Un aventurier se fait piquer par la fourmi qui inflige la pire douleur du règne animal


Ce n’est pas la première fois qu’on voit ce genre d’expérience extrême, même des documentaires ont été fait sur cette fourmi et d’une tribu en Amazonie qui se font piquer volontairement pour un rite de passage. Mais, aujourd’hui, ce genre d’expérience par des aventuriers est un fou à mon avis, car ils savent que cela est vraiment douloureux par ceux qui ont passé avant eux
Nuage

Un aventurier se fait piquer par la fourmi qui inflige la pire douleur du règne animal

 

Repéré par Jean-Laurent Cassely

Le procédé commence à être connu, mais reste divertissant pour les spectateurs.

La fourmi du genre Paraponera est communément appelée fourmi balle de fusil parce que sa piqûre est si douloureuse qu’on la compare… à une balle de fusil ou de revolver. Coyote Peterson, aventurier, animateur de télévision et habitué des expériences extrêmes, a donc voulu montrer face caméra ce que ça faisait d’être mordu par l’insecte connu pour infliger la douleur la plus intenable du règne animal.

La vidéo est en elle-même une performance, tant l’homme parvient à faire monter la pression durant une dizaine de minutes d’approche de la malheureuse fourmi qui, vaquant à ses occupations dans une forêt du Costa Rica, n’est pas irrésistiblement attirée de prime abord par la chair du présentateur.

À force de malice et d’insistance et après une première tentative ratée (10 minutes 30 secondes sur la vidéo), il finira par obtenir la piqûre redoutée et recherchée (à partir de 12 minutes 30 secondes) en attrapant la fourmi à l’aide d’un petit forceps et en la posant sur son bras…

Filmer sur YouTube sa souffrance après une piqûre auto-infligée de fourmi balle de fusil est devenu une sorte de rite de passage, un marronnier Internet au même titre que l’instagram de burger, quoique réservé à une population d’internautes plus jusqu’au-boutiste dans sa quête d’attention. L’une des plus pathétiques est celle d’un comédien australien qui se prête au jeu un peu usé de l’ethnologie télévisée avec une tribu amazonienne dont il teste les rites. Parmi ceux-ci, figure donc la piqûre de fourmi, ici dans une variante intéressante: des gants à enfiler, à l’intérieur desquels ces fourmis sont insérées.

En 2008, déjà, un candidat à la souffrance ultime était filmé lors du rite de la piqûre par la chaîne Discovery.

http://www.slate.fr/

Michelle Rodriguez et Bear Grylls mangent une souris bouillie dans l’urine de l’actrice


On dirait qu’ils ne savent plus quoi inventé pour faire leurs émissions. Les réalisateurs semblent chercher ce qui peut être le plus insolite et le plus écœurant. Peut-être qu’en dernier recours, mais sinon … Pourquoi montrer des conneries de ce genre
Nuage

 

Michelle Rodriguez et Bear Grylls mangent une souris bouillie dans l’urine de l’actrice

 

Oui, c'est dégoûtant.

Oui, c’est dégoûtant.

DÉGOÛTANT – Invitée par Bear Grylls à vivre une expérience extrême pour son émission, l’actrice Michelle Rodriguez s’est pliée à tout ce que l’aventurier exigeait : y compris manger une souris bouillie dans sa propre urine.

Âmes et estomacs sensibles s’abstenir. Pour visionner cette séquence, nous vous conseillons de la regarder après le déjeuner, histoire de ne pas vous couper l’appétit. Les défis extrêmes de Bear Grylls dans son émission « Running Wild » ont fait une nouvelle victime, l’actrice Michelle Rodriguez.

Invitée dans l’émission, la comédienne s’est pliée de bonne grâce aux exigences de l’animateur. Perdus dans le parc national de « Valley of Fire » dans le Nevada, le duo avait pour mission de s’en sortir par tous les moyens », jusqu’à manger un repas absolument repoussant, afin de se nourrir et s’hydrater.

Une souris bouillie dans de l’urine ? Bon appétit, bien sûr.

Dans le court extrait de l’émission mis en ligne sur Youtube, on y voit les deux compères, assis autour d’un feu avec une petite casserole dans laquelle boue : une souris dans la propre urine de l’actrice. Un met particulièrement horrible pour l’actrice casse-cou qui semble avoir du mal à cacher son dégoût.

« C’est le moment que je redoutais. Marcher sous un soleil de plomb pendant des heures, ce n’est pas un problème. Mais la souris. L’urine et la souris… c’est vraiment particulier, Bear », lance l’actrice.

C’est alors que Bear Grylls prend la souris et la mange. Michelle Rodriguez lui emboîte le pas, nauséeuse et écœurée mais constate que la souris a un goût de poulet. Regardez :

http://www.metronews.fr/