Après Newtown, le sac d’école pare-balle fait fureur


Et quoi encore … ces gens a mon avis, jouent sur les sentiments, l’émotivité et profitent de la fusillade au Connecticut pour vendre leur sac d’école Ben voyons … en classe, les enfants vont t’il avoir leur sac a dos toute la journée … et pourquoi pas un gilet par balle tant qu’a y être ils auront le devant protégé .. Cela n’a pas de bon sens de faire croire qu’ils seront plus en sécurité de cette façon Je trouve que c’est d’apprendre a vivre dans la peur ..
Nuage

 

Après Newtown, le sac d’école pare-balle fait fureur

 

Rick Brand, chef des opérations de la compagnie... (Photo AP)

Rick Brand, chef des opérations de la compagnie Amendment II, effectue des tests de tir au pistolet 9 mm sur un sac d’école à l’épreuve des balles.

PHOTO AP

Agence France-Presse
Washington

Après la fusillade de Newtown, la vente d’équipements de sécurité conçus pour les enfants enregistre une hausse notable aux États-Unis, dont un produit vedette: le sac d’école pare-balle petite sirène.

Pour 300 dollars, la société Amendment II, du nom du Deuxième amendement qui garantit dans la constitution américaine le port des armes, propose un modèle petite sirène pour les fillettes, Avengers pour les petits garçons.

Le sac d’école blindé peut être utilisé comme un bouclier, il pèse moins de 500 grammes, grâce à un panneau de carbone ultra-résistant, et à l’apparence de n’importe quel autre sac à dos d’enfants.

«Avec ses dessins, les parents sont sûrs que leurs petits n’oublieront pas leur sac d’école blindé à la maison et qu’ils seront protégés au cas où l’impensable arriverait», explique la société sur son site internet.

«C’est une chose horrible que vous n’auriez jamais imaginé acheter pour votre enfant mais après la tragédie de Newtown, nos ventes sont dix fois plus importantes», reconnaît le directeur de cette entreprise basée dans l’Utah, Richard Craig, qui refuse malgré tout de donner des chiffres précis.

L’entreprise, comme une demie-douzaine d’autres, a également développé un blindage qui peut être intégré dans le sac d’école favori des écoliers. Pour un prix plus modique (entre 150 à 200 dollars), BulletBlocker, peut coudre ce panneau dans la doublure d’un sac.

«Léger, facile à disposer, il fait la taille d’un livre de classe», explique Elmar Uy, vice-président de cette entreprise située dans le New Hampshire.

Depuis vendredi, selon lui, les ventes ont augmenté de 40% et culmine à 40 panneaux par jour.

«Nous ne garantissons rien, nous vendons juste de la tranquillité pour les parents».

«Depuis la tuerie de Sandy Hook et l’hystérie autour de la prédiction des Mayas sur la fin du monde, nous sommes complètement submergés par la demande qui a doublé», explique de son côté Devin Standard, de la société Black Dragon Tactical qui précise en avoir vendu une trentaine chaque jour, à raison de 229 dollars.

«La question est: votre vie ou celle de votre enfant vaut-elle 229 dollars? La plupart de nos clients pensent que oui», affirme-t-il.

«Pour votre voiture ou votre maison, vous avez une assurance, là c’est la même chose: c’est une petite sécurité au cas où votre enfant se trouve au mauvais endroit au mauvais moment».

http://www.lapresse.ca