Des affiches de chats à saveur électorale illégales


Une façon comme une autre de faire de la publicité pour son commerce, surtout en période électorale au Canada, alors qu’on se sent biaisé par tous les partis politiques, pourquoi pas élire un chat !
Nuage

 

Des affiches de chats à saveur électorale illégales

 

Un café de Chelsea a trouvé une façon plutôt originale de faire connaître son commerce, en affichant un peu partout dans la ville des pancartes aux couleurs électorales… avec des chats.

Konstantin représente le Parti libre au Café chat Sibérien, avec une affiche qui ressemble drôlement à celle du Parti libéral. « Légalisons l’herbe à chat », est le slogan de la petite bête à poil.

Les candidats étaient plutôt les sept chats qui résident dans le café.

Les électeurs pourraient peut-être voter plutôt pour le Nouveau parti de Dimitri, « Un roux pour un pays orange! » étant sa marque de commerce.

De son côté, la chatte Deborah semble plutôt plus radicale, cette dernière propose de couper dans le personnel, tout en s’assurant qu’il y ait plus de croquettes pour ses confrères.

Drôle, mais illégal

La mairesse de Chelsea, Caryl Green, trouve l’idée bien originale, mais affirme que cette campagne publicitaire est illégale. Selon la réglementation municipale, il est interdit pour les commerces d’installer des pancartes un peu partout dans la ville.

« Cette réglementation sert à garder le sens historique du village de Chelsea. » — Caryl Green, mairesse de Chelsea

L’administration de Chelsea va entrer en contact avec les dirigeants du Café chat Sibérien pour qu’ils retirent les affiches, mais le propriétaire du commerce, Michael Lebrun, n’entend pas se battre avec la Ville.

« On a déjà un plan B. L’idée c’est d’avoir du plaisir! » Michael Lebrun, propriétaire du Café chat Sibérien

Toutefois, le concept ne s’en tient pas seulement à des affiches.

« On a des beaux projets, on est en train de tourner le débat des chats! », explique le propriétaire.

Ce dernier promet également que des scandales avec les têtes d’affiche devraient éclater sous peu, un peu comme il peut y en avoir dans l’arène politique.

Avec les informations de Patrick Foucault

http://ici.radio-canada.ca/

Un chat candidat aux élections présidentielles américaines !


En 2016, les Américains vont choisir un autre président pour les représenter. Les électeurs auront un choix difficile surtout avec le nouveau candidat sur le côté des démocrates Une de ses promesses est la légalisation de l’herbe à chat !!!!
Nuage

 

Un chat candidat aux élections présidentielles américaines !

 

Limberbutt McCubbins, c’est le nom d’un chat presque comme les autres, à une exception près… Ce matou, surnommé Demo-Cat, fait de la politique. Et il ne se contentera pas d’un petit poste. Non, Limberbutt souhaite devenir président des Etats-Unis. Rien que ça !

« Together, we cat »

Son slogan de campagne ? Il est simple et efficace : « Together, we cat ». Bien sûr, Limberbutt ne milite pas seul. Il s’est entouré de deux directeurs de campagne. L’un d’eux, Issac Weiss, tient d’ailleurs à préciser qu’ils ne recherchent pas de financement et que s’ils devaient un jour accepter des donations, celles-ci seraient « reversées à la Humane Society ou une autre association de protection animale.

Comme l’explique Issac Weiss au Huffington Post, la campagne du félin était à l’origine une simple plaisanterie. Mais les choses sont devenues plus sérieuses lorsque le formulaire de candidature de Limberbutt a été soumis à la commission électorale fédérale qui administrer et faire appliquer la loi sur le financement des élections fédérales aux Etats-Unis.

Pour la légalisation de l’herbe !

« Mes amis et moi avons réalisé à quel point il était simple de se lancer dans la course » souligne-t-il.

Changer cela fait partie des promesses de campagne de Demo-Cat, qui se présente comme son surnom l’indique comme un partisan du camp démocrate. Mais la protection de l’environnement et la légalisation de l’herbe à chat font aussi partie de ses idées fortes.

Le matou, dont les activités préférées consistent à « dormir, jouer avec son arbre à chat » et déchirer du papier, précise en outre qu’il ne serait jamais allé en Irak, « le climat n’y étant pas favorable pour un chat domestique ».

Il appartient à une jeune femme âgée de 18 ans, Emilee McCubbins.


Limberbutt dans les bras de son humaine (© Emilee McCubbins)

Pour en savoir plus sur Limberbutt et suivre sa campagne, n’hésitez pas à visiter sa page Facebook !

http://wamiz.com/

Le Saviez-Vous ► Pérou: un maire choisi par un tirage à pile ou face


Disons qu’il y a certaines conditions pour jouer a pile ou face pour décider qui sera maire, cependant, avec le genre de politique à travers le monde, cela ne serait pas une si mauvaise idée… Cela coûterait moins cher avec de toutes façon les mêmes résultats
Nuage

 

Pérou: un maire choisi par un tirage à pile ou face

 

LIMA, Pérou – Une pièce de monnaie a décidé de l’issue d’une élection municipale dans une petite ville des Andes péruviennes après que deux candidats eurent obtenu un nombre égal de votes.

Un tirage à pile ou face a ainsi déterminé que Wilber Medina deviendrait maire de Pillpinto, près du centre touristique de Cusco, mercredi. Son rival, Jose Cornejo, et lui avaient obtenu chacun 236 votes lors du scrutin tenu plus tôt ce mois-ci.

La loi électorale péruvienne permet de départager deux candidats arrivés à égalité avec un tirage à pile ou face.

http://www.perouenfrance.com/

Inde La police porte des accusations contre un bébé


 

En Inde, les policiers ne se servent pas beaucoup de leur tête et surtout en période d’élection. Et depuis quand, qu’on fait des accusations sans preuves n’ayant que des rumeurs ?? Et la stupidité au maximum quand c’est un bébé qui est l’accusé
Nuage

 

Inde : La police porte des accusations contre un bébé

 

Photo Reuters

En Inde, deux policiers ont été suspendus après avoir porté des accusations contre un bébé d’un an pour «intimidation et contrainte», à l’approche d’une élection partielle dans l’État de l’Uttar Pradesh.

La police a déclaré que le petit Nazim, un garçon d’environ un an et son père Yasin pouvaient troubler la paix publique avant les élections, a rapporté la BBC.

Selon Gulab Singh, un représentant de la police, il semble que les agents aient rempli le constat d’infraction sur la foi de rumeurs.

Il n’est pas rare, selon la BBC, que des agents identifient et fassent des listes de trouble-fête potentiels à l’approche des élections.

Et ce n’est pas la première fois que la police dépose des accusations contre un enfant, malgré un article de loi qui précise que les agents ne peuvent déposer d’accusations criminelles envers une personne de moins de sept ans.

En 2011, un garçon de cinq ans a été accusé d’avoir troublé la paix avant les élections au conseil d’un village dans l’État du Bihar, mais la police a reconnu qu’il s’agissait d’une erreur sur la personne.

En 2006, une fillette de six ans a été accusée de complicité dans l’évasion de son père, placé en détention.

 

http://www.journaldequebec.com

VIDÉO. Le Premier ministre Norvégien joue les chauffeurs de taxi pour écouter ses électeurs


Je ne sais pas ce que vaut le Premier ministre en Norvège, mais je trouve l’initiative intéressante. Voir le peuple a leur élément et non en haut d’une tribune est mieux que tous les grands discours
Nuage

 

VIDÉO. Le Premier ministre Norvégien joue les chauffeurs de taxi pour écouter ses électeurs

 

INTERNATIONAL – Avoir un Premier ministre en guise de chauffeur de taxi? L’idée n’est pas encore parvenue jusqu’à Paris, mais à Oslo l’expérience a déjà été testée — et semble t-il approuvée — par Jens Stoltenberg, le Premier ministre travailliste de Norvège.

Dans une vidéo diffusée sur son compte Facebook, dimanche 11 août, Jens Stoltenberg révèle sa petite expérience (voir la vidéo en haut de l’article, sous-titrée anglais). En juin, l’homme politique est allé écouter les doléances de ses électeurs en prenant le volant d’un taxi, alors que des élections législatives doivent se tenir en septembre.

« Aujourd’hui c’est vendredi, et comme tous les vendredis, j’ai participé à la réunion gouvernementale avec le roi » commence le Premier ministre, avec un visage très sérieux. « Mais le reste de la journée va être assez différent de la plupart des vendredis. »

« En tant que premier ministre, il est important d’écouter ce que pensent les gens, et dans les taxis, les gens disent vraiment ce qu’ils pensent » poursuit-il en grimpant dans un taxi, avec pour tout camouflage, une tenue de chauffeur et une paire de lunette de soleil noires.

Filmé en caméra caché, il s’agissait pour le Premier ministre de sonder ses électeurs sur leurs attentes. La plupart de ses clients ne tardent pas à le reconnaître et prennent l’initiative avec rires. Puis très vite, chacun y va de son conseil, de son avis sur la politique du Premier ministre.

« Il faut baisser les hauts revenus », réclame une vieille dame, qui ne veut rien entendre de la défense du Premier ministre.

Interviewé par le journal Verdens Gang, Jens Stoltenberg se montre plutôt convaincu par l’expérience. Il précise que ses passagers n’ont pas eu à payer la course. Dans la vidéo, les critiques portent surtout sur sa conduite, lui qui n’a pas pris le volant depuis 8 ans… On serait assez curieux de voir ce que donnerait l’expérience en France.

http://www.huffingtonpost.fr/

Un chat politicien se présente aux élections municipales au Mexique


Les gens commencent a ne pas prendre aux sérieux les élections et pour cause, ils ont l’impression que rien ne change, et faire élire un chat c’est je trouve un message clair .. Par contre, pas sur que ce soit la meilleur solution
Nuage

 

Un chat politicien se présente aux élections municipales au Mexique

 

Alors que des élections municipales se préparent au Mexique, la ville de Xapala dans l’Etat de Veracruz est certainement en train de vivre une expérience des plus insolites. Et pour cause : le prochain Maire de la ville sera peut-être… un chat.

Un slogan choc 

Il a quatre pattes, beaucoup de poils blancs et noirs, et un museau tout rose : Il s’appelle Morris, c’est un chat, et, avec son slogan « Xapala sans Rats », il compte bien remporter la victoire aux élections municipales du 7 juillet.

Être un chat Maire : c’est possible ?

Le programme du candidat Morris pour devenir Maire de la ville consiste essentiellement en la chasse aux rats, comme l’indique son slogan. Pour le reste, il promet de faire à peu près les mêmes choses que les autres politiciens, à savoir pas grand-chose…

Si un chat peut se présenter aux élections municipales mexicaines, c’est en effet parce que la fonction de Maire n’est vraisemblablement pas très prenante dans cette région. Parce que sa tâche ne sera pas très compliquée, Morris n’aura pas à renoncer à son faible pour les couettes, oreillers, canapés et autres tissus bien douillets. Ses partisans espèrent seulement qu’il ne deviendra pas qu’un simple gros matou patachon pendant son mandat de trois ans.

Déjà un grand succès

Avec près de 3 000 « j’aime » sur sa page Facebook, Morris aurait déjà plus de fans que trois de ses quatre principaux rivaux sur les réseaux sociaux. Il serait donc plutôt bien parti pour devenir le prochain Maire de Xapala. Réponse en juillet.

Et si jamais Morris a besoin de conseils, il pourra se tourner vers Stubbs, le chat élu maire de la petite ville de Talkeetna, en Alaska, il y a maintenant près d’un an.

http://wamiz.com

L’année 2012 en images


Une rétrospective de ce qui s’est passé dans le monde en image .. du moins quelques évènements .. car ce fut une année productive en conflits, politique, sportif sans oublier l’environnement qui nous a mit en émoi et de ces tueurs de masse et démembreurs qui ont fait aussi la une ..  mais ce serait trop long en un seul billet de tout mettre …
Nuage

 

L’année 2012 en images

 

Naufrage du Costa Concordia

13 janvier : le paquebot Concordia de Costa Croisière s’échoue après avoir heurté un récif près d’une île en Italie. Le naufrage fera 32 morts. © AFP – FILIPPO MONTEFORTE

Poutine reconquiert la Russie


23 février : Le Premier ministre Vladimir Poutine est de nouveau candidat à l’élection présidentielle russe. Le 4 mars 2012, il sera élu avec plus de 60 % des voix pour un troisième mandat. © AFP – YURI KADOBNOV

La venue des beaux jours célébrée en Inde

le printemps célébré en inde

3 mars : Le Lathmar Holi festival se tient à Barsana, près de Mathura. Les indiens s’empreignent alors de peinture de couleurs vives pour fêter la fin de l’hiver. © AFP – MANAN VATSYAYANA

Un bébé mammouth retrouvé en Sibérie

un bébé mammouth retrouvé en sibérie

12 avril : Un bébé mammouth de 42 000 ans retrouvé dans un état de conservation inédit est exposé à Hong Kong. Il a été trouvé en Sibérie, en Russie. © AFP – aaron tam

Antonis Samaras prend la tête de la Grèce

antonis samaras prend la tête de la grèce

3 mai : Trois jours avant les élections qui le propulseront à la tête de l’Etat grec, Antonis Samaras tient un meeting public à Athènes. Des dizaines de milliers de Grecs comptent sur son élection pour sortir le pays de la crise. © AFP – ARIS MESSINIS

Le changement, c’est maintenant

le changement, c'est maintenant

6 mai : François Hollande est élu président de la République, en battant Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle. La place de la Bastille est noire de monde, assaillie par les partisans du leader socialiste. © AFP – ERIC FEFERBERG

Manifestations d’étudiants au Québec

manifestations estudiantines au québec

8 juin : Un étudiant est arrêté par les forces de l’ordre à Montréal en marge d’une manifestation estudiantine. Des milliers de jeunes refusent la hausse des frais de scolarité proposée par le gouvernement. © AFP – STEEVE DUGUAY

Manifestations contre l’austérité en Espagne

19 juillet : Les protestations enflent à Madrid contre les mesures d’austérité prises par le gouvernement espagnol pour lutter contre la crise et le déficit public qui atteint 65 milliards d’euros. © AFP – PEDRO ARMESTRE

Londres accueille les Jeux olympiques

londres accueille les jeux olympiques

27 juillet : La capitale anglaise ouvre les Jeux olympiques d’été lors d’une cérémonie impressionnante et très réussie, alors que l’Europe est encore en pleine crise économique. © AFP – JOHANNES EISELE

Anders Behring Breivik condamné à 24 ans de prison

anders behring breivik condamné

24 août : Le tueur de masse Anders Behring Breivik est reconnu coupable de l’assassinat de 77 victimes tuées l’an dernier en Norvège. Il est condamné à 21 ans de prison pour « acte terroriste ». © AFP – HEIKO JUNGE

L’ouragan Bolaven fait des ravages en Asie

l'ouragan bolaven fait des ravages en asie

28 août : Le typhon Bolaven frappe l’Asie orientale, principalement la Chine (photo : Qingdao) et la péninsule coréenne. L’ouragan fait 15 morts en Corée du Sud. © AFP – STR

Obama soulevé par un pizzaïolo

obama soulevé par un pizzaïolo

9 septembre : En pleine campagne présidentielle qui le conduit en Floride, Barack Obama est soulevé par le patron d’un restaurant italien lors d’un calin spontané. L’image fait le tour du monde. © AFP – SAUL LOEB

Lance Armstrong déchu de ses titres

lance armstrong déchu de ses titres

22 octobre : Le cycliste septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong est déchu de tous ses titres pour avoir utilisé des produits dopants. La légende du vélo (ici photo de 2004) est conspuée par la presse et le monde sportif. © AFP – JOEL SAGET

L’ouragan Sandy frappe New York

l'ouragan sandy frappe new york

29 octobre : Un touriste erre à Times Square, pendant que les New Yorkais se préparent à l’arrivée de l’ouragan Sandy. © AFP – TIMOTHY A. CLARY

Barack Obama réélu à la Maison Blanche

barack obama réélu à la maison blanche

6 novembre : Barack Obama est réélu président des Etats-Unis d’Amérique pour un second mandat de 4 ans, malgré la crise qui ralentit considérablement l’économie américaine. © AFP – JEWEL SAMAD

Nouveau conflit entre Israël et la bande de Gaza

nouveau conflit entre israël et la bande de gaza

6 décembre : Une fillette palestinienne se tient aux côtés de soldats du Hamas. Au mois de novembre, le conflit s’envenime dans le bande de Gaza : 174 palestiniens et 6 israéliens sont tués. Le 29, la Palestine devient un Etat observateur de l’ONU. © AFP – MARCO LONGARI

http://www.linternaute.com

Barack Obama se montre optimiste pour l’avenir des États-Unis


Et voilà, les américains ont voté malgré les ennuis de la dernière semaine, et Obama garde son titre de président … mais c’est long aux USA les élections ..
Nuage

 

Les Américains divisés choisissent Obama

 

Barack Obama n’a peut-être pas été porté par la vague d’espoir qu’il avait suscitée en 2008, mais il aura tout de même remporté son pari d’obtenir un second mandat. Si lui et son adversaire républicain Mitt Romney se sont partagé le vote populaire à parts presques égales, le président sortant a facilement dépassé le seuil des 270 grands électeurs dont il avait besoin pour signer une seconde victoire.

Alors que les résultats de Floride tardent à venir, il a jusqu’ici à son actif 303 grands électeurs contre 206 pour celui qui aspirait à prendre sa place.

Romney, dont l’ambition présidentielle qu’il caressait depuis des années vient de se briser, a été incapable de triompher d’un président dont la réforme de la santé a été impopulaire et qu’une frange de l’électorat rend responsable d’une reprise de l’économie jugée trop fragile.

Au-delà de la mathématique électorale, l’élection a cependant révélé une fois de plus une population divisée.

Vote populaireBarack Obama : 56 901 491 (50 % des voix)
Mitt Romney : 55 216 570 (48 % des voix)


Note : le dépouillement est toujours en cours et les chiffres sont appelés à changer.

En outre, le contrôle que continueront d’exercer les républicains sur la Chambre des représentants l’empêchera d’avoir les coudées aussi franches qu’il le voudrait pour accomplir son programme politique.

Confronté à une farouche opposition des républicains au cours de son premier mandat, Barack Obama a lancé un appel à l’unité lors d’un discours prononcé devant des partisans en liesse.

Mitt Romney a pour sa part concédé la victoire au cours d’un bref discours prononcé peu avant 1 h, une heure et demie après que les médias eurent annoncé la victoire sans équivoque de son adversaire.

Obama remporte les États pivots

Même si la carte électorale s’est rapidement parée de rouge, couleur des républicains, le président sortant a remporté le vote populaire dans les États qui faisaient une différence.

L’un après l’autre, plusieurs des États dont l’issue était incertaine sont tombés dans son giron: New Hampshire, Iowa, Wisconsin (dont Paul Ryan, le colistier de Mitt Romney, est un des représentants), Ohio, Colorado, Nevada et Virginie. Il a également conservé la Pennsylvanie, un État à tendance démocrate que certains observateurs disaient menacés par le camp Romney.

Il a aussi remporté l’Illinois, dont il a été sénateur, que le Massachusetts, dont son rival a déjà été gouverneur, ainsi que New York et la Californie, deux des géants en termes de grands électeurs.

Le Michigan et l’Ohio, deux États où l’industrie automobile a bénéficié du plan de sauvetage, ont eux aussi penché du côté de l’administration sortante.

Romney a notamment raflé le Texas, un des autres poids lourds de cette course et tous les autres bastions républicains. Il n’a réussi qu’à gagner un seul État pivot, la Caroline du Nord.

Jusqu’ici, seuls l’Indiana et la Caroline du Nord ont changé de couleur, basculant dans le camp républicain.

Outre leur président, les Américains étaient appelés à choisir l’ensemble de leurs 435 représentants, le tiers des 100 sénateurs et 11 gouverneurs. Ils devaient également se prononcer sur plus de 170 questions référendaires locales. Voyez tous les résultats ici.

Les États en bleu ont été remportés par Barack Obama et ceux en rouge par Mitt Romney. Hors carte, l'Alaska est allée au candidat républicain et Hawaï au président sortant. Ce dernier est en avance en Floride, mais les résultats ne sont pas finaux.Les États en bleu ont été remportés par Barack Obama et ceux en rouge par Mitt Romney. Hors carte, l’Alaska est allée au candidat républicain et Hawaï au président sortant. Ce dernier est en avance en Floride, mais les résultats ne sont pas finaux.

Le seul État encore en jeu est la Floride, où les autorités ont interrompu pour la nuit le décompte des voix. La lutte y est des plus serrées, Barack Obama menant devant Mitt Romney avec 50 % des voix contre 49 %. Le comté de Miami Dade, où votent 10 % des électeurs de l’État, n’aura pas de résultats complets avant mercredi.

Comme la compilation des votes n’est pas terminée, le taux de participation n’est pas encore connu. Pas moins de 30 millions d’Américains avaient cependant déjà voté par anticipation.

La soirée met le point final à un an et demi d’une campagne acharnée qui a coûté des milliards de dollars.

L’ampleur de la victoire de l’ancien sénateur de l’Illinois est plus mince qu’en 2008. Il avait alors séduit 53 % de l’électorat, comparativement à 46 % pour son rival de l’époque, John McCain, et récolté l’appui de 365 des 538 grands électeurs.

Portrait électoralÉtats où Obama est déclaré gagnant :
Californie (55), Washington (12), Hawaï (4), Connecticut (7), Delaware (3), Washington D.C. (3), Illinois (20), Maryland (10), Massachusetts (11), Rhode Island (4), Maine (4), Vermont (3), Delaware (3), Michigan (16), New York (29), New Jersey (14), New Hampshire (4), Minnesota (10), Wisconsin (10), Nouveau Mexique (5), Iowa (6), Oregon (7), Nevada (6), Virginie (13), Colorado (9)
États où Romney est déclaré gagnant :
Kentucky (8), Indiana (11), Virginie-Occidentale (5), Caroline du Sud (9), Oklahoma (7), Georgie (16), Arkansas (6), Tennessee (11), Alabama (9), Kansas (6), Louisiane (8), Nebraska (5), Dakota du Nord (3), Dakota du Sud (3), Texas (38), Mississippi (6), Wyoming (3), Utah (6), Arizona (11), Idaho (4), Caroline du Nord (15), Missouri (10), Montana (3), Alaska (3)

La mécanique des grands électeursLes électeurs ne votent pas directement pour les candidats qu’ils veulent voir président et vice-président. Dans chaque État, ils votent plutôt pour des grands électeurs, à qui il incombera de désigner le président (même si, dans les faits, c’est souvent le nom des candidats qui apparaît sur la liste électorale).

De façon simplifiée, disons que l’équipe présidentielle ayant recueilli le plus de voix dans un État remporte l’ensemble de ses grands électeurs.

On compte 538 grands électeurs. Le nombre de grands électeurs d’un État dépend de sa population et correspond au nombre d’élus dont il dispose au Congrès (soit deux sénateurs plus le nombre de ses représentants à la Chambre). Si la Californie en compte 55 par exemple, le Vermont n’en compte que 3. Il faut ajouter à ce nombre les 3 électeurs du District de Columbia.

Pour plus de détails, consultez notre article sur la mécanique de la politique américaine

Barack Obama, grand vainqueur de l’élection présidentielle américaine Crédit photo : AFP/CHIP SOMODEVILLA

 

http://www.radio-canada.ca

Attentat au Métropolis Le triste destin d’un homme au grand cœur


Cet attentat contre Pauline Marois, a faillit être pire si l’arme du tireur ne s’aurait pas enraillé Cependant ce père de famille qui a voulu intercepté cet fou, a laissé la vie et dire qu’il devait être en congé .. il n’était pas supposé être présent a cette soirée électorale ..
Nuage

 

Attentat au Métropolis

Le triste destin d’un homme au grand cœur

 

 

Par Marie Lessard | TVA Nouvelles

Une simple soirée de travail entrecoupée d’une pause cigarette s’est avérée funeste pour Denis Blanchette. Le technicien de 48 ans, que ses proches dépeignent comme un homme courageux, aurait contrecarré les plans du tireur qui tentait d’entrer dans le Métropolis bondé de militants péquistes en plein discours de la victoire de Pauline Marois.

Mardi soir un peu avant minuit, le père d’une gamine de 4 ans, aurait essayé de désarmer Richard Henry Bain dans la rue derrière la salle de spectacles du centre-ville, empêchant que le tireur allégué se livre à un carnage.

«Je suis convaincu qu’il a tout fait ce qu’il pouvait pour ne pas que cet individu-là rentre au Métropolis et fasse mal au monde. Il a peut-être pensé qu’il était assez vite pour désarmer le tireur», croit Denis Bourgault, colocataire et ami de longue date de la victime.

Deux frères, deux complices

 

«On a fait du millage ensemble. Denis avait le cœur sur la main. Il était toujours là pour tout le monde», de confier M. Bourgault à Claude Poirier. «Nous étions deux amis, deux frères, deux complices», ajoute le parrain d’Amy, la fillette de Denis Blanchette qu’il surnomme affectueusement Mymy.

«Nous sommes allés chercher Amy à Rouyn-Noranda pour qu’elle soit avec sa mère. Elle ne réalise pas vraiment», souffle l’homme dévoré par le chagrin.

Denis Bourgault a ponctué d’anecdotes l’entrevue qu’il a accordée, jeudi matin au Négociateur. Son ami est mort, mais les petits plaisirs de la vie sont bien ancrés dans le cœur et la mémoire de celui qui travaille à la station de métro Beaubien à Montréal.

«Le matin des élections, il m’a appelé. Il était allé prendre un café avec un ami et Courage, l’individu qui a été blessé au Métropolis. Nous sommes allés prendre un gros déjeuner ensemble, un déjeuner de fou! Je savais que le Gros n’avait pas dormi, il avait travaillé. Il a fait comme d’habitude, il a dormi dans deux heures sur la terrasse dans l’après-midi.»

Denis Blanchette devait avoir congé le soir des élections, mais il a accepté de remplacer «une petite qu’il aimait bien» à son travail aux Productions du Grand Bamboo.

«Il me parlait de ses amis au travail. Tout le monde l’appelait Mon oncle Bambou. Il était aimé Denis.»

(Photo Agence QMI)

Un soutien pour Amy

 

M. Bourgault souhaite qu’un soutien financier soit offert à la famille de son ami.

«Ce sont des Québécois comme Denis qui font le Québec. Il vivait pour sa fille. J’aimerais que le gouvernement fasse un genre de fondation pour que sa petite ait des études. Denis se serait occupé d’elle s’il avait été là.»

Le suspect dans l’attentat du Métropolis comparaît aujourd’hui au palais de justice de Montréal. De son côté, Denis Bourgault s’est déjà forgé une idée sur le tireur qu’il lui a enlevé son ami.

«J’appelle ça des pauvres types qui n’ont pas la force de passer à travers les épreuves de la vie», laisse-t-il simplement tomber. […] Peu importe ce que l’on va dire, ce que l’on va faire, Denis ne reviendra jamais, mais Mymy ne sera pas seule, on va être-là, on va l’aimer.»

http://tvanouvelles.ca