L’énigme du litchi tueur d’enfants en Inde résolue


Le litchi est un fruit exotique qui est très gouteux et très bon. Je trouve qu’il goûte la rose. Sauf que ce fruit contient des toxines qui peuvent être dangereuses chez les enfants qui en mangent le ventre vide.
Nuage

 

L’énigme du litchi tueur d’enfants en Inde résolue

 

L'énigme du litchi tueur d'enfants en Inde résolue

Le litchi, un fruit plus dangereux qu’on ne le croit.Photo Fotolia

Cela fait près de vingt ans que l’État du Bihar, au nord-est de l’Inde est frappée chaque année à la même période par une épidémie inexpliquée d’encéphalopathies infantiles aiguës. Des chercheurs indiens et américains ont fini par résoudre cette énigme mortelle.

«Comment est-il possible que le litchi, ce délicieux fruit tropical, puisse provoquer une encéphalopathie hypoglycémique fatale chez l’enfant?», se questionnaient les chercheurs National Centre for Disease Control de Delhi.

Pendant des années, une maladie mystérieuse a causé de nombreux décès d’enfants en Inde. La ville de Muzaffarpur dans le Bihar au nord du pays a été particulièrement touchée. En mai ou juin de chaque année, de nombreux jeunes enfants commençaient à manifester des symptômes de fièvre, suivis de convulsions avant de plonger dans un coma souvent mortel.

Sur les 390 enfants admis dans les hôpitaux après avoir montré des symptômes de la maladie du 26 mai au 17 juillet en 2014, 122 sont morts. Soit près d’un tiers.

UN FRUIT AUX TOXINES DANGEREUSES

Dans leur enquête publiée dans le journal scientifique The Lancet Global Health, les chercheurs ont montré que les victimes avaient mangé du litchi le ventre vide. Beaucoup de parents des enfants tombés malades ont indiqué que ces derniers avaient mangé des litchis dans les vergers voisins. N’ayant plus faim, les enfants sautaient alors le souper.

Après avoir écarté les hypothèses d’une épidémie due à la chaleur et des infections portées par les rats ou les chauves-souris, les chercheurs ont découvert que les litchis contenaient deux toxines: de l’hypoglycine et de la MCPG (méthylène cyclopropyl-glycine), responsables d’altérer le mécanisme de production de glucose par les acides gras dans le corps.

Ils en ont conclu qu’une hypoglycémie sévère prolongée par la présence des toxines de ce fruit exotique dans l’organisme était à l’origine de troubles neurologiques sévères.

Les chercheurs doivent encore déterminer la place de la génétique dans le développement de cette maladie. En attendant, les autorités locales recommandent aux enfants de la région de réduire leur consommation de litchis et de souper chaque soir.

http://fr.canoe.ca/