Le Saviez-Vous ► Pourquoi les chiens et les chats se détestent ?


On sait que normalement un chat et un chien sont des ennemis jurés. Cependant, la cohabitation est possible. Le plus gros problème à surmonter est la communication entre eux qui est différente
Nuage

 

Pourquoi les chiens et les chats se détestent ?

La question de la semaine : pourquoi les chiens et les chats se détestent ?

Photo:Youtube/Anis ben hamida

DIS POURQUOI – Quand un chat croise un chien, la réaction est souvent explosive. Entre les course-poursuites effrénées et les cris de toutes sortes, ces deux espèces sont devenues une icône de la haine mutuelle. Mais d’où vient cette animosité ?

► Les faits

« Être comme chien et chat », voilà qui augure des rapports plutôt tendus. Dès qu’un félin s’approche d’un fidèle toutou, on frôle la guerre sanglante. Et que je feule, et que j’aboie, et que je me fais tout rond, et que je te cours après… Ces rencontres peuvent être dangereuses pour le chat, le chien et le malheureux qui se retrouve entre nos deux drama queens préférées. Et pas de chance, ces deux meilleurs ennemis sont l’un comme l’autre des animaux de compagnie privilégiés, et vivent souvent sous le même toit. La question demeure donc : pourquoi tant de haine ?

► Pourquoi

Nous avons posé la question au docteur Anne Bardavid, qui dirige un cabinet vétérinaire avec sa collaboratrice, Emmanuelle Del Cerro, spécialiste du comportement des animaux. Pour elle, aucun doute :

« Il n’y qu’une seule explication. Le chien est un prédateur pour le chat, qui est lui-même une proie. Le chien est un plus grand carnivore, il mange donc les chats ».

Mais ce binôme explosif peut tout à fait cohabiter, surtout s’ils sont réunis dès le plus jeune âge.

« C’est une question de langage. On se comprend très bien quand on apprend tout de suite la langue de l’autre », explique-t-elle.

Bien sûr, tout dépend de l’affinité entre les deux individus, comme chez nous. On ne peut pas aimer tout le monde, ou pas de la même façon. Autre facteur déterminant dans le rapport chien et chat : l’espace.

« Si le chat a suffisamment d’espace pour fuir, il peut plus facilement s’approcher de quelque chose qui lui fait peur ».

Le docteur Bardavid développe.

« Généralement, le chat n’est doué dans les liens sociaux. Il est très territorial, et pour lui, c’est souvent ‘où je bois, où je mange, et où s’arrête mon territoire' ».

Le chien, quant à lui, sera plus attentif à sa place auprès des autres.

« Mais vous pouvez influencer ce rapport par votre propre attitude. Par exemple, si vous êtes fier de votre félin parce qu’il est solitaire, vous allez certainement renforcer son comportement. À l’inverse, si vous les habituez à vivre ensemble, ils joueront le jeu, même adultes », ajoute-t-elle.

► Conclusion

Les chats et les chiens sont bel et bien des ennemis naturels. De même que la souris est une proie pour le chat, ce dernier pourrait finir en dîner pour le chien. Cependant avec de la volonté et de l’espace, les hommes peuvent tout à fait faire cohabiter leurs deux compagnons à quatre pattes, quelle que soient leurs différences de taille – qui n’influe pas du tout sur leurs rapports dominants/dominés.

« On voit toute sorte de choses », conclue Anne Bardavid.

Comme par exemple des chats qui dominent d’énormes chiens, ou des chiens qui protègent « leur » matou. Le conseil de l’experte en cas de problème : allez voir un vétérinaire comportementaliste qui analysera la situation en observant les territoires de vos animaux, leurs repas et leurs réactions. Même s’ils sont nés pour se détester, la nature est faite de belles surprises, après tout.

http://www.metronews.fr/

Nos pensées


Personne qui nous veut du bien ou du mal peut influencer nos pensées, mais pas les diriger. C’est à nous d’apprendre à construire nos pensées pour vivre un meilleur présent
Nuage

 

 

Nos pensées

 

 

« Ce que nous sommes aujourd’hui résulte de nos pensées d’hier ; et de nos pensées d’aujourd’hui dépendra notre vie de demain : notre esprit bâtit notre vie. Votre pire ennemi ne peut pas vous blesser autant que vos pensées. Mais une fois maîtrisée, personne ne vous aidera autant que vos pensées. »
 
Siddharta Gautama

Les mots


On combat les mots non pas avec les armes, mais avec d’autres mots, mais les mots peuvent avoir un double sens.Où comme moi, les mots sont difficiles à exprimer mes sentiments, ce que je veux dire vraiment, et parfois sont très mal compris.  Depuis plusieurs jours, le monde entier s’est tourné vers la France, Plusieurs pays ont été solidaires avec les Français, des rassemblements un peu partout  en Occident ont eu lieu dans la paix. D’ailleurs on ne peut que félicité les Français d’avoir réussi à une mobilisation qu’on estime à plus de 3 millions de personnes . Mais voilà, on veut mettre des mots sur les causes, sur les évènements. Les actes terroristes sont faits par des groupes ou des loups solitaires qui se rangent vers des extrémistes. Le KKK est encore actif aux États-Unis, malgré qu’ils se disent chrétiens personnes ne va parler de terroristes chrétiens. Ce groupe a un nom ! Tout le monde comprend la différence. Les chrétiens ne sentent pas obligé de se dissocier de leurs actions car il est clair que cela n’est pas dans leur moralité. Mais les musulmans oui, car pour eux, le terroriste ne fait pas parti de leurs valeurs
Nuage

Les mots

https://i0.wp.com/www.marathon-salesien.fr/rubriques/edito/marathon2015.jpg

Lise Ravary

Quand frappe l’horreur, l’horreur au premier regard inexplicable, nous n’avons que les mots pour exprimer nos émotions. Même si, pour paraphraser le philosophe français Jean-Paul Sartre, ils font rarement le poids face aux malheurs des hommes réels.

Il y a ces mots durs, obscènes, qui font irruption dans nos têtes, mais qu’on ne prononce qu’entre proches, et encore. En public, ils sont filtrés par la décence, le bon goût ou la rectitude politique. Mais parfois, ils nous échappent, l’œuvre de la colère ou de l’ignorance.

Mais ces mots parfois creux, parfois féconds avec lesquels nous jonglons pour comprendre ne tombent pas du ciel: ils sortent de notre culture, de nos expériences, de nos croyances.

Les mots de l’âme

Je pense au maire Jean Tremblay de Saguenay qui, injustement, est passé à la trappe des réseaux sociaux pour avoir dit que les événements en France étaient l’œuvre du diable. Un mot normal dans la bouche d’un chrétien pour décrire le Mal. Ma grand-mère aurait parlé du «malin». Un agnostique, ou un croyant plus timide, aurait plutôt choisi le mot «Mal», plus socialement acceptable que diable, mais suspect chez les hyper rationnels qui lui trouvent aussi des odeurs de sacristie. Aucune équation ne prouve l’existence du Mal

Et puis les temps changent: un adolescent m’expliquait récemment qu’aujourd’hui, ce qui est bien ou mal diffère selon chacun. Misère. Certains choisiront des mots tirés des sciences: folie, aliénation, troubles de la personnalité, crise identitaire, qui disent tout et rien.

Les choses s’aggravent quand on se tourne vers les mots du politique pour séparer les bons des méchants. Dans le contexte d’une guerre déclarée entre pays, le bon mot est soldat. Ils sont différenciés par leur nationalité. Boches, Yanks, Tommies, Japs, Ruskies étaient des mots acceptables en 39-45.

Islamiste ou ennemi

Mais dans le conflit actuel aux incarnations multiples, ce sont des mots aux sens tout aussi multiples, comme islamiste, terroriste, djihadiste, qui occupent le terrain. Prenons islamiste, le seul mot juste pour décrire les tueurs parisiens. On le confond avec islamique, l’adjectif qui qualifie ce qui se rapporte à l’islam, architecture islamique, art islamique, etc. Or, islamisme et islamique, pour plusieurs, c’est la même chose. L’apparition de l’État islamique, le Ground Zero de l’islamisme, n’aide pas à la compréhension. Je préfère totalitarisme religieux, mais ce terme savant manque de punch et son synonyme, islamofascisme, appartient au langage de l’extrême droite.

Que dire enfin du controversé «islamophobie», mot dont on attribue la paternité tant à la CIA qu’aux services secrets iraniens? Comme dans:

«Je condamne les attentats, mais il ne faudrait pas céder à l’islamophobie.»

Dans cette phrase, le mot problématique, selon moi, c’est «mais». J’ai choisi mon camp il y a longtemps. Malgré ses innombrables verrues, mon camp, c’est l’Occident, la démocratie, la liberté et la tolérance. Je choisis donc les mots «ennemi», ou «islamiste» dans le cas présent, pour décrire ceux qui s’opposent à ces idées.

Mais pas le mot musulman. Compris?

http://www.journaldequebec.com

Ce que nous sommes


Il est vrai que le premier obstacle a surmonté c’est nous-même … Il est parfois difficile d’orienté nos pensées pour avancer, mais pourtant cela est nécessaire pour s’épanouir
Nuage

 

Ce que nous sommes

 

« Ce que nous sommes aujourd’hui résulte de nos pensées d’hier; et de nos pensées d’aujourd’hui dépendra notre vie de demain : notre esprit bâtit notre vie. Votre pire ennemi ne peut pas vous blesser autant que vos pensées. Mais une fois maîtrisée, personne ne vous aidera autant que vos pensées. »
 
Siddharta Gautama

Les jugements négatifs


Nous avons tendance a juger les gens, peut-être pas toujours en état de conscience. Ce jugement est souvent causé par nos différences, ou par jalousie .. alors que nous sommes-nous même différent face aux autres ..
Nuage

 

Les jugements négatifs

 

Ce que chacun d’entre-nous fait , il le fait de manière unique….

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les gens, à la différence des choses, ne sont pas interchangeables à l’identique.

Il y a bien évidemment des similarités voire des gemellités même entre personnes, mais il n’existe pas deux personnes absolument identiques  à tous points de vue…

Ce que vous faîtes, personne ne pourrait le faire exactement de la même façon que vous !

C’est votre singularité qui donne sa valeur à ce que vous faîtes et à ce que vous êtes….

Les jugements négatifs à l’égard de votre personne, à l’égard des actions que vous menez, peuvent provenir de trois types de personnes :

Il y a ceux qui envient… parce qu’ils ressentent l’injustice d’une vie qui vous donne à vous ce qu’eux pensent avoir mérité et donc… pour ainsi dire c’est un peu comme si vous leur voliez ce à quoi ils pensent légitimement prétendre…

Il y a ceux qui détestent… parce que vous n’examinez pas les choses d’un même point de vue. Ils ne sont pas forcément les plus méchants, bien qu’étant rivaux, parce qu’ils sont eux-mêmes impliqués dans une action même si celle-ci est à l’opposé.

Sujets eux aussi de l’action, de ses tenants et de ses aboutissants, leur jugement se fait en connaissance, et ne se fonde négativement qu’en raison des circonstances qui vous rend concurrents… ou ennemis…

Ceux qui regardent… sans rien faire… et qui jugent sans savoir… sans rien réfléchir, sans rien agir ni penser….

L’action engendre une connaissance dont ils sont dépourvue, et qui manque grandement au nuancement de leur réflexion, elle-même souvent impersonnelle et influencée…

Nous sommes tous en position de miroirs, ne l’oublions pas…..

Prenons garde nous aussi à la façon dont nous nous positionnons quand nous jugeons négativement l’action d’une personne….

Christine R.

Un chat errant devient le guide d’un chien aveugle


Il a déjà été question d’un chat errant devenant chat guide pour un autre chat aveugle (Un chat errant prend un chat aveugle sous son aile )  … mais voici un autre cas vraiment exceptionnel … un chat errant devant un chat guide pour un CHIEN aveugle …. preuve qu’il est possible de s’entraider entre chien et chat
Nuage

 

Un chat errant devient le guide d’un chien aveugle

 

Si chiens et chats ont bien souvent quelques problèmes de cohabitation, et passent leur temps à se courir après, il existe heureusement des exceptions ! Généralement meilleurs ennemis, matous et toutous peuvent aussi être meilleurs amis.

C’est le cas de Pwditat et Terfel, dont l’histoire est particulièrement touchante. Inséparables, ils le sont devenus presque instantanément.

Privé de la vue depuis ses 8 mois

Bien plus qu’un ami, le chat Pwditat est un soutien irremplaçable pour son compagnon canin privé de la vue par une cataracte. Il est son guide.

Comme un cadeau tombé du ciel, ce matou errant a été découvert un beau jour par la maîtresse de Terfel, devant chez elle à Holyhead, au Pays de Galles.

Aveugle depuis l’âge de 8 mois, le chien ne sortait presque jamais de son panier. Quand il se levait, pour ses promenades quotidiennes, le pauvre animal se cognait contre les meubles.

un chat devient le guide d'un chien aveugle
Plus qu’un meilleur ami, le chat est devenu le guide du chien aveugle

Un chat errant change la vie du chien aveugle

Mais la vie de Terfel a été totalement bouleversée par l’arrivée de Pwditat. Semblant être investi d’une mission, le chat s’est lui-même désigné comme guide et meilleur ami du chien aveugle.

Le matou avait à peine fait ses premiers pas dans son nouveau foyer qu’il accompagnait Terfel dans le jardin, puis le ramenait dans son panier. Depuis, il n’a jamais cessé d’aider son compagnon à se déplacer.

« Je n’ai jamais rien vu de tel … Pwditat a semblé comprendre immédiatement que Terfel est aveugle » raconte Judy. « Il utilise ses pattes pour l’aider et le guider. Ils sont toujours collés l’un à l’autre, et dorment même ensemble ».

 


Pwditat et Terfel sont inséparables

http://wamiz.com

Le Saviez-vous ►Expression : Etre un as


On s’entends que l’as … viens d’un jeu de carte, cependant, il fut un temps pour l’as n’était pas a son meilleur, du moins jusqu’à ce que des soldats, des pilotes … ont changer les choses
Nuage

 

Etre un as 

Être le meilleur dans son genre, dans l’activité qu’on exerce.

Aujourd’hui, l’as est la plus forte des cartes, mais il n’en a pas toujours été ainsi.

Le un, ou as en latin, a très longtemps été un moins que rien, sans valeur.

La transformation de la perception de l’as vient de la guerre de 14-18 où les pilotes d’avion, lorsqu’ils avaient du temps à perdre entre deux missions, jouaient à la manille, jeu de cartes inventé à la fin du XVIIIe siècle, où l’as vient juste avant le 10, la plus forte carte.

Ainsi, lorsqu’un pilote approchait du dixième ennemi abattu, il devenait un as, par assimilation à son jeu préféré.

Cette expression réservée aux pilotes s’est ensuite étendue à tous les domaines.

http://www.expressio.fr/