L’ÉCRAN D’ORDINATEUR ABÎME-T-IL LES YEUX ?


    Pour ceux qui passent de longues heures devant l’écran, que ce soit pour le travail où le loisir, il se peut qu’une fatigue visuelle s’installe. Il a quelques ajustements que nous pouvons faire pour diminuer l’impact de la sécheresse de l’oeil
    Nuage

     

    L’écran d’ordinateur abîme-t-il les yeux ?

    Nous sommes aujourd’hui des milliers à travailler sur ordinateur ou à surfer sur le net à la maison. Tout ce temps passé devant l’écran a des effets sur nos yeux et génère notamment un trouble : la fatigue visuelle.

    Picotements, yeux rouges et fatigués, yeux secs, éblouissements, vision trouble, sécheresse oculaire, maux de tête… la fatigue visuelle peut devenir un vrai handicap.

    Comment faire pour travailler ou surfer sur son ordinateur tout en préservant ses yeux ?

    Que signifie cette fatigue visuelle ?

    Il s’agit d’un phénomène d’accommodation.

    Pour voir net, nos yeux doivent accommoder en permanence au moyen de muscles. Or ces derniers sont particulièrement sollicités par les écrans d’ordinateur.

    En effet, notre regard balaie plus ou moins vite certaines zones de l’écran, différents plans, lesquels sont également plus ou moins bien éclairés.

    Autre caractéristique de la lecture sur écran : la fréquence du clignement de nos yeux est diminuée.

    Ce phénomène entraîne une sécheresse de l’œil et un inconfort visuel. Toutefois, l’environnement ambiant contribue également à la sécheresse oculaire : sécheresse de l’air, tabac, climatisation et ventilateurs.

    Quand se manifeste la fatigue visuelle ?

    Il suffit de passer quatre heures devant un écran pour que les premiers symptômes de fatigue visuelle se manifestent.

    Au-delà, les symptômes s’accumulent. Ainsi, plus la semaine de travail avance, plus l’accommodation est difficile et plus la distance pour voir net s’agrandit.

    En revanche, la pause durant le week-end permet à l’œil de récupérer.

    Comme le souligne l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (Asnav), les heures passées devant un écran, si elles entraînent à la longue une fatigue visuelle, ne génèrent pas de troubles visuels. En revanche, elles constituent un excellent révélateur de défauts jusque-là passés inaperçus.

    Les conseils pratiques pour limiter votre fatigue visuelle

  • Placer l’écran à une distance de 50 à 70 cm des yeux, selon la taille des caractères.

    Pour apprécier la distance, vérifier que l’écran est placé à une longueur de bras du corps.

  • Installer l’écran sur un bureau assez bas de telle sorte que le haut de l’écran soit situé légèrement en-dessous du niveau des yeux.

    La hauteur des yeux doit par exemple correspondre à la hauteur du bord supérieur de l’écran.

  • La lumière en provenance des fenêtres ne doit pas se refléter sur l’écran.

  • Privilégier l’éclairage latéral (de côté), en évitant toute source lumineuse dans le champ visuel face à l’écran. L’idéal est donc l’écran perpendiculaire à la fenêtre (et à une distance d’1,5 m) ou à toute autre source lumineuse.

  • Régler l’intensité et le contraste de l’écran en fonction de la lumière ambiante.

  • Privilégier un affichage sur fond clair et se limiter à 2 ou 3 couleurs en plus de celle du fond (les caractères bleus sont les moins bien perçus en vision fixe).

  • Humidifier l’atmosphère pour éviter la sécheresse oculaire.

    Cligner souvent des yeux pour les humidifier.

  • Regarder plusieurs fois par heure des objets éloignés.

  • Faire des pauses régulièrement en changeant d’activité : 5 minutes toutes les heures ou 15 minutes toutes les deux heures.

  • Les porteurs de lunettes ou de lentilles doivent vérifier régulièrement leur correction.

Enfin, attention aux troubles musculosquelettiques (TMS) : devant un écran, pensez à adopter la bonne posture !

Mis à jour par Isabelle Eustache

Sources : Association nationale pour l’amélioration de la vue (ASNAV) – http://asnav.org/bien-dans-ma-vue/la-fatigue-visuelle-la-vue-au-travail/ -http://www.essilor.fr/soins-yeux/fatigue-oculaire.htm?id=171. INRS, http://www.inrs.fr/accueil/situations-travail/bureau/travail-ecran/travail-ecran-sante.html, http://www.inrs.fr/accueil/situations-travail/bureau/travail-ecran/prevention-ecran.html. Inserm, guide pratique du travail sur écran, http://www.uvsq.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=1262860922794&ID_FICHE=45795.

http://www.e-sante.fr/

L’écran d’ordinateur abîme-t-il les yeux ?


Nous sommes des millions a utilisé des ordinateurs autant pour le travail que pour le plaisir. Mais à force d’avoir les yeux rivés devant un écran, on fini par avoir une fatigue visuelle. Il est possible de diminuer les effets en prenant quelques précautions
Nuage

 

L’écran d’ordinateur abîme-t-il les yeux ?

 

    Nous sommes aujourd’hui des milliers à travailler sur ordinateur ou à surfer sur le net à la maison. Tout ce temps passé a des effets sur nos yeux et génère notamment un trouble : la fatigue visuelle.

    Picotements, yeux rouges et fatigués, yeux secs, éblouissements, vision trouble, sécheresse oculaire, maux de tête… la fatigue visuelle peut devenir un vrai handicap.

    Comment faire pour travailler ou surfer sur son ordinateur tout en préservant ses yeux ?

    Entre 30 et 40% des utilisateurs d’écran se plaignent de fatigue visuelle : picotements des yeux, oeil sec ou rouge, vision trouble, maux de tête……

    Que signifie cette fatigue visuelle ?

    Il s’agit d’un phénomène d’accommodation.

    Pour voir net, nos yeux doivent accommoder en permanence au moyen de muscles. Or ces derniers sont particulièrement sollicités sur les écrans d’ordinateur.

    En effet, notre regard balaie plus ou moins vite certaines zones de l’écran, différents plans, lesquels sont également plus ou moins bien éclairés.

    Autre caractéristique de la lecture sur écran : la fréquence du clignement de nos yeux est diminuée.

    Ce phénomène entraîne une sécheresse de l’œil et un inconfort visuel. Toutefois, l’environnement ambiant contribue également à la sécheresse oculaire : sécheresse de l’air, tabac, climatisation et ventilateurs.

    Quand se manifeste la fatigue visuelle ?

    Il suffit de passer quatre heures devant un écran pour que les premiers symptômes de fatigue visuelle se manifestent.

    Au-delà, les symptômes s’accumulent. Ainsi, plus la semaine de travail avance, plus l’accommodation est difficile et plus la distance pour voir net s’agrandit.

    En revanche, la pause durant le week-end permet à l’œil de récupérer.

    Comme le souligne l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (Asnav), les heures passées devant un écran, si elles entraînent à la longue une fatigue visuelle, ne génèrent pas de troubles visuels. En revanche, elles constituent un excellent révélateur de défauts jusque-là passés inaperçus.

    Les conseils pratiques pour limiter votre fatigue visuelle

  • Placer l’écran à une distance de 50 à 70 cm des yeux, selon la taille des caractères.

    Pour apprécier la distance, vérifier que votre écran est placé à une longueur de bras de votre corps.

  • Installer votre écran sur un bureau assez bas de telle sorte que le haut de l’écran soit situé légèrement en-dessous du niveau des yeux.

    La hauteur de vos yeux doit par exemple correspondre à la hauteur du bord supérieur de l’écran.

  • La lumière en provenance des fenêtres ne doit pas se refléter sur l’écran.

  • Privilégier l’éclairage latéral (de côté), en évitant toute source lumineuse dans le champ visuel face à l’écran. L’idéal est donc l’écran perpendiculaire à la fenêtre (et à une distance d’1,5 m) ou à toute autre source lumineuse.

  • Régler l’intensité et le contraste de l’écran en fonction de la lumière ambiante.

  • Privilégier un affichage sur fond clair et se limiter à 2 ou 3 couleurs en plus de celle du fond (les caractères bleus sont les moins bien perçus en vision fixe).

  • Humidifier l’atmosphère pour éviter la sécheresse oculaire.

    Clignez souvent des yeux pour les humidifier.

  • Regarder plusieurs fois par heure des objets éloignés.

  • Faites des pauses régulièrement en changeant d’activité : 5 minutes toutes les heures ou 15 minutes toutes les deux heures.

  • Les porteurs de lunettes ou de lentilles doivent vérifier régulièrement leur correction.

Enfin, attention aux troubles musculosquelettiques (TMS) : devant un écran, pensez à adopter la bonne posture !

Par Isabelle Eustache

Sources : Dossier de presse de l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (ASNAV), septembre 2005 – http://asnav.org/bien-dans-ma-vue/la-fatigue-visuelle-la-vue-au-travail/http://www.essilor.fr/soins-yeux/fatigue-oculaire.htm?id=171. INRS, http://www.inrs.fr/accueil/situations-travail/bureau/travail-ecran/travail-ecran-sante.html, http://www.inrs.fr/accueil/situations-travail/bureau/travail-ecran/prevention-ecran.html. Inserm, guide pratique du travail sur écran, http://www.uvsq.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=1262860922794&ID_FICHE=45795.

http://www.e-sante.fr

Utilisation des tablettes électroniques: attention aux yeux


Nous passons beaucoup de temps avec tout ce qui se fait dans le domaine de la technologie, les yeux rivé sur des écrans, défilant page par page des images, des textes, des vidéos …. alors que nos yeux ne sont pas vraiment fait pour regarder un écran pendant trop longtemps
Nuage

 

Utilisation des tablettes électroniques: attention aux yeux

 

Pour réduire les risques, les ophtalmologues conseillent de faire de petites pauses toutes les 20 ou 30 minutes et de focaliser son regard sur un objet lointain pendant quelques secondes.

PHOTO PHOTOS.COM

RelaxNews

Les technophiles se réjouissent du lancement réussi de la troisième génération d’iPad, mais les médecins voient cette sortie d’un mauvais oeil: à l’instar des ordinateurs et des téléphones intelligents, les écrans de tablettes peuvent provoquer une foule de symptômes réunis sous le terme «syndrome de la vision artificielle» (SVA).

D’après les ophtalmologues de l’American Optometric Association, le syndrome de la vision artificielle se manifeste sous la forme des symptômes suivants: fatigue visuelle, maux de tête, difficulté à fixer un objet particulier et sécheresse oculaire.

Des reportages récemment diffusés sur la chaîne CBS News et publiés par l’agence de presse Asian News International (ANI) montrent que de nombreux utilisateurs de tablettes en sont déjà atteints sans le savoir.

Les personnes les plus exposées au SVA sont celles qui passent au moins deux heures successives par jour devant un écran.

L’explication saute aux yeux: les écrans numériques sont souvent tenus à proximité des yeux. L’utilisation de tablettes nécessite un va-et-vient du regard vers l’écran (pour focaliser dessus et «défocaliser») pour visionner les images pixelisées qu’il affiche. En outre, les personnes qui ne clignent pas des yeux en utilisant une tablette risquent la sécheresse oculaire et l’irritation des yeux.

Pour réduire les risques, les ophtalmologues conseillent de faire de petites pauses toutes les 20 ou 30 minutes et de focaliser son regard sur un objet lointain pendant quelques secondes. Les séances de travail prolongées sur une tablette tactile sont également déconseillées. Préférez l’écran d’ordinateur, situé un peu plus loin des yeux (de 50 à 70 cm).

Le Dr Matthew Gardiner, ophtalmologue au Mass Eye and Ear Infirmary de Boston, a confié à l’agence ANI que le nouvel écran haute définition «Retina» peut prévenir certains des symptômes du SVA, «puisque les utilisateurs ne pourront pas autant distinguer les pixels les uns des autres».

Les médecins mettent également en garde les utilisateurs d’appareils mobiles qui s’exposent à des douleurs dans le cou et les épaules (voire aux bras et aux mains), ainsi qu’à des maux de têtes, s’ils passent trop de temps penchés sur l’écran.

http://www.cyberpresse.ca