Les gens poussaient la grand-mère qui était sur leur passage


Vous imaginez qu’une simple marque de civisme envers une personne qui a peur d’aller dans un escalator passe aux nouvelles aux États-Unis. Quelques choses insolites qui devrait pourtant être innées en nous, d’aller au-devant des gens en difficultés au lieu de les insultés
Nuage

 

Les gens poussaient la grand-mère qui était sur leur passage

 

 

par Audrey Pouyau

Beaucoup d’entre nous ne pensons même pas quand nous sommes sur un escalator. Mais pour certaines personnes, cela peut être très stressant, surtout si vous êtes instable sur vos pieds.

C’est exactement ce qui est arrivé à Carma Greathouse. La grand-mère faisait ses achats avec sa petite-fille, Leah et ses jeunes filles quand quelque chose s’est passé, quelque chose qu’ils n’oublieront jamais.

Leah transportait tous ses sacs de course tout en essayant de garder ses deux filles par la main alors qu’elles se dirigeaient vers l’escalator. Ce n’est que lorsqu’elle s’est retournée qu’elle a vu que Carma ne suivait pas.

« Je ne comprenais pas que Grand-Mère avait peur d’aller sur l’escalator jusqu’à ce que je sois moi-même descendue pour venir voir. Cela m’a fait du mal de la voir essayer à mettre son pied sur l’escalator, puis à s’arrêter, a dit Leah dans une publication sur Facebook.

Mais ce qui lui a encore plus fait mal au cœur était de voir comment les autres personnes qui faisaient leurs courses ont traité sa grand-mère. Au lieu de l’aider parce qu’elle avait peur, ils l’ont repoussée, irrités parce qu’elle était sur leur passage.

En même temps que Leah regardait de manière impuissante comment sa grand-mère essayait de comprendre comment elle allait faire, Alujwyon Williams, 19 ans, a vu comment la grand-mère était stressée.

Au lieu de la pousser, il lui a pris sa main et l’a aidée à monter dans l’escalator.

« Prenez ma main, faites un pas en avant », a-t-il déclaré à Carma quand il a pris sa main.

« Et je l’ai fait, et pendant tout le chemin il m’a aidé, c’était un ange », dit Carma.

Leah a été très émue par la gentillesse d’Alujwyon, alors elle a décidé de prendre une photo de lui quand il accompagnait sa grand-mère. Ensuite, elle a publié la photo sur Facebook avec cette histoire.

Sur la photo sur Facebook, Carma a commenté :

« Je suis la grand-mère que vous avez aidée, jeune homme. J’ai des rhumatismes musculaires et j’ai tellement peur de tomber. Merci de m’avoir aidé. Vous êtes mon héros »

La photo s’est diffusée rapidement et finalement elle a atteint Alujwyon et il lui a répondu :

« Pas de problème, je suis très heureux d’avoir fait une bonne impression auprès de vous et votre famille. Ignorer quelqu’un qui a besoin de mon aide ce n’est pas dans mes habitudes. »

Carma et Alujwyon sont restés en contact sur Facebook et ont l’intention d’aller déjeuner ensemble.

Mais une chose est sûre, Carma n’oubliera jamais ce jeune homme de 19 ans et sa gentillesse ce jour-là.

http://incroyable.co/l

Publicités

Les ascenseurs sont intelligents et parlent désormais entre eux


Je n’ai pas peur des ascenseurs, malgré qu’à 5 ans, j’ai embarqué trop vite que mes parents n’ont pas pu me rejoindre. La panique totale ! On m’a entendu crier de plusieurs étages. Bref, la conversation entre ascenseurs pourrait probablement aider les enfants qui sont pris au piège seul. Mais, je ne suis pas certaine que ce soit une bonne chose pour autant
Nuage

 

Les ascenseurs sont intelligents et parlent désormais entre eux

 

Elevator hall | heiwa4126 via Flickr CC License by

Elevator hall | heiwa4126 via Flickr CC License by

Repéré par Xavier Ridel

Est-ce la fin de l’ascensumophobie, ou le début de son apogée?

 

Le temps où l’on redoutait de rester bloqué dans un ascenseur sera bientôt révolu. En effet, comme l’a relevé le site américain Quartz, les machines sont aujourd’hui intelligentes et capables de prévenir leur société mère dès qu’il y a le moindre problème. Mieux encore: il est désormais possible d’entendre ces ascenseurs discuter entre eux, en direct.

C’est la compagnie norvégienne Kone, spécialisée dans les escalators et les ascenseurs, qui s’est lancée sur ce créneau. Elle a annoncé cette semaine un partenariat avec IBM, qui a intégré aux équipements de l’ascensoriste son programme d’intelligence artificielle, Watson, pour un projet appelé «24/7 Connected Services». Comme il est impossible de visualiser la discussion que peuvent avoir deux intelligences artificielles entre elles, la société d’informatique s’est donc appliquée à traduire pour les humains ce langage impalpable qui est celui de nos machines. Si cette conversation n’est pas destinée aux occupants de l’ascenseur, celle-ci s’écoute et se visualise en temps réel à cette adresse.

Tandis que la voix masculine —l’ascenseur— donne des informations sur ses activités, la voix féminine —le «cloud» de Kone— lui répond et lui intime parfois l’ordre de patienter, comme sur la capture d’écran ci-dessous:

«Je confirme, tu es inactif.

– J’attends des passagers.

– Tu es à l’arrêt. Vérification.

– Prêt à me remettre en route.

– Attends. Quelqu’un arrive bientôt.»

Si minime que puisse paraître cette avancée, assister à ce genre de discussion provoque un effet assez étrange, à la fois fascinant, glaçant et réconfortant; et pourrait bien donner un (très) bref aperçu de ce à quoi ressemblera le futur.

http://www.slate.fr/