Un singe tente de s’éva­der d’un zoo en brisant la vitre avec une pierre qu’il a affû­tée


Une cage de verre avec des touristes qui font des singeries devant les animaux. Ce n’est pas une vie. Ce petit singe savait-il que la liberté pouvait existé de l’autre coté de la vitre ? En tout cas, il a compris qu’en frappant la pierre sur la vitre, serait peut-être une réponse. Malheureusement, la liberté n’a pas été accessible. C’est ce genre de tourisme qu’on ne doit pas encourager

Nuage


Un singe tente de s’éva­der d’un zoo en brisant la vitre avec une pierre qu’il a affû­tée


La scène laisse sans voix. Au zoo chinois de Zhengz­hou, le 20 août, un singe a tenté de s’éva­der en frap­pant la vitre de son enclos avec une pierre qu’il a lui-même affû­tée, indique le South China Morning Post.

Devant des touristes ébahis, le singe s’est emparé de la pierre et s’est mis à frap­per la vitre très violem­ment. Après plusieurs coups, il a réussi à la briser mais, prenant peur, il est rapi­de­ment retourné au centre de sa cage de verre. Sa tenta­tive d’éva­sion s’est donc soldée par un échec. Un touriste l’avait précé­dem­ment filmé en train d’af­fû­ter son arme.

« Il est diffé­rent des autres singes : il sait utili­ser des outils pour casser les noix alors que les autres singes se contentent de les mordre », explique Tian Shuliao, un employé du zoo.

L’ani­mal est ensuite revenu devant la vitre pour admi­rer son travail.

https://www.ulyces.co/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi offre-t-on des oranges aux prisonniers ?


Que ce soit dans les films, ou à la blague vous avez sans doute déjà entendu parler  »apporter des oranges en prison ».  Bien certaines hypothèses ont été énoncés, il semblerait que l’explication la plus sûre soit un poète qui en écrit en 1892 dans l’attente de la sentence d’une jeune étudiante accusée de nudité.
Nuage


Pourquoi offre-t-on des oranges aux prisonniers ?

    Peut être avez-vous déjà entendu l’adage préconisant d’apporter des oranges aux prisonniers. Fruits juteux et appréciés, les oranges sont pleines de vitamines C et bonne pour la santé. Est-ce simplement pour ces propriétés diététiques qu’elles sont apportées aux prisonniers ?


    Par une rapide recherche sur internet et un peu de culture générale, plusieurs explications peuvent être trouvées à l’expression « apporter des oranges aux prisonniers ». En voici quelques unes:

  • En prison, – avant les portiques de détection de métaux – il n’était pas rare que des complices fassent entrer des limes et autres moyens d’évasion. Placés dans un pain, dans un saucisson, ces instruments ne pouvaient être détectés que par un contrôle qui prenait du temps et demandait de détériorer la nourriture en la coupant ou l’ouvrant. Les oranges auraient alors été une nourriture privilégiée des gens honnêtes puisque par leur nature-même (la présence d’une épaisse peau), il n’était pas possible de cacher un objet dedans sans que cela ne se voit par un simple examen visuel.

  • Les prisons et cachots d’antan étaient beaucoup moins ‘confortables’ que les prisons d’aujourd’hui et les prisonniers -à l’instar des marins- souffraient du scorbut: une sévère carence en vitamine C. Chez les marins cette maladie venait du manque de fruit: une denrée rapidement périssable qui ne survivait pas aux longs voyages d’alors. Chez les prisonniers, cette carence pourrait être expliquée par un manque d’une nourriture riche et vitaminé. Quoi qu’il en soit, offrir des oranges, c’est prévenir ces carences et prendre soin du détenu.

Toutes ces explications sont logiques et acceptables, mais rien ne garantit leur véracité. Ce qui est certain en revanche, c’est que l’expression s’est popularisée grâce à un poème!

Tout commence en 1892 durant un défilé des Quat’zarts, les élèves de l’école des Beaux-Arts à Paris. Parmi ces étudiants Marie-Florentine Roger – dite Sarah Brown – et quelques camarades sont accusées de nudité sur la voie publique.  Leur dénonciateur ? Nul autre que le sénateur de l’époque Charles Bérenger, dit ‘Père-la-pudeur’. Bien qu’il ait inventé la peine avec sursis (peine probatoire et dissuasive de récidive pour les délinquants non dangereux), ce sénateur ‘modéré’ était aussi un farouche moraliste, détracteur de l’émancipation de la femme et de son droit au plaisir.

Du fait de sa position, un procès fut ouvert où dûrent témoigner de nombreux artistes, le commissaire de polices, des étudiants. Sarah Brown serait en effet apparue dans le cortège de Cléopâtre, vêtue d’une simple résille noire.

C’est en attendant le verdict du jugement de Sarah Brown (cents francs d’amende avec sursis) que le poète Raoul Ponchon écrit ces vers qui donneront naissance à l’expression:

O! Sarah Brown! Si l’on t’emprisonne, pauvre ange,

Le dimanche, j’irai t’apporter des oranges.

https://axiomcafe.fr/

Un tunnel caché découvert sous la prison d’Alcatraz


La prison d’Alcatraz n’a pas toujours été un lieu de détention avant c’était un fort militaire. Les archéologues ont trouvé un tunnel qui était à l’époque de ce fort. Cette prison est maintenant un lieu touristique, mais il s’est rendu célèbre avec l’invasion de trois détenus, dont un ne sait s’ils ont pu traverser sans se noyer jusqu’à la terre ferme.
Nuage

 

Un tunnel caché découvert sous la prison d’Alcatraz

 

La prison d’Alcatraz © belga.

Jeanne Poma.
source: KVDS

Un tunnel datant du XIXème siècle vient d’être découvert sous la tristement célèbre prison d’Alcatraz, qui a abrité des criminels comme Al Capone. C’est grâce à des balayages au laser et à des radars que le couloir a pu être trouvé.

L’archéologue Timothy de Smet et ses collègues de l’Université Binghamton à New York sont à l’origine de cette découverte. Le tunnel part d’Est en Ouest, sous la cour de la prison. Composé de briques, il est équipé de conduits de ventilation.

Un miracle

« Cette découverte est surprenante », a déclaré l’archéologue. « Le tunnel a été parfaitement conservé alors qu’il ne se trouvait qu’à quelques mètres de la surface. Le sol en béton de la cour de la prison est vraiment mince ».

Ce tunnel daterait de 1860, quand le bâtiment servait encore de fort militaire. Ce n’est qu’au début du XXème siècle qu’il est devenu une prison. Les scientifiques ont utilisé une technique qui permettait de préserver le site, sans savoir pour autant à quoi s’attendre.

Un lieu protégé

Timothy de Smet souhaite poursuivre ses recherches au large de San Francisco. La prison est un site protégé depuis 1972 et constitue une attraction touristique majeure.

Tentatives d’évasion

La prison est connue pour ses détenus célèbres, mais aussi pour les nombreuses tentatives d’évasion. Officiellement, cependant, personne n’aurait jamais réussi à s’en sortir vivant.

Jusqu’à ce jour, on ignore comment ont survécu les trois prisonniers qui ont tenté de s’échapper dans la nuit du 11 au 12 juin 1962. Frank Morris et les frères John et Clarence Anglin, emprisonnés pour une série de vols à main armée, se sont échappés par une bouche d’aération sous le lavabo de leur cellule. Ils ont disparu la nuit, avec un radeau improvisé. L’enquête qui a suivi n’a jamais permis de les retrouver. Officiellement, ils se seraient noyés dans les eaux glacées de la baie de San Francisco.

https://www.7sur7.be/

Ces chim­pan­zés ont fabriqué une échelle avec des branches pour s’éva­der d’un zoo


Ces chimpanzés rêvent aussi de liberté et un zoo n’est pas l’endroit que la liberté a du sens. Des singes ont été capables d’imaginer et d’installer le nécessaire pour prendre la fuite. Malheureusement pour eux, peine perdue … Les murs se referment.
Nuage

 

 

Ces chim­pan­zés ont fabriqué une échelle avec des branches pour s’éva­der d’un zoo

 

Crédits : Chan­tal Baxter

par  Laura Boudoux

Un groupe de chim­pan­zés du zoo de Belfast, en Irlande, a tenté de s’éva­der samedi 9 février 2019. Les primates ont réuni de grosses branches avant de les ados­ser au mur d’en­ceinte de leur enclos. Seul l’un d’entre eux est parvenu à l’es­ca­la­der, lais­sant ses compères dans leur prison à ciel ouvert, rapporte la BBC. Hélas, il a été rattrapé peu de temps après.

Les respon­sables du zoo, qui ont récu­péré l’évadé, ont expliqué qu’une tempête récente avait dété­rioré le mur d’en­ceinte, permet­tant aux chim­pan­zés de le grim­per plus faci­le­ment. Une vidéo enre­gis­trée par des visi­teurs montre l’ani­mal se prome­nant dans le zoo, visi­ble­ment perplexe et ne sachant pas vrai­ment où aller. Un « événe­ment très inha­bi­tuel », d’après la porte-parole du zoo.

« Ce sont des primates intel­li­gents, ils savent qu’ils ne sont pas censés se retrou­ver en dehors de cette enceinte, et ils y retournent d’eux-mêmes », a assuré la porte-parole du zoo. « Nous aimons leur offrir un envi­ron­ne­ment natu­rel dans leur enclos, notam­ment avec des arbres, mais nous allons les véri­fier », a-t-elle déclaré suite à l’in­ci­dent, préci­sant que les arbres envi­ron­nant seraient arra­chés si néces­saire. Les chim­pan­zés savent surtout qu’ils n’ont aucune envie de rester enfer­més.

Sources : BBC/ Face­book

https://www.ulyces.co

Le Saviez-Vous ► Enfants accusés de crime


 

Des fois, on se demande comment des gens peuvent interpréter le code la loi, surtout quand ils se basent sur des rumeurs. Enfin, cela ne prend pas un doctorat en loi, pour comprendre l’imbécilité d’accusé des bébés ou de jeunes enfants a des crimes
Nuage

 

Enfants accusés de crime

 

Il pouvait à peine parler et marcher. Pourtant, en 2014, un bébé d’un an a été accusé d’intimidation et de contrainte en vertu du Code criminel, en Inde.

L’affaire se passe dans l’État d’Uttar Pradesh. Quelques semaines avant le dépôt des accusations, les autorités politiques ont déclenché une élection partielle dans cette partie du nord-est du pays, connue comme étant la plus peuplée du pays.

Dans cet État, les agents ont l’habitude de dresser des listes de trouble-fête potentiels en période électorale. C’est donc sur la foi de rumeurs provenant d’autres électeurs, que les policiers se sont présentés chez un Indien, Yasin, pour lui remettre un acte d’accusation. Il aurait, selon des témoins, troublé la paix à l’approche des élections. Et, toujours selon les témoins, il était accompagné de son fils, Nazim. Les policiers ont donc porté des accusations contre l’enfant qui, imagine-t-on, aurait eu peine à témoigner pour sa défense devant un tribunal.

Pourtant, en Inde, il est interdit de porter des accusations de nature criminelle envers des enfants âgés de moins de sept ans. Après enquête, les deux policiers qui, rappelons-le, avaient agi sur la foi de rumeurs, ont été suspendus et les accusations retirées.

Ce n’est pas la première fois que des enfants sont accusés en vertu du Code criminel indien. En 2011, un garçon de 5 ans a été accusé d’avoir troublé la paix, également en campagne électorale. Et, en 2006, une fillette de six ans a été traduite en justice, accusée de complicité dans l’évasion de son père, emprisonné. Les deux enfants ont été blanchis.

 

http://www.canald.com

Ce chien s’évade de chez le vétérinaire et libère ses congénères !


Même chez les vétérinaires, une caméra de surveillance est utile pour ceux qui veulent entrer par infraction et peut voir aussi des évasions. Un Husky sibérien en Chine s’est libéré de sa cage et a libéré ses copains canins
Nuage

 

Ce chien s’évade de chez le vétérinaire et libère ses congénères !