Le Vaisseau d’or Un manuscrit de Neligan en vente sur eBay


Émilie Nelligan un de nos grands poète québécois fait encore des convoitises pour des manuscrits qu’on dit originaux .. C’est un poète que j’aime vraiment beaucoup mais jamais je paierais un tel prix
Nuage

 

Le Vaisseau d’or

Un manuscrit de Neligan en vente sur eBay

 

TVA Nouvelles

Ce qui semble être le plus vieux manuscrit du poète québécoisÉmile Nelligan a été mis en vente sur le site d’enchères eBay.

Pour la modeste somme de 50 000$ vous pouvez miser pour obtenir un original du poème le Vaisseau d’or, un des plus célèbres écrits par le poète. Sinon, il est également possible d’acheter immédiatement le document pour 100 000$ US.


(Crédit photo: gracieuseté, eBay)

Selon le vendeur, le document, mis en vente pour le 101e anniversaire du poème, est daté du 4 mars 1912, ce qui en fait le plus vieux document retrouvé.

Le vendeur ajoute également qu’il existe plusieurs copies dudit poème, mais que l’on croyait celle-ci perdue depuis 1970.

Le document aurait été exposé récemment au Musée de la Civilisation à Québec.

http://tvanouvelles.ca

Le vaisseau d’or

Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l’or massif:
Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues;
La Cyprine d’amour, cheveux épars, chairs nues,
S’étalait à sa proue, au soleil excessif.

Mais il vint une nuit frapper le grand écueil
Dans l’Océan trompeur où chantait la Sirène,
Et le naufrage horrible inclina sa carène
Aux profondeurs du Gouffre, immuable cercueil.

Ce fut un Vaisseau d’Or, dont les flancs diaphanes
Révélaient des trésors que les marins profanes,
Dégoût, Haine et Névrose, entre eux ont disputés.

Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ?
Qu’est devenu mon coeur, navire déserté?
Hélas! Il a sombré dans l’abîme du Rêve!

Émile Nelligan (1879-1941)

 

SOIR D’HIVER


Émile Nelligan est un jeune homme tourmenté mais sa noirceur ont germé des plus beaux poèmes du Québec .. C’est d’ailleurs grâce a lui que je me suis intéressé a la poésie quand un jour avec ma mère nous avions décortiqué un de ses poèmes pour comprendre ses détresses de son âme
Nuage

SOIR D’HIVER

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu’est-ce que le spasme de vivre
À la douleur que j’ai, que j’ai!

Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire : Où vis-je? où vais-je?
Tous ses étangs gisent gelés;
Je suis la nouelle Norvège
D’où les blonds ciels s’en sont allés.

Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez, oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier
.

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu’est-ce que le spasme de vivre
À tout l’ennui que j’ai, que j’ai!…

(Émile Nelligan – 1902)