Le Saviez-Vous ► Les 25 phrases les plus bizarres qui ont été écrites dans de vrais registres d’hôpitaux.


Ouf, de bien drôle de rapport dans les dossiers des patients. Reste que certains écrits laissent vraiment perplexe
Nuage

 

Les 25 phrases les plus bizarres qui ont été écrites dans de vrais registres d’hôpitaux.

 

Les hôpitaux sont des endroits généralement peu engageants… Mais quand les infirmiers et les médecins se mettent à écrire n’importe quoi sur leurs patients, probablement à cause du stress, cela donne de véritables petites pépites! 

  • 1. Elle n’a pas de signes apparents de fièvres ni de frissons, mais son mari a noté qu’elle était très chaude au lit la nuit dernière.

  • 2. L’examen des parties génitales a révélé qu’il était vraiment monté comme un taureau.

  • 3. Étant donné qu’elle ne parvient pas à avoir d’enfant avec son mari, j’ai pensé que vous devriez peut-être essayer quelque chose avec elle.

  • 4. La patiente est en larmes et pleure constamment. Elle a également l’air un peu déprimée.

  • 5. Le patient souffre d’une sévère dépression depuis qu’il a commencé à venir me voir, en 1993.

  • 6. Note de décharge : Vivant, mais sans ma permission.

  • 7. Homme de 69 ans d’apparence saine mais un peu décrépit, mentalement alerte mais très étourdi.

  • 8. Le patient a catégoriquement refusé l’autopsie.

  • 9. Le patient a laissé ses globules blancs dans un autre hôpital.

  • 10. Ses antécédents médicaux sont remarquablement insignifiants avec seulement un gain de poids de 20 kg au cours des trois derniers jours.

  • 11. Le patient a eu des gaufres au petit déjeuner, et de l’anorexie à midi.

  • 12. Entre vous et moi, vraiment, il devrait y avoir un moyen de mettre cette femme enceinte…

  • 13. Le second jour, son genou allait mieux. Et le troisième jour, il a disparu.

  • 14. Elle est engourdie, des orteils jusqu’aux pieds.

  • 15 La peau était sèche et humide.

  • 16. Maux de têtes occasionnels, constants et peu fréquents.

  • 17. Le toucher rectal a révélé une thyroïde de taille normale.

  • 18. Elle a expliqué qu’elle avait été constipée pendant la plus grande partie de sa vie, jusqu’à ce qu’elle ait un divorce.

  • 19. Les deux seins sont identiques et réactifs à la lumière et aux accommodations.

  • 20. La patiente a des douleurs à la poitrine si elle s’allonge sur le côté gauche pendant plus d’un an.

  • 21. Le patient devait avoir une résection de l’intestin, mais il a été embauché comme agent de change à la place.

  • 22. Peau : étrangement pâle, mais présente.

  • 23. L’examen pelvien sera fait plus tard, sur le plancher.

  • 24. Le patient a été vu par le docteur Blank, qui pense que nous devrions nous asseoir sur l’abdomen et je suis bien d’accord avec lui.

  • 25. Le patient a deux enfants adolescents, mais ne souffre d’aucune autre anormalité

http://www.demotivateur.fr/

9 façons de tirer le maximum de votre visite chez le médecin


Profiter au maximum d’un rendez-vous médical n’est pas toujours facile, mais quand on s’y prépare, cela est mieux pour soi et pour le médecin qui peut avoir des pistes pour mieux évaluer votre étant de santé
Nuage

 

9 façons de tirer le maximum de votre visite chez le médecin

 

Par Anna Sharratt,

 

Votre médecin est de plus en plus pressé par le temps — tout comme vous. Voici quelques conseils judicieux pour tirer le maximum de votre prochain rendez-vous.

La docteure Susan Biali, médecin de famille, aime bien lorsque ses patients arrivent préparés à leur rendez-vous. Ce sont des patients qui savent quels médicaments ils prennent, qui sont en mesure de donner des renseignements pertinents sur leur santé et d’identifier les problèmes médicaux qui les préoccupent le plus.

Mme Biali suggère de dresser une liste de vos préoccupations d’ordre médical avant votre rendez-vous chez le médecin et de la lui remettre dès le début de la consultation.

«Laissez le médecin faire le triage» recommande-t-elle.

Il est aussi recommandé de consigner vos symptômes sous forme de calendrier, pour indiquer à votre médecin à quel moment le problème a commencé et comment il a progressé de telle sorte que vous puissiez tirer le maximum du temps que vous passerez avec votre médecin de famille.

Voici comment vous préparer pour votre prochain rendez-vous chez votre médecin :

  • Demandez plus de temps pour votre rendez-vous, le cas échéant. Si vous avez besoin d’un rendez-vous plus long, demandez-le à la réceptionniste lorsque vous prenez votre rendez-vous. Mme Biali indique que si vous expliquez quel est votre problème médical — et que vous avez besoin d’un rendez-vous plus long — il est bien possible que vous l’obteniez.
  • Oubliez le docteur Google. Renoncez à l’envie de partager avec votre médecin un autodiagnostic tiré d’internet. Cela ne fait que vous rendre plus anxieux et ne permet pas à votre médecin d’évaluer objectivement votre problème de santé.
  • Surmontez le «syndrome du sarrau blanc». La première chose à faire est de surmonter le sentiment d’intimidation que vous ressentez en présence d’un médecin. Cela transforme plusieurs d’entre nous en parfaits idiots. Prenez donc une grande respiration et rappelez-vous que les médecins sont des humains aussi.
  • Apportez tous vos documents médicaux. Mme Biali affirme que des résultats récents d’analyses sanguines, des rapports d’hospitalisation et de vaccination peuvent être très utiles à votre médecin de famille, car ils lui donnent un tableau complet de votre santé, et peuvent permettre d’éliminer la nécessité de vous faire subir d’autres analyses qui pourraient retarder un diagnostic. Il est possible que votre médecin n’ait pas en main les documents relatifs à vos visites à l’urgence, par exemple; si on vous a remis un rapport médical à votre sortie de l’hôpital ou si vous avez accès en ligne à votre dossier d’hospitalisation — imprimez-le et apportez-le avec vous.
  • Demandez à quelqu’un de vous accompagner. Si vous avez des symptômes alarmants et que votre rendez-vous chez le médecin vous rend anxieux, demandez à un ami de vous accompagner. Cette personne peut vous soutenir sur le plan émotionnel, poser les questions auxquelles vous n’avez pas pensé, écouter les recommandations du médecin et s’en souvenir (ce que de nombreux patients ne font pas lorsqu’ils sont stressés) et prendre des notes. N’amenez toutefois pas trop de gens dans le bureau du médecin et si c’est votre adolescent qui a un rendez-vous, laissez-le seul avec le médecin (avec une note de vous qu’il lui remettra, le cas échéant).
  • Déterminez quel problème est le plus important, et concentrez-vous sur celui-ci. Une longue liste de préoccupations peut vous faire perdre un temps précieux qui pourrait être consacré à un problème plus sérieux, explique Mme Biali.
  • Demandez des éclaircissements. Si vous ne comprenez pas quelque chose que vous dit votre médecin, demandez des éclaircissements.
  • Rappelez des détails à votre médecin et prenez l’initiative. Votre médecin voit de nombreux patients chaque jour. Si vous êtes allergique à la pénicilline, par exemple, et que votre médecin vous rédige une ordonnance pour ce médicament, arrêtez-le. Le fait d’indiquer à un médecin quels médicaments n’ont rien donné pour vous par le passé peut aussi faire économiser du temps et faire en sorte qu’il vous prescrive un nouveau médicament qui donnera les résultats escomptés. Aussi, si vous n’avez pas eu de nouvelles du spécialiste auquel votre médecin vous a adressé, obtenez son numéro du bureau de votre médecin de famille et faites un suivi.
  • Enregistrez ce que vous dit le médecin. Si vous ne pouvez pas vous faire accompagner par un ami ou si vous avez de la difficulté à vous rappeler les instructions que votre médecin vous donne, votre téléphone pourrait vous aider. Demandez à votre médecin si vous pouvez enregistrer ses recommandations au moyen de l’enregistreur vocal de votre téléphone cellulaire.

http://simplementbrillant.ca/

Rendez-vous médicaux Une source de stress qui altère la mémoire


Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais un rendez-vous chez le médecin, dentiste et compagnie me stress même si il n’y a rien pour s’inquiété … Cependant, il semble que cela peut occasionné des problèmes de mémoire passagers chez les personnes âgées a cause de divers facteurs .. ce qui peut engendrer des erreurs dans les résultats des examens
Nuage

 

Rendez-vous médicaux

Une source de stress qui altère la mémoire

 

Une source de stress qui altère la mémoire

Crédit photo : archives TVA Nouvelles

Des facteurs comme le délai d’attente avant un rendez-vous chez le médecin, le moment de la journée où la rencontre a lieu et même le moyen de transport pour s’y rendre peuvent déclencher un stress qui peut altérer significativement la performance du patient âgé

Agence QMI

Le stress causé par les examens médicaux peut entraîner des troubles de mémoire chez les personnes âgées, ce que le personnel médical peut parfois confondre avec des symptômes de la maladie d’Alzheimer, révèle une étude menée par une chercheuse montréalaise.

Des facteurs comme le délai d’attente avant un rendez-vous chez le médecin, le moment de la journée où la rencontre a lieu et même le moyen de transport pour s’y rendre peuvent déclencher un stress qui peut altérer significativement la performance du patient âgé dans le cadre de tests pour évaluer son état de santé.

«Les pertes de mémoire peuvent être de l’ordre de 20 à 25%. Quand on cherche à évaluer des symptômes de la maladie d’Alzheimer, cela peut fausser les données», explique Sonia Lupien, chercheuse rattachée au Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

Lorsqu’on élimine les facteurs de stress, les gens âgés obtiennent des résultats très semblables à ceux des sujets plus jeunes.

Par ordre d’importance, les facteurs les plus stressants sont le délai d’attente, le transport, le moment dans la journée et la saison du rendez-vous, l’environnement médical et l’équipe de professionnels. L’examen médical en tant que tel et le diagnostic arrivent en sixième position.

À la lumière de ces résultats, le personnel médical devrait faire des efforts pour diminuer le plus possible les effets négatifs de ces tests sur les personnes âgées.

«Ces changements devraient faire baisser le niveau de stress associé aux examens médicaux et cognitifs, et permettre au personnel d’obtenir des résultats plus fiables», indique la chercheuse.

http://tvanouvelles.ca