Comment utiliser Internet de façon plus écologique ?


La pollution causée par Internet est équivalente à l’aviation. Faut dire que nous des milliards à utiliser des ordinateurs, téléphone mobile, etc … Comme Internet ne fonctionne pas avec de l’énergie renouvelable, il est possible d’appliquer quelques gestes qui peuvent faire la différence.
Nuage


Comment utiliser Internet de façon plus écologique ?


par Yohan Demeure, rédacteur scientifique

Depuis la démocratisation de l’utilisation d’Internet dans les années 2000, nous oublions souvent que cette activité est mauvaise pour l’environnement.

Quels sont les bons gestes à adopter pour une utilisation moins polluante ?

L’empreinte écologique d’Internet

En 2017, Greenpeace publiait un dossier sur l’impact environnemental du numérique. Selon l’ONG, le secteur informatique représente environ 7 % de la consommation mondiale d’électricité. Par ailleurs, la pollution générée par l’industrie d’Internet et son impact sur le climat seraient équivalents à ceux du secteur de l’aviation.

Alors que le nombre d’utilisateurs devrait atteindre les 4 milliards d’ici 2020, la question de la transition énergétique se pose. Évidemment, la chose à faire serait d’atteindre les 100 % d’énergies renouvelables pour alimenter les centres de données et autres infrastructures numériques. En revanche, nous sommes très,très loin de cet idéal.

La pollution engendrée par l’industrie d’Internet serait équivalente à celle de l’aviation !
Crédits : Pixabay

Supprimer les emails et newsletters inutiles

En attendant que les décideurs politiques et les géants du numérique se décident à passer à l’action, chaque citoyen connecté pourrait adopter les bons réflexes. Par exemple, prendre le temps de supprimer ses vieux emails est un de ces gestes. Lorsque l’on sait que la plupart des internautes ne le font pas et que les boîtes mail peuvent stocker des courriers anciens de plusieurs années, cela laisse songeur !

Du côté “suppression”, il y a également la question des newsletters auxquelles les internautes sont abonnés. Dans le cas des newsletters devenues inutiles, pourquoi ne pas les supprimer ? Habituellement, celles-ci contiennent un lien en bas de page permettant une suppression en toute facilité. Il faut savoir qu’il existe également des services dédiés tels que Cleanfox.

Choisir un moteur de recherche responsable

Les autres gestes à adopter concernent les moteurs de recherche. En effet, il existe aujourd’hui plusieurs alternatives écologiques aux moteurs de recherche traditionnels. Citons par exemple Ecosia, reversant 80% de ses bénéfices à un programme de reforestation actif dans plus d’une douzaine de pays. Le moteur de recherche Lilo représente également une alternative, finançant des projets que les internautes peuvent choisir eux-mêmes.

Par ailleurs, rappelons qu’effectuer une recherche sur un moteur consomme de l’énergie, et que s’en passer le plus possible s’avère également intéressant. Ainsi, coller directement l’URL dans la barre de recherche et enregistrer ses meilleures pages web dans les favoris font partie des bonnes habitudes.

Sources : BrutPresse Citron

https://sciencepost.fr/

Le Saviez-Vous ►14 aliments encore pires pour les dents que les bonbons


Il n’y a pas juste les bonbons qui abîment les dents. Il y a des aliments qui peuvent aussi faire des dommages à l’émail et provoqués des caries. Parmi eux, on peut trouver des alternatives, mais bon, d’autres, c’est plus difficile car on aime cela .. Donc, il faut trouver des compensations pour éviter le désastre
Nuage

 

14 aliments encore pires pour les dents que les bonbons

 

Les dents sont abîmées par le sucre des fruits secs.

nada54/Shutterstock

Par Daisy Chan, RD.com

Vous êtes peut-être en train de saboter votre beau sourire sans même vous en rendre compte. Sachez que les dents réagissent aux aliments que vous mettez dans votre bouche. En voici certains – autres que les bonbons – à éviter, selon les dentistes.

Fruits secs

« Manger des fruits séchés, c’est comme manger des bonbons, dit Stephen J. Stefanac, professeur de médecine orale et de parodontie à la faculté de dentisterie de l’Université du Michigan. Ils sont tout aussi collants et riches en sucre. »

 Cela signifie que ce dernier reste coincé entre les dents – la formule parfaite pour les caries. Oubliez les fruits secs et préférez-leur les fruits frais.

Soda

Il n’est pas surprenant que le soda ne soit pas bon pour vos dents. Une canette de soda de 350 ml (12 onces) contient 39 grammes de sucre, soit près de dix cuillères à café! Mais ce n’est pas le seul problème.

« C’est très acide, dit Tricia Quartey, dentiste à Brooklyn, New York. Et l’acidité peut éroder l’émail. »

Le pire, c’est de siroter du soda toute la journée, parce qu’alors vos dents sont longuement exposées au sucre et à l’acide.

Jus

Comme le soda, le jus embouteillé peut être acide et contenir des sucres ajoutés, parfois jusqu’à dix cuillères à café par portion. Ce sucre nourrit les bactéries qui causent la carie dentaire. Mais il existe au moins un dentiste qui recommande une surprenante alternative: le jus de pomme.

« Il n’y a généralement pas de sucres ajoutés dans le jus de pomme », explique Tyrone Rodriguez, directeur du service de dentisterie pédiatrique au Yale-New Haven Hospital.

Le Dr Rodriguez suggère de couper le jus de pomme avec de l’eau pour réduire davantage le sucre naturel ou de faire soi-même ses propres jus maison.

Sauce pour les pâtes

Les tomates sont bonnes pour la santé, mais très acides :

« Manger de la sauce tomate avec des spaghettis multiplie par deux les dommages à l’émail », dit la Dre Quartey.

La sauce acide peut attaquer l’émail des dents et les glucides contenus dans les pâtes aident à nourrir les bactéries responsables de la carie. La Dre Quartey recommande plutôt des pâtes au fromage.

Les dents sont sensibilisées par l'eau en bouteille.

aastock/Shutterstock

Eau embouteillée

Même l’eau ordinaire peut contenir des minéraux ajoutés pour en rehausser la saveur – et ceux-ci peuvent faire grimper l’acidité. En fait, ces eaux peuvent être aussi acides que le café ou le thé. Il est difficile de dire quelles marques sont plus acides que d’autres.

Par contre, si vous prenez de l’eau distillée, vous obtiendrez une eau moins acide (la distillation abaissant le pH – une échelle qui indique l’acidité – à un état plus neutre). Ou buvez simplement de l’eau du robinet.

Vinaigre de cidre de pomme

On a beaucoup vanté les vertus détoxifiantes de ce vinaigre, mais peu de gens réalisent que sa grande acidité peut éroder l’émail des dents en un rien de temps. Deux dentistes à qui nous avons parlé ont constaté une augmentation du nombre de personnes dont les dents ont été endommagées à cause du vinaigre de cidre de pomme.

Si vous en consommez, diluez-le toujours avec de l’eau, buvez-le en une fois et rincez-vous bien la bouche ensuite.

Café ou thé glacé

Le café et le thé peuvent vous aider à bien démarrer vos journées, mais ce ne sont pas des amis pour les dents. Ils sont en effet acides et diurétiques, ce qui signifie qu’ils peuvent assécher votre bouche.

« La salive est le système tampon que nous offre la nature pour tout rincer, explique le Dr Rodriguez. Quand on a la bouche sèche, on est plus vulnérable aux caries et aux maladies des gencives. »

Les café et thé glacés? Encore pire pour les dents, à cause du sucre ajouté. Un conseil : rincez-vous la bouche avec de l’eau après en avoir bu, cela vous aidera à protéger vos dents.

Les dents sont abîmées par le sucre des jujubes vitaminés.

Olga Malysheva/Shutterstock

Jujubes vitaminés

Ne perdez jamais de vue que les jujubes vitaminés ou les suppléments de fibres sont essentiellement des bonbons. Ils contiennent du sucre et sont à la fois moelleux et collants, ce qui leur permet de se nicher entre vos dents et de causer des caries. Protégez vos dents en choisissant les vitamines que vous avalez.

Croustilles aromatisées

Tout d’abord, les éclats durs peuvent couper vos gencives. Ensuite, ce sont des glucides raffinés et dont des aliments dont les bactéries de la bouche se nourrissent.

Enfin, leurs arômes, qui sont souvent acides, agissent comme du papier de verre sur vos dents, dit le Dr Rodriguez. Et plus l’arôme est prononcé, pire c’est. Essayez plutôt du maïs soufflé à l’air ou, mieux encore, des noix.

Pastilles contre la toux

Comme pour les jujubes vitaminés, les pastilles contre la toux ne sont peut-être pas considérées comme des bonbons, mais pour vos dents, c’est exactement ce qu’ils sont.

Le Dr Stefanac se souvient d’une patiente qui avait beaucoup de caries parce qu’elle prenait ces pastilles comme des médicaments : « Elle en suçait toute la journée. »

Alcool

La bière, le vin, les alcools forts et les cocktails peuvent tous abîmer vos dents, surtout si vous aimez siroter tranquillement votre verre. En plus des sucres qu’elle contient – sucres dont se nourrissent les bactéries – la bière subit un processus de carbonatation qui la rend acide, ce qui érode également l’émail des dents.

Le vin pourrait contenir plus de sucre que vous ne le pensez (un verre de blanc doux peut en contenir jusqu’à huit grammes), mais ce sont les cocktails sucrés que vous devriez vraiment surveiller : en plus du sucre, les boissons à forte teneur en alcool peuvent assécher la bouche, ce qui vous rend plus vulnérable aux caries et aux maladies des gencives.

 

Les dents sont abîmées par la glace.

Sergiy Kuzmin/Shutterstock

Glace

Le coupable, ici, c’est la dureté de la glace : en mâcher peut facilement casser une dent

« Je vois ça souvent, dit le Dr Stefanac. On le voit souvent chez les gens qui ont beaucoup de plombages, qui affaiblissent les dents. Ils mordent sur de la glace et se cassent un morceau de dent. »

https://www.selection.ca/

Le Saviez-Vous ► Quelle est l’origine surprenante de l’arobase ?


L’arobase est essentiel pour envoyer des courriels. Son origine ne date pas d’hier. D’abord utiliser par les moines avant l’imprimerie, puis par des commerçants pour finir sur notre clavier d’ordinateur, tablette, téléphone.
Nuage

 

Quelle est l’origine surprenante de l’arobase ?

 

Si l’utilisation de ce signe fut démocratisé par Ray Tomlison, cet ingénieur américain qui en 1971 inventa l’email en choisissant d’utiliser le raccourci SHIFT + P pour insérer ce signe, ce petit caractère a une origine bien plus ancienne !

Avant l’apparition de l’imprimerie, donc avant le milieu du 15e siècle, les moines copistes avaient pour tâche de reproduire à la main les ouvrages religieux. Pour cela ils devaient être rapides. Pour être encore plus efficace sils avaient plusieurs techniques. Parmi elles, celle de l’arobase. Vous allez comprendre.

Ils fusionnèrent par ligature, la lettre “a” et la lettre “d”, le “ad” latin qui signifie ‘‘à” ou ‘‘vers” en français. Ce que nous voyons comme un rond autour du a est donc en réalité un d. Et il semblerait que ce caractère remonte au 6e siecle.

Il est donc tout a fait logique qu’on le retrouve bien plus tard, au 19e siècle aux Etats Unis, utilisé par les commerçants pour indiquer le prix de leurs marchandises. On pouvait ainsi lire sur les étiquettes: “2 bottles @ $1”. Ce qui explique qu’un peu plus tard il figure sur les machines à écrire, afin que les commerçants puissent là encore l’utiliser. Et ensuite naturellement sur les claviers des ordinateurs. Et compte tenu de sa signification originelle, “à” ou “vers” ou “chez”, il est parfaitement logique, que l’arobase figure dans les adresses emails. Quand vous envoyez un email à laurent@gmail.com vous envoyez bien un email à laurent chez gmail.

Reste à se prononcer sur le mot lui-même. Pourquoi dit-on «arobase»? Ce point ne fait pas consensus. Je vous livre les deux hypothèses le plus souvent citées.

On dit d’abord qu’il s’agirait d’une déformation récente du castillan arroba(s) (en français arrobe), qui est une unité de mesure de poids et de capacité, utilisée en Espagne et au Portugal au 11e siècle.

Mais d’autres pensent plutôt qu’il s’agit de la contraction du terme typographique « a rond bas » (bas pour bas-de-casse), datant des débuts de l’imprimerie.

https://www.chosesasavoir.com/

Comment éviter de se faire avoir par des e-mails de phishing (hameçonnage)


Il y a certaines précautions à prendre quand on ouvre votre boite courriel. Parmi eux, ce sont des hameçonnage (phishing) qui peuvent vous faire de grosses misères. Il y a quelques points à savoir pour éviter de cliquer sur n’importe quoi
Nuage

Comment éviter de se faire avoir par des e-mails de phishing

 

Phone security | Ervins Strauhmanis via Flickr CC License by

Phone security | Ervins Strauhmanis via Flickr CC License by

Repéré par Grégor Brandy

Repéré sur Wired

Toujours, toujours être sur ses gardes.

Ça n’arrive qu’aux autres, à ceux qui ne font pas attention, qui n’y connaissent rien, qui font n’importe quoi sur internet. Jusqu’au jour où ça nous arrive à nous. Ça, c’est se faire avoir par du phishing (du hameçonnage, en français), cette technique qui consiste à vous envoyer un e-e-mail en se faisant passer pour quelqu’un dans le seul but de vous faire cliquer sur un lien, et vous faire rentrer identifiants et mots de passe dans une nouvelle page vous les demandant.

À l’été 2014, on avait ainsi découvert que de nombreuses stars américaines s’étaient ainsi fait voler leur identifiant iCloud de cette façon, permettant aux pirates de collecter leurs photos privées, dont certaines ont ensuite fini par être partagées sur des forums. Même chose avec le piratage de l’adresse e-e-mail de John Podesta, l’ancien chef de campagne d’Hillary Clinton, lors de la dernière présidentielle américaine.

Le phishing marche, souligne ainsi Wired, qui explique que 100.000 nouvelles attaques ont lieu chaque jour, et que quelques milliers réussissent. En septembre 2016, une étude allemande montrait qu’un étudiant interrogé sur deux pouvait se faire avoir par le message d’un inconnu. Alors pour éviter de se faire avoir, le magazine américain propose trois solutions.

Tout d’abord, toujours réfléchir avant de cliquer.

«Si quelque chose a l’air bizarre, c’est que ça l’est probablement», et «vous devriez toujours être réticents à l’idée de télécharger les pièces jointes et de cliquer sur les liens, peu importe s’ils ont l’air innocent, ou la personne qui les a envoyés».

En clair, toujours regarder l’origine de l’e-e-mail, et si quelque chose semble louche, ne pensez même pas à télécharger ou cliquer sur quoi que ce soit.

Ensuite, scruter la source. L’étape basique mais qu’on oublie si souvent. Pour être sûr que ce e-mail provient bien de Google, Yahoo!, ou de votre banque, vous devriez vraiment vérifier l’adresse qui vient de vous l’envoyer. Cela veut dire regarder dans l’URL de l’adresse si rien n’a l’air louche, ou si des caractères n’ont pas été remplacés par d’autres pour vous tromper (sur cette image par exemple, l’émetteur a ajouté un deuxième «l» à «paypal»). Si l’adresse e-e-mail est bien la bonne, mais que le test semble bizarre, vérifiez que c’est bien la bonne personne qui vient de vous l’envoyer, en tentant de la joindre par un autre canal.

Enfin, préparer ses arrières. En clair, faites comme si vous alliez vous faire avoir un jour ou un autre, et assurez-vous de limiter déjà les dégâts. 

«Cela veut dire prendre des précautions de cybersécurité standards, comme mettre en place une authentification à plusieurs facteurs (on vous a fait un tuto ici), utiliser un gestionnaire de mots de passe ou un autre système pour créer des mots de passe unique et aléatoires, et sauvegardez vos données.»

Parce qu’au fond, le vrai e-maillon faible dans toutes ces histoires se trouve entre la chaise et le clavier.

http://www.slate.fr

Supprimez votre adresse mail Facebook pour limiter le spam


Pourquoi avoir une adresse émail Facebook qu’on n’utilise pas et qui en plus pourrait servir à envoyer des spams et transférés à notre émail principal
Nuage

 

Supprimez votre adresse mail Facebook pour limiter le spam

 

facebook

Trop facile à devinée, l’adresse mail Facebook peut-être utilisé par n’importe quel inconnu pour vous écrire. Bloquez-la !

Facebook/montage metronews

RÉSEAU SOCIAL – même sans le savoir, vous avez sans doute une adresse mail Facebook active si vous possédez un compte. Voici comment vous en débarrasser pour ne pas être importuné.

Si vous avez un compte Facebook, vous avez très certainement une adresse mail du réseau social à votre nom. Elle devrait avoir ce format-là : fhollande@facebook.com. La première lettre du prénom attachée au nom puis @facebook.com (ou la même chose mais avec le pseudo choisi pour le réseau social puisque l’adresse est basée sur le nom d’utilisateur public).

D’une part, elle est rarement utilisée mais surtout n’importe qui peut facilement la deviner (il suffit de regarder le nom que vous affichez sur votre profil public) et donc vous envoyer des messages non sollicités. Voici comment y mettre fin. En effet, les courriers électroniques envoyés sur cette adresse sont transférés sur votre adresse électronique principale.

► Connectez-vous à votre compte Facebook

► Rendez-vous dans les paramètres du compte. Cliquez sur la petite flèche orientée vers le bas en haut à droite de la page d’accueil de Facebook. Dans le menu déroulant qui s’affiche, sélectionnez Paramètres.

► Dans les « Paramètres généraux du compte », identifiez la ligne « E-mail » et cliquez sur le lien « Modifier ». Là, votre adresse mail de référence utilisée pour votre compte (Gmail, Yahoo, Live, Orange, Free, etc.) apparaît mais, en dessous, une option va nous intéresser.

Astuce geek : supprimez votre adresse mail Facebook pour limiter le spam

► Par défaut cochée, désactivez l’option « Utiliser votre adresse électronique Facebook : XXX@facebook.com ».

► Cliquez sur le bouton bleu « Enregistrer les modifications ». Il vous sera alors demandé de confirmer l’action en entrant votre mot de passe.

► Vous voilà libéré, délivré, d’inconnus qui vous envoient des mails non sollicités !

http://www.metronews.fr/

7 choses à savoir avant de blanchir vos dents


Même si les dents blanches éclatantes ne sont pas une couleur naturelle surtout avec les années, beaucoup veulent des produits blanchissants. Cependant, il est important de savoir les mauvais côtés pour éviter les désagréments ..
Nuage

 

7 choses à savoir avant de blanchir vos dents

 

Obtenez un sourire plus éclatant - 7 choses à savoir avant de blanchir vos dents

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Vous voulez que vos perles blanches brillent davantage? Voici ce que vous devez savoir avant d’essayer de les blanchir.

Par Lisa Bendall

Obtenez un sourire plus éclatant

Les dents d’adultes sont normalement gris pâle ou jaunes plutôt que d’un blanc éclatant et ces nuances s’approfondissent souvent lentement au fil du temps, à mesure que l’émail s’amincit, révélant la couche moins blanche de la dentine, en dessous. De plus, ce que nous mangeons et buvons chaque jour comme le café, le jus de raisin et même la sauce soja peuvent laisser des traces.

Un sourire lumineux éblouissant peut ne pas être naturel (vous souvenez-vous de l’épisode deFriends au sujet de Ross et du blanchiment des dents?), mais cela n’empêche pas les Canadiens d’en vouloir un. Une étude menée en 2012 parProcter & Gamble Canada a démontré (sans surprise) que la plupart d’entre nous, en fait 86 %, souhaite avoir des dents plus blanches. Il existe aujourd’hui de nombreux produits de blanchiment disponibles chez votre dentiste ou à la pharmacie.
Voici ce qu’il faut garder en tête avant de les essayer :

Les produits de blanchiment sont tous de puissances différentes

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Les produits de blanchiment qu’on laisse sur les dents pendant 5 , 20 , 30 minutes ou plus, comme les bandes pharmaceutiques, les plateaux de gel et les gels de dentisteries, sont conçus pour restaurer l’émail de la dent en enlevant la saleté et les débris. Tous ces produits contiennent du peroxyde d’hydrogène (ou d’un composé qui se transforme en peroxyde d’hydrogène, comme le peroxyde d’urée). Dans votre bouche, cela libère les molécules d’oxygène qui réagissent chimiquement sur la coloration des matériaux et les soulèvent.

« Ils fonctionnent tous de la même façon », affirme le Dr Bruce Ward, un dentiste de North Vancouver, « et ils travaillent tous jusqu’à un certain point ».

Toutefois, la puissance du peroxyde d’hydrogène est très variable : généralement de 3 à 15 % dans les produits pharmaceutiques et de 15 à près de 40 % au cabinet dentaire.

De plus, le Dr Ward spécifie « qu’il y a de différents systèmes de distribution. »

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres

 

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Les gens ont différents besoins et styles de vie, et certaines approches peuvent être meilleures que d’autres. Même en ce qui a trait à comment votre bouche se sent et à quoi elle ressemble après coup, car l’irritation des gencives, la sensibilité temporaire et la douleur dentinaire sont des effets secondaires possibles qui peuvent varier selon le produit que vous choisissez.

« La façon dont les dents répondent aux traitements à la maison ou chez le dentiste varie selon la personne », précise Sally Lloyd, hygiéniste dentaire à Calgary.

Il est peu probable de détruire l’émail des dents

 

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Une chose qui n’arrivera pas, du moins à court terme : vous ne détruirez pas l’émail des dents, aussi longtemps que vous suivrez les instructions et que vous ne blanchirez pas vos dents plus longtemps qu’il n’est recommandé.

« C’est un mythe », prévient le Dr Ward. « Il n’y a aucune preuve de dommages à court terme ».

On ne sait pas encore si l’utilisation extrême ou à long terme peut causer des dommages.

Certaines personnes ne devraient pas blanchir leurs dents

 

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Même si les systèmes de blanchiment sont considérés comme sûrs, ils peuvent ne pas être conseillés pour tout le monde, y compris les femmes enceintes ou celles qui allaitent, les adolescents qui ont encore des dents de lait et les personnes atteintes d’une maladie des gencives ou qui ont les dents sensibles. Un blanchiment ne changera pas la couleur des couronnes, des obturations ou des dents mortes (mais vous pouvez opter pour des obturations blanches pour correspondre à un sourire sur le point de devenir éclatant).

Un blanchiment ne dure pas éternellement

 

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Pour vous aider à faire votre choix, vérifiez auprès de votre dentiste

« Nous pouvons vous informer sur les solutions et tous les produits disponibles, afin que vous puissiez prendre une décision éclairée », assure Sally Lloyd.

Elle ajoute que, parfois, améliorer simplement votre technique de brossage ou obtenir un nettoyage professionnel (la recommandation générale est tous les six mois) vous laissera des dents visiblement plus blanches.

Quel que soit le système de blanchiment que vous choisissez, gardez en tête que les effets ne dureront pas éternellement. Ce n’est qu’une question de temps, des mois ou des années, avant que vos dents n’aient besoin d’une retouche.

Vous ne pouvez pas prédire à quel point vous serez sensible

 

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Il est impossible de prévoir, le cas échéant, le degré de sensibilité et de douleur que vous ressentirez après un traitement de blanchiment. Certains traitements comprennent un gel désensibilisant comme le phosphate de calcium amorphe (ACP), qui peut vous aider lorsque vous l’appliquez avant ou après le blanchiment, à moins que votre dentiste ne recommande l’ibuprofène avant ou après un traitement.

Même un dentifrice désensibilisant contenant du fluorure, ou un rince-bouche fluoré, peut faire une différence :

« Le fluor est un très bon désensibilisant dentaire », soutient le dentiste Bruce Ward.

Si vous rencontrez des difficultés avec une trousse à emporter à la maison, essayez de suspendre le traitement deux ou trois jours avant de poursuivre, ou appliquez le blanchissant durant la moitié de la période de temps prescrite. Si vous préférez serrer les dents et supporter la douleur, souvenez-vous que l’inconfort a tendance à être temporaire.

Il y a d’autres façons de garder vos dents blanches

 

Best Health magazine, mars/avril 2013. Images : Thinkstock

Peut-être que vous ne voulez pas investir sur des produits coûteux et que vous avez entendu parler de formules de blanchiment maison avec du jus de citron, du bicarbonate de soude ou des fraises écrasées.

Selon les experts, ce n’est pas la meilleure idée, car vos dents baignent alors dans de l’acide.

 « Vous pourriez vous retrouver avec davantage de dents sensibles et perdre un peu de structure dentinaire », mentionne le Dr Ward.

Pour garder vos dents blanches sans avoir à payer, brossez-les rapidement après avoir consommé des aliments coupables comme du café, du vin rouge, du thé ou de la tarte aux bleuets. Essayez d’ajouter des produits laitiers ou du lait de soja à votre thé ou votre café plutôt que de le prendre noir. Et si vous fumez, cessez. Les taches causées par la cigarette sont presque impossibles à enlever.

http://www.plaisirssante.ca

L’ÉMAIL DENTAIRE, SOLIDE ET FRAGILE À LA FOIS


Les dents, si on peut éviter les dentiers et partiels mieux vaut faire attention a notre hygiène buccale. L’émail première barrière est utile mais pas indestructible. C’est important de la protéger
Nuage

 

L’ÉMAIL DENTAIRE, SOLIDE ET FRAGILE À LA FOIS

 

 

L’émail qui recouvre nos dents représente la substance la plus dure de tout notre organisme. Malheureusement, il tend à s’user plus ou moins rapidement… Quels sont les facteurs susceptibles de fragiliser notre émail?

L’émail, une substance protectrice

Une dent comprend deux parties: la couronne, partie visible de la dent qui dépasse de la gencive, et la racine. La couronne est recouverte par l’émail. Sous l’émail se trouve la dentine, semblable à de l’os. La dentine, elle, entoure la pulpe, zone qui contient les vaisseaux sanguins, les nerfs et du tissu conjonctif.

L’émail qui recouvre la couronne a pour fonction de protéger la dent. Constitué d’un réseau minéral très dense de cristaux d’hydroxyapatite de calcium, l’émail est la substance la plus solide de l’organisme. En revanche, l’émail ne possède qu’un pouvoir de régénération réduit en cas de lésion. Or l’émail des dents s’use avec le temps, c’est la déminéralisation, prédisposant davantage aux caries et aux autres lésions. En effet, toute altération de l’émail facilite l’attaque bactérienne de la dent et l’apparition de caries.

Attention, la déminéralisation de l’émail est accélérée par l’ingestion de sucres (bonbons, boissons sucrées, soda, jus de fruits…). Les bactéries se nourrissent du sucre et produisent de l’acide lactique lequel fragilise l’émail en le déminéralisant. La salive joue un rôle important pour contrer la déminéralisation car elle contribue à éliminer le sucre et les acides.

Qu’est-ce qui contribue à fragiliser l’émail des dents?

 

  • L’âge, le vieillissement.
  • La consommation de sucre et de tout aliment ou boisson très sucré.
  • Les anomalies de l’émail: carence en vitamine D, infection durant l’enfance lors de la formation des dents définitives (rougeole, varicelle…).
  • Les vomissements répétés (comme dans le cas de la boulimie nerveuse), qui font remonter les sécrétions gastriques acides dans la bouche. Or les acides gastriques accélèrent eux aussi la déminéralisation de l’émail.
  • Le chlore fragilise aussi les dents en favorisant la déminéralisation de l’émail. C’est parfois le cas chez les nageurs professionnels qui passent une grande partie de leur temps dans l’eau des piscines chlorée.
  • Le bruxisme (grincement compulsif des dents) augmente rapidement le taux d’usure de l’émail par un phénomène purement mécanique.
  • Et bien entendu, une mauvaise hygiène buccodentaire qui augmente le temps de contact de l’émail avec notamment les acides.
Comment renforcer l’émail?

 

Le fluor, utilisé en prévention des caries, agit en se liant aux cristaux d’hydroxyapatite de l’émail. C’est ainsi que le fluor contribue à rendre l’émail plus résistant à la déminéralisation.

Attention toutefois à éviter les excès de fluor. En pratique, en plus de l’apport naturel en fluor par l’intermédiaire des aliments et de l’eau de boisson, on recommande simplement d’employer un dentifrice fluoré.
Ensuite, au cas par cas, c’est votre
dentiste qui proposera des solutions personnalisées.

journaliste santé, Marion Garteiser

Créé initialement par Isabelle Eustache, journaliste Santé

http://www.e-sante.be