Le Saviez-Vous ► Quel est le plus vieil animal sur Terre ?


Certains animaux ont une longévité plus grande que l’humain pouvant aller de plus de 100 voir même plusieurs milliers d’années. Chose étonnante, ceux-ci viennent tous dans des milieux aquatiques
Nuage

 

Quel est le plus vieil animal sur Terre ?

 

Xavier Demeersman
Journaliste


 

Qui, du règne animal, est le champion de la longévité ? Certainement pas l’Homme, dont le plus vieux représentant fut la célèbre Jeanne Calment, décédée à 122 ans. Plusieurs candidats sont en lice et tous, ou presque, évoluent dans un milieu aquatique.

Malheureusement menacé d’extinction, l’esturgeon (Acipenser sturio) est un poisson qui peut atteindre de grandes tailles et vivre plus de 100 ans. Le plus vieux spécimen connu, repéré en 2012 dans le Wisconsin, avait 125 ans.

 

l’hoplostète orange

Plus vieux encore, il y a l’hoplostète orange (Hoplostethus atlanticus), connu aussi sous le nom d’Empereur, un poisson des profondeurs marines (entre 900 et 1.800 m) pouvant peser jusqu’à 7 kg et abondamment pêché. Son espérance de vie peut dépasser 150 ans. Le plus âgé connu avait atteint 149 ans.

 

Panope du Pacifique

D’un âge équivalent, la panope du Pacifique (panopea abrupta) est un mollusque bivalve vivant dans le sable qui possède une coquille de 15 à 20 cm de long et un siphon d’un mètre. Le plus âgé connu allait sur ses 168 ans.

 

Lamellibrachia luymesi

Dans les abysses, Lamellibrachia luymesi, une espèce de vers tubulaires à la croissance lente, friande d’eau froide et surtout d’hydrocarbures, peut vivre jusqu’à 170 ans, selon les spécialistes.

oursin rouge géant

Toujours sous l’eau, l’oursin rouge géant (Strongylocentrotus franciscanus ou Mesocentrotus franciscanus), dont le diamètre approche les 20 cm, peut atteindre, pour certains cas trouvés dans les eaux froides du Pacifique, 200 ans.

baleine boréale

La baleine boréale peut vivre plus de 200 ans

Beaucoup plus grande, la baleine boréale (Balaena mysticetus) qui affectionne les eaux froides de l’Arctique peut aisément vivre plus de deux siècles. Dans les années 2000, un spécimen chassé a été estimé à quelque 211 ans. On a trouvé dans sa graisse un projectile datant de 1879. C’est donc le plus vieux mammifère connu vivant sur la Planète bleue.

moule perlière

Surexploitée et aujourd’hui en voie d’extinction faute de protection suffisante, la moule perlière (Margaritifera margaritifera) qui abondait autrefois dans les rivières d’eau douce du nord, a une espérance de vie supérieure à 200 ans. Certaines ont un âge qui a été estimé à plus de 250 ans.

La tortue géante Jonathan

Vivant sur terre et dans l’eau, les tortues géantes (Aldabrachelys gigantea) ont aussi une longévité impressionnante. Habitant sur l’île volcanique de Sainte-Hélène dans l’océan Atlantique sud, Jonathan, le plus âgé de son espèce a soufflé ses 183 bougies en janvier 2016. Il va très bien et conserve un bon appétit.

 

À gauche : Jonathan en 2016, âgé de 183 ans, nourri par le docteur Joe Hollins sur la pelouse de la maison du gouverneur ; à droite : Jonathan en 1900. Il était alors âgé de 67 ans. © British Veterinary Association, BNPS

À gauche : Jonathan en 2016, âgé de 183 ans, nourri par le docteur Joe Hollins sur la pelouse de la maison du gouverneur ; à droite : Jonathan en 1900. Il était alors âgé de 67 ans. © British Veterinary Association, BNPS

 

Ming la palourde, tuée par l’Homme à 507 ans

Turritopsis dohrnii

Nonobstant Turritopsis dohrnii, une petite méduse d’un centimètre de diamètre originaire de Méditerranée qui a la faculté de rajeunir en cas de manque de nourriture – ou autres stress -, la plus vieille créature connue sur Terre était Ming la palourde.

La palourde Ming était le plus vieil animal connu sur Terre. Au nombre de ses cernes, son âge a été estimé à 507 ans. Elle fut malencontreusement tuée par les scientifiques qui voulaient l’étudier en 2006. © Alan D Wanamaker Jr, Jan Heinemeier, James D Scourse, Christopher A Richardson, Paul G Butler, Jón Eiríksson, Karen Luise Knudsen

Cette quahorg nordique ou praire d’Islande (Arctica islandica) porte ce nom en référence à la dynastie Ming, qui régnait en Chine lorsqu’elle a vu le jour. Malheureusement, en 2006, elle fut tuée par les scientifiques qui l’ont ouverte pour l’étudier. Née en 1499, elle venait d’avoir 507 ans. Sans doute qu’il en existe d’autres, d’âge similaire, qui n’ont pas encore été découvertes.

 

Éponge Hexactinellida

Des éponges âgées de 23.000 ans ?

Le record absolu revient sans doute à plusieurs espèces d’éponges qui vivent en colonies, notamment Hexactinellida, datées de 15.000 ans et Scolymastra joubini, qui aurait 23.000 ans.

Autrement, il existe aussi des animaux qui ont la faculté de ressusciter tels les rotifères, après dessiccation, manque d’oxygène ou par congélation…

https://www.futura-sciences

Un esturgeon de 880 lb en Colombie-Britannique


Pour les amateurs de pêche, avoir du poisson au bout de la ligne est excitant, même s’il faut relâcher sa prise, si c’est une espèce protéger. Un poisson si gros est peut-être un signe que les efforts de protection portent fruit
Nuage

Un esturgeon de 880 lb en Colombie-Britannique

 

L’énorme poisson mesure 361 cm (12 pi) de long, 145 cm (4,7 pi) de circonférence et pèse approximativement 400 kg (880 lb).

Photo Great River Fishing

VANCOUVER, C.-B. Ron Jarvis d’Atlanta et son fils Paul ont vécu ensemble une histoire de pêche en Colombie-Britannique qu’ils ne sont pas sur le point d’oublier.

À l’occasion de la fête des Pères, ils se sont rendus sur le fleuve Fraser, pour un week-end de pêche de trois jours. Dès leur premier jour de pêche, Paul, âgé de 19 ans, a attrapé un des plus gros esturgeons pêchés sur ce fleuve, selon le voyagiste Great River Fishing Adventures.

Sur son site, l’entreprise explique que l’énorme poisson mesure 361 cm (12 pi) de long, 145 cm (4,7 pi) de circonférence et pèse approximativement 400 kg (880 lb). Comme les esturgeons sont des espèces protégées, le poisson en question a été relâché après la séance de photos.

«Lorsque je l’ai senti au bout de la ligne, et durant les minutes qui ont suivi, je ne pouvais pas croire à quel point le poisson était lourd et fort, a dit Paul. Je suis un gars bien bâti, mais j’arrivais à peine à m’agripper à ma canne à pêche. Évidemment, c’était impossible de mouliner!»

Le père et le fils ont uni leur force pour ramener le poisson au bateau, livrant un combat d’environ une heure à la bête.

«Pendant que je combattais le poisson, mon père me donnait de l’eau pour que je ne me déshydrate pas. Il me tenait par la ceinture, a expliqué le pêcheur. Lorsque j’ai finalement vu la tête, je ne pouvais pas en croire mes yeux: elle était immense!»

Ron estime que cette expérience l’a beaucoup rapproché de son fils.

«Mon plan était de faire un voyage mémorable avec mon fils, a-t-il dit. Ce fut un week-end de la fête des Pères unique, une aventure que nous n’oublierons jamais.»

Selon Great River Fishing Adventures, il s’agit du quatrième poisson géant à sortir des eaux du Fraser, en moins de deux ans. En juillet 2012, des touristes britanniques ont attrapé un esturgeon de 12 pi 4 po et en septembre de la même année, un pêcheur local en a sorti un de 11 pi 8 po.

«C’est vraiment excitant de voir de grosses prises comme celles-là! a déclaré le propriétaire de l’entreprise. Ça prouve que nos efforts environnementaux sont positifs et que l’espèce prolifère.»

 

L’énorme poisson mesure 361 cm (12 pi) de long, 145 cm (4,7 pi) de circonférence et pèse approximativement 400 kg (880 lb).

Photo Great River Fishing

Photo Great River Fishing

http://www.journaldequebec.com/