8 choses étonnantes qui vous font engraisser


Difficile à perdre du poids sans suivre un régime qui nous rendrait plus malades qu’autre chose. (faut dire que je suis anti-régime autre qu’une bonne alimentation et exercices) Il y a certaines habitudes qui sont tout simple tout en nous plus de facilités d’atteindre un but raisonnable
Nuage

 

8 choses étonnantes qui vous font engraisser

 

Vous essayez de perdre du poids, mais l’aiguille de votre pèse-personne s’obstine à grimper? Pour vous aider à relever votre défi minceur, voici 8 choses étonnantes qui vous font engraisser!

Par les éditeurs de Reader’s Digest, États-Unis

1. De l’information trompeuse?

Vous connaissez probablement une personne qui mange avec appétit sans compter les calories et qui, malgré tout, réussit à perdre du poids alors que vous vous efforcez de manger santé (salades, yogourts, etc.) sans arriver à diminuer voter tour de taille d’un demi-centimètre! Votre appétit ne serait pas la cause, mais plutôt votre difficulté à lire correctement les étiquettes nutritionnelles! Selon une étude du Journal of Consumer Research, l’information sur les étiquettes santé peut être trompeuse pour les consommateurs moins avisés!

2. Les boissons gazeuses diètes

Évitez d’en consommer! Les études montrent que le tour de taille des personnes qui boivent plus de deux boissons gazeuses diètes par jour augmente jusqu’à six fois plus que celui des personnes qui n’en consomment pas. Ces boissons sont peut-être sans calories, mais en boire régulièrement n’est pas sans conséquence!

3. Manque de sommeil

Selon de nouvelles recherches, en plus de vous rendre d’une humeur massacrante le lendemain, le manque de sommeil altère aussi votre ligne. Des chercheurs du New York Obesity Nutrition Research Centre du St-Luke’s –Roosevelt Hospital ont découvert que les gens qui ne dorment pas suffisamment semblent brûler autant de calories que ceux qui dorment suffisamment, sauf qu’ils consomment environ 300 calories de plus par jour.

4. La température de la pièce

Vous tentez de perdre du poids? Baissez le thermostat! Selon des recherches publiées dans la revueObesity Reviews, un environnement « douillet » pourrait favoriser la prise de poids. Lorsqu’on a froid, on tremble, ce qui fait que nos muscles se contractent pour se réchauffer, brûlant ainsi des calories.

5. Vos amis!

Une étude menée par le New England Journal of Medicine a montré qu’on peut « attraper » l’obésité de nos amis. Après avoir suivi 12 067 personnes durant 32 ans, des chercheurs ont conclu que la probabilité de devenir obèse était 2,71 fois plus élevée chez ceux qui avaient des amis obèses que chez ceux qui n’en avaient pas. Voici la raison: le style de vie de nos amis influe sur nous; par exemple, s’ils mangent trop en général, nous aurons aussi tendance à plonger allègrement la fourchette dans notre assiette. Étonnamment, les couples ont moins d’influence sur l’un et l’autre que les amis du même sexe. La bonne nouvelle, c’est que l’inverse est aussi possible: si vos amis ont un poids santé, il y a des chances que vous perdiez du poids.

6. Trop manger

Si vous croyez qu’il suffit de consommer plusieurs petits repas dans la journée pour perdre des calories, vous pourriez vous tromper. Le fait est que nous croyons en général que les repas contiennent des protéines, des glucides et des matières grasses. Or, ça n’est pas le cas. Selon des études, les mini repas ressemblent plus à des petites collations.

7. Des composés chimiques toxiques

Vous connaissez peut-être les phtalates, un groupe de composés chimiques utilisés pour rendre le plastique flexible, or, de plus en plus d’études montrent que ces composés chimiques, ainsi que d’autres, dont l’action perturbe le système endocrinien, ont un lien avec l’obésité. En fait, des chercheurs ont même donné un nom à plusieurs d’entre eux : obésogènes (des composés chimiques qui favorisent l’obésité). Un système immunitaire en santé peut combattre leurs effets nuisibles, mais vous le pouvez aussi, en évitant d’emballer vos fruits et légumes dans des sacs en plastique.

8. Votre niveau de stress

Lorsque vous souffrez de stress chronique, votre corps produit davantage de cortisol et d’insuline. Par conséquent, votre appétit augmente et, pour satisfaire ce dernier, vous aurez tendance à vous gaver d’aliments riches en calories (sucre et matière grasse). Et si vous mangez pour tenter de combattre le stress, vous activez la partie du cerveau associée à la récompense. Une fois le premier sentiment de bien-être dissipé, vous recherchez de nouveau la même sensation de plaisir, de calme et de détente. Résultat ? Vous mangerez encore plus.

http://selection.readersdigest.ca

Lire permet de rester mince


Lisez-vous les étiquettes nutritionnelles sur les produits que vous achetez ! ?. Il semble qu’il existerait une différence sur le poids des personnes .. et voir même chez les fumeurs .. Pour ma part, cette habitude que j’ai acquise pour baisser mes lipides me permet de faire de meilleur choix ..
Nuage

 

Lire permet de rester mince

 

 

Lire permet de rester mince

Photo: AFP

Les personnes qui lisent les étiquettes nutritionnelles seraient moins grosses que celles qui ne s’en soucient pas.

Des chercheurs ont voulu savoir s’il y avait un lien entre l’obésité et la lecture des étiquettes nutritionnelles. Selon l’Agriculturals Economics, il y en aurait bel et bien un, surtout chez les femmes.

Les femmes qui prennent le temps de lire les informations nutritionnelles des aliments pèseraient près de 4 kilos de moins que les femmes qui ne lisent pas les étiquettes.

«Nous avons d’abord analysé le profil des consommatrices qui lisent l’étiquette nutritionnelle lors de l’achat, puis nous sommes passés à l’étude de la relation avec le poids», explique l’auteure principale des travaux, Maria Loureiro.

De plus, on constate également que les fumeurs sont moins susceptibles de lire les informations nutritionnelles des produits.

L’étude révèle que 58% des hommes disent lire les étiquettes, contre 75 % des femmes. La différence de poids se note surtout chez les femmes.

http://fr.canoe.ca

 

Dissuader les gens de choisir la malbouffe


Je trouve intéressant le nombre de temps pour éliminer les calories ingérés qui seraient inscrit sur les étiquettes sauf peut-être que cela augmenterait le problème pour ceux qui souffre de certaines maladies relié a la bouffe comme chez les anorexie ..
Nuage

 

Dissuader les gens de choisir la malbouffe

 

 

Dissuader les gens de choisir la malbouffe

© Shutterstock

Les étiquettes nutritionnelles devraient fournir d’autres informations plus dissuasives.

 

Les étiquettes nutritionnelles traditionnelles, affichant notamment le nombre de calories contenues dans les aliments, ne sont pas assez dissuasives, car la majorité des gens sous-estiment le nombre de calories et n’ont aucun repère pour bien comprendre les chiffres indiqués.

Des chercheurs de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, aux États-Unis, ont trouvé un moyen efficace pour réduire la consommation de malbouffe et de boissons gazeuses chez des adolescents.

Les étiquettes affichaient la quantité d’exercice physique nécessaire pour brûler le nombre de calories ingérées. Par exemple: une bouteille de soda = près d’une heure de jogging. Avec ce type d’information, les chercheurs ont constaté que les jeunes étaient deux fois moins susceptibles de choisir les aliments malsains. Ces informations étaient plus concrètes et faciles à comprendre.

Il s’agirait donc d’une option intéressante à envisager pour dissuader les gens d’opter pour des choix moins santé.

http://fr.canoe.ca