Il reçoit une belle leçon alors qu’il fume une cigarette dans une station-service


En Bulgarie, un homme fait le plein d’essence avec une cigarette à la main. Il a refusé d’éteindre sa cigarette à la demande de l’employer. Devant ce refus, il n’a pas hésité de prendre un extincteur. Bon c’est un peu radical, mais la cigarette près des pompes d’essence est un réel danger. Quand j’étais plus jeune, un gars de mon âge a été brûlé à cause d’une cigarette tomber sur l’essence dans un garage. Espérons que ce Bulgare a compris la leçon
Nuage

 

Il reçoit une belle leçon alors qu’il fume une cigarette dans une station-service

 

 

La neige fondante, un véritable cocktail toxique


Le printemps tarde à venir dans certaines régions, mais chez moi, c’est bien commencé enfin pour le moment. Mais la fonte des neiges entraine aussi une réaction chimique avec les essences, gaz et pollution atmosphérique qui serait encore plus dommageable
Nuage

 

La neige fondante, un véritable cocktail toxique

 

MONTREAL RUE NEIGE

En ville, de nombreux polluants atmosphériques provenant des gaz d’échappement des automobiles et des camions s’accumulent dans la neige et sont relâchés dans l’environnement lors de la fonte printanière.

Un texte d’Alain Labelle

Des chercheurs de l’Université McGill et de l’École de technologie supérieure de Montréal ont découvert que la neige absorbe certains polluants organiques toxiques et cancérigènes appelés hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Afin de déterminer la façon dont la neige capte les émissions polluantes des automobiles et des camions, les auteurs de l’étude publiée dans la revue Environmental Pollution l’ont exposée à des gaz d’échappement dans un globe de verre fabriqué dans leur laboratoire.

  • Premier constat : les gaz provenant de moteurs à essence réagissaient différemment au contact du froid et de la neige selon le mode d’injection du carburant dans le moteur.
  • Deuxième constat : la neige absorbe les particules fines présentes dans la pollution atmosphérique et modifie la concentration de différentes nanoparticules. Ces polluants, les plus petits que l’on retrouve dans l’air, ont été associés à plusieurs problèmes de santé.
  • Troisième constat : les températures froides et l’interaction entre la pollution atmosphérique et la neige augmentent la quantité relative des petites nanoparticules dans l’air pollué au-dessus du tapis neigeux.
  • Quatrième constat : une fois piégés par la neige, les polluants atmosphériques peuvent subir des transformations chimiques qui donnent naissance à d’autres polluants avec différents degrés de toxicité et de cancérogénicité. Certains composés, parfois plus néfastes que les polluants de départ, se volatilisent pour retourner dans l’air, alors que d’autres s’accumulent dans la neige et se retrouveront dans les eaux de fonte.

Ces rejets pourraient, à court terme, provoquer une augmentation de la concentration de certains polluants dans l’air, les sols et les eaux de surface vers lesquelles s’écoulent les eaux de fonte.
— Yevgen Nazarenko, chercheur à l’Université McGill

Le saviez-vous? À l’échelle mondiale, la pollution de l’air est responsable d’environ 8 millions de décès par année.

Le fait de comprendre l’interaction entre les polluants et l’environnement, y compris avec la neige, est important pour réduire le nombre de décès prématurés liés à la pollution de l’air en Amérique du Nord.

M. Nazarenko et ses collègues pensent qu’une surveillance environnementale accrue pourrait permettre de repérer les polluants les plus néfastes et, à terme, réduire leur présence dans l’environnement en modifiant la composition des carburants et en optimisant les moteurs et les catalyseurs des voitures.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Le Saviez-Vous ► Amusantes et surprenantes, ces statistiques de 1909


Des statistiques prix en 1909 au Canada et aux États-Unis. Le prix de certains produits alimentaires, le nombre d’automobile, meurtre, et taxe et bien d’autres. Nous pouvons constater que les temps ont bien changé
Nuage

Amusantes et surprenantes, ces statistiques de 1909

 

Claude Bérubé

Essayiste, conférencier et blogueur

Voici quelques statistiques retrouvées de 1909. Nous sommes en 2016, donc 107 ans se sont écoulés …Je vous les présente sans autre cérémonie. Pour votre simple amusement. Ou pour un haussement d’épaules. Surtout pour se rendre compte comment tout peut évoluer en un siècle avec nostalgie pour les plus vieux et surprise pour les plus jeunes. Je ne peux garantir leur authenticité, mais il y a sûrement beaucoup de véracité. Je les imagine américaines, mais si proches des canadiennes.

  • La moyenne d’âge des hommes était d’environ 47 ans.
  • L’essence pour une Ford 1909 n’était vendue qu’en pharmacie.
  • Seulement 14% des maisons possédaient une baignoire.
  • Seulement 8% des maisons avaient le téléphone.
  • Il n’y avait que 8000 automobiles dans le monde entier et seulement 144 miles de route étaient pavés.
  • Dans presque toutes les villes, la limite de vitesse était de 10 miles à l’heure
  • La plus haute structure au monde était la Tour Eiffel.
  • Le salaire moyen aux États-Unis était de 22 cents l’heure.
  • Le salaire moyen des travailleurs américains était de 200 et 400 $ par année.
  • Un professionnel comptable pouvait gagner 2000 $ par an, un dentiste environ 2500 $, un vétérinaire entre 1500 et 4000 $ et un ingénieur mécanique 5000 $.
  • 95% des femmes accouchaient dans leur demeure.
  • 90% des médecins n’avaient pas d’éducation collégiale. Ils avaient plutôt fréquenté, ce qu’on appelait, une école médicale condamnée par les médias du temps et les gouvernements comme étant sous standardisée.
  • Le sucre se vendait 4 cents la livre.
  • On obtenait une douzaine d’œufs pour 14 cents.
  • La livre de café était à 15 cents.
  • La plupart des femmes ne se lavaient les cheveux qu’une fois par mois, et elles utilisaient soit du Borax ou du jaune d’œuf comme shampoing.
  • Le Canada a passé une loi défendant à toutes personnes pauvres d’entrer au pays.
  • Les cinq principales causes de décès étaient : la pneumonie ou l’influenza, la tuberculose, la diarrhée, maladie du cœur et attaque cardiaque.
  • Le drapeau américain n’avait que 45 étoiles.
  • Il n’y avait que 30 résidents à Las Vegas.
  • Les mots croisés, les canettes de bière et le thé froid n’avaient pas encore été inventés.
  • Il n’y avait pas de Fêtes des mères ni des pères.
  • Deux adultes sur dix ne savaient ni lire ni écrire.
  • Seulement 6% de tous les Américains avaient obtenu leur diplôme de secondaire.
  • La marijuana, l’héroïne et la morphine étaient vendues à la pharmacie du coin comme médicaments.
  • Les pharmaciens disaient que l’héroïne nettoyait la complexion, donnait de l’énergie au cerveau, activait et régulait l’estomac et les intestins et qu’enfin, c’était l’ange gardien de la santé.
  • 18% des domiciles avaient au moins un ou une domestique ou servante à plein temps.
  • Il n’y eut que 230 meurtres rapportés dans tous les États-Unis
  • 95% des taxes que nous payons aujourd’hui n’existaient pas en 1909.

On peut facilement imaginer que dans un siècle, on lira nos statistiques actuelles avec le même amusement.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

 

La pompe à essence : un nid à microbes !


Bien sûr, on ne peut pas mettre des gants partout, et le gel antibactérien n’enlève pas tout non plus, cependant un lavage de main s’impose.
Nuage

 

La pompe à essence : un nid à microbes !

 

Faire le plein de sa voiture peut s’avérer dangereux pour la santé si l’on ne prend pas quelques précautions.

Vous ne mettez pas les gants en plastique proposés pour faire le plein d’essence à la station service ? Vous avez tort ! Une étude, réalisée par BusBud, montre que les pistoles des pompes à essence sont encore plus sales que… les cuvettes des toilettes !

11 000 fois plus de bactéries qu’aux toilettes…

Que retrouve t-on comme bactéries sur les pistolets des pompes à essence ? Des bactéries positives gram cocci comme le staphylocoque ou le streptocoque qui peuvent entraîner des infections cutanées, des intoxications alimentaires, et dans les cas graves, une septicémie.

Les chercheurs ont également trouvé une bactérie négatif gram rods qui peut provoquer une méningite.

Il est donc indispensable de s’équiper des gants en plastique fin proposés avant de faire le plein d’essence.

Et pour celles et ceux qui règlent par carte , il faut également savoir que les boutons du clavier pour entrer son code, contiennent, eux, 15 000 fois plus de bactéries ! Alors, après avoir réglé, il faut penser à se nettoyer les mains avec un gel antibactérien.

http://www.santemagazine.fr/

Il met le feu pour tuer une araignée


C’est une vraie phobie aux araignées, il a agi avec une grande imprudence à cause de cet insecte
Nuage

 

Il met le feu pour tuer une araignée

 

Il met le feu pour tuer une araignée

Crédit photo : capture d’écran, YouTube de LiveLeak

TVA Nouvelles

Un automobiliste visiblement effrayé par les araignées a voulu en tuer une alors qu’il était en train de faire le plein a mis le feu dans une station-service de Detroit au Michigan.

Selon ce que Fox News rapporte, l’homme a voulu tuer l’insecte avec un allume-cigarette et a accidentellement mis le feu qui se répand rapidement.


(Crédit photo: capture d’écran, YouTube de LiveLeak)

Il embarque rapidement derrière son volant pour enlever sa voiture du brasier et revient finalement avec un extincteur.

Il a raconté aux autorités qu’il a vu une araignée près de son réservoir à essence et a sorti son briquet pour s’en débarrasser. Il a ajouté qu’il était effrayé à mort par les araignées.

Le feu a détruit la pompe à essence et a endommagé le véhicule de l’homme.

http://tvanouvelles.ca/

Le Saviez-vous ► Les 4 arnaques de mécaniciens les plus fréquentes


Je suis contente de ne pas avoir d’auto, je serais du genre a me faire avoir sur l’entretient d’un véhicule. C’est dommage que certains garagistes profitent de l’ignorance de leur clients, cela leur donne une mauvaise réputation
Nuage

Les 4 arnaques de mécaniciens les plus fréquentes

 

Évitez de payer inutilement au garage pour un service dont vous n’avez pas vraiment besoin. Voici quelques réparations automobiles qu’il vaut mieux fuir.

Rinçage de moteur

Ne vous laissez pas embobiner : ne demandez un rinçage moteur que si vous conduisez votre voiture depuis plusieurs années et si vous avez remarqué une accumulation de matière graisseuse sous le bouchon du réservoir d’huile. Si un mécanicien vous dit qu’il doit effectuer un rinçage moteur parce que votre huile est sale, il ment.

Nettoyage des injecteurs

Les injecteurs de carburant doivent être nettoyés, mais seulement s’ils comptent bien des kilomètres (c’est-à-dire 100 000 ou plus). Si le mécanicien vous dit que les injecteurs de votre automobile ayant 20 000 km sont répugnants et bien, ne le croyez pas. Toutefois, si vous soupçonnez bel et bien qu’il pourrait y avoir un problème avec vos injecteurs de carburant, par mesure de précaution, ajoutez du nettoyant à injecteurs dans votre réservoir de carburant lors de votre prochain plein. Autrement, si vous achetez de l’essence de bonne qualité et que votre voiture est plutôt neuve, il n’est probablement pas nécessaire de nettoyer vos injecteurs.

Appareils servant à économiser de l’essence

Ils ne fonctionnent pas. Point final. Pour économiser de l’essence, accélérez progressivement, évitez de freiner inutilement, videz votre coffre des choses inutiles et apprenez à rouler de façon efficace

Vidange de l’huile à Transmission

Nul besoin d’y penser avant que votre odomètre n’ait atteint les 100 000 kilomètres, puisque la plupart des véhicules ont des filtres qui permettent au liquide de transmission de circuler librement

(Crédit photo : Thinkstock)

http://selection.readersdigest.ca