Australie : les feux records dévastent les populations de koalas


Dommage que les forêts, les animaux ne sont pas une cathédrale comme celle de Notre-Dame de Paris  ce ‘n’est pas 1 millions qu’ils auraient ramasser .. Les koalas vont sûrement plus touché les gens que les autres animaux, car ils sont mignons ! Mais être mignon ne sauve pas une espèce. La déforestation est un vrai problème de sécurité autant animal qu’humaine. Il serait temps, d’arrêter de couper la végétation et de réfléchir pour l’avenir.
Nuage


Australie : les feux records dévastent les populations de koalas

Le koala est désormais considéré comme fonctionnellement éteint, après que les incendies ont dévasté une bonne partie de l’Australie au cours des derniers jours.

Ce terme est utilisé lorsqu’une espèce est trop peu nombreuse pour assurer sa survie à long terme, et ne joue plus un rôle significatif dans l’écosystème. Si quelques individus au sein de la population actuelle de koalas peuvent se reproduire éventuellement, la survie de l’espèce est gravement menacée.

Les feux de forêt en Australie ont effectivement dévasté plus de 80 % de leur habitat. Environ 1000 koalas auraient perdu la vie, et des centaines d’autres auraient été blessés.

Ces animaux sont particulièrement vulnérables aux feux, puisqu’ils se déplacent très lentement. Ils se réfugient aussi très souvent dans les plants d’eucalyptus, un végétal qui s’enflamme rapidement et intensément.

La déforestation et la sécheresse ont grandement affecté l’eucalyptus, et ces plantes étant la première source de nourriture des koalas, cela a aggravé la situation déjà précaire de cette espèce.

Une importante mobilisation s’est mise en branle afin de sauver l’emblème australien des flammes. Plus d’un million de dollars ont été amassés par la population afin de venir en aide à une clinique vétérinaire du pays, qui soigne des dizaines de spécimens chaque jour.

Des feux mortels ravagent l’Australie depuis plusieurs semaines. À cela s’ajoutent des records de températures, la sécheresse, des vents forts, toutes les conditions sont là pour empirer la situation. Aucune région n’est épargnée par ces feux et déjà plus de 1,65 million d’hectares ont brûlé en Nouvelle-Galles du Sud, soit trois fois plus que la saison dernière.

Ces feux mortels peuvent être l’une des conséquences des records de chaleur ayant eu lieu ce mois de novembre, dans le sud de l’Australie. Les températures ont dépassé les 40 °C. La Tasmanie a vu sa deuxième température la plus chaude de l’histoire pour un mois de novembre avec un mercure qui a grimpé jusqu’à 38,3 °C soit à 0,2 °C du record en 1966.

Plusieurs villes dans la région de Victoria ont battu leur record des températures maximales avec jusqu’à 42,2 °C à Mangalore ou encore 40,9 °C à Melbourne.

https://www.meteomedia.com/