Ce qu’on risque à porter des écouteurs toute la journée


Il y a beaucoup de personnes qui usent à excès les écouteurs à tous les jours. Les conséquences peuvent être graves. Juste le fait que le son va directement dans le canal auditif peut endommager l’oreille d’où l’importance de ne pas dépasser 90 décibels et pas plus de 20 heures par semaine. Sans compter que pour les automobilistes, piétons, cyclistes ou tout autre moyen de transport, c’est une question de sécurité, car comme les signaux visuels les sons peuvent prévenir d’un danger. En plus, il y a un réel danger d’isolement social.
Nuage


Ce qu’on risque à porter des écouteurs toute la journée


Selon les spécialistes, les AirPods représentent jusqu'à 85 % du marché des écouteurs sans fil. | Vladimir Proskurovski via Unsplash

 

Selon les spécialistes, les AirPods représentent jusqu’à 85 % du marché des écouteurs sans fil. | Vladimir Proskurovski via Unsplash

Repéré par Audrey Renault

Dans la rue, au bureau ou même au lit, de nombreuses personnes ne quittent plus leurs écouteurs, sans se soucier des possibles conséquences sur leur santé.

 Repéré sur The Atlantic

D’après les spécialistes de l’industrie, des dizaines de millions de paires d’AirPods ont déjà été vendues à travers le monde. Cela représente jusqu’à 85% du marché des écouteurs sans fil. Imaginés par Apple en 2016, les Airpods sont symptomatiques d’un phénomène grandissant: certaines personnes passent leur vie avec des écouteurs ou un casque sur les oreilles, que ce soit pour écouter la radio, s’endormir, téléphoner au bureau ou écouter de la musique dans les transports.

Pour beaucoup d’employé·es de bureau, les écouteurs servent à se créer une bulle d’intimité, un luxe compliqué à atteindre depuis l’avènement des open space où les surfaces dures et les hauts plafonds favorisent le transport des sons. Jerrick Haddad, 35 ans, assure ne pas pouvoir aller travailler sans ses écouteurs sans fil.

«Nous sommes passés des bureaux individuels à un open space il y a deux ans et les écouteurs sans fil sont la raison pour laquelle je n’ai pas démissionné de mon travail, dit-il. Un jour, je les ai oubliés, alors je me suis levé et j’ai marché directement à l’Apple Store pour en acheter une nouvelle paire.»

Autre utilité des écouteurs: étouffer un vacarme qui empêche de dormir. Dans son article pour The Atlantic, la journaliste Olga Khazan mentionne ainsi son incapacité à trouver le sommeil s’ils ne sont pas vissés dans ses oreilles. Certaines compagnies, comme Bose, développent même des écouteurs spéciaux pour dormir.

Mais s’ils peuvent être bien utiles, les écouteurs peuvent aussi vous causer quelques soucis. Conduisant le son directement dans le canal auditif, ils peuvent endommager l’oreille en raison d’un volume trop élevé ou d’une exposition trop longue. Les spécialistes conseillent de ne pas dépasser un volume de 90 décibels. Il est également recommandé de ne pas écouter plus de vingt heures de musique ou de radio par semaine.

Dangereux sur la route

Autre risque: se couper de son environnement et ainsi ne plus percevoir les dangers alentours. C’est particulièrement valable pour les cyclistes, les fans de trottinettes électriques ou d’hoverboard, ainsi que les automobilistes. Sur la route, les indications sonores sont aussi précieuses que les signaux visuels et si, pour des mesures de sécurité routière, il est désormais interdit de conduire ou de pédaler avec des écouteurs ou un casque sur les oreilles, la réglementation est loin d’être respectée.

Les piétons, surtout en zone urbaine, sont également concernés par ces mises en garde puisque le nombre d’accidents impliquant des personnes à pied portant des écouteurs a triplé en six ans.

Dernier danger, le risque de se couper du monde et de s’isoler socialement.

«Pour ceux qui vivaient avant les écouteurs, il pourrait sembler que je veuille exister dans le monde sans en faire partie. Dans une certaine mesure, c’est vrai, confie Olga Khazan qui ne quitte plus ses écouteurs sans fil. Les jeunes urbains comme moi vivent dans un monde qui ne permet pas beaucoup d’intimité. Nous avons été entassés dans des bureaux, des wagons de métro et des appartements minuscules et bondés. Les bruits des autres sont partout, constamment. Notre tête est le seul espace personnel que nous ayons.»

http://www.slate.fr

Il gronde son chat qui a détruit ses écouteurs et n’en revient pas de ce qu’il lui ramène pour se faire pardonner


Ce chaton voulait-il vraiment se faire pardonner ? Il faut dire que la situation est un peu cocasse.

Nuage


Il gronde son chat qui a détruit ses écouteurs et n’en revient pas de ce qu’il lui ramène pour se faire pardonner


chat avec serpent

Une surprise pour le moins étonnante !

C’est bien connu : les chatons sont aussi farceurs qu’ils sont mignons. Et bien souvent, ils font quelques bêtises ! Haryanto en sait quelque chose.

Un chaton destructeur (mais généreux)

Il y a quelques jours de cela, Haryanto – maître d’un petit chaton – aperçoit son matou calmement installé sur son lit. Au début, cela ne pose pas vraiment de souci, d’autant que le chat semble occupé. Mais quand il s’approche, Haryanto remarque qu’en fait son chat est en train de détruire ses écouteurs ! Il faut dire que ce sont des jouets particulièrement attirants.

Fâché, Haryanto gronde son chat qui décide d’aller faire un tour le temps que la tempête passe. Cela pendant un peu plus d’une heure.

Lorsqu’il est revenu, le chaton était bien décidé à se faire pardonner et à prouver sa générosité. Il a donc ramené ce qui ressemblait le plus à des écouteurs de son point de vue : un petit serpent ! Evidemment, c’est moins pratique pour écouter sa musique et un peu plus stressant.

Evidemment, toute cette histoire a beaucoup fait rire tout le monde, Haryanto compris.

chat avec serpent

https://wamiz.com/

Smartphones : près de la moitié des jeunes risquent à terme de souffrir de pertes auditives


J’avoue ne pas comprendre les gens qui se promènent avec des écouteurs dans leurs oreilles. L’audition est un atout important, pour prendre conscience de notre environnement. Quand on la perd c’est souvent irrémédiable, il serait donc dommage de perte l’ouïe juste parce qu’on voulait écouter de la musique ou des vidéos à fond a travers des écouteurs.
Nuage

 

Smartphones : près de la moitié des jeunes risquent à terme de souffrir de pertes auditives

 

Smartphones : près de la moitié des jeunes risquent à terme de souffrir de pertes auditives

Le 13 février 2019

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) alerte sur les dangers d’une utilisation excessive des écouteurs et casques sur smartphones : les jeunes sont exposés à des volumes de son trop élevés et risquent des pertes auditives importantes.

L’exposition « prolongée et excessive » des jeunes à des sons forts pointée du doigt

Les smartphones et nous, c’est une véritable histoire d’amour… Principalement les jeunes, qui passent parfois une partie de la journée les écouteurs vissés aux oreilles pour écouter de la musique ou regarder des vidéos. Cette pratique inquiète L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui tire la sonnette d’alarme dans un communiqué publié le 12 février dernier.

« Près de 50% des personnes âgées de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de jeunes, risque une déficience auditive due à une exposition prolongée et excessive à des sons trop forts, parmi lesquels la musique écoutée au moyen des appareils audio personnels », c’est-à-les smartphones ou les lecteurs MP3.

Voici la conclusion alarmante de l’OMS.

Une nouvelle norme pour la fabrication et l’utilisation des appareils audio personnels

Afin de protéger l’audition et sécuriser l’écoute principalement des jeunes, l’OMS s’est associée à l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour publier une nouvelle norme internationale pour la fabrication et l’utilisation des appareils audio personnels.

Les jeunes « doivent comprendre que s’ils perdent l’audition, elle ne reviendra plus. Cette nouvelle norme OMS-UIT permettra de bien mieux préserver ces jeunes consommateurs pendant qu’ils profitent de quelque-chose qu’ils aiment beaucoup. » explique le Docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

L’OMS rappelle que c’est une urgence, car plus de 5% de la population mondiale – soit 466 millions de personnes – souffre de déficience auditive incapacitante, dont 34 millions d’enfants et on estime que d’ici 2050, plus de 900 millions de personnes, 1 sur 10, auront une déficience auditive incapacitante. Toujours selon l’OMS, adopter des mesures de santé publique, notamment à travers cette nouvelle norme, permettrait d’éviter la moitié des cas de déficience auditive.

Aurélie Giraud

https://www.passeportsante.net

Le Saviez–Vous ► La Vérif : cellulaire, alcool, trottoirs… et 5 autres choses que les cyclistes devraient savoir


Des fois, j’aimerais bien refaire du vélo .. et avoir un vélo électrique. Enfin, il important quand on est cycliste de connaitre le code sécurité routière du Québec, ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Bien sûr, il y a quelques lacunes, comme interdire les enfants d’aller à vélo sur trottoir, ou le cellulaire au volant quoique selon le code, les deux mains être sur le guidon. Cependant en temps qu’automobiliste et piéton, ils doivent savoir comment anticiper les cyclistes et respecter eux aussi le code pour la sécurité des cyclistes
Nuage

 

La Vérif : cellulaire, alcool, trottoirs… et 5 autres choses que les cyclistes devraient savoir

 

Un cycliste utilise son téléphone portable alors qu'il se trouve sur sa bicyclette. Il porte également des écouteurs.

Un cycliste utilise son téléphone alors qu’il se trouve sur son vélo. Photo : iStock

Alors qu’une réforme du Code de la sécurité routière est attendue l’automne prochain au Québec, Radio-Canada s’est penchée sur les comportements de certains cyclistes et sur des aspects méconnus de la loi encadrant leurs déplacements.

Un texte de François Cormier et Nathalie Lemieux

1. Pas de limite d’alcool, mais…

Il n’existe pas de limite quant aux facultés affaiblies à vélo. Non, le fameux 0,08 (80 mg d’alcool pour 100 ml de sang) ne s’applique pas.

Un homme se trouve en-avant plan de l'image. Il tient une bouteille de vin et une coupe. En arrière plan, on voit une bicyclette.

Un homme avec une bouteille de vin à la main devant son vélo. Photo : iStock

Toutefois, les policiers peuvent procéder à l’arrestation d’une personne représentant un danger pour elle-même ou pour autrui. Certaines règlementations municipales peuvent également être appliquées. Par exemple, à Montréal, il est interdit de flâner ivre sur la voie publique.

La présidente-directrice générale de l’organisme Vélo Québec, Suzanne Lareau, déconseille aux gens de prendre leur bicyclette en état d’ébriété.

 « Ce n’est pas comparable à quelqu’un qui prend sa voiture après avoir trop bu. Le cycliste qui a trop bu sera plus dangereux pour lui-même que pour les autres », nuance-t-elle.

2. Le cellulaire au guidon n’est pas interdit

L’utilisation du cellulaire alors qu’on roule à bicyclette n’a pas été interdite au Québec.

Un cycliste utilise son téléphone portable alors qu'il se trouve à côté de sa bicyclette. Il se trouve sur une place publique.

n cycliste utilise son téléphone portable alors qu’il se trouve à côté de sa bicyclette. Photo : iStock

« Par contre, un article au Code de la sécurité routière indique que le conducteur de son vélo doit tenir le guidon », mentionne l’inspecteur Vincent Richer, du Service de police de la Ville de Montréal.

En 2016, 77 contraventions ont été données à cet effet à Montréal.

Il s’agit d’ailleurs d’une préoccupation des Québécois, si l’on se fie à un sondage réalisé dans le cadre des consultations publiques sur la réforme du Code de la sécurité routière.

« Il y a quand même eu 3500 répondants et 93 % étaient favorables à ce que nous interdisions le cellulaire à vélo », souligne le porte-parole de la Société de l’assurance automobile du Québec, François Rémillard.

Un cycliste circule alors qu'il porte des écouteurs. Il porte aussi des verres fumés et semble se trouver en milieu urbain.

Un cycliste circule alors qu’il porte des écouteurs. Photo : iStock

3. Écouteurs interdits

Que vous en portiez deux ou un, qu’il y ait de la musique ou non, les écouteurs (et le baladeur) sont bel et bien interdits lors des déplacements à bicyclette. Les cyclistes peuvent ainsi mieux entendre les bruits ambiants.

Les policiers de Montréal ont donné 1415 contraventions en 2016, une augmentation de près de 30 % par rapport à l’année précédente. Les amendes varient de 30 $ à 60 $. Par ailleurs, les écouteurs sont aussi interdits en voiture… Sachez-le!

4. Pas le droit de traverser au feu pour piétons

Bien qu’il puisse être très tentant pour les cyclistes de traverser une intersection avec feu rouge lorsque s’allume le feu pour piéton, ce n’est pas permis.

Un feu pour piéton indique que les passants peuvent traverser puisque le petit bonhomme blanc est allumé. Le feu de circulation, lui, est au vert.

Un feu pour piéton. Photo : iStock

Cela dit, la présidente-directrice générale de Vélo Québec n’hésite pas à inciter les gens à désobéir à cet article du Code de la sécurité routière.

« Moi, comme cycliste, je le dis, je recommande aux cyclistes de prendre le petit bonhomme blanc même si c’est contre le Code de la sécurité routière. Je sais très bien qu’en faisant ça, je peux avoir une amende et je la paierai. À ce moment, c’est le moment le plus sécuritaire pour un cycliste de traverser l’intersection. »

5. Les cyclistes ne peuvent pas circuler sur les trottoirs… même pas les enfants

Non, les cyclistes n’ont pas le droit, en règle générale, de circuler sur les trottoirs du Québec. Vélo Québec reconnaît qu’il s’agit d’une problématique, mais croit que la loi pourrait être adaptée pour permettre aux enfants de le faire.

Ça ne va pas. Il faut pouvoir autoriser les enfants à rouler sur le trottoir. Dans bien des cas, la rue n’est pas assez sécuritaire pour les déplacements à vélo. Suzanne Lareau, présidente-directrice générale, Vélo Québec

Toutefois, à Montréal, il est permis de circuler sur les trottoirs sous les principaux viaducs, dans certains arrondissements.

6. Obligation de rouler à droite

Plusieurs cyclistes s’aventurent entre deux rangées de voitures lorsqu’ils circulent sur la chaussée. Or, il est obligatoire de rouler à l’extrême droite sur les routes du Québec.

« L’année dernière, on a donné 1000 contraventions pour cette raison-là. En 2015, on en avait donné environ 500. On constate que c’est une problématique en hausse », explique l’inspecteur du SPVM Vincent Richer.

À une intersection, les automobilistes ont l’obligation de laisser passer les cyclistes et les piétons sur leur droite, même si ces voitures effectuent un virage.

« La seule raison permettant aux cyclistes de rouler à gauche, c’est parce qu’ils doivent effectuer un virage à l’intersection », poursuit l’inspecteur Richer.

7. Pas plus de 15 cyclistes dans une file

L’article 486 du Code de la sécurité routière spécifie que « les conducteurs de bicyclettes qui circulent en groupe de deux ou plus doivent le faire à la file. En aucun cas, la file ne peut comporter plus de 15 cyclistes. ».

Une infraction à cet article peut entraîner une amende de 15 $ à 30 $.

8. Vous roulez la nuit? Vous devez avoir un phare… pas juste un réflecteur

L’article 233 du Code de la sécurité routière est clair :

« toute bicyclette doit […], la nuit, être munie d’au moins un phare blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière ».

Selon le site Internet de la CAA, « il est facile de se procurer sur le marché des feux clignotants très efficaces et à bon prix. Bref, il est prudent de ne pas compter uniquement sur l’éclairage de rue pour s’assurer de voir et surtout d’être vu. »

http://ici.radio-canada.ca/

Le Saviez-Vous ► Prédateurs : 8 actions qui font de vous une cible facile


C’est une bonne suggestion que se mettre dans la peau d’un voleur ou agresseur sur une place publique. Cela aiderait peut-être à être nous-même vigilant pour éviter de mauvaises aventures
Nuage

 

Prédateurs : 8 actions qui font de vous une cible facile

Les voleurs et agresseurs cherchent des victimes sans méfiance

 

La prochaine fois que vous vous promènerez dans une galerie marchande ou dans votre quartier, mettez-vous dans la peau d’un voleur ou d’un agresseur et demandez-vous :

«Qui est-ce que je ciblerai, et pourquoi ?»

En observant quelles sont les proies faciles, vous apprendrez à ne pas en devenir une vous-même.

Courir en écoutant de la musique

S’adonner à la course à pieds tout en ayant des écouteurs vissés aux oreilles prive la personne de l’un de ses cinq sens et la rend moins consciente des dangers qui l’entourent.

Déposer son sac partout

Les gens posent leurs sacs à l’arrêt de bus, à la caisse d’un magasin, n’importe où, puis se laissent distraire par une conversation téléphonique ou par l’horaire des bus. Et quelqu’un part avec leurs affaires. C’est aussi simple que ça !

Signer soi-même où se trouve son portefeuille

Regardez quelqu’un assez longtemps et il finira toujours par toucher une de ses poches pour s’assurer que son portefeuille y est toujours. C’est ce que guettent les pickpockets.

Les mamans qui bavardent joyeusement dans un parc

Elles sont tellement absorbées par leur discussion qu’elles ne voient même pas leurs enfants s’éloigner.

La grand-mère qui va encaisser son chèque de retraite

Elle le fait tous les deuxièmes vendredis du mois, à la même heure. Les criminels adorent !

Laisser la voiture portes ouvertes

Que votre voiture soit un tacot ou non, fermez-la ! Car quelqu’un pourrait se dissimuler dedans.

http://selection.readersdigest.ca/

Le Saviez-Vous ► Les 10 objets les plus sales au travail (à vite nettoyer!)


Les germes aiment bien quand nous sommes négligents sur la propreté des objets que nous utilisons. Alors imaginez dans un bureau avec tout ce qui grouillent autour
Nuage

Les 10 objets les plus sales au travail (à vite nettoyer!)

 

  • Votre bureau

    Photo Fotolia

On s’assure souvent de nettoyer notre maison ou notre appartement correctement. Mais on est souvent moins attentif ou exigeant vis-à-vis de son lieu de travail. Voici les 10 choses les plus sales que vous touchez presque tous les jours et qui devraient être nettoyés au plus vite!

1. VOTRE BUREAU

Près de 10 millions de germes se trouvent en moyenne sur un bureau de travail. C’est 400 fois plus de bactéries qu’un siège de toilette.

2. VOTRE CLAVIER

Les claviers sont souvent réputés pour être des nids à microbes. Ce qui est vrai!

Les cellules de la peau, les résidus de nourriture, la sueur mûrissent et se répandent dans le moindre espace de votre clavier. Au final, c’est plus de 3000 bactéries qui s’y trouvent par centimètre carré.

3. VOTRE SOURIS

Un sondage a révélé que 10 % des personnes qui travaillent dans un bureau ne nettoient jamais leur souris. Et pourtant elle peut rester dans notre main pendant près de 8 heures. On dénombre plus de 1600 germes sur ce petit outil.

4. LE DISTRIBUTEUR D’EAU

Il a l’air inoffensif et pourtant… Il y aurait près de 2,7 millions de germes sur le robinet d’après l’Organisation de santé publique.

5. LE MICRO-ONDES

Le micro-ondes est lui aussi souvent infesté de bactéries, tout dépend du nombre de micro-ondes et d’employés qui se trouvent dans l’entreprise. Mais en moyenne, on estime qu’il est utilisé jusqu’à 30 fois par jour. Sachant que les germes ont besoin de chaleur, de nourriture et d’humidité pour se multiplier, le micro-ondes est l’endroit parfait pour elle. Alors n’attendez pas qu’il soit trop sale pour passer un coup d’éponge.

6. LE DISTRIBUTEUR DE SAVON

Une étude de l’Université de l’Arizona a révélé qu’un quart des distributeurs de bureaux sont contaminés par des bactéries fécales. Si vous vous lavez bien les mains, cela devrait les éliminer aussitôt. Mais beaucoup de gens ne le font pas et sont donc vulnérable à une infection.

7. L’IMPRIMANTE

Si vous ne faites qu’imprimer via votre ordinateur, vous limitez grandement le nombre de bactéries qui peut se trouver sur une imprimante. En revanche, si tout le monde se sert manuellement de l’imprimante, le pavé numérique de celle-ci devrait être nettoyé régulièrement.

8. LE FRIGO

Yaourts, sandwichs, salades, fruits… Le réfrigirateur du travail est bien utile, mais aussi bien sale. Les va-et-vient de différentes nourritures permettent à de nombreuses bactéries d’accéder à l’intérieur du réfrigirateur et de s’y développer. L’idéal serait qu’il soit nettoyé tous les deux jours, car en moyenne, un réfrigérateur contient près de 8000 bactéries par centimètre carré.

9. LES ÉCOUTEURS

Il vous est peut être arrivé de prêter vos écouteurs à un collègue pour dépanner. Sachez que là encore il faudra les nettoyer. Cheveux, sueur, cérumen… Autant d’éléments qui permettent aux bactéries de se multiplier. Cela peut même vous causer des boutons. En seulement une heure d’utilisation, le nombre de bactéries et de germes peut se multiplier jusqu’à 700 fois.

10. VOTRE STYLO (À NE SURTOUT PAS MACHER)

Cela vaut aussi pour un crayon de papier ou un feutre de tableau… Il passe de mains en mains et vous ne savez peut être pas si votre collègue avait les mains propres. Peut ètre l’a-t-il mâché! Étant donné qu’un employé sur 5 admet le faire, abstenez vous d’emprunter un stylo et garder les votres précieusement!

http://fr.canoe.ca

Pourquoi faut-il éviter de s’endormir avec des écouteurs?


Beaucoup s’endorment avec la musique dans les oreilles à l’aide d’écouteur. Il semble que cette mauvaise habitude peut déranger le sommeil et avoir des conséquences sur l’audition
Nuage

 

Pourquoi faut-il éviter de s’endormir avec des écouteurs?

 

Pourquoi faut-il éviter de s'endormir avec des écouteurs?

Il est important de limiter la durée d’écoute à une heure par jour.Photo Fotolia

Pour mettre la lumière sur cette pratique potentiellement dangereuse, l’Observatoire français Bruitparif a réalisé un sondage sur 661 élèves âgés en moyenne de 13 ans.

40 % des 661 sondés disent s’endormir avec leurs écouteurs dans les oreilles. Les jeunes de 14 ans seraient eux, 14 % à le faire tous les soirs.

Selon le président Bruitparif, Didier Gonzales, «ces pratiques, lorsqu’elles s’installent dans la durée, peuvent être lourdes de conséquences pour l’audition, mais aussi générer des troubles du sommeil et entraîner des difficultés dans les apprentissages».

Bruitparif metionne aussi des rapports médicaux qui font état d’une «augmentation des signes de perturbation du sommeil».

Ces symptômes sont l’allongement du temps d’endormissement, des risques accrus de faire des cauchemars, ou encore le fractionnement et la déstructuration du sommeil.

UNE MAUVAISE PRÉVENTION

L’Organisation mondiale de la santé tente de prévenir de ces risques en déclarant qu’il est important de limiter la durée d’écoute à une heure par jour et de pas dépasser les 60 % de la capacité maximale de volume de son appareil.

Pourtant, Bruitparif doute que ces recommandations arrivent jusqu’aux oreilles des jeunes utilisateurs et les fassent entendre raison.

http://fr.canoe.ca/