Les pour et les contre de laisser son chat sortir


    Je respecte ceux qui aiment mieux garder leurs chats à la maison et que de toute façon, en appartement ce n’est pas toujours évident. Je me pose quand même la question, avons-nous droit de décider à leur place ? Contrairement aux chiens, les chats sont indépendants et selon leur personnalité, ils devraient pouvoir choisir, mais c’est mon humble avis
    Nuage

     

    Les pour et les contre de laisser son chat sortir

    La décision de laisser son chat ou son chaton s’aventurer à l’extérieur ou de le garder à la maison n’est pas à prendre à la légère. Voici quelques conseils pour peser le pour et le contre.

    Pour tous ceux qui en ont la possibilité, la question de laisser accès à l’extérieur à votre chaton ou chat adulte va forcément se poser un jour. Avant de décider, il est préférable de vous interroger sur certains points : l’intérêt et les avantages de ces sorties pour votre animal, les éventuels dangers, etc. Les réponses vous permettront de choisir la meilleure des solutions, et pour vous, et pour votre matou.

    La personnalité et les besoins de votre chat

    Gardez en tête que, bien qu’ils soient à l’origine des chasseurs, tous les chats n’aiment pas nécessairement sortir. Chaque animal a sa propre personnalité et ses préférences. Ainsi, un chat qui aura essentiellement vécu dehors avant d’être adopté aura certainement du mal à rester enfermer et aura besoin pour son bien-être d’avoir accès à l’extérieur. A l’inverse, un chat qui aura longtemps vécu en intérieur ne ressentira pas le besoin de sortir, ou un autre qui aurait vécu une expérience traumatisante en extérieur (avec un autre animal notamment) rechignera peut-être à mettre son museau dehors. Chez le chaton vivant en intérieur, cet appel de grands espaces peut se faire entendre comme ne jamais se manifester. Apprenez à connaître et écouter votre boule de poils pour décider avec lui.

    La plupart des chats sont d’un naturel curieux et certains voudront partir en exploration au-delà des murs de votre maison ou appartement pour vivre de nouvelles aventures sensorielles. Toutefois, certains matous d’intérieur connaîtront une vie toute aussi épanouie sans aller dehors, pourvu que leur environnement soit suffisamment stimulant.

    Les avantages de laisser votre chat sortir

    C’est évidemment en extérieur que votre chat pourra le mieux suivre son instinct de chasseur, vivre de nouvelles expériences et faire de l’exercice. En explorant, courant, se cachant, se roulant, sautant, grimpant, faisant ses griffes, même dans un espace limité, il aura en effet moins de risques de prendre du poids et toutes les stimulations (plantes, odeurs, insectes, lumières) participeront à son bien-être.

    N’hésitez pas à lui aménager une litière naturelle à l’extérieur et à laisser un coin d’herbes où il appréciera se tapir et jouer.

    Les risques

    Si les stimulations sont nombreuses à l’extérieur pour votre chat, les dangers peuvent l’être tout autant. A commencer par les voitures si vous vous trouvez à proximité d’une route, qu’elle soit plus ou moins fréquentée. Les autres animaux (sauvages ou de compagnie) peuvent aussi représenter une menace s’ils se montrent agressifs. Des bagarres peuvent lui infliger des blessures et l’exposer à des maladies infectieuses.

    Un chat dehors peut par ailleurs être exposé à diverses substances toxiques comme les granulés anti-limaces, la mort-aux-rats ou l’antigel mais aussi à des plantes toxiques : le lys, le muguet, le jasmin étoilé, la jonquille, la tulipe, le rhododendron ou encore le cyclamen, ainsi qu’à des parasites (puces, vers, tiques).

    Et bien sûr, un chat qui sort et s’aventure trop loin court toujours le risque de se perdre ou bien de rester coincer dans le garage ou la maison de quelqu’un.

    Evaluer les risques et prendre des précautions

    Avant de vous décider, il est donc impératif d’évaluer les risques potentiels auxquels pourrait être exposé votre animal. Vous trouvez-vous proche d’une route ? Vos voisins ont-ils des animaux ? Cultivez-vous des plantes toxiques pour lui ? Votre jardin est-il clos ? Le chat a-t-il moyen de rentrer facilement dans la maison si personne n’est présent pour lui ouvrir ?

    Si vous choisissez de le laisser sortir, un certain nombre de précautions s’imposent :

  • Vérifier les vaccinations de votre chat

  • Le faire pucer pour qu’il puisse être identifié s’il se perd

  • Le faire stériliser

  • Le traiter régulièrement contre les vers, les puces et les tiques et vérifier son pelage lorsqu’il rentre

  • Le munir d’un collier anti-étranglement avec un médaillon d’identification

  • Installer une chatière s’il sort lorsque vous n’êtes pas là (vous pouvez choisir une chatière à reconnaissance électronique)

  • Eviter de le laisser sortir lors des heures de pointes ainsi que la nuit si vous habitez près d’une route

  • Observer ses explorations et vérifier qu’il ne va pas déranger vos voisins (en rentrant chez eux ou en faisant ses besoins dans leur jardin)

  • Lui fournir une litière extérieure, à l’abri des regards, voire même un endroit où il pourra se réfugier s’il se sent en danger mais ne peut pas rentrer

  • Veillez à ce qu’aucun produit chimique et objets coupants ne soient dehors et demandez aux voisins de faire de même

  • Assurez-vous qu’il n’y ait pas de plantes toxiques dans votre jardin/balcon/terrasse

    Peut-on laisser sortir son chaton ?

    A l’échelle d’un chaton, le monde extérieur est si vaste qu’il peut être aussi intriguant qu’effrayant. Il ne sert donc à rien de précipiter les choses et un intérieur peut représenter un espace d’exploration et de jeux suffisants. Si toutefois vous voulez faire profiter votre petit félin du grand air en toute sécurité, il est préférable d’observer en amont quelques précautions supplémentaires.

  • Protégez votre chaton des maladies infectieuses et attendez une semaine après sa première série de vaccins, son vermifuge et son traitement anti-puces avant de le laisser sortir

  • Ne le laissez jamais seul, accompagnez-le toujours à l’extérieur

  • Privilégiez un endroit et un horaire calme, le moindre bruit risquant de lui faire peur

  • N’oubliez pas qu’un chaton peut courir très vite, surtout s’il est effrayé

  • Limitez les courtes périodes de jeu dehors puis rentrez-le

  • Vérifiez que votre clôture ne comporte pas de trous ou recouvrez la balustrade de votre balcon pour qu’il ne passe pas au travers

  • Recouvrez les sources d’eau (bassin, fontaine, etc.) dans lesquelles il pourrait tomber et se noyer

    Ne pas laisser sortir son chat

    Après avoir pris en compte les avantages et inconvénients à laisser sortir votre chat, vous pouvez tout à fait décider qu’il est préférable pour lui de rester à l’intérieur. Si vous aménagez celui-ci en conséquence, il n’y a aucune raison pour que votre matou ne vive pas heureux, en bonne santé et épanoui.

    Créer un environnement stimulant vous évitera en effet quelques inconvénients tels que la prise de poids due à une activité physique moindre, un plus grand risque de développer du diabète ou de l’arthrose, la frustration de ne pas entièrement donner libre cours à son instinct qui se traduira par un chat qui fait ses griffes partout et urinera en dehors de sa litière, ou encore une dépendance plus grande à votre présence pour s’occuper.

    Certaines solutions simples et peu coûteuses vous permettront de faire de votre intérieur un lieu stimulant et sûr pour votre matou :

  • Un arbre à chat et/ou un accès sans danger à des meubles en hauteur et aux fenêtres

  • Des jouets distributeurs de nourriture l’aideront à ne pas manger trop ni trop vite et fourniront une activité physique et mentale

  • Une activité ludique régulière en votre compagnie

  • Des jouets faits maison qui l’occuperont de longues minutes

  • Des recoins isolés dans lesquels il pourra se cacher

Attention, les chats même d’intérieur doivent être pucés. S’il venait à s’échapper malgré votre vigilance, il sera ainsi identifiable et vous le retrouverez plus facilement. Veillez également à ce qu’aucune plante toxique ne se trouve chez vous et que les issues (portes, fenêtres, etc.) sont bien fermées.

https://wamiz.com

La tortue qui avait avalé 915 pièces est morte


Vous souvenez de la tortue qui a été opérée et qu’on a retrouvé 915 pièces de monnaie et que par la suite, elle était en convalescence en Thaïlande ? Et bien, elle a fini par succomber à un empoisonnement de sang. Tout cela à cause d’une croyance que donner des pièces de monnaie a une tortue promettait de vivre aussi longtemps qu’elle. Pathétique n’est pas ?
Nuage

 

La tortue qui avait avalé 915 pièces est morte

 

© ap.

La tortue marine thaïlandaise surnommée « Tirelire » pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte mardi des suites des complications de l’opération qui l’avait soulagée de son trésor.

Agée de 25 ans, elle avait été envoyée début mars, avec la carapace fracturée, dans une clinique de Bangkok où les médecins avaient découvert cinq kilos de pièces coincés dans son ventre, lancés par les visiteurs de son parc. Son histoire avait fait la une dans le monde entier après une première opération réussie pour extraire les pièces. Le sort du reptile tenait en haleine la Thaïlande, qui avait suivi avec émotion mi-mars ses premières leçons de natation.

Empoisonnement du sang

Mais alors que la tortue avait en théorie encore une soixantaine d’années à vivre sa santé s’est soudain dégradée il y a deux jours et les médecins ont découvert qu’elle souffrait un empoisonnement du sang.

« A 10H10, elle est partie en paix », a déclaré mardi à Nantarika Chansue, la vétérinaire responsable du centre de recherche aquatique de l’hôpital de Chulalongkorn. « Elle était mon amie, mon maître et ma patiente », a-t-elle ajouté en larmes.

Prise de conscience

La tortue a passé deux décennies dans un petit parc public de la province de Chonburi et les visiteurs lui jetaient des pièces pour inciter la chance à leur sourire. La notoriété soudaine de la tortue a eu une conséquence positive: les vétérinaires ont pu expliquer qu’il ne fallait pas donner des pièces à manger aux animaux. En Thaïlande, les gens lancent de la monnaie aux tortues en espérant que cela leur porte chance et qu’ils puissent vivre aussi longtemps que la tortue.

http://www.7sur7.be

Le Saviez-Vous ► «Le pain retourné», «le riz sur les mariés», «le parapluie dans la maison»… Savez-vous d’où viennent ces superstitions, vœux de chance et de malheur ?


On connait plusieurs superstitions que certains croient encore. Mais d’autres existent qui sont peut-être moins connues
Nuage

 

«Le pain retourné», «le riz sur les mariés», «le parapluie dans la maison»… Savez-vous d’où viennent ces superstitions, vœux de chance et de malheur ?

1. Que touchait-on au Moyen Age lorsque l’on « touchait du bois » ?

On touchait la croix du Christ. Toucher ce matériau était une façon de se protéger du malheur.

Deux millénaires avant notre ère, l’expression était employée chez les Perses pour invoquer Atar, génie du feu et symbole de protection des âmes.

2. Pourquoi fallait-il trinquer au Moyen Age « les yeux dans les yeux » ?

Pour éviter de se faire empoisonner. Il était courant à l’époque d’assassiner ses ennemis par empoisonnement. Aussi pour s’assurer de l’honnêteté de son compagnon de verre, on avait l’habitude de violemment entrechoquer sa chope contre la sienne, tout en ne le quittant pas du regard.

Si la chope avait contenu du poison, des gouttes se seraient alors déversées dans le contenant de l’hôte, l’obligeant à vérifier son verre et donc détourner le regard.

3. Que lançait-on à l’époque sur les mariés pour leur porter chance ? 

Des graines. Selon la tradition païenne, il était de coutume de lancer sur les mariés des graines, symbolisant la fertilité.

4. A quel siècle cessa-t-on de brûler des chats noirs, « représentations du diable »?

Le XVIIIe siècle. Jusqu’à cette époque, le chat noir était considéré comme le complice des sorcières et le symbole de Satan. Pour se protéger de ces animaux, les habitants n’hésitaient pas à les torturer et les brûler.

5. Quelle couleur ne faut-il pas porter sur la scène d’un théâtre?

Le vert. La couleur portait malheur pour trois raisons : Au Moyen Age, pour obtenir des étoffes vertes, il fallait utiliser de l’oxyde de cuivre, un composé toxique qui effrayait les comédiens qui revêtaient les habits à même la peau.

Le vert était aussi la couleur que portait le personnage de Judas dans La passion du Christ. Un rôle de traître que ne supportait pas le public, qui attendait alors l’acteur à la fin de la pièce pour le brutaliser.

Enfin, selon la légende, porter du vert serait une façon d’attirer le mauvais oeil sur soi. Molière étant mort en interprétant le Malade Imaginaire dans un costume vert. Sauf, que ce dernier n’est pas décédé sur scène mais quelques temps plus tard, vêtu d’une robe rouge.

6. D’où vient la superstition qui consiste à croire qu’il ne faut pas « ouvrir un parapluie chez soi » ?

De Londres. Au XVIIIe siècle, les parapluies à armatures métalliques apparaissent. Leurs systèmes d’ouverture, peu pratiques, provoquent souvent des accidents : des verres cassés, des bibelots éraflés… Ces mésaventures passèrent dans les croyances populaires comme l’arrivée prochaine d’un malheur.

7. De quoi « le pain retourné » est-il le synonyme  ?

La mort. Au Moyen Age, le boulanger avait coutume de réserver un morceau de pain au condamné à mort. Pour le reconnaître de toutes ses miches, il le plaçait ainsi à l’envers.

8. Quel chiffre porte malheur en Chine ?

Le 4. En chinois, le chiffre « quatre » et le mot « mort » se prononcent de la manière.

9. Quelle couleur faut-il éviter de porter en Espagne ?

Le jaune. Couleur de l’enfer pour certains, le jaune serait aussi pour d’autres, la couleur de Judas.

10. Qui « montrait du doigt » les gens au Moyen Age ?

Les sorcières. Selon les croyances populaires, les sorcières choisissaient leurs victimes en les montrant du doigt.

http://www.lefigaro.fr/

Des lions et des vautours empoisonnés au parc Kruger


C’est traitre d’agir ainsi pour capturer des animaux sauvages pour s’enrichir dans des parcs qui devraient laisser ces animaux vivre librement et sans crainte d’être capturé pour des raisons stupides
Nuage

 

Des lions et des vautours empoisonnés au parc Kruger

 

Des lions et des vautours empoisonnés au parc Kruger

Photo Fotolia

Deux lions et plus de 100 vautours ont été retrouvés empoisonnés dans le parc Kruger, dans le nord-est de l’Afrique du Sud, un nouveau cas de braconnage dans la célèbre réserve déjà durement touchée, ont indiqué les autorités du parc mercredi.

«Il semble que des braconniers ont recours à du poison dans des parcs nationaux et d’autres zones protégées d’Afrique Australe», a déclaré Glenn Phillips, membre de la direction du parc Kruger, dans un communiqué.

Des rangers ont découvert les carcasses ce week-end mais on ignore quand les animaux ont été empoisonnés.

Les premières constatations ont montré qu’un éléphant avait été tué d’une balle dans la tête, ses défenses retirées et sa carcasse ensuite enduite de poison. Deux lions, 110 vautours et deux chacals qui se nourrissaient sur celle-ci sont morts.

Cet empoisonnement massif laisse circonspectes les autorités qui s’interrogent sur les espèces visées par les braconniers.

Selon le porte-parole du parc Kruger, William Mabasa, les vautours sont des animaux prisés des guérisseurs traditionnels en Afrique du Sud.

Le pays est généralement moins touché par les empoisonnements d’animaux sauvages que le Zimbabwe voisin où 370 éléphants ont été empoisonnés ces deux dernières années, ou que le Mozambique.

L’an dernier, un éléphant, quatre lions et 46 vautours ont été tués à la suite d’un empoisonnement dans le Kruger. Le parc fait surtout face, depuis près de dix ans, à une recrudescence du braconnage de sa population de rhinocéros.

En 2015, 1175 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud, une majorité au Kruger qui tente de combattre ce fléau en équipant ses rangers de lunettes à infra-rouge pour attraper les braconniers qui opèrent surtout la nuit.

AUSSI SUR CANOE.CA:

http://fr.canoe.ca/