En Thaïlande, avis de recherche contre un électrocuteur d’éléphants


Il faut que le voltage soit fort pour tuer un éléphant de 4 tonnes. Je peux comprendre que les éléphants peuvent faire du dégât, mais d’un autre côté, on détruit les habitats naturels, il faut prendre d’autres moyens que de tuer un éléphant
Nuage

 

En Thaïlande, avis de recherche contre un électrocuteur d’éléphants

 

L'éléphant tué cette fois-ci était un mâle d'une... (Photo Agence France-Presse/Daily News)

L’éléphant tué cette fois-ci était un mâle d’une trentaine d’années pesant quatre tonnes.

PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE/DAILY NEWS

 

Agence France-Presse
Bangkok

La police thaïlandaise a annoncé mardi être à la recherche d’un cultivateur d’ananas soupçonné d’avoir électrocuté deux éléphants, dont le dernier est décédé dimanche, pour protéger sa plantation.

«Il avait une brûlure sur sa trompe et son flanc», a expliqué à l’AFP Phadet Laithong, responsable du parc national d’Aung Ruenai, dans la province de Chonburi, non loin de Bangkok.

La plantation d’ananas se trouvait à proximité du parc national où vivent des éléphants sauvages, comme c’est souvent le cas à travers ce pays très agricole.

L’homme soupçonné d’avoir mis en place le système de clôture électrique avec un voltage suffisamment puissant pour tuer un pachyderme est un récidiviste, en fuite.

Le 25 mars, une éléphante était déjà morte électrocutée sur la plantation où il était employé comme ouvrier agricole, mais il avait été libéré sous caution.

«J’espère qu’il se rendra bientôt», a précisé le capitaine de police Chutiwat Thonthan.

L’éléphant tué cette fois-ci était un mâle d’une trentaine d’années pesant quatre tonnes.

Soraida Salwala, fondatrice de l’ONG «Friends of the Asian Elephant» s’est dite «anéantie» par ce drame, qui faisait les gros titres de journaux télévisés mardi en Thaïlande.

«J’ai appelé à la création d’un fonds d’urgence pour indemniser les fermiers dont la récolte est mangée par des éléphants», a-t-elle dit à l’AFP.

«Aucun animal ne devrait être électrocuté», a-t-elle insisté, alors que ce genre de dispositif radical est rare en Thaïlande, où les plantations sont généralement protégées par des clôtures classiques.

En Indonésie, des agriculteurs soucieux de protéger, notamment des plantations d’huile de palme, vont jusqu’à empoisonner les zones où les éléphants sauvages vont habituellement s’alimenter.

La Thaïlande compte de nombreux camps où des milliers d’éléphants domestiques sont entravés par des chaînes pendant leur repos et passent la journée à transporter sur leur dos des vacanciers.

Mais quelque 4000 autres sont sauvages et vivent en liberté dans des parcs naturels, où les touristes ne peuvent les regarder que de loin, accompagnés de rangers.

http://www.lapresse.ca/

Une adolescente décède après avoir été électrocutée par son fil de recharge de cellulaire


Les cellulaires ne se branchent pas sur le lit et encore moins avec un fil endommagé. Un décès par électrocution qui aurait pu être évité
Nuage

 

Une adolescente décède après avoir été électrocutée par son fil de recharge de cellulaire

 

Christian Labarre-Dufresne

 

On y pensera deux fois avant de dormir avec notre cellulaire dans le lit!

Une adolescente est tragiquement décédée à la suite d’une électrocution causée par son fil de recharge d’iPhone défectueux, selon ce que rapporte Yahoo News UK ainsi que d’autres médias.

La jeune fille, qui se nomme Le Thi Xoan selon le rapport de police, a été retrouvée sans connaissance dans son lit par ses parents. Ces derniers l’ont conduite d’urgence à l’hôpital.

La police du district de Hoan Kiem de la ville d’Hanoi au Vietnam a indiqué avoir trouvé le fil blanc brûlé sur le lit de l’adolescente de 14 ans. Selon eux, une légère déchirure dans le caoutchouc recouvrant le câble pourrait avoir exposé des fils.

La police est encore à déterminer s’il s’agissait du fil de recharge d’origine du iPhone, mais il semble sur une photo qu’il soit plus court que le câble de 20 pouces qui vient avec l’appareil.

On peut aussi apercevoir du ruban transparent sur le fil, ce qui laisse suggérer que la victime savait que son fil était déchiré à un endroit.

Le fil qui aurait causé la mort de la jeune adolescente.

Les médecins, qui n’ont pas été en mesure de la réanimer, ont confirmé que la cause du décès était l’électrocution.

Le rapport d’enquête révèle que les policiers croient que la jeune fille a branché son cellulaire pour le charger et a posé le iPhone sur son lit comme elle le faisait chaque nuit.

Ils émettent l’hypothèse que l’adolescente s’est probablement déplacée sur le fil de recharge qui avait une déchirure et s’est électrocutée avec le courant.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Les dangers cachés des inondations


Que ce soit au Québec, aux États-Unis  ou ailleurs, les inondations apportent son lot de problèmes. Bien sûr, il y a les dommages matériels, économiques qui sont gigantesques, mais aussi sur le plan santé. Toutes sortes de maladies physiques ou mentales peuvent survenir qui compliquent énormément les choses
Nuage

 

Les dangers cachés des inondations

 

© afp.

Les habitants du Texas ont dû réagir vite et abandonner tous leurs biens derrière eux. L’ouragan Harvey a laissé place à des pluies diluviennes. Une fois que les eaux se seront retirées, ils feront face à d’autres problèmes, tout aussi importants.

Tom Price, secrétaire américain de la santé, a déclaré une urgence sanitaire dimanche dernier pour toute la région concernée. Du personnel médical supplémentaire est donc mis à disposition du Texas. En effet, l’eau stagnante n’est pas simplement de l’eau de pluie, c’est une eau contaminée par l’eau des égouts et certains produits chimiques. Les eaux usées peuvent provoquées des brûlures ou des éruptions cutanées sur les parties du corps immergées. L’eau peut également cacher des objets tranchants en métal ou en verre et occasionner des blessures.

Les eaux provenant des inondations peuvent entraîner des maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde ou la fièvre jaune dans les pays en voie de développement. Cela ne devrait pas être le cas ici mais il y aura certainement une épidémie de diarrhée. Pour réduire la propagation, il est conseillé de nettoyer les jouets qui ont été dans l’eau, de ne pas consommer de nourriture ou de boissons ayant été contact avec l’eau stagnante. Mais les problèmes d’estomac sont de toute façon fréquents quand les gens sont coincés ensemble dans un endroit confiné, comme c’est le cas des refuges. Les gens avec des plaies ouvertes doivent faire attention: des infections sont fréquentes.

Tout comme les infections respiratoires. Une fois que l’eau s’est retirée, les gens se précipitent chez eux pour tout nettoyer. Mais les murs sont gorgés d’eau et les champignons se propagent rapidement. Ca peut déclencher des allergies et exacerber l’asthme. Les gens doivent absolument porter des gants et pour bien faire un masque pour éviter d’être en contact direct avec les eaux de crue.

Les inondations éliminent généralement les moustiques et interrompent leur cycle de reproduction. Mais lorsque les inondations s’arrêtent, ils reviennent en force transportant des maladies comme le Zika et le virus du Nil occidental. Les moustiques ne sont pas les seuls bêtes dont il faut se méfier: les fourmis, les rongeurs et les reptiles menacent.

L’électrocution reste également possible mais les maladies les plus fréquentes après des inondations sont la dépression, l’anxiété et le stress. Les tempêtes exacerbent les problèmes de santé mentale existants ou en provoque. Le stress est partout, les larmes coulent facilement, on ne trouve plus le sommeil, il est parfois difficile de se souvenir des choses ou d’écouter les gens. Certaines personnes développent des symptômes proches du stress post-traumatique. Pour s’en sortir, un seul conseil: être bien entouré.

http://www.7sur7.be

Décès par électrocution dans le bain : un téléphone en charge est aussi dangereux qu’un sèche-cheveux


C’est une chose que je n’aurais jamais pensée de faire recharger mon téléphone dans une salle de bain et en plus de l’utiliser. Me semble que cela tombe sur le bon sens autant que prendre un appareil électrique branché dans le bain
Nuage

 

Décès par électrocution dans le bain : un téléphone en charge est aussi dangereux qu’un sèche-cheveux

 

En Grande-Bretagne, un homme est mort électrocuté alors qu’il utilisait son iphone en charge dans son bain, a révélé The Sun le 17 mars. Un Français de 18 ans est également décédé en janvier des suites d’une électrocution dans son bain.

Richard Bull, 32 ans, a été retrouvé sans vie dans son bain, présentant de sévères brûlures sur la poitrine, au bras et à la main. Il est mort d’une électrocution due à l’usage de son téléphone relié à une rallonge.

Le médecin légiste, qui a adressé un rapport à Apple, souhaite que les consommateurs soient avertis explicitement des risques, rapporte 20 minutes.

Un téléphone portable ou un ordinateur est a priori inoffensif à condition qu’il ne soit pas en train de charger, a précisé un expert à la BBC, relayé par Le Parisien. Il conseille de prendre toutes les précautions possibles dans une salle de bain.

« Vous êtes mouillés, ce qui conduit très bien l’électricité ; dans un bain, vous n’avez pas de vêtements pour vous protéger la peau. Vous êtes vulnérable », souligne-t-il.

En janvier, Ouest-France rapportait qu’un jeune homme de 18 ans (Puy-Notre-Dame, Maine-et-Loire) a aussi succombé aux suites d’une électrocution en utilisant son portable branché à une prise électrique pour chargement dans son bain.

http://www.psychomedia.qc.ca

Un singe réanime un autre singe qui s’est fait électrocuter!


Le singe semblait avoir compris l’urgence de la situation, et a appliqué des procédures de réanimations à la façon des singes
Nuage

 

Un singe réanime un autre singe qui s’est fait électrocuter!

 

À la gare ferroviaire de Kanpur, en Inde, un singe a sauvé la vie de l’un de ses congénères, lequel gisait, inanimé, entre les voies ferrées après avoir touché un câble électrique.

Pendant plusieurs minutes, le singe a tenté de réanimer son ami en le secouant et en le mordant puis, dans une ultime tentative, en le jetant dans une évacuation remplie d’eau.

Un geste qui a permis au malheureux animal de reprendre peu à peu ses esprits.

http://www.insoliteqc.com

Des tigres massacrés lors de soirées entre riches chinois


Si être riche, c’est d’être stupide,sans coeur, sans loi, sans compassion, alors je ne voudrais jamais être riche. Il faut vraiment que des gens aient aucun respect pour la vie animale et s’ils ne respectent pas la vie animale, alors on peut supposer qu’ils ne respectent non plus la vie humaine
Nuage

 

Des tigres massacrés lors de soirées entre riches chinois

 

Le 8 janvier dernier, à Wenzhou (Chine), la police découvrait le cadavre d’un tigre à l’arrière d’un 4×4.Photo : AFP

 

ANIMAUX –  La police chinoise a révélé un réseau organisant des spectacles de mise à mort de tigres au cours de fêtes rassemblant hommes d’affaires et responsables locaux. Les fauves étaient dépecés pour leur viande, leur fourrure ou encore leurs os, qui se vendent à prix d’or en Chine.

La Chine n’est pas réputée pour le respect des droits de l’Homme. Mais les animaux ne sont pas mieux lotis. Dans le sud du pays, des tigres sont ainsi sacrifiés au cours de fêtes privées pour le plaisir de riches chinois, rapporte le quotidien local Nanfang.

C’est la découverte du cadavre d’un tigre qui a conduit la police à mettre au jour ces pratiques barbares. Un boucher soupçonné d’avoir tué à lui seul une dizaine de bêtes aurait trouvé la mort en tentant d’échapper aux enquêteurs.

Electrocutés et dépecés

Selon une source citée par le journal, « les fauves étaient vraisemblablement anesthésiés le temps de leur transport. Mais les acheteurs s’assuraient qu’ils étaient bien vivants avant leur mise à mort ».

Celle-ci tenait lieu de spectacle au cours de soirées rassemblant des hommes d’affaires fortunés et des responsables politiques, fiers d’afficher un signe de richesse.

Une vidéo clandestine publiée sur Internet montre ainsi un tigre en cage tué par électrocution. Avant d’être dépecé pour sa viande, sa fourrure et d’autres produits dérivés. Les os de tigres sont des présents de choix en Chine, qui se vendent en moyenne 1600 euros le kilo.

Ces os, mais aussi les griffes, le pénis ou encore les moustaches de tigre sont très recherchés en Chine pour les vertus controversées que leur prête la médecine traditionnelle. Malgré les interdictions officielles, le statut singulier cet animal dans la mythologie chinoise alimente le braconnage. Et des spectacles dignes des jeux du cirque.

http://www.metronews.fr/

Électrocuté à 14 ans, disculpé 70 ans plus tard?


Il y a des époques sombres dans l’histoire humaine qui ne devraient plus jamais se reproduire. Un procès mal fait d’un double meurtre de fillettes blanches qu’on a mis cela sur le dos d’un adolescent noir en 1944 qui probablement n’était pas coupable. Oui, si cela est possible de réhabiliter l’innocence de cet enfant exécuté sans preuves tangibles, soit lavé. Bien sur, que cela ne le fera pas revenir, mais au moins sa réputation sera sauvée
Nuage

 

Électrocuté à 14 ans, disculpé 70 ans plus tard?

 

George Junius Stinney, un Afro-Américain de 14 ans,... (Photo associated press/South Carolina Department of Archives and History)

George Junius Stinney, un Afro-Américain de 14 ans, a été reconnu coupable du double meurtre de deux fillettes blanches, Betty June Binnicker, 11 ans, et Mary Emma Thames, 8 ans.

PHOTO ASSOCIATED PRESS/SOUTH CAROLINA DEPARTMENT OF ARCHIVES AND HISTORY

RICHARD HÉTU
La Presse

(NEWARK, New Jersey) La plus jeune personne à avoir été exécutée au XXe siècle aux États-Unis était-elle innocente? C’est la question dont débattent des avocats de Caroline-du-Sud, ces jours-ci. Les membres de la famille de George Stinney ne doutent pas de la réponse.

«Attendez un moment, je vais vous montrer quelque chose», lance Amie Ruffner en écrasant sa cigarette dans un cendrier.

La femme de 78 ans, coiffée d’une casquette en laine et vêtue d’un survêtement en coton, se dirige d’un pas alerte vers un salon au décor défraîchi et en revient avec une photo mal ajustée dans son cadre.

«C’est mon frère», me dit-elle en montrant l’image vieillie d’un adolescent chétif portant une cravate et esquissant un mince sourire. «Vous pensez que mon frère, petit comme il était, aurait pu faire ça?»

Douze jurés blancs ont répondu oui à cette question. C’était il y a 70 ans, en Caroline-du-Sud, un État au lourd passé raciste. George Junius Stinney, Afro-Américain de 14 ans, a été reconnu coupable du double meurtre de deux fillettes blanches, Betty June Binnicker, 11 ans, et Mary Emma Thames, 8 ans.

Et il a été condamné à mort.

Le verdict du jury est tombé après seulement dix minutes de délibérations et deux heures d’un procès au cours desquelles aucun témoin n’a été appelé à la barre par l’avocat de la défense.

À l’aube du 16 juin 1944, George Stinney est devenu le plus jeune condamné à mort à être exécuté aux États-Unis au XXe siècle. En raison de sa petite taille – il mesurait 1,52 m et pesait 43 kg -, on l’a assis sur une bible pour arriver à le sangler correctement à la chaise électrique.

«Je veux qu’il soit innocenté», dit Amie Ruffner au cours d’une entrevue dans son apparemment de Newark, où elle vit depuis les années 60. «Je veux qu’on cesse de croire que mon frère a tué ces enfants.»

Une bataille juridique inhabituelle

Soixante-dix ans après la condamnation et l’exécution de son frère, le voeu d’Amie Ruffner sera peut-être exaucé. Le mois dernier, des avocats de Caroline-du-Sud ont demandé à une juge de l’État de casser le verdict de culpabilité prononcé contre George Stinney. Ils ont fait défiler devant elle des témoins n’ayant pas été entendus lors du procès de l’adolescent, dont ses deux soeurs et son frère.

«Nous estimons que George Stinney a été exécuté à tort, qu’il n’a pas eu un procès juste, même selon les critères de 1944, et qu’il est fort probablement innocent», a déclaré à La PresseMiller Shealy, professeur de droit à l’Université de Charleston, qui a plaidé devant la juge Carmen Mullen. «Et il y a le fait qu’il n’avait que 14 ans.»

La juge devrait rendre sa décision dans les prochaines semaines.

L’histoire de George Stinney a déjà inspiré un roman, Carolina Skeletons, et un téléfilm du même titre mettant en vedette Louis Gossett. Mais Steve McKenzie, avocat blanc de Manning, en Caroline-du-Sud, n’en avait jamais entendu parler avant de lire un article faisant état des efforts d’un militant noir, George Frierson, pour laver l’honneur de l’adolescent.

C’était en 2009. Cinq ans plus tard, c’est son cabinet d’avocats qui a lancé l’une des batailles juridiques les plus inhabituelles de l’histoire de Caroline-du-Sud. Bataille pour laquelle Miller Shealy a été recruté.

«Le dossier de George Stinney a choqué ma conscience en tant qu’avocat qui pratique le droit depuis 20 ans dans le tribunal même où il a été injustement jugé», a dit Steve McKenzie au cours d’un entretien téléphonique.

Des aveux contestés

George Stinney a été reconnu coupable sur la seule foi de ses aveux devant le shérif du comté de Clarendon, où se trouve Alcolu, petite ville papetière où l’adolescent vivait. Ni ses parents ni son avocat n’étaient présents lorsqu’il aurait avoué avoir tiré les deux fillettes à coups de crampon de rail.

Comme tous les documents reliés à ce procès, la transcription de la confession de George Stinney a disparu.

L’adolescent avait participé avec son père à la battue organisée pour retrouver les enfants le soir de leur disparition. Il avait déclaré qu’il les avait vues plus tôt cette journée-là.

Après la découverte des cadavres des filles, la police a arrêté George Stinney. Et tous les membres de sa famille ont aussitôt fui Alcolu, ayant compris qu’ils n’étaient plus en sécurité.

Durant le procès, l’avocat de George Stinney ne s’est pas seulement abstenu d’appeler à la barre des témoins qui auraient pu disculper son client. Il a également refusé d’en appeler du verdict.

«Personne n’était du côté de George Stinney, a dit Steve McKenzie. Il était le seul Noir dans la salle de tribunal lors de son procès. Il y avait douze jurés blancs, un juge blanc, un avocat blanc, un procureur blanc, et tous les membres de l’assistance étaient blancs. Pouvez-vous imaginer ça?»

L’État de Caroline-du-Sud est aujourd’hui représenté dans cette affaire par un procureur afro-américain, qui s’oppose à l’annulation du verdict.

«En 1944, nous aurions dû mieux agir, mais nous ne l’avons pas fait», a dit Ernest Finney devant la juge Carmen Mullen. «Hélas, nous ne pouvons pas récrire l’histoire.»

L’alibi de George Stinney

Amie Ruffner se souvient de la surprise qu’elle avait ressentie en voyant deux jeunes filles blanches s’approcher d’elle et de son frère George, à la fin d’un après-midi de mars, en 1944.

«Les Blancs ne venaient jamais de notre côté de la voie ferrée», a-t-elle rappelé lors d’une entrevue dans son appartement de Newark au New Jersey. « Elles nous ont demandé si nous savions où elles pourraient trouver des passiflores [un genre de plantes]. Nous avions dit non. »

Et, selon Amie Ruffner, Betty June Binnicker, 11 ans, et Mary Emma Thames, 8 ans, ont poursuivi leur chemin, poussant leurs bicyclettes.

Quant à George Stinney, il a terminé la corvée quotidienne qui lui était assignée, à savoir faire brouter la vache de la famille, appelée Lizzie. Après avoir l’avoir ramenée dans son enclos, l’adolescent est rentré dans la maison pour finir ses devoirs avec sa soeur Amie, alors âgée de 8 ans.

Et il n’en est pas ressorti avant de partir avec son père pour participer à la battue organisée pour retrouver les deux filles blanches.

C’est du moins le témoignage qu’Amie Ruffner a livré en janvier devant la juge Carmen Mullen, qui doit décider d’annuler ou non le verdict de culpabilité prononcé contre George Stinney. C’est aussi le témoignage qu’elle aurait livré en 1944 si elle avait été appelée à la barre lors du procès de son frère.

« Mon frère ne parlait pas beaucoup, a rappelé Amie Ruffner. La seule chose qu’il voulait était devenir un artiste. Il dessinait tout le temps, des avions, des bateaux, des ponts… Mais on lui a tout enlevé. »

Plusieurs autres témoins ont défilé devant la juge Mullen les 21 et 22 janvier, dont une psychiatre légiste qui a mis en cause la fiabilité de la confession d’un adolescent noir face à des représentants de l’ordre blancs.

Les avocats de la famille Stinney ont également présenté des déclarations assermentées, dont l’une était signée par un homme ayant partagé la cellule du jeune George après sa condamnation. Celui-ci lui aurait dit qu’il allait être exécuté pour un double meurtre qu’il n’avait pas commis.

Les plus jeunes condamnés aux États-Unis

> James Arcene, 10 ans, 1882, Arkansas

> George Stinney, 14 ans, 1944, Caroline-du-Sud

> Leonard Shockley, 16 ans, 1958, Maryland

> Sean Sellers, 16 ans, 1999, Oklahoma

> Charles Rumbaugh, 17 ans*, 1985, Texas

* Au moins 20 autres adolescents de 17 ans ont été condamnés à mort de 1986 à 2003. En 2005, la Cour suprême des États-Unis a interdit la peine de mort pour les moins de 18 ans.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-vous ► Les oiseaux pas grillés !


Tout le monde sait qu’il ne faut jamais touché aux fils électriques pour ne pas être électrocuté. Mais les oiseaux eux ne le sont pas .. et c’est souvent une question que peuvent poser les enfants … Alors voici une réponse toute simple
Nuage

 

Les oiseaux pas grillés !

 

 

Par Azor42

Pourquoi les oiseaux ne sont pas électrocutés quand ils se posent sur les fils électriques ?

Mais pourquoi les oiseaux ne prennent-ils pas le courant quand ils se posent sur une ligne électrique pour chanter ?

Petit rappel :

Le courant circule entre deux éléments conducteurs d’électricité ;
il circule entre un élément conducteur et la terre ;
le courant choisit toujours le chemin le plus facile.


L’oiseau n’est pas électrocuté car il a les deux pattes sur le même fil et n’est pas en contact avec la terre : dans ce cas, le courant a le choix entre passer par l’oiseau ou le fil lui-même. La résistance du fil étant plus faible que celle de l’oiseau et ses pattes n’engendrant pas de différence de potentiel, le courant passe par le fil et l’oiseau ne grille pas.

Supposons maintenant que les pattes de l’oiseau soient sur deux fils différents. Le courant a alors le choix entre passer par l’oiseau ou passer par l’air situé entre les deux fils. La résistance de l’air étant plus grande que celle de l’oiseau, vous aurez compris qu’il choisit de passer par l’oiseau…

http://omnilogie.fr/

Électrocuté en installant des décorations de Noël


Un accident bête qui en a résulté a une mort. On ne le dira jamais assez que les fils électrique qui alimentent les maisons sont dangereux de s’en approcher C’est vraiment bête ce genre d’accident surtout qu’il allait aider une personne
Nuage

Électrocuté en installant des décorations de Noël

«Il aurait touché aux fils avec sa tête»

Crédit photo : Agence QMI

«Il aurait touché aux fils avec sa tête»

TVA Nouvelles

Un jeune homme de 19 ans s’est électrocuté à mort en voulant installer des lumières de Noël, dimanche, à Drummondville.

Selon le coroner Yvon Garneau, la victime répondait à la demande d’un voisin, qui lui avait demandé de retirer ses anciennes décorations de Noël et d’en installer de nouvelles, à l’aide d’une «petite perche en bois».

Le jeune homme, qui était seul au moment de la tragédie, serait grimpé dans l’arbre dont la cime est traversée par des fils électriques à haute tension sans utiliser une échelle.

 «On pense qu’il aurait touché aux fils avec sa tête», indique le coroner.

Ce dernier a précisé que la victime serait par la suite restée coincée dans l’arbre jusqu’à ce que les pompiers parviennent à le redescendre au sol.

«Des manoeuvres de réanimation ont été tentées, mais on croit qu’il n’avait pas de pouls à ce moment, qu’il s’agit d’une mort instantanée», précise M. Garneau.

En entrevue à LCN, le coroner a profité de l’occasion pour rappeler qu’il faut redoubler de prudence lors qu’on s’approche d’une ligne de courant, car il est possible d’être électrocuté sans même entrer en contact avec les fils.

«J’ai déjà vu dans des rapports une électrisation qui se produit au moment où on est très près d’un haut voltage. À ce moment, le courant peut, par exemple, entrer par les mains et ressortir par les pieds et bien sûr provoquer un arrêt cardio-respiratoire.»

Pour éviter ce type de drame, le coroner recommande de contacter Hydro-Québec avant de s’approcher de fils électriques.

http://tvanouvelles.ca