Elle évite de justesse une septicémie à cause de son élastique à cheveux


Qui aurait cru qu’un simple élastique pour les cheveux pourrait provoquer un grave infection au poignet
Nuage

 

Elle évite de justesse une septicémie à cause de son élastique à cheveux

 

Elle évite de justesse une septicémie à cause de son élastique à cheveux

© Thinkstock

Andrée Kopp, une adolescente américaine, a développé une infection bactérienne après avoir porté son élastique à cheveux au poignet. Elle a échappé de peu à la septicémie.

Andrée Kopp a eu beaucoup (beaucoup) de chance. Alors qu’elle effectuait son déménagement, cette adolescente américaine a retiré son élastique à cheveux pour le passer à son poignet – un geste banal. Quelques jours plus tard, alors que la jeune femme porte porte toujours son élastique en guise de bracelet, elle remarque une bosse étrange sur son poignet : une boursouflure rouge, de la taille d’une pièce de monnaie.

D’abord, Andrée pense à une piqûre d’insecte, voire à une morsure d’araignée. Elle se rend donc chez son médecin, qui lui prescrit des antibiotiques. Sauf que les choses ne s’arrangent pas : l’inflammation ne cesse de s’aggraver.

« La bosse ne cessait d’enfler et de rougir de plus en plus » a expliqué Andrée à la chaîne américaine CBS.

Infection via les pores et les follicules pileux

Retour chez le médecin : celui-ci découvre alors que la jeune Américaine souffre d’un abcès au niveau du poignet. Cette accumulation localisée de pus, qui se forme généralement directement sous la peau, apparaît suite à une infection bactérienne : le « combat » entre les microbes et le système immunitaire de la victime provoque la nécrose de certaines cellules, formant une « bosse ».

Dans ce cas précis, l’infection bactérienne aurait été causée par les microbes présents dans les fibres de l’élastique à cheveux : les microbes auraient pénétré dans l’organisme via les pores et les follicules pileux. Andrée a donc bénéficié d’une opération chirurgicale et d’un traitement antibiotique.

« Cela aurait pu être beaucoup plus grave, explique le Dr Amit Gupta, qui s’est occupé de la jeune femme. Les élastiques à cheveux, tout comme les bracelets, peuvent provoquer des troubles dermatologiques et des infections bactériennes. Pensez à les laver régulièrement, et ne les portez pas plus de 12 heures d’affilée. »

Heureusement que la mode des Rainbow Looms est passée !

http://www.topsante.com/

Deux jumeaux, des élastiques: un gros fou rire!


Avec les très jeunes enfants, pas besoin de dépenser de gros sous comme jouet, il suffit vraiment de peu de chose pour s’amuser a cet âge
Nuage

Deux jumeaux, des élastiques: un gros fou rire!

Les plus grands bonheurs sont bien souvent les plus simples.

Parlez-en à ces deux petits frères jumeaux qui n’ont pas besoin de jouets hors de prix pour s’amuser comme des fous!

Deux poignées d’armoires et quelques élastiques de caoutchouc et les voilà partis pour plus de deux minutes de fou rire… et c’est communicatif!

http://www.francoischarron.com