Le Saviez-Vous ► 10 Grandes conspirations et Théories du Complot


Nous avons surement tous entendu parler de certaines théories en rapport des événements passés. Certains sont étranges, d’autres pourraient être vraies ou en partie vraies … Probablement que l’avenir sera la réponse …
Nuage

 

10 Grandes conspirations et Théories du Complot

 

Principalement fondées sur l’idée que les autorités nous mentent pour nous cacher des choses, les théories du complot peuvent soulever des questionnements chez certains et faire l’objet de plaisanteries pour d’autres. Quoi qu’il en soit, certaines grandes conspirations peuvent parfois sembler choquantes, étranges, voire paranoïaques… Voici 10 grandes conspirations ou théories du complot, qui vous laisseront peut-être perplexes.

L’atterrissage lunaire de 1969

Les premiers pas sur la Lune - Conspiration

Selon certains, l’alunissage d’Apollo 11 aurait été une mise en scène totale; Neil Armstong et Buzz Aldrin n’auraient jamais posé les pieds sur la Lune.  Le gouvernement américain, voulant gagner la course à l’exploration spatiale contre les Soviétiques, mais ne voulant pas risquer la vie des astronautes, aurait tourné cet évènement historique dans un studio.

Les reptiliens gouvernent la Terre

Gros plans yeux reptile - conspiration

Cette conspiration prétend qu’une race de reptiles humanoïdes pouvant prendre forme humaine est secrètement à la tête de la plupart des gouvernements de notre monde. Ces reptiliens proviendraient possiblement du système solaire d’Alpha Draconis et seraient arrivés sur notre planète avant l’apparition de l’être humain.

Le virus Ebola est une arme biologique

Virus Ébola - Conspiration

La récente épidémie d’Ebola aurait, selon cette conspiration, été causée par le déploiement accidentel d’une arme biologique. Certaines personnes sont convaincues que la plus récente version du virus Ebola a été modifiée par des chercheurs militaires pour être encore plus dangereuse. Ce serait un accident lors de la manipulation ou le transport du virus qui aurait causé sa propagation.

Elvis Presley ne serait pas décédé en 1977

Elvis Presley fiche prison - Conspiration

Le King ne serait pas mort d’une arythmie cardiaque en 1977; il aurait feint sa mort pour se sauver des tourments que lui apportait la célébrité. Certains croient ou ont longtemps cru, qu’il se la coulait douce sur une île paradisiaque à l’abri des regards.

Le groupe Bilderberg contrôle le monde

Poignées de mains bilderberg - Conspiration

Le groupe Bilderberg est une conférence annuelle réunissant des membres et hauts dirigeants du monde de la politique, des affaires et des médias. Cette conférence existe depuis les années 50 et ses participants sont généralement extrêmement riches ou influents. Puisque ces rencontres ne sont pas ouvertes au public ni aux journalistes, plusieurs en ont déduit qu’il s’y trame quelques complots. La théorie la plus populaire est celle suspectant que ce groupe élitiste tire les ficelles de nos gouvernements et tente de contrôler nos vies, rien de moins.

Les avions nous empoisonnent

Traces d'avion dans le ciel - Conspiration

Les longues trainées blanches que laissent les avions sur leur passage ne sont pas anodines, selon certains. Une théorie veut que ces trainées contiennent des produits toxiques servant peut-être à empoisonner ou à contrôler la population. 

Paul McCartney, mort depuis 1969

Photo noir et blanc de Paul McCartney - Conspiration

Dans les années 60, une théorie s’est propagée parmi certains fans des Beattles. Elle affirmait que Paul McCartney avait perdu la vie dans un accident de voiture et que le reste du groupe, ayant peur des répercussions, l’aurait remplacé par un sosie nommé William Campbell.

Osama Ben Laden, toujours vivant

Ousama Ben Laden sourit à la caméra - Conspiration

Puisque son corps n’a pas été dévoilé au grand public après sa découverte dans une résidence au Pakistan, plusieurs sceptiques croient au complot. Le gouvernement américain aurait faussement déclaré la mort de Ben Laden, soit pour redorer son blason ou pire, parce que le fameux terroriste était en fait secrètement au service des États-Unis.

Le 11 septembre était un complot intérieur

World Trade Center détruit par les attentats du 11 septembre 2001

Il existe bien des théories conspirationnistes sur les attentats du 11 septembre 2001. Les deux plus populaires parlent d’un complot de la part du gouvernent américain. L’une stipule que le gouvernement était au courant de ce qui allait arriver et que rien n’a été fait pour prévenir la catastrophe. L’autre accuse l’administration Bush d’être totalement responsable de l’attentat. Cette théorie suggère même que les tours jumelles ont été victimes de démolitions contrôlées causées par l’installation d’explosifs dans des points stratégiques du World Trade Center.

De la neige empoisonnée aux États-Unis

Flocons de neige - Conspiration

Lorsqu’en 2014 il a neigé dans certains états du sud, plusieurs personnes ont trouvé cette neige étrange. Plusieurs disaient qu’elle avait une odeur bizarre tandis que d’autres clamaient qu’elle ne fondait pas “normalement”. Avec ces informations, certains en ont déduit que cette neige était le résultat d’une expérience militaire de la part du gouvernement américain pour contrôler la météo ou même empoisonner une partie de la population.

http://www.canald.com/

Empoisonnement des enfants: nouvelles modes, nouveaux risques


Quand nous étions petits, les risques d’empoisonnement étaient présents, mais pas comme maintenant. Aujourd’hui, les produits dangereux sont rendus attrayants, de belles couleurs comme les capsules de savon ou d’odeur comme les recharges liquide des cigarettes électroniques
Et ce n’est pas juste en Amérique du Nord que des enfants tombent malades ou pires sont morts à cause de ses produits.
Nuage

 

Empoisonnement des enfants: nouvelles modes, nouveaux risques

 

Le Centre antipoison du Québec reste pantois devant... (Infographie Le Soleil)

BAPTISTE RICARD-CHÂTELAIN
Le Soleil

(Québec) Le message ne passe pas, le nombre de cas d’intoxication de bambins se maintient. Le Centre antipoison du Québec le répète : les lessives liquides en sachet, en capsule, ne sont pas des bonbons.

«Normalement», en se délectant de savon, votre enfant aventureux en sera quitte pour une bonne leçon : nausées, vomissements, inconfort… Puis il se relèvera. 

Le Centre antipoison du Québec reste toutefois pantois devant les conséquences parfois graves de l’ingestion des produits à la mode en capsule, ceux qui ressemblent drôlement à des friandises.

«C’est un réel problème en ce sens que les personnes qui sont exposées développent occasionnellement des symptômes qu’on n’est pas capables d’expliquer», avertit la conseillère en soins infirmiers Anne Letarte.

Plusieurs bébés, aguichés par les emballages aux teintes vives, mordent à belles dents… plusieurs deviennent subitement somnolents, mous, apathiques.

Elle insiste : «On n’est pas capable de l’expliquer, ça.» L’état de conscience est altéré, voilà qui annonce une virée d’urgence à l’hôpital.

Cas reliés aux capsules de lessive

Le nombre de cas recensés n’est pas faramineux.

Le téléphone a commencé à sonner dès la mise en marché de ces capsules de lessive en 2012. La courbe a ensuite pointé vers le haut rapidement pour se stabiliser autour de 150 cas par an.

C’est peu?

«Ce n’est pas très gros, mais la problématique, c’est que les personnes exposées développent des symptômes inhabituels», relève Mme Letarte. «C’est ça qui est inquiétant pour nous.» 

D’autant plus que les victimes sont majoritairement, très majoritairement, des petits de 0 à 5 ans. Dont près du quart ont dû être transportés à l’hôpital rapidement, ajoute-t-elle.

«Pour un savon, c’est énorme. Ce n’est pas un produit corrosif qui cause des dégâts.»

Même chez les jeunes qui ne présentent pas les symptômes les plus intenses, le risque serait présent.

«La problématique, c’est que l’enfant trouve ça attrayant parce que c’est coloré. Il le met dans sa bouche, il croque et ça gicle.»

 L’agent nettoyant est alors projeté dans le visage, dans les yeux, ce qui ne se produit pas si le petit manipule de la poudre pour le lave-vaisselle ou s’il goûte un savon liquide dans un gobelet.

Ça peut être plus grave lorsque le savon est ainsi projeté jusque dans les poumons. L’enfant peut faire une «pneumonie chimique», prévient Anne Letarte. Et se retrouver à l’hôpital…

Ce n’est pas la première fois que le Centre antipoison du Québec met la population en garde contre les berlingots de lessive liquide. Le nombre de cas semble toutefois faire du surplace, regrette Mme Letarte.

«Il n’y a pas tant de gens que ça qui sont sensibilisés aux dangers.»

«La meilleure chose à faire, c’est de prévenir les incidents».

Les étalages des commerces sont chargés d’autres formats de savons pour laver les vêtements, fait-elle remarquer.

Si, néanmoins, vous ne jurez que par les nouveaux emballages multicolores, mieux vaut les ranger loin des enfantsS’ils les trouvent et qu’ils y goûtent?

«Ce qui est important, c’est que les gens nous appellent rapidement.» Même si l’aventurier semble en bonne santé.

Une urgence, des questions : Centre antipoison du Québec, 1 800 463-5060

Sept conseils de base
  1. Lire les étiquettes avant d’utiliser les produits.
  2. Gardez les médicaments sous clé ou hors de portée des enfants.
  3. Installez un détecteur de monoxyde de carbone.
  4. Connaissez le nom et la toxicité des plantes intérieures et extérieures.
  5. Videz les cendriers et les verres après utilisation.
  6. Rangez les boissons alcoolisées hors de la portée des enfants.
  7. Gardez les produits dans leur contenant d’origine.

Source :  Centre antipoison du Québec

La maison antipoison

Selon Santé Canada, tous produits confondus, les empoisonnements accidentels causent la mort de trois enfants de moins de 14 ans chaque année et en envoient quelque 900 à l’hôpital :

  • Salle de bain: Produits d’hygiène personnels (shampoing, savon, dissolvant à vernis à ongles), cosmétiques, alcool à friction, nettoyeur de toilette et d’évier, rafraîchisseur d’air
  • Salon: Rafraîchisseur d’air (branché ou diffuseurs d’huiles essentielles), allumettes
  • Cuisine: Produits de nettoyage et d’entretien de plancher, combustible à fondue et à lampe, produits d’entretien pour les plantes d’intérieur
  • Salle de lavage: Détergent à lessive, assouplisseur, eau de Javel, détacheur à vêtements
  • Garage, cabanon, atelier: Solvant, colle, peinture, pesticide, lave-vitre de voiture, essence
  • Chambre à coucher: Médicaments et produits d’hygiène
  • Terrasse, parterre: Produits d’entretien du BBQ, produits d’entretien de la piscine
Problème mondial

Les petits Québécois ne sont pas les seuls à succomber aux charmes des berlingots de lessive. La faune journalistique s’était enflammée l’automne dernier; une étude américaine avait recensé, sur une période de deux ans, quelque 17 000 enfants étatsuniens contaminés par les capsules de lessive. Plus récemment, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a lancé une campagne mondiale de sensibilisation. Sur cinq continents, des gouvernements et des autorités de santé publique ont embarqué. Partout, le même problème. Partout, des enfants qui croquent dans les sachets de lessive liquide concentrée. Dans un récent communiqué, Santé Canada a dit collaborer avec les Étatsuniens afin d’instaurer des normes de sécurité «volontaires» pour que l’industrie modifie ses emballages. On pense notamment à demander des contenants opaques difficiles à ouvrir. À suivre d’ici «le milieu de 2015».

«Il n’y a pas tant de gens que ça qui sont sensibilisés aux dangers» Anne Letarte, conseillère en soins infirmiers du Centre antipoison du Québec

Même la cigarette électronique

La cigarette électronique est dangereuse pour les enfants, surtout pour les bébés, prévient le Centre antipoison du Québec.

«Pour les enfants, on n’a tellement pas de marge de manoeuvre que c’est direct à l’hôpital», balance la conseillère en soins infirmiers Anne Letarte. «J’ai une cinquantaine de cas en 2014.»

De plus en plus populaire, l’appareil suscite des craintes chez les autorités sanitaires autour du globe.

«On a à l’oeil la cigarette électronique parce que ce n’est pas réglementé.»

On s’inquiète particulièrement de l’attrait des garçons et fillettes pour les bouteilles de liquide de recharge aux saveurs de fruits ou de bonbons.

La vapoteuse est un appareil ressemblant à un gros stylo ou à une lampe de poche. Une batterie chauffe un liquide à la nicotine. La vapeur est inhalée.

Le gadget doit périodiquement être alimenté en combustible. C’est ici qu’on craint l’intoxication. Un flacon de 10 millilitres peut contenir l’équivalent de 100 cigarettes.

«Les enfants pourraient y avoir accès… Un enfant de deux ans peut s’intoxiquer avec1 millilitre», s’inquiète Mme Letarte. «Ça ressemble à de petites bouteilles de gouttes oculaires ou pour les oreilles. Un enfant peut l’attraper et la téter comme un biberon.»

Avertissement public

La Santé publique des Laurentides vient d’ailleurs de publier un avertissement public :

«La cigarette électronique : un produit qui peut être mortel pour les enfants».

La médecin-conseil Claire Jutras y écrit qu’un bébé de New York est décédé en décembre, intoxiqué avec la nicotine liquide.

«Afin de protéger les enfants, il est recommandé d’éviter de faire la recharge de la cigarette électronique devant eux», recommande-t-elle dans le bulletin publié en février. «Il est aussi recommandé de tenir les cigarettes électroniques, les cartouches et les bouteilles de remplissage hors de la vue et de la portée des enfants, et ce, même s’il est indiqué que le produit est sans nicotine.» Puisque non réglementé par l’État, le produit n’est pas soumis à des normes de fabrication ou d’emballage. «On a retrouvé de la nicotine dans des produits étiquetés sans nicotine.»

La Dre Jutras demande de contacter le Centre antipoison du Québec sans délai si un adulte ou un enfant a été en contact avec la nicotine liquide. Même si le produit a été absorbé par la peau.

La Société canadienne de pédiatrie abonde dans le même sens.

«L’intoxication par la nicotine liquide peut se produire de trois façons : l’ingestion; l’inhalation; l’absorption par la peau ou les yeux. […] Si vous craignez que votre enfant souffre d’intoxication par la nicotine, téléphonez immédiatement à votre centre de contrôle antipoison», préconise-t-on dans une page Web consacrée spécifiquement à cette question.

Encadrement législatif

Les pédiatres ont d’ailleurs adopté une série de recommandations à l’intention des pouvoirs publics. Ils réclament un encadrement législatif strict pour les vapoteuses. Dans la liste de leurs requêtes :

«Le conditionnement des e-liquides dans des contenants à l’épreuve des enfants, sur lesquels figurent des avertissements pertinents et explicites sur la toxicité.» Et l’interdit de la vente aux mineurs.

Le Parlement européen est d’accord. Autre continent, même constat:

«Les cigarettes électroniques et les flacons de recharge pourraient présenter un risque pour la santé s’ils sont manipulés par les enfants. C’est pourquoi il faut veiller à ce que ces produits soient munis d’un dispositif de sécurité pour enfants et d’inviolabilité reposant notamment sur un étiquetage, des fermetures et un mécanisme d’ouverture destinés à protéger les enfants», édicte une directive émise l’an dernier. On ajoute : «Il convient d’encourager les États membres à empêcher la vente de ces produits aux enfants et aux adolescents.»

La conclusion au Centre antipoison belge :

«S’il est nécessaire d’interdire aux enfants de jouer avec des cigarettes classiques, il est également impératif de les éloigner des cigarettes électroniques.»

Des symptômes d’une intoxication à la nicotine
  • Maux de coeur, de ventre
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Salive abondante
  • Transpiration importante, sueurs froides 
  • Perte des urines
  • Maux de tête
  • Respiration rapide
  • Troubles de la vue, de l’audition
  • Confusion
  • Perte de connaissance
  • Arrêt respiratoire

Source : Direction de santé publique des Laurentides

http://www.lapresse.ca/

Cigarette électronique Plusieurs cas d’empoisonnement aux États-Unis


La cigarette électronique qu’on donnait tant d’espoir pour arrêter de fumer, semble avoir de plus en plus de points négatifs. Avec des enfants, il faut être vraiment prudent avec les recharges, car l’empoissonnement peut se faire autant en l’ingurgitant que par le contact du liquide a la peau
Nuage

Cigarette électronique

Plusieurs cas d’empoisonnement aux États-Unis

 

Plusieurs cas d'empoisonnement aux États-Unis

Crédit photo : Archives Agence QMI

Alors que les Américains sont aux prises avec de nombreux cas d’empoisonnement liés à la cigarette électronique, on constate que les autorités sanitaires québécoises en connaissent très peu sur ce phénomène qu’elles qualifient de «préoccupant».

Les centres antipoison américains recensent un nombre grandissant d’appels concernant des cas d’empoisonnement relié à l’utilisation de cigarettes électroniques contenant de la nicotine.

Les cas d’empoisonnement touchent principalement les jeunes enfants. Ils surviennent lorsque le liquide contenant la nicotine est ingurgité ou qu’il est absorbé par la peau. Les symptômes vont de vomissements à de fortes convulsions.

En 2013, les centres américains ont dénombré plus de 1300 cas d’intoxication, soit une augmentation de 300% par rapport à 2012, d’après ce que rapporte le New York Times. Cette année, les autorités américaines estiment que ce nombre pourrait facilement être doublé si la tendance se maintient.

Vente interdite au pays

 

Au pays, la vente de cigarettes électroniques contenant de la nicotine est interdite par Santé Canada, qui en déconseille l’utilisation. Pourtant, ces produits sont distribués dans de nombreux magasins spécialisés.

Bien qu’aucun cas d’empoisonnement au Québec n’ait été rapporté à la Direction de la santé publique (DSP), l’organisme considère la situation «préoccupante».

Toutefois, la responsable des communications à la DSP, Deborah Bonney, affirme que l’organisme ne procède à aucune surveillance particulière du phénomène.

De son côté, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), a récemment réalisé une vaste étude sur la cigarette électronique, mais la porte-parole de l’organisme, Nathalie Labonté, indique que les chercheurs  impliqués n’ont pas évalué la toxicité du liquide en question.

http://tvanouvelles.ca/

Zimbabwe: plus de 300 éléphants empoisonnés


C’est inacceptable que ce soit seulement les braconniers qui écopent des conséquences de ces crimes alors que ceux qui jouissent de ce massacre d’éléphants sont des riches, des gens des affaires ou de la politique. On lit ou entend a tous les ans du massacre d’animaux, a quand il y aura vraiment des actions pour que les sois-disant intouchables puissent payer de leur crime
Nuage

 

Zimbabwe: plus de 300 éléphants empoisonnés

 

La semaine dernière, l'administration des parcs nationaux avait... (PHOTO PHILIMON BULAWAYO, ARCHIVES REUTERS)

La semaine dernière, l’administration des parcs nationaux avait fait état d’une centaine d’éléphants empoisonnés. Quatre braconniers ont déjà été condamnés à des peines d’au moins 15 ans de prison pour ce crime.

PHOTO PHILIMON BULAWAYO, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Hararé

Le bilan des récents empoisonnements d’éléphants par des braconniers au Zimbabwe pourrait dépasser les 300 pachydermes tués, soit beaucoup plus que les premières estimations, selon un chiffre donné lundi à l’AFP par l’ONG Zimbabwe Conservation Task Force (ZCTF).

Les éléphants ont été empoisonnés au cyanure, et leurs défenses prélevées. De nombreux autres animaux, essentiellement des carnivores, ont été des victimes collatérales du massacre : des lions, des vautours, des lycaons et des hyènes ont péri après avoir mangé sur les carcasses des éléphants.

«En juillet, environ 300 éléphants sont morts d’empoisonnement au cyanure à Hwange», le plus grand et le plus célèbre des parcs du Zimbabwe, a indiqué à l’AFP Johnny Rodrigues, le président de ZCTF, «ils ont été découverts par un groupe de chasseurs qui survolaient la zone».

«Les autorités n’ont commencé à intervenir qu’en septembre, et le nombre de tués avait déjà fortement augmenté. La semaine dernière, on en était à 325 éléphants tués au total», a ajouté M. Rodrigues.

La semaine dernière, l’administration des parcs nationaux avait fait état d’une centaine d’éléphants empoisonnés. Quatre braconniers ont déjà été condamnés à des peines d’au moins 15 ans de prison pour ce crime.

Aucun porte-parole officiel n’était disponible lundi pour confirmer le chiffre de 325 éléphants tués donné par ZCTF.

Selon le président de cette ONG, les autorités minimisent sciemment les pertes : «On cache beaucoup de choses», a-t-il affirmé à l’AFP, «ceux qui ont été arrêtés et condamnés sont du menu fretin sacrifié par les gros et dangereux poissons, qui eux restent intouchables. Il y a parmi eux des hommes politiques et des hommes d’affaires importants», dit-il.

La police a ordonné aux villageois de la région de remettre aux autorités tout stock de cyanure d’ici à la fin du mois, sous peine d’arrestation.

Mais certains chefs traditionnels des villages en bordure du parc ont demandé aux autorités de faire preuve de clémence envers les braconniers condamnés, affirmant que la pauvreté les avait poussés, et non l’appât avide du gain.

On estime à 120 000 le nombre d’éléphants vivant dans les parcs du Zimbabwe.

Alors que l’Afrique australe a été relativement épargnée par le braconnage des éléphants jusqu’à maintenant, l’Afrique centrale et de l’Est subit un véritable massacre, avec 25 000 éléphants abattus en 2012.

L’ivoire récolté et exporté clandestinement est essentiellement destiné aux marchés asiatiques, et notamment chinois. Les défenses finissent comme objet d’ornement ou de sculptures d’objets d’art.

http://www.lapresse.ca/

8 aliments dangereux pour les chats


C’est tentant de donner des aliments qui ne sont ni croquettes, ni de la pâtée pour les chats. Cependant, certains aliments pourraient rendre malade cette boule de poil voir même le faire mourir
Nuage

 

8 aliments dangereux pour les chats

 

Il est bien naturel de vouloir faire plaisir à son chat en lui donnant des aliments qui le changent de ses croquettes ou sa pâtée habituelles. Mais il faut faire extrêmement attention. Certains aliments sont très dangereux pour les chats. Donner les restes de son repas à son félin peut être une bien mauvaise idée !

Voici quelques exemples d’aliments à proscrire

Les fruits à pépins et noyaux

Pommes, abricots, poire, raisin, cerises… les noyaux ou pépins que renferment ces fruits sont dangereux pour les chats car ils contiennent du glycoside cyanogénique, un agent pouvant empoisonner les animaux.

Le thon en boîte

Donner régulièrement du thon en boîte à son chat n’est pas une bonne idée. En effet, celui-ci est beaucoup trop salé, et risque à long terme de provoquer de graves problèmes rénaux.

En outre, le thon en boîte ne contient pas de taurine, un acide très important pour le coeur mais aussi la vision des félins.

Le chocolat

Envie de donner une friandise à votre petit compagnon ? Oubliez l’idée du chocolat ! Celui-ci est en effet très mauvais pour les chats, comme pour les chiens. Il contient en effet de la théobromine, un compensé qui perturbe leur système nerveux, endommage leur coeur, et que leur métabolisme est incapable d’éliminer.

Une trop forte dose de chocolat peut entraîner la mort de votre animal.

Les oignons

Crus, les oignons sont toxiques pour les chats en raison des dérivés soufrés qu’ils contiennent. Ceux-ci agissent sur les globules rouges  de l’animal, et engendrent vomissements, anémie, et tachycardie.

Les pommes de terre, choux et navets

Ces légumes fermentent dans l’estomac de l’animal, et engendrent gaz et diarrhées.

Les pommes de terre crues contiennent quant à elles de l’oxalate de calcium, qui endommage l’appareil urinaire des animaux.

Les champignons

Certains champignons sont toxiques, et comme chez les hommes, ils peuvent provoquer de graves problèmes de foie, et neurologiques, ou dans les pires cas, engendrer la mort.

L’avocat

L’avocat contient de la persine, un élément toxique qui peut endommager le coeur et les poumons des animaux.

Les noix

En raison de leur forte teneur en phosphore et de leur digestion difficile chez les animaux, les noix sont à éviter.

Les noix de macadamia peuvent en outre engendrer une forte fièvre, affaiblir votre compagnon, et augmenter son rythme cardiaque. Les noix de muscades, elles, peuvent provoquer des hallucinations lorsqu’elles sont ingérées en grande quantité.

http://wamiz.com

Qui empoisonne les chiens de San Francisco ?


Il y a des gens qui ne savent pas quoi faire de leur peau. On peut aimer ou détester les chiens mais de là a rendre malade, les animaux quel qu’ils soient c’est une honte
Nuage

Qui empoisonne les chiens de San Francisco ?

 

Des dizaines de boulettes de viande ont été retrouvées sur les trottoirs de San Francisco, en Californie (Etats-Unis). Empoisonnées à la strychnine, elles ont rendu gravement malades les chiens qui en ont mangé.

Une centaine de boulettes de viande contaminées ont été découvertes sur un territoire couvrant une grande partie de San Francisco. Une employée d’un centre commercial a rapporté que ses clients en avaient dénombré plus de 50 rien que mercredi dernier.

Un très grave danger pour les chiens

Deux cas de chiens empoisonnés par ces boulettes ont été avérés. L’un deux, un Teckel de 7 ans nommé Oskar, est hospitalisé dans un service spécialisé de médecine interne pour animaux. Sa propriétaire, Dorothy Schechter, a affirmé qu’Oskar avait mangé une petite boule de viande sur un trottoir pendant sa promenade, et qu’il avait commencé à aller mal quelques minutes plus tard. Oskar est maintenant dans un état critique.

Boulettes de viande empoisonnées à la strychnine
Boulettes de viande empoisonnées à la strychnine

Dorothy Schechter pense que ces boulettes empoisonnées ont été répandues dans la rue délibérément par un individu perturbé qui, par son acte, aurait voulu devenir célèbre.

« Les boulettes ont été placées de manière à ce que les chiens aillent les renifler » dit-elle.

« Si vous voulez 15 minutes de gloire, pour l’amour du ciel, vous n’avez pas besoin de vous y prendre de cette manière ! » s’exclame-t-elle.

Agir vite

Concernant le type de poison, le dépistage précoce indique de la strychnine, mais le Dr Carrie Jurney, vétérinaire neurologue, précise que les tests de toxicologie sont toujours en attente.

« Il s’agit d’une toxine très rapidement absorbée. C’est quelque chose qui se retrouve dans le système en 10 à 15 minutes. Donc il est important que les gens agissent rapidement, et aillent chez un vétérinaire dès que possible s’ils pensent que leur chien a mangé quelque chose ».

Dans ces conditions, un appel à la vigilance a été lancé à tous les propriétaires de chiens de San Francisco. Mais de manière générale, où que vous soyez, veillez à ce que votre chien ne mange rien dans la rue. A défaut d’être empoisonné, il pourrait tomber malade.

http://wamiz.com

L’ADN et l’imagerie 3D au secours des historiens


La médecine légale et tout ce qui l’entoure uni avec l’archéologie devient des aventures sur l’histoire et remettre quand cela est possible, la vérité bien en place comme celui de Richard III, Ramsès III, Henri IV etc
Nuage

 

L’ADN et l’imagerie 3D au secours des historiens

 

Le crâne de Richard III.... (Photo AFP)

Le crâne de Richard III.

PHOTO AFP

LAURENT BANGUET
Agence France-Presse
Paris, France

Il suffit parfois d’un peu d’ADN et d’une bonne dose de rayons X pour faire passer des cadavres de l’ombre à la postérité, tels Richard III d’Angleterre ou Henri IV de France, et élucider des morts aussi mystérieuses que celles du pharaon Ramsès III ou d’Agnès Sorel.

Dernier en date de ces inconnus célèbres formellement identifiés grâce aux progrès récents de la médecine légale, le squelette exhumé voici plusieurs mois sous un parking de Leicester (centre de l’Angleterre). Il s’agit bien de la dépouille du roi Richard III, mort en 1485 à la bataille de Bosworth Field, selon les chercheurs britanniques qui ont effectué une comparaison génétique avec des descendants actuels de sa lignée maternelle.

Outre les causes probables de son décès (deux blessures fatales au crâne), l’autopsie montre que Richard III a subi des «humiliations» violentes, comme un coup d’arme blanche dans la fesse droite, que son régime alimentaire était riche en protéines mais que le souverain n’avait pas le bras atrophié dont Shakespeare l’affuble dans ses pièces.

Fin 2012, c’était la tête du roi de France Henri IV qui avait livré ses secrets à une équipe de scientifiques franco-espagnole réunie autour de Philippe Charlier, médecin légiste et grand spécialiste des énigmes historiques.

Poil d’aisselle

Retrouvée en 2008 après plusieurs siècles de pérégrinations, la tête momifiée de Henri IV, assassiné en 1610, avait déjà été authentifiée sur la base de nombreux recoupements scientifiques et historiques.

En comparant son ADN à du sang séché attribué à son descendant Louis XVI, les chercheurs ont cette fois pu trouver un profil génétique commun entre les deux hommes que sept générations séparent.

Parfois surnommé «l’Indiana Jones des cimetières», le Dr Charlier a notamment brisé le mythe entourant un fragment de côte et autres débris attribués à Jeanne d’Arc. Spectromètres de masse, rayons X, datation au carbone 14, analyses de pollens et même l’intervention de «nez» issus de la parfumerie de luxe ont prouvé qu’il s’agissait en réalité des restes d’une momie égyptienne inhumée avec son chat…

C’est encore Philippe Charlier qui a révélé l’empoisonnement au mercure d’Agnès Sorel, favorite du roi français Charles VII, à partir d’un simple poil d’aisselle. Mais la science n’a pas pu trancher entre une surdose de mercure pour traiter des parasites intestinaux et un assassinat.

Un crime vieux de 3000 ans vient en revanche d’être révélé par les mêmes outils: celui du pharaon Ramsès III.

Par les archives de l’époque, les égyptologues savent que le pharaon a été victime vers 1156 avant JC de la «conspiration du harem», ourdie par l’une de ses épouses, la reine Tiyi.

Mais les textes anciens ne précisent pas comment le souverain a été assassiné, et une radiographie pratiquée sur la momie de Ramsès III dans les années 1960 n’avait rien révélé de probant.

Il aura fallu l’Allemand Albert Zink, rendu célèbre pour avoir fait parler la dépouille d’Ötzi, «l’homme des glaces» découvert en 1991 dans les Alpes à la frontière italo-autrichienne, pour en savoir plus.

Grâce à une technique 3D innovante, Albert Zink et son équipe ont réussi à identifier une blessure grave à la gorge, probablement un coup de couteau qui a tranché net la trachée du pharaon.

De son côté, le Dr Charlier doit prochainement publier les résultats de son étude des fragments du coeur de Richard Ier d’Angleterre, dit Richard «Coeur de Lion», et travaille également sur des squelettes de prétendus vampires de Transylvanie.

http://www.lapresse.ca

Des saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements


L’Australie est reconnu pour son gros problème avec les crapaud buffle qui avait été introduit pour lutter contre un insecte dévastateur de culture .. a été une catastrophe monumentale envers les animaux indigènes du pays. Un problème qui peut-être aurait enfin une solution … pour ceux qui se nourrissent de ces crapauds
Nuage

 

Des saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements

 

Des saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements

Photo: Fotolia

Des saucisses vomitives à la viande de crapauds buffle sont proposées aux animaux endémiques australiens, afin de leur apprendre à se méfier de ce batracien venimeux introduit dans les années 30 et qui détruit les espèces concurrentes.

 

Des espèces endémiques à l’Australie, notamment des petits marsupiaux ou plusieurs types de lézards, meurent empoisonnées si elles mangent un crapaud buffle, ont expliqué mardi des scientifiques.

Il faut donc les dégoûter de cette viande, et ce grâce à des saucisses de chair de crapauds buffle, d’où le poison a été ôté, mais qui ont été très salées de manière à susciter un vomissement lorsqu’elles sont en bouche. Ces saucisses ont été disposées près des habitats de dingos (chiens sauvages), de quolls (marsupiaux carnivores australiens), de serpents et de lézards.

«Les animaux devraient donc ensuite, si ils mordent dans quelques chose qui a le goût et l’odeur d’un crapaud buffle, se souvenir de l’horrible expérience» des saucisses et tout recracher, a précisé David Pearson, du département de l’Environnement et de la Préservation de l’Etat d’Australie occidentale.

Les essais entrepris sont concluants, selon les images enregistrées par des caméras qui montrent que les animaux recrachent vivement ces saucisses.

Le quoll est à présent une espèce menacée dans certaines régions d’Australie, à cause de l’avancée des crapauds buffle, d’une cinquantaine de km par an, depuis le Queensland (nord-est).

Ce batracien possède des glandes qui secrètent un poison violent, capable de tuer serpents et crocodiles. Il détruit les espèces concurrentes et colonise sans cesse de nouveaux territoires.

Originaire d’Amérique centrale, le Bufo marinus, aussi appelé crapaud géant puisqu’il est le plus imposant représentant de son espèce, a été introduit en Australie en 1935 afin de lutter contre des coléoptères qui dévastaient à l’époque les plantations de canne à sucre.

Une mauvaise idée, car non seulement l’animal n’a pas éradiqué ces insectes mais il est devenu une nuisance bien plus redoutable.

http://fr.canoe.ca

La «veuve noire» canadienne tente de tuer son 4e mari


Une veuve noire qui malgré son âge continue a collectionné des maris dans la but de profiter pleinement de son compte en banque … et après bye bye …un voyage aller pour l’éternité
Nuage

 

La «veuve noire» canadienne tente de tuer son 4e mari

 

Un gîte au nord de Sydney, en Nouvelle-Écosse,... (Photo: PC)

 

Un gîte au nord de Sydney, en Nouvelle-Écosse, où Fred et Milie Weeks seraient allés au début du mois.

PHOTO: PC

Agence France-Presse
Montréal

Une Canadienne de 77 ans, surnommée «la veuve noire» pour avoir tué ou volé ses partenaires, est retournée en prison, accusée d’avoir tenté de tuer un homme qu’elle a épousé il y a deux semaines seulement, a-t-on appris mercredi de source policière.

Arrêtée lundi dernier par la police de Cape Breton, en Nouvelle-Écosse, Millie Weeks, connue également sous le nom de Melissa Friedrich, aurait tenté d’empoisonner son dernier mari, Fred Weeks, 75 ans, hospitalisé dimanche.

L’état de celui-ci a éveillé les soupçons des médecins, qui ont rapidement appelé la police.

Millie Weeks avait passé plusieurs années en prison pour homicide, vol et usage de faux, au Canada et aux États-Unis.

Elle avait été notamment condamnée pour avoir drogué son mari Gordon Stewart avant de lui passer dessus à deux reprises avec sa voiture, en 1991.

Condamnée à six ans de prison, elle a été libérée par anticipation, a déménagé en Floride et y a fait la connaissance de Robert Friedrich. Ils se sont mariés en 2000, puis la santé de l’homme a décliné tandis que son compte en banque a fondu. Une crise cardiaque l’a emporté en 2002.

Peu après, sa veuve a rencontré sur un site internet Alex Strategos, 73 ans. Le jour où ils ont emménagé ensemble, il a été hospitalisé pour soigner des blessures, notamment à la tête. De tels incidents se sont reproduits sept fois en deux mois.

La septuagénaire est retournée en prison en Floride après qu’une drogue peu connue eut été découverte dans l’organisme de son compagnon, dont le compte en banque avait été vidé.

Relâchée cinq ans plus tard, en 2009, elle avait alors été renvoyée au Canada.

http://www.lapresse.ca

Les enfants en danger à la maison


On le sait, tout le monde le sait avec des enfants, ils faut être prudent avec les médicaments et des produits dangereux que ce soit a la maison, dans le garage et même dans la remise. Les enfants sont curieux de toucher et de goûter .. et malgré tout notre bon savoir, il arrivent des accidents malheureux par manque de vigilance
Nuage

 

Les enfants en danger à la maison

 

Les enfants en danger à la maison

Photo: DURIS Guillaume – Fotolia.com

Il existe un écart important entre ce que les parents savent qu’ils doivent faire et les gestes qu’ils posent concrètement pour prévenir l’empoisonnement à domicile de leurs enfants, selon un sondage de Léger Marketing mené pour SécuriJeunes Canada.

 

D’après cette enquête, presque tous les parents (98 %) d’enfants de 14 ans ou moins trouvent qu’il est important de ranger sous clé les médicaments et les produits de nettoyage. Pourtant, la moitié d’entre eux rangent les médicaments dans une armoire à pharmacie, et plus de 60 % rangent les produits de nettoyage sous l’évier.

Ces endroits sont trop à la portée des petites mains, et d’après les données d’hôpitaux, chaque année au Canada, environ sept enfants de moins de 14 ans meurent, et près de 1700 sont hospitalisés pour de graves séquelles à la suite d’un empoisonnement.

«Les jeunes enfants sont curieux de nature et ils explorent leur environnement en touchant les objets qui les entourent et en les mettant dans leur bouche», a expliqué Lisa Okun, coordonnatrice du programme SécuriJeunes Canada. «Il est donc essentiel de repérer tous les produits potentiellement toxiques dans la maison et de les ranger sous clé, hors de vue et de portée des enfants.»

Les causes d’empoisonnement les plus fréquentes chez les petits sont les médicaments et les produits de nettoyage, ainsi que d’autres articles ménagers, comme les produits de jardinage et les pesticides; les produits pour la voiture, comme le liquide lave-glace; les produits de santé et de beauté, comme le dissolvant pour vernis à ongles et le matériel d’art plastique.

http://fr.canoe.ca