L’Histoire du vendeur de fleur


Il y a des moments ou nous pouvons changer la vie des gens que nous rencontrons sans le savoir … Si nous prenions le temps, de remercier, de trouver des mots qui donne un sentiment d’importance a l’autre .. cela pourra avoir un incidence que nous ne pouvons imaginez … L’amabilité que l’on peut transmettre a des effets positifs sur les gens …
Nuage

 

L’Histoire du vendeur de fleur

 

Un homme d’affaire pressé jette une pièce d’un dollar dans la soucoupe d’un vendeur de fleurs, installé au coin de la rue et s’éloigne d un pas rapide… .
 
Il s arrête soudain et revient sur ses pas .

 » Desolé » dit il a l’homme qui vend les fleurs, alors que celui ci en souriant  aimablement lui tend  une magnifique Rose orange .

 « J ‘etais si pressé que j’en ai oublié de prendre la fleur que je viens de payer, vous êtes comme moi, vous êtes un homme d’affaire a votre manière ».Dit-il en lui clignant de l’oeil.

– » Votre marchandise,est belle et votre service est réellement de bonne qualité. Je m excuse de m être comporté comme un sauvage, sans même vous adresser la parole… ».

Et l’homme d’affaire s’en fut avec sa jolie fleur orange a la mains.
Quelque semaines après, l homme d’affaire était en train de déjeuner lorsqu’un qu’un homme bien vêtu s’approcha de lui en souriant et en se présentant.I l ajouta devant son air surpris :

« – Je suis sur que vous ne me reconnaissez pas, je ne sais pas moi même comment vous vous appelez mais jamais, jamais je n’ai oublié votre visage.

Vous êtes la personne qui m’avez permis d’être ce que je suis à présent.

J’étais quasi un vagabond,un pauvre hère vendant des fleurs sans prétentions au coin de la rue jusqu’a ce que je vous rencontre et que vous me rendiez  mon auto estime et mon amour propre…

Ce jour la, vous m’avez redonné confiance en moi. J’ai décidé ce jour la d’améliorer ma condition de « vendeur de fleurs. A présent je suis un commerçant, un homme d’affaire comme vous me l’avez dit ce jour la, Merci ».

Sarah Bay

 

Accepter d’être un meilleur compagnon pour soi


Nous pouvons être le meilleur ou le pire compagnon pour nous-même, ce ne sont pas les autres qui décident pour nous … mais bien nous .. Cela ne sert a rien de mettre la faute sur les autres quand notre vie a du brouillard c’est a nous de prendre les choses en main
Nuage

 

Accepter d’être un meilleur compagnon pour soi

 

 

C’est vous qui êtes au coeur de toutes vos relations, ce qui ne veut pas dire au centre…

Vous êtes donc responsable de l’estime, de l’amour et du respect que vous portez.

Vous êtes responsable aussi de l’amélioration possible de vos relations, ce qui ne veut pas dire que vous êtes responsable de toute la relation.

Vous avez la charge ou le plaisir de votre épanouissement et de votre bonheur.

Ne comptez plus sur l’autre pour vous prendre en charge, pour assurer et combler vos besoins, pour apaiser vos craintes ou protéger vos peurs.

N’attendez pas de l’autre la réponse; interrogez vos questions, prolongez vos perceptions, écoutez votre ressenti et faites ainsi confiance à l’imprévisible qui vous habite.

Osez vous définir et marquer la différence quand l’autre tente de vous définir… à partir de sa vision à lui.

Expérimentez en créant du réel au-delà de vos croyances. Vous ne produisez rien que vous ne puissiez résoudre.

Prenez soin de vous réellement, journellement. Vous êtes unique et extraordinaire… même si vous l’avez oublié. Vivez comme si vous étiez seul et acceptez de vous relier aux autres chaque fois que cela vous paraît possible…

Voyez les autres comme des cadeaux et, mieux encore, comme des présents qui enrichissent votre vie.

La pire des solitudes n’est pas d’être seul, c’est d’être un compagnon épouvantable pour soi-même… en s’ennuyant en sa propre compagnie.

Alors n’hésitez plus, soyez un bon compagnon pour vous…

Votre vie vous le rendra au centuple

Jacques Salomé