » sous l’effet inattendu d’un « bistouri électrique » régulièrement utilisé pour sectionner les tissus et prévenir les saignements lors de cette opération délicate.

http://www.7sur7.be

La légendaire «Calypso» est endommagée par le feu


Le Calypso a été une école télévisée pour bien des gens de mon époque, avec Jacques Cousteau à son bord. Ce bateau est rappelé par la mer à naviguer de nouveau, mais il doit être rénové, malgré l’incendie provoquera un retard pour la mise en mer
Nuage

 

La légendaire «Calypso» est endommagée par le feu

 

ISIS / The Associated Press

ISTAMBOUL — Le navire de l’océanographe français Jacques Cousteau, la légendaire «Calypso», a été endommagé par le feu dans le port de Turquie où il était rénové.

Les flammes ont éclaté en début de journée, le 12 septembre. Seules les portions rénovées du navire ont été endommagées, ce qui signifie que les éléments historiques n’ont pas été touchés, selon Diane Cousteau, la fille de l’explorateur.

La restauration du navire sera complétée comme prévu en 2019, mais avec quelques mois de retard.

Jacques-Yves Cousteau avait transformé la Calypso, un ancien démineur de la marine britannique, en navire d’exploration.

La Société Cousteau veut restaurer la Calpyso pour lui permettre de reprendre la mer, après que le navire eut coulé lors d’un accident survenu à Singapour en 1996. Jacques Cousteau est décédé en 1997.

http://journalmetro.com

Comment l’Homme de Néandertal a inventé la colle


L’homme du Néandertal collait sa lance de silex à sa lance en bois. Comment pouvait-il créer une colle avec l’écorce du bouleau il y a 200 milles ans ? Les échantillons ne donnent pas de réponse, mais pourtant, il parait simple avec du feu et de l’écorce de bouleau faire une colle assez solide
Nuage

 

Comment l’Homme de Néandertal a inventé la colle

 

Nathalie Mayer

Journaliste

 

Il y a 200.000 ans, l’Homme de Néandertal avait déjà inventé la colle. Mais, contrairement à ce que les scientifiques pensaient, pour l’extraire de l’écorce de bouleau, il n’a pas eu besoin de déployer des trésors d’ingéniosité.

Pour fixer une pointe en silex sur sa lance en bois, l’Homme de Néandertal utilisait… de la colle ! Elle était à base d’extraits d’écorce de bouleau. C’est ce que des analyses scientifiques avaient déjà démontré il y a quelques années. Mais le doute planait toujours sur la méthode — a priori complexe — employée à cette époque pour fabriquer cette colle.

Face au manque d’échantillons correctement préservés, des chercheurs de l’université de Leyde (Pays-Bas) ont choisi la voie de l’archéologie expérimentale pour éclaircir le mystère. Ils ont identifié plusieurs moyens qui auraient pu être mis en œuvre par Néandertal.

En chauffant de l’écorce de bouleau, on obtient une résine que l’Homme de Néandertal utilisait pour coller les pointes de ses lances. © Diederik Pomstra, université de Leyde

En chauffant de l’écorce de bouleau, on obtient une résine que l’Homme de Néandertal utilisait pour coller les pointes de ses lances. © Diederik Pomstra, université de Leyde

De l’écorce de bouleau et du feu

La première technique apparaît d’une extrême simplicité. Pourtant, jusque-là, on la pensait complexe. En effet, les expériences précédentes n’avaient conduit à l’extraction à chaud que de faibles quantités de résine, laissant croire qu’un contrôle très précis de la température était indispensable.

Les expériences des archéologues de l’université de Leyde montrent au contraire qu’il est possible de produire de la colle, même à des températures assez variables. De l’écorce de bouleau et un feu, c’est donc tout ce dont l’Homme de Néandertal a eu besoin pour inventer la colle. Il a ensuite eu tout le loisir de développer des méthodes plus élaborées afin, déjà à cette époque, d’améliorer les rendements.

http://www.futura-sciences.com/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi vous ne devriez pas laisser une bouteille d’eau dans votre voiture


Cela est rare, mais c’est possible qu’une bouteille d’eau laissée dans une automobile puisse entrainer le feu à l’intérieur de la voiture quand elle est exposée au soleil. D’où l’intérêt d’éviter des risques inutiles
Nuage

 

Pourquoi vous ne devriez pas laisser une bouteille d’eau dans votre voiture

 

Par: rédaction

VIDÉO Un avertissement prodigué par les pompiers de l’Oklahoma’s Midwest City Fire Department.

U technicien de l’entreprise IUdaho Power Company était en train de prendre sa pause déjeuner lorsqu’il a remarqué que de la fumée s’échappait sous l’accoudoir central de son camion. Rapidement, il a identifié la source de cette fumée, qui n’était autre… que sa bouteille d’eau.

« J’ai regardé et j’ai remarqué que la lumière était réfléchie à travers ma bouteille d’eau et que c’était en train de mettre le feu au siège », a ainsi déclaré Dioni Amuchastegui dans une vidéo qu’il a partagée sur la page Facebook de son entreprise.

Rapidement, les pompiers de l’Oklahoma’s Midwest City Fire Department ont profité de la mésaventure de Dioni pour prévenir les citoyens des dangers que peut causer une simple bouteille laissée sur le siège d’une voiture. Selon eux, la lumière du soleil réfléchie par une bouteille d’eau peut atteindre une température extrêmement élevée, ce qui, de surcroît, peut déclencher un feu dans l’habitacle.

« La lumière du soleil traversera la bouteille qui, quand elle est remplie de liquide, agira comme une loupe », a ainsi déclaré David Richardson, de l’Oklahoma’s Midwest City Fire Department, lors d’une interview accordée à KFOR.

Bien sûr, les risques qu’un incendie se déclenche de cette façon sont faibles, mais ils existent malgré tout. Pour prévenir tout danger, autant prendre votre bouteille avec vous.

http://www.7sur7.be/

Les chargeurs peuvent-ils prendre feu ?


Si vous avez un Smartphone et que pour une raison ou autre, vous n’avez pas de chargeur, n’allez pas acheter un beau, bon et pas cher, car ceux de bas de gamme risquent de créer une surchauffe et l’incendie
Nuage

 

Les chargeurs peuvent-ils prendre feu ?

 

Smartphone en recharge

Un smartphone en recharge… Son chargeur peut-il prendre feu ?

© POUZET/SIPA

Plusieurs cas d’incendie liés à des chargeurs ont été rapportés. Comment cela est-il possible ? Les explications en vidéo d’Henri-Pierre Penel.

Un chargeur de smartphone peut-il prendre feu ? En utilisation normale, si l’appareil est de bonne qualité et adapté au téléphone, la réponse est non. Cependant, dans certains cas, le plus souvent sur des chargeurs achetés à vil prix, des cas d’incendie ont étés rapportés. Ils peuvent être liés à différentes causes conduisant à une  » sur consommation «  au niveau du chargeur.

Une première cause peut être liée au câble USB reliant le chargeur au téléphone. S’il est endommagé, ou trop plié, ses conducteurs internes peuvent se mettre en court-circuit. Dès lors, le chargeur tente tout de même d’assurer la tension de 6 volts nécessaire à la charge. Mais le court-circuit provoque la surchauffe du transformateur… jusqu’au départ de feu. Il peut aussi arriver que le cordon USB lui-même prenne feu. Un chargeur inadapté au téléphone peut aussi surchauffer et déclencher un incendie. Ici, le transformateur surchauffe progressivement jusqu’au moment ou le verni qui assure l’isolation interne des bobinages ramollit et ne joue plus son rôle d’isolateur entre deux spires adjacentes de fil de cuivre.

Un chargeur peut-il prendre feu ?

Des courts-circuits internes, inter spires, apparaissent alors ; le transformateur surchauffe encore plus, jusqu’à ce qu’il prenne feu. En somme, le système s' » emballe « . Normalement, sur les chargeurs de bonne qualité, un fusible thermique fond dès que la température du transformateur dépasse environ 150° C et coupe le courant. Mais, pour des raisons d’économies et d’encombrement, ce fusible n’est pas toujours présent sur les chargeurs bas de gamme, d’où le risque accru d’incendie.

Pour d’éviter tout risque il est donc conseillé d’éviter les chargeurs contrefaits, ou très bon marché, de ne pas  » mélanger  » les chargeurs des différents appareils, même s’ils semblent être inter compatibles et, enfin, de veiller au bon état de leur cordon USB ou Lightning.

https://www.sciencesetavenir.fr/