Punaises de lit: des mécanismes de résistance identifiés


Avant on pensait que les insecticides étaient le meilleur moyen de venir a bout a des insectes indésirables mais voila soit que cela affecte la flore ou encore que les bestioles sont plus résistantes
Nuage

Punaises de lit: des mécanismes de résistance identifiés

Quasiment disparues aux États-Unis depuis les années 50, les punaises de lit ont fait un retour en force aux États-Unis et en Europe, au cours des dix dernières années.

Une punaise de lit

AFP

Agence France-Presse
Washington

Des mécanismes de résistance des punaises de lit aux insecticides les plus utilisés dans les habitations ont été identifiés par des chercheurs américains, selon leurs travaux publiés mercredi et qui suscitent l’espoir de lutter plus efficacement contre ces insectes.

Quasiment disparues aux États-Unis depuis les années 50, ces punaises ont au cours des dix dernières années fait un retour en force dans le pays, ainsi qu’en Europe.

Depuis leur réapparition, elles ont aussi développé une résistance à deux des insecticides les plus utilisés pour tenter d’en venir à bout: le deltaméthrine et le beta-cyfluthrine, qui appartiennent à la classe des pyréthroïdes.

Les scientifiques et entomologues américains ont identifié des gènes utilisés chez les punaises de lit résistantes pour produire des enzymes qui désactivent les insecticides.

Ils ont également découvert une mutation qui permet à ces insectes envahissants d’avoir un système nerveux partiellement résistant aux effets toxiques des insecticides.

Leur étude parait dans la revue scientifique américaine PLoS One (Public Library of Science) datée du 19 octobre.

«Le séquençage de certains groupes de gènes des punaises de lit résistantes aux pyréthroïdes révèle des mécanismes multiples de résistance dans une seule population de ces insectes» étudiés, indique l’étude menée notamment par Zach Adelman, professeur adjoint d’entomologie à l’université Virginia Tech.

L’étude a porté sur deux populations de punaises de lit: une très résistante à ces insecticides et une autre ne montrant aucune résistance car élevée en laboratoire depuis 1973.

Elle a déterminé qu’il fallait, durant une période de 24 heures, 5200 fois plus de deltaméthrine ou 111 fois plus de beta-cyfluthrine pour tuer les punaises de la population résistante que celles de l’autre groupe.

Selon une étude publiée en mai, les punaises de lit peuvent aussi être porteuses de pathogènes résistants aux antibiotiques.

http://www.cyberpresse.ca

La galanterie existe chez les grillons champêtres d’Espagne


On dit des fois que la galanterie se perd chez l’être humain, alors que chez le grillon d’Espagne, la galanterie serait une priorité pour protéger la femelle des prédateurs et ce au risque de la vie du mâle
Nuage

La galanterie existe chez les grillons champêtres d’Espagne

Des chercheurs de l'université d'Exeter ont analysé plus de  200 000 heures de prises de vues faites au cours de deux saisons  entières des amours des grillons.

Des chercheurs de l’université d’Exeter ont analysé plus de 200 000 heures de prises de vues faites au cours de deux saisons entières des amours des grillons.

Photo extraite de Google

Agence France-Presse
Washington

Les grillons champêtres d’Espagne savent se montrer galants, selon une étude d’entomologues britanniques publiée jeudi révélant que ces insectes font entrer leur partenaire sexuelle dans leur terrier avant eux au risque de se faire dévorer par un prédateur.

Ces observations ont été faites à l’aide de plusieurs caméras vidéo infrarouges placées à l’intérieur et à l’entrée de terriers en Espagne.

Ces chercheurs de l’université d’Exeter, dont les travaux sont publiés en ligne par la revue américaine Current Biology, ont analysé plus de 200 000 heures de prises de vues faites au cours de deux saisons entières des amours de ces grillons (Gryllus campestri).

«La plupart des gens pensent que la galanterie est un comportement exclusivement humain… lié d’une certaine façon à l’éducation, l’intelligence ou l’affection», observe Rolando Rodriguez-Muñoz de l’université d’Exeter, un des auteurs de l’étude.

«Nous avons montré que même des mâles chez de petits insectes qu’on ne peut pas qualifier d’intelligents ou d’affectueux, peuvent être galants ou protecteurs à l’égard de leur partenaire», ajoute-t-il.

Ces observations révèlent, selon lui, le fait que la galanterie pourrait avoir d’autres motivations que la gentillesse ou le raffinement.

Il souligne que ces comportements galants sont contraires à ce que suggéraient auparavant d’autres chercheurs, qui pensaient que les grillons mâles cherchaient habituellement à manipuler les femelles pour les empêcher de s’accoupler avec des rivaux.

Au regard de cette dernière étude, leur comportement, plus que violent, apparaît en réalité protecteur: les grillons mâles en sont récompensés, car en protégeant les femelles, ils s’assurent de passer plus de temps avec elles, ce qui leur permet de procréer plus de descendants.

La plupart des études faites précédemment sur le comportement sexuel des grillons avaient été menées en laboratoire et concluaient que les mâles forçaient les femelles à rester avec eux pour les empêcher de s’accoupler à avec d’autres mâles.

La dernière étude a en revanche été réalisée dans l’environnement naturel des grillons, que les chercheurs ont pu observer en leur collant sur le dos un petit dossard avec leur ADN et un numéro.

Ils ont constaté que les grillons femelles et les mâles «célibataires» avaient le même taux de mortalité dû aux prédateurs, surtout des oiseaux. Mais quand ils étaient en couple, les chances de survie des femelles augmentaient tandis que celles des mâles diminuaient.

«Il semble vraiment que les mâles attendent que les femelles soient à l’abri du danger» avant de rentrer à leur tour dans le terrier, souligne Tom Trequenza, de l’Université d’Exeter, un autre des co-auteurs de l’étude.

«Protéger la femelle semble être leur première priorité», ajoute-t-il.

http://www.cyberpresse.ca