Le Saviez-Vous ► Trucs de grand-mère: l’héritage pratique de nos aïeux!


On partage souvent des trucs de grand-mère, mais cela fonctionnent-ils vraiment ? Certains oui mais d’autres le résultats est douteux ou carrément inutile.
Nuage

 

    Trucs de grand-mère: l’héritage pratique de nos aïeux!

    Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus...

MARIE-PIER DUPLESSIS, SOPHIE GRENIER-HÉROUX

Le Soleil

(Québec) Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus tenaces. S’imposent alors les bons vieux trucs de grand-mère! Efficaces, vraiment? Nos journalistes ont testé pour vous quantité  d’astuces développées par nos ancêtres. À vous de juger des résultats de leur initiative!

Ces trucs vous disent quelque chose? Peut-être même que vous les utilisez pour déloger vos taches les plus coriaces? Fonctionnent-ils vraiment?

> Assouplisseur en feuilles

Faire disparaître les résidus de savon sur les portes de douche

Ne disposant pas de porte de douche à la maison, nous avons choisi de faire le test sur la robinetterie. Première tentative : frotter le robinet du bain avec une feuille d’assouplisseur fraîchement sortie de la boîte. Mauvaise idée : cette intervention ne fait qu’ajouter davantage de résidus sur l’acier. Et si on essayait mouillée? La feuille s’imbibe rapidement et s’apparente maintenant à un chiffon gorgé de savon. On frotte, on rince un bon coup et on constate que ça brille! Dernier essai, question de faire le tour de la question comme il se doit : utiliser une feuille d’assouplisseur usagée, tel qu’il est conseillé au départ dans le livre où nous avons déniché le truc. Pas mal, mais pas infaillible non plus. Et on a juste l’impression de frotter en surface, sans désinfecter.

Ramasser les poils de chat

Du poil, on dirait qu’on n’a jamais fini d’en ramasser lorsqu’on a un chat à la maison! Des petites boules volantes se ramassent souvent sous les meubles et en bordure des murs. On s’est donc penché par terre pour passer une feuille d’assouplisseur sur les boiseries et les plinthes, de même que sous les commodes et la table, mais le résultat était loin d’être convaincant. On a essayé aussi sur les vêtements et sur la couette de lit, mais pratiquement aucun «spécimen» indésirable ne s’est accroché à notre feuille. Par contre, on a voulu voir ce qu’il en était avec la poussière… et le meilleur était à venir. Au-dessus des armoires, l’assouplisseur en feuille effectue un travail impeccable!

Nettoyer les aliments collés dans une poêle

À défaut d’avoir fait cramer des aliments au fond d’une casserole (celles dont nous disposons sont toutes antiadhésives, et on l’apprécie), on l’a fait dans un plat de Pyrex qui est allé au four. Des oeufs collés bien comme il faut, le cauchemar de toute personne qui lave la vaisselle à la main! On aurait bien aimé que le truc de l’assouplisseur fonctionne, mais malgré toute une nuit à tremper dans l’eau, on a eu toute la misère du monde à nettoyer le contenant de table. À la défense du produit en feuille, il aura finalement fallu trois tentatives de prétrempage (dont les deux dernières avec du savon à vaisselle) pour redonner au plat une propreté impeccable.

> Coca-Cola

Nettoyer la cuvette de votre toilette

Si le Coke est capable de faire briller un sou noir, pourquoi ne pourrait-il pas en faire autant avec votre cuvette? Contenant de deux litres en main, nous versons environ le quart de la bouteille dans la toilette avant de laisser agir pendant une bonne heure. Puis, on tire la chasse d’eau pour réaliser que le colorant de la boisson gazeuse s’est agrippé aux taches graisseuses de la cuvette plutôt que de les dissoudre… Prise 2 : on ajoute du liquide et on sort la brosse. La cuvette redevient blanche, mais est-ce vraiment dû à l’action de la liqueur douce ou bien au frottement de la brosse? Bonne question. Par ailleurs, l’odeur sucrée du Coca-Cola ne nous apparaît guère agréable dans la salle de bain. Et sans bec verseur, c’est difficile de répandre le produit dans le haut de la cuvette.

> Vinaigre et papier journal

Laver vos vitres

«Pouah, ça pue!» Voilà la réaction de mon conjoint, venu s’enquérir de ce que je faisais sur le balcon par un beau dimanche après-midi. J’y suis peut-être allée trop fort sur le vinaigre. Environ une demi-tasse dans un seau d’eau chaude. Quant au papier journal, j’étais sceptique quant à son efficacité pour nettoyer les fenêtres. Bon, ça ne laisse pas de trace sur la vitre en tant que telle, mais ça tache le contour en plastique! Très mauvaise idée, donc. Par contre, avec un chiffon «normal», l’eau vinaigrée semble bien fonctionner. Même pas besoin d’essuyer les carreaux (à l’extérieur, tout de même), ce qui est tout un avantage! Et comme la poussière s’accumule vite dans Limoilou – ce n’est plus un secret pour personne -, j’en ai profité pour nettoyer mes meubles de patio. Le journal, lui, est retourné dans le bac de récupération.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 5.0

> Bas de nylon

Ramasser la poussière

Avant de disposer de vos bas de nylon troués, pensez à effectuer un petit époussetage express un peu partout dans la maison! Tout comme l’assouplisseur en feuilles, les bas-culottes emprisonnent bien la poussière qui se dépose sur le dessus des armoires dans la cuisine. Fixés au bout d’un manche à balai, ils nous ont permis de recueillir des tas de poils de chat qui s’accumulaient en dessous du réfrigérateur et de la cuisinière. Par contre, on n’a pas vraiment constaté leur efficacité sur les moustiquaires, contrairement à ce qu’on avait lu dans certains ouvrages.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 6.0

> Pomme de terre

Nettoyer avec vos patates

En plus d’être au coeur de l’alimentation depuis des lustres, sachez que la pomme de terre peut aussi vous servir dans vos tâches ménagères! Vos belles boiseries peintes en blanc sont maculées de traces de doigts? Coupez une pomme de terre crue en deux et frottez-la doucement sur les parties sales pour faire disparaître le tout. De la même façon, on peut nettoyer un vieux tableau ou faire briller son argenterie. Certaines personnes utilisent même l’eau dans laquelle le légume a bouilli pour asperger leur allée de cailloux, pour se départir sans effort des mauvaises herbes qui y poussent. Les pelures de pomme de terre peuvent également être utiles si vous cherchez à déplacer un meuble qui se trouve à être très lourd. De larges morceaux sous les pattes suffiront à rendre la tâche beaucoup plus facile.

> Chou

Nettoyer les taches sur un tapis

Ce test est vite devenu une blague au bureau. Comment un chou peut-il nettoyer un tapis? Dans un autre sens, qu’est-ce que le chou n’est pas encore parvenu à régler? Ce légume aux nombreuses propriétés santé avait-il un pouvoir magique pour les tapis? J’ai donc coupé un chou vert en quatre, puis j’ai frotté mon tapis. Lentement, vigoureusement, à l’horizontale, à la verticale, les options étaient nombreuses, mais aucune n’a fonctionné. Le chou se défaisait en minuscules morceaux ou il étendait les taches de sable, par exemple, qui se trouvaient sur le tapis. Qui plus est, le tapis a été rempli de chou. Une dernière tentative avec un chou mouillé n’a pas été plus concluante. Et il a fallu passer le tapis à la laveuse pour enlever les odeurs, ce qui n’est pas très gagnant. Tapis 0, chou 0.

> Farine

Redonner de l’éclat à l’acier inoxydable

De la farine pour faire briller un évier d’acier inoxydable? On doutait du pouvoir dégraissant du blé sur les cernes de gras… On a commencé par en mettre un peu, dans un coin, et à frotter à main nue. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque, après quelques coups, on voyait déjà le potentiel! On a donc ajouté de la farine, l’équivalent d’une demi-tasse, et nous y sommes allés joyeusement. La farine colle sur la paroi et le geste de la main vient faire le reste. Résultat : après cinq minutes de frottage, l’évier brillait! On a rincé le tout, éberlués. À noter qu’il est préférable de frotter l’évier lorsque celui-ci est entièrement sec, car la pâte que forment la farine et les gouttelettes d’eau récure moins bien que la farine sèche. On peut aussi polir l’évier avec un linge sec et du bicarbonate de soude pour une finition de pro!

> Jus d’orange

Nettoyer et enlever les taches de rouille dans un lave-vaisselle

La «recette» disait d’utiliser un sachet de boisson à l’orange. Je me suis gardé une petite gêne et j’ai opté pour du jus, moins collant dans mon esprit. J’avais très hâte d’essayer ce truc, puisque les anciens locataires avaient laissé un vieux lave-vaisselle qui présentait quelques taches de rouille. Allais-je enfin en venir à bout? Le rêve! J’ai donc versé du jus d’orange dans le récipient utilisé pour le savon et activé un cycle express de nettoyage. Au final, le lave-vaisselle était étincelant, mais encore rouillé. Par ailleurs, ma crainte de voir l’intérieur de l’appareil collant était vaine. Tout était propre et sentait l’orange.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 10.0

> Sauce Worcestershire

Rendre brillantes les casseroles de cuivre

Ne possédant pas de casseroles en cuivre, je suis partie à la chasse aux derniers sous noirs, voués à une extinction certaine. J’ai plongé la moitié de mon trésor dans un petit bol de sauce (environ deux cuillères à thé), tandis que j’ai frotté l’autre moitié de ma fortune avec mes mains et quelques gouttes de sauce Worcestershire. Les premiers sous n’ont pas changé au premier coup d’oeil, mais une fois frottés, ils sont devenus encore plus brillants que les sous que j’avais astiqués sans attendre. Bref, la sauce-au-nom-imprononçable et le cuivre, c’est gagnant! Sophie Grenier-Héroux

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 11.0

> Sel

Éliminer les taches de graisse dans le four

Ça tombait bien, voilà deux jours que je procrastinais à nettoyer une tache de graisse dans le fond de mon four. Je l’ai couverte de sel fin et j’ai laissé agir quelques minutes. Rien n’avait l’air d’avoir changé .J’ai commencé à frotter avec un doigt. Bingo! J’ai pris un linge, sec d’abord, et j’ai récuré la section de mon four, rajoutant du sel au besoin. J’ai ensuite mouillé mon linge puis j’ai frotté à nouveau, toujours avec le sel. Tout le gras avait décollé. J’ai ensuite simplement rincé avec de l’eau claire.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 12.0

> Citron

Un excellent allié

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas cuisiner avec le citron, il est sans contredit un excellent allié lorsque vient le temps de nettoyer la maison. Si son action est bien connue pour faire briller l’argenterie, son utilisation ne se limite pas qu’à astiquer les bijoux et les robinets. On peut mélanger une quantité égale de jus de citron et de bicarbonate de soude pour former une pâte qu’on déposera entre les carreaux de la salle de bain pour se débarrasser de la saleté et des moisissures – suffit de laisser agir quelques minutes avant de frotter le tout avec une brosse à dents et rincer. On peut également se servir des propriétés odorantes du fruit pour embaumer la maison : des pelures de citron dans un four encore chaud chasseront les mauvaises odeurs de votre cuisine, du poisson à l’ail en passant par le brûlé. Certains utilisent aussi le citron directement au lave-vaisselle ou au micro-ondes. Dans le premier cas, un demi-citron dans la cuve aidera à prévenir les indésirables taches blanches sur vos verres, alors que dans le deuxième, quelques gouttes de citron dans une tasse d’eau bouillante permettront de désinfecter votre appareil. Faire chauffer deux minutes, essuyer la vapeur avec un chiffon, et le tour est joué!

http://www.lapresse.ca/

Trucs Express ► Dépannage dans la cuisine


Des petits trucs simples pour éviter que certains aliments se retrouvent à la poubelle avant même d’avoir été consommés
Nuage

 

Dépannage dans la cuisine

 

Déposez les biscuits frais dans une jarre ou dans une boîte. Glissez-y un morceau de pain. Les galettes sécheront beaucoup moins vite.

Placez la farine dans un endroit frais, sombre et sec. A l’achat d’un nouveau sac, ne mélangez pas le contenu avec de la farine plus ancienne. Elle pourrait dégager une odeur rance très rapidement.

Avant de mesurer la mélasse, badigeonnez le récipient d’un peu d’huile. La mélasse glissera plus facilement et vous n’en perdrez pas une goutte.

Votre recette demande l’ajout d’un bouquet garni que vous devez préparer et nouer avec une ficelle. Enfermez plutôt les herbes dans une boule de thé. Les herbes seront plus faciles à récupérer dans la préparation et vous ne trouverez pas dans l’assiette des brindilles qui auraient pu se détacher du bouquet.

Rafraîchissez vos biscuits, biscuits soda, croustilles amollis en les déposant dans une assiette dans le four à micro-ondes pendant 45 secondes à 1 minute à température élevée. Laissez reposer 1 minute avant de les servir.

Récupérez le miel cristallisé en glissant le contenant dans un plat d’eau chaude ou en le déposant quelques secondes dans le four à micro-ondes pour liquéfier le contenu. Vous devez dévisser le couvercle et laissez ensuite le miel refroidir à découvert.

Vous avez besoin de babeurre pour une recette…mélangez 30 ml (2 c. à soupe) de vinaigre à 250 ml (1 tasse) de lait. Le tour est joué!

http://www.madamechassetaches.com/

Le Saviez-Vous ► Il était une fois la maladie: quand le «naturel» est plus dangereux que le «chimique»


La plus part savent que l’ergot de seigle fut probablement l’origine des condamnations des personnes jugée sorcière à Salem aux États-Unis. Ce que nous savons moins, on se servit de l’ergot de seigle pour des avortements ou accélérer des accouchements qui n’ont pas toujours réussi. Ainsi, après plusieurs années de recherches sur ce champignon des médicaments ont pu voir le jour et aussi malheureusement le LSD
Nuage

 

Il était une fois la maladie: quand le «naturel» est plus dangereux que le «chimique»

 

Jacques Beaulieu

Chroniqueur et communicateur scientifique

Souvent entend-on aujourd’hui le discours qu’en médecine, tout ce qui est naturel fait partie de la vertu, tandis que ce qui provient de la chimie et des pharmaceutiques est empreint des pires vices. Lorsque vous en aurez assez d’entendre ces sornettes, racontez à votre interlocuteur l’histoire du pain maudit…

L’histoire du pain maudit

Nous sommes le 17 août 1951. Un petit village du sud de la France s’apprête à vivre un des pires moments de son histoire. En ce jour d’été, les salles d’attentes des trois médecins locaux sont pleines à craquer. Une vingtaine de patients sont venus consulter avec divers symptômes d’ordre digestif : nausées, brûlures d’estomac, vomissements et diarrhées. Certains connaîtront quelques jours de répit avant la réapparition de la maladie mystérieuse, compliquée de nouveaux symptômes : hallucinations, fatigues extrêmes et insomnies.

Un journaliste américain présent sur place, John Fuller, décrit ainsi les scènes qu’il a pu observer :

«Un ouvrier, Gabriel Validire, hurle à ses compagnons de chambrée : « Je suis mort! Ma tête est en cuivre et j’ai des serpents dans mon estomac! » Une jeune fille se croit attaquée par des tigres. Un gamin de 11 ans tente d’étrangler sa mère. Un homme saute du deuxième étage de l’hôpital en hurlant : « Je suis un avion. » Les jambes fracturées, il se relève et court 50 mètres sur le boulevard avant qu’on puisse le rattraper.»

Le drame a lieu à Pont-Saint-Esprit, un village paisible avoisinant le Rhône, et dura une longue semaine avant que l’agent causal ne fut identifié : l’ergot de seigle.

Le boulanger local, aurait manqué de farine de blé et aurait utilisé du seigle pour compléter sa recette. Or, ce seigle avait été contaminé par un champignon, ce qui aurait provoqué l’apparition d’une maladie disparue en France depuis plus de 200 ans : l’ergotisme, communément appelée «mal des ardents», ou encore «feu de Saint-Antoine». Cette dernière appellation populaire de la maladie tient son origine du fait que des moines de l’ordre de saint Antoine le Grand avait été les premiers à mettre au point une cure efficace contre l’ergotisme.

Et c’était ce «pain maudit» qui aurait provoqué l’intoxication qui fit une dizaine de morts, plus de 30 hospitalisations et environ 300 malades à Pont-Saint-Esprit.

Plus tard, d’autres hypothèses furent émises pour expliquer cet empoisonnement. Elles relevaient pour la plupart de thèses de complot des plus obscures.

Un champignon bien connu

Les sorcière de Salem

Tant durant l’Antiquité qu’au Moyen Âge, médecins, druides, sorcières et sorciers ont tenté de trouver des applications médicinales à ce fameux ergot de seigle. Il faut avouer que les intoxications étaient fréquentes et fort impressionnantes. Ainsi, en l’an 945, en 983 et en 1039 de notre ère, il y eut de ces «épidémies» fort documentées où les malades étaient atteints d’hallucinations terribles, des gens dansaient dans les rues, la bave à la bouche, jusqu’à épuisement total, etc.

Le diable fut vite reconnu responsable de ces maladies et folies soudaines. Mais, les gens les plus instruits de l’époque réalisaient que si un composé quelconque pouvait déclencher autant de comportements bizarres et faire autant de victimes, il aurait certainement quelques propriétés qui, bien dosées, pourraient être utiles en médecine. Plus près de nous, un empoisonnement à l’ergot de seigle a été mis en hypothèse pour expliquer le phénomène des sorcières de Salem au XXVIIème siècle aux États-Unis.

L’ergot de seigle et ses premières applications médicales

Les sages-femmes et les sorcières utilisaient l’ergot de seigle pour provoquer des avortements. La notion de dosage était alors connue, mais de manière plus superstitieuse que scientifique. On préconisait en effet de n’utiliser qu’un nombre impair d’ergots (5, 7 ou 9) dans les préparations. Souvent, l’avortement réussissait, mais la mère décédait aussi.

En Allemagne, au XVIème siècle, on l’utilisa pour accélérer un accouchement difficile. Mais les mêmes difficultés de dosages conduisirent aux décès de nouveau-nés ou de mères, ou parfois des deux.

Plus tard, on réussit à extraire la bromocriptine de l’ergot de seigle et on put l’administrer pour bloquer la production de prolactine et ainsi éviter les montées de lait chez les mères qui ne voulaient pas allaiter. Cette molécule est aussi utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson.

L’ergot de seigle et l’ère moderne

Dès le début du vingtième siècle, plusieurs chercheurs et chimistes s’intéressèrent à l’ergot de seigle. Ainsi en 1907, deux chimistes britanniques, G. Barger et F. H. Carr, réussirent à extraire de l’ergot un mélange hautement toxique d’alcaloïdes qu’ils nommèrent à juste titre ergotoxine.

Puis en 1918, au laboratoire Sandoz, le chimiste suisse Arthur Stoll isola un alcaloïde purifié : l’ergotamine, qui fut la molécule mère de plusieurs médicaments antihypertenseurs. La structure chimique put être élaborée durant les années 1930 par les chimistes américains W. A. Jacobs et L. C. Craig. Ils purent isoler le noyau commun d’acide lysergique présent dans les alcaloïdes de l’ergot.

En 1938, Alfred Hofmann, chimiste chez Sandoz (faisant maintenant partie de la compagnie pharmaceutique Novartis), débuta ses travaux et synthétisa le diéthylamine de l’acide lysergique, mieux connu sous le nom de LSD. Mais aucune application médicale ne put y être associée, et les recherches furent interrompues. Fait étonnant, personne ne soupçonnait l’effet hallucinogène du composé à ce moment.

Ce n’est que cinq ans plus tard, que Hofmann obtint l’autorisation de reprendre ses recherches sur cette molécule qui semblait bien vouloir garder son secret. Or, il advint qu’un après-midi, le chercheur fut soudainement atteint de malaises. Il entra chez lui et il fut alors victime d’hallucinations. Après quelques heures, son état redevient normal.

Alfred Hofmann décrivit ainsi son expérience :

«Je fus affecté par une agitation remarquable, combinée à un léger vertige. À la maison je me suis couché et j’ai sombré dans un état semblable à de l’ébriété qui n’était pas désagréable. Mon imagination se trouvait extrêmement stimulée. Tout en étant éveillé, je me sentais comme dans un état de rêve, Je gardais les yeux fermés car je trouvais la lumière du jour désagréable. J’apercevais un flot ininterrompu d’images fantastiques, de formes extraordinaires et intenses ainsi qu’un jeu kaléidoscopique de couleurs vives. Après environ deux heures, cette condition disparut.»

Plusieurs psychiatres à travers le monde firent des essais avec le LSD sur des patients souffrant de diverses affections psychiatriques telles la schizophrénie, la dépression, etc. Mais les succès ne furent pas au rendez-vous. Tant et si bien que Sandoz stoppa sa production de la molécule. Celle-ci fut récupérée par des laboratoires clandestins, qui alimentèrent la contreculture hippie des années 1960-1966. Une célèbre expérience menée par l’armée américaine consista à faire réaliser par un artiste peintre un tableau pendant qu’il était sous l’effet du LSD. Plusieurs artistes de l’époque se vantaient de créer sous influence de la fameuse substance hallucinogène. Devant l’ampleur de la situation, le 6 octobre 1966, le président Ronald Reagan en interdit l’usage.

Quant à Alfred Hofmann, il décédera à l’âge respectable de 102 ans. Quelques mois avant sa mort, il avoua avoir été très déçu de la tournure des événements. Selon lui, si on avait poursuivi les recherches, on aurait certainement pu trouver des débouchés médicaux à son LSD.

N’empêche que la chimie était venue à bout du terrible ergot de seigle. D’un produit naturel extrêmement dangereux, elle a su en faire des médicaments fort utilisés comme hypertenseurs, pour la maladie de Parkinson, pour empêcher les hémorragies post pariétales et pour traiter les migraines récalcitrantes.

L’ergot de seigle nous montre bien que l’histoire des produits pharmaceutiques mériterait d’être mieux connue par la population.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Pendant le Paléolithique, on fabriquait déjà de la farine


Les hommes de la préhistoire avaient une alimentation plus variée que l’on pourrait penser, Dans certaines régions du moins, ils savaient transformer les céréales en farine ce qui serait donc contraire au soi-disant régime paléo
Nuage

 

Pendant le Paléolithique, on fabriquait déjà de la farine

 

Avena sativa | Matt Lavin via Flickr CC License by

Avena sativa | Matt Lavin via Flickr CC License by

Repéré par Lucie de la Héronnière

À en croire les dernières découvertes, l’actuel «régime paléo», sans produits transformés notamment, est basé sur des affirmations quelque peu floues.

Les hommes préhistoriques mangeaient du porridge. Ou presque: des chercheurs de l’université de Florence ont trouvé des résidus d’avoine sur un outil qui s’avère avoir servi de broyeur et datant du Paléolithique. Cette pierre, d’un brun pâle et de la taille d’une main, vieille de 32.000 ans, a été découverte en 1989 dans le sud de l’Italie, dans un site appelé Grotta Paglicci. Il y a deux ans, une équipe a décidé d’étudier de nouveau cet outil, en utilisant des techniques plus modernes.

Les résultats de l’analyse, publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, sont clairs: dans les échantillons relevés, les chercheurs ont identifié jusqu’à 250 résidus d’amidon par centimètre carré, qui correspondent principalement à de l’avoine, d’une espèce sauvage (l’agriculture est née plus tard, il y a environ 10.000 ans) appelée avena barbata ou avoine barbue. Le côté arrondi de la pierre a certainement été utilisé comme un pilon, pour broyer les aliments contre une autre pierre, pour obtenir une sorte de farine, sûrement pas très fine… L’outil aurait aussi traité des glands, et un cousin du millet.

«Oatcake» ou bouillie?

Comme les résidus d’avoine étaient gonflés, les chercheurs affirment que la chaleur a sans doute été utilisée pour rendre le processus de moûture plus facile. Il est possible que les grains n’aient pas eu le temps de sécher à l’air libre, et aient été séchés sur un feu. Ensuite, comment les humains du Paléolithique mangeaient-ils cette avoine moulue?

«Ils ont vraisemblablement mélangé la farine avec de l’eau et l’ont cuit»,explique Marta Mariotti Lippi, professeur de botanique qui a dirigé la recherche, à NPR.

On ne saura pas si le résultat ressemblait plus à une sorte de «oatcake» (un gâteau sec aux flocons d’avoine) ou à de la bouillie: Marta Mariotti Lippi préfère rester prudente sur ces hypothèses, et ne pas tirer de conclusions générales sur le régime alimentaire des habitants du site (et encore moins sur celui des humains du Paléolithique, très vaste période), en soulignant aussi que lorsque l’on étudie ces outils, on ne tombe pas sur les plantes les plus communément transformées, mais celles qui ont été transformées le plus récemment.

Ainsi, nos ancêtres transformaient plus la nourriture que nous le pensions jusqu’à présent. Les habitants de Grotta Paglicci, à l’époque duGravettien, sont, selon les conclusions de l’étude,

«les plus anciens chasseurs-cueilleurs capable de transformer les plantes pour obtenir de la farine. Ils ont aussi développé des technologies ciblées pour le traitement complexe des plantes avant de les moudre. La présente étude témoigne pour la première fois, à notre connaissance, de la performance d’un traitement thermique préalable, qui a pu être crucial, dans une période caractérisée par un climat plus froid que celui que nous connaissons.»

«Régime paléo» pas très paléo

Comme l’explique bien Quartz, cette découverte montre aussi que la mode du «régime paléo», déjà contrée par d’autres arguments, est fondé sur des bases quelque peu floues. En effet, ce régime préconise d’imiter les chasseurs-cueilleurs du Paléolithique, en mangeant des fruits, des légumes, des graines et des protéines animales (viande, poisson, œufs), mais pas de céréales, et surtout zéro produit transformé.

Mais cela revient à ériger un modèle-type d’alimentation, pour une période de près de 3 millions d’années, englobant des époques et des milieux extrêmement différents… Certains mangeurs bien particuliers du Paléolithique ont ainsi moulu de l’avoine –certes, sauvage– et donc transformé une céréale pour leur dîner, certains autres étaient bien sûr loin de cette pratique.

Selon les chercheurs de Florence, «le “régime naturel” de nos ancêtres n’était peut-être pas aussi simple et basique que nous l’avons supposé précédemment».

Quand NPR l’interroge sur l’actuel «régime paléo», Maria Mariotti Lippi répond que «nous avons vraiment trop peu de données pour parler d’un régime, mais ils ont certainement utilisé des céréales».

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ►Tout ce que vous devez savoir sur les tendances santé les plus farfelues de 2015


Des tendances santés, dont certains sont connus depuis plusieurs années, mais il y a quelqu’une qui sont à mon avis, douteuses.
Nuage

 

 

Tout ce que vous devez savoir sur les tendances santé les plus farfelues de 2015

 

 

Il y a quelques années, si vous aviez dit à quelqu’un que vous buviez du charbon de bois, que vous alliez dans un «rave» à 7 heures du matin ou que vous vous nourrissiez de bouillon d’os, on vous aurait probablement pris pour un fou.

Et pourtant, aujourd’hui, ces activités sont considérées comme étant tout à fait «santé» par certains individus.

Nous ne pouvons garantir que les tendances qui suivent sont là pour rester. Mais pour le moment, elles semblent avoir la cote!

Le café au beurre

coffee

L’entrepreneur Dave Asprey a inventé le «Bulletproof Coffee», le «café pare-balles», en 2009. La recette officielle comprend des grains de café légèrement moulus, 2 cuillers à soupe de beurre non salé et 1-2 cuillers à soupe d’huile TCM.

Le «Bulletproof Coffee» fournirait apparemment de l’énergie pour une journée entière, et ce, aussi bien au corps qu’à l’esprit.

Le Dr. Donald Hensrud est toutefois sceptique, surtout que l’on recommande de prendre la boisson haute en calories et en gras saturés au lieu d’un déjeuner normalement constitué.

La farine de grillons

crickets

Des grillons pulvérisés en une poudre farineuse.

La farine de grillons est utilisée dans la concoction de barres nutritives, de desserts et plus encore.

Les grillons sont remplis de fer, de vitamine B12 et de protéines et contiendrait autant de calcium qu’un verre de lait.

S’il est préférable de continuer de prendre ses protéines d’animaux comme le saumon et le poulet, le Dr. Donald Hensrud confirme que la farine de grillons est effectivement riche en la matière, en plus d’être beaucoup plus écologique ainsi qu’une bonne initiative pour le développement durable.

Un facial pour le moins… unique

snails

Certaines personnes laissent des escargots se promener partout sur leur visage durant des séances de 45 minutes.

Le mucus de ces bestioles contiendrait des nutriments et des antioxydants qui contribueraient à conserver un visage d’apparence jeune.

Les dermatologues sont toutefois beaucoup moins emballés, avançant que les effets de ce facial pour le moins particulier – et assez dispendieux – seraient d’assez courte durée.

Les «raves» matinales

parties

Certains individus font désormais la fête à 7 heures du matin. Ils ont remplacé l’alcool et la drogue par du café et des jus d’herbe de blé.

L’expérience est vivifiante. Les gens font la fête, rencontrent de nouvelles personnes et font du cardio au rythme d’une musique d’enfer. Le tout sans la gueule de bois.

C’est une bonne façon de bouger et de décompresser pour les salariés qui travaillent de longues heures et ne peuvent se permettre trop d’écarts de conduite.

L’huile de noix de coco

coconut oil

Certaines personnes ont commencé à mettre de l’huile de noix de coco dans leur café, et ça ne s’arrête pas là. L’huile est aussi utilisée comme démaquillant, pour faire la cuisine et on la retrouve même dans certaines recettes de smoothies.

Pourquoi un tel engouement? L’huile de noix de coco est une bonne source de bon cholestérol, d’antimicrobiens et d’antioxydants.

Les experts précisent toutefois que des recherches plus approfondies devront être menées pour confirmer ou infirmer le statut d’«aliment miracle» que certains donnent déjà à l’huile de noix de coco.

Les vacances «crossfit»

crossfit

Si l’idée de sauter sur des boîtes et de soulever des poids massifs fait votre bonheur, les vacances «crossfit» sont faites pour vous.

Croisières, tourisme, retraites, qui n’aimerait pas revenir de vacances plus en forme et en santé?

Si vous êtes adeptes de «crossfit», vous serez comblé. Mais soyez toujours vigilent. Cette tendance est à l’origine de bien des blessures.

Le bouillon d’os

broth

Ce bouillon est fait d’os de volaille, de bœuf et de poisson bouillis jusqu’à l’éclatement. La préparation peut prendre jusqu’à 48 heures.

La consommation de bouillon d’os permettrait d’avoir des cheveux plus brillants, une meilleure digestion en plus de réduire les douleurs articulaires et les brûlures d’estomac.

Certains experts doutent que le bouillon d’os soit plus bénéfique qu’un bouillon ordinaire, mais il est certainement bon pour la santé. Le bouillon d’os est une bonne source de collagène, une protéine bénéfique autant pour les os que la peau et les articulations.

Le charbon actif

charcoal

Des individus boivent et prennent des capsules de charbon actif, une substance un peu différente de ce que vous mettez habituellement dans votre barbecue.

Les adeptes croient que le charbon actif est idéal pour désintoxiquer l’organisme, que vous ayez trop bu ou trop mangé ou pour simplement avoir un regain d’énergie.

Le Dr. Donald Hensrud n’est pas du tout enthousiaste face à cette tendance, car l’organisme a déjà la capacité de se purifier lui-même.

Renouer avec la nature

nature

L’idée est de renouer avec votre «homme des cavernes intérieur». C’est la chasse, la cueillette, passer beaucoup de temps au soleil et s’abreuver directement de sources naturelles.

Les gens se tournent vers ce concept pour échapper au rythme de vie auquel nous nous sommes accoutumés, nous obligeant à passer beaucoup trop d’heures devant un écran, sous un éclairage artificiel et à nous empiffrer de malbouffe.

Les résultats dépendent de votre niveau d’implication. Certaines personnes ont carrément quitté la ville pour vivre plus près de la nature.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-Vous ► 14 aliments que vous entreposez de la mauvaise façon


La farine dans l’armoire ? Et les noix ? Nous rangeons les aliments dans le garde-manger, comptoir, réfrigérateur, par habitude, mais est-ce bien le meilleur des endroits … ?
Nuage

 

14 aliments que vous entreposez de la mauvaise façon

 

Si vous devez souvent jeter à la poubelle des cèleris détrempés ou des tomates ramollies, vous n’êtes pas seul. Il n’existe pas de mode d’emploi expliquant comment entreposer correctement vos aliments pour prolonger leur durée de vie. Ce n’est donc pas une surprise que l’Américain moyen jette en moyenne plus de 20 livres de nourriture chaque mois, selon National Resources Defense Council, soit l’équivalent de 165 milliards de dollars jetés chaque année directement aux ordures.

Apprenez comment entreposer correctement vos aliments pour qu’ils conservent leur saveur, vous sauverez de l’argent et réduirez le gaspillage.

  • Les noix

  • Almond Board of California

    Conseillé: Réfrigérateur // Déconseillé: Garde-manger Conservez les noix dans un sac refermable ou un contenant placé au réfrigérateur. Leurs huiles naturelles deviennent rancies plus rapidement à la température de la pièce et prennent un goût amer. Un environnement frais et sec ralentit le processus, et elles peuvent ainsi être conservées pendant plus d’un an.

  • Les oeufs

  • American Egg Board

    Conseillé: Réfrigérateur, étagère du milieu // Déconseillé: Porte du réfrigérateur Placez les œufs dans la partie la plus froide du réfrigérateur, soit l’étagère du milieu. Même si la porte du réfrigérateur à une partie faite expressément pour les œufs, la température à cet endroit varie trop au goût des experts.

  • La farine

  • King Arthur Flour

    Conseillé: Congélateur // Déconseillé: Garde-manger Pour un entreposage à long terme (plus de trois mois), placez directement au congélateur. Un garde-manger frais et sec est parfait pour un usage à court terme (entre 1 et 3 mois).

  • Les graines de lin

  • HealthAliciousNess.com

    Conseillé: Réfrigérateur // Déconseillé: Garde-manger Réfrigérez dans un contenant celé et opaque jusqu’à 90 jours. Les graines de lin peuvent durer jusqu’à un an à la température de la pièce.

  • Les pommes de terre

  • United States Potato Board

    Conseillé: Garde-manger // Déconseillé: Réfrigérateur Gardez les pommes de terre dans un sac de plastique ou de papier perforé à l’abri de la lumière. Évitez les coins les plus chauds de la cuisine, soit sous l’évier, au-dessus du four ou près d’une fenêtre. Le froid transforme l’amidon en sucre, vous laissant une patate décolorée et étrangement sucrée, tandis que la chaleur est propice aux germes.

  • Les tomates

  • Wee Keat Chin

    Conseillé: Comptoir // Déconseillé: Réfrigérateur Arrêtez d’exposer vos tomates au froid. Laissez-les plutôt à la température de la pièce, loin de la lumière du soleil. Elles perdent leur saveur et leur eau au réfrigérateur. Pour un entreposage à court terme, placez-les dans un sac de papier dans la partie la plus froide de la cuisine.

  • Les oignons

  • The National Onion Association

    Conseillé: Garde-manger // Déconseillé: Réfrigérateur Entreposez les oignons non pelés dans un endroit frais, sombre et sec avec une bonne circulation d’air (pas dans du plastique). Refroidissez un oignon 30 minutes avant de le couper pour éviter les larmes.

  • Le basilic

  • Till Westermayer

    Conseillé: Endroit humide et frais // Déconseillé: Endroit froid et sec Voici les deux méthodes les plus recommandées pour conserver le basilic: 1. Enveloppez les tiges dans une serviette en papier et placez dans un sac de plastique. Placez le sac dans le bac à légumes ou dans la porte du réfrigérateur. 2. Coupez les tiges comme des fleurs et placez-les dans une cruche d’eau. Enveloppez légèrement d’un sac de plastique et laissez sur le comptoir.

  • Les concombres

  • michelle

    Conseillé: Comptoir // Déconseillé: Réfrigérateur Conservez les concombres à la température de la pièce pour éviter les engelures et ralentir le pourrissement. Ne pas conserver près de bananes ou de tomates, qui dégagent un agent de maturation appelé gaz éthylène.

  • Le cèleri

  • Ruth Hartnup

    Conseillé: Réfrigérateur dans une feuille d’aluminium // Déconseillé: Réfrigérateur dans un contenant ou une pellicule plastique Enveloppez dans un papier d’aluminium et placez dans le bac à légumes, conseille Jack Bishop, le directeur éditorial d’America’s Test Kitchen.

      • «Le papier d’aluminium permet à l’éthylène produit par le céleri de s’échapper», explique Jack Bishop.

  • Si enveloppé dans du plastique, le gaz reste prisonnier et le céleri ramollit plus rapidement.

  • L’ail

  • David Goehring

    Conseillé: Comptoir ou garde-manger (court terme) ou congélateur (long terme) // Déconseillé: Réfrigérateur L’ail préfère les coins sombres et frais avec une bonne circulation de l’air. Conservez dans un sac filet ou un panier. Vous pouvez congeler des gousses; même si elles risquent de jaunir, la saveur ne sera pas altérée, selon The Herb Society of America.

  • Le café

  • Rob Taylor

    Conseillé: Garde-manger (court terme) ou congélateur (long terme) //Déconseillé: Garde-manger (long terme) ou réfrigérteur Conservez les grains de café frais et sec dans un contenant de verre ou de céramique entreposé dans un coin sombre, loin de la chaleur. Si vous achetez en grande quantité, emballez de petites portions dans des sacs celés et congelez-les pour un mois ou plus.

  • Le pain

    Dave’s Killer Bread

    Conseillé: Garde-manger (cour terme) ou congélateur (long terme) //Déconseillé: Réfrigérateur À moins que vous n’aimiez le pain desséché, conservez le pain dans une boîte à pain, sur le comptoir ou dans un sac en papier pour éviter qu’il ne s’assèche. Pour un entreposage à plus long terme, gardez le pain tranché dans un sac et placez-le au congélateur.

  • Les avocats

  • Hass Avocado Board/Avocado Central

    Conseillé: Comptoir // Déconseillé: Réfrigérateur Les avocats ne murissent pas au froid. Laissez les plus durs à la température de la pièce durant 4 ou 5 jours. Découpez les avocats avec du jus de citron ou de lime. Placez-les dans un contenant celé ou recouvrez d’une pellicule plastique, puis rangez au réfrigérateur pour une journée, pas plus.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Une farine qui permettrait de réduire les risques de démence


Une farine inspiré de la cuisine asiatique qui pourrait semble t’il devenir un moyen de prévention contre la démence … Donc a suivre !
Nuage

 

Une farine qui permettrait de réduire les risques de démence

 

Photo Fotolia

Une nouvelle farine aux propriétés bienfaitrices pour la mémoire et en prévention de la démence pourrait faire son apparition bientôt sur le marché.

Des chercheurs sont à mettre au point un nouveau type de farine, rapporte MedicalNewsToday, qui pourrait permettre de réduire les risques de démence.

C’est à tout le moins le souhait exprimé par l’équipe de chercheurs des universités de Loughborough, Bogor et d’Indonésie, qui concoctent une farine à base de tempe, un ingrédient largement répandu dans la cuisine asiatique.

Il s’agit donc d’une farine à base de soja, qui comprend un nombre considérable de vitamine B et de phyto-estrogènes, des éléments qui stimuleraient les fonctions cognitives et de la mémoire, selon plusieurs études précédentes.

Maintenant que les essais cliniques et les études sur les peuples asiatiques ont démontré la véracité de leur théorie, les chercheurs en tête du projet souhaitent maintenant commercialiser leur nouvelle farine.

« La prochaine étape est de voir si on peut répéter nos découvertes initiales sur la population occidentale. Si ça fonctionne, ce sera une étape majeure de franchie en prévention du déclin de la mémoire dû au vieillissement », résume Eef Hogervorst, l’un des directeurs du projet et chercheur à l’Université de Loughborough

http://sante.canoe.ca