La police de Dubaï s’équipe de motos volantes


Ils ont de l’argent à gaspiller. Des motos volantes qui ne sont pas vraiment fonctionnelles du moins pour leur autonomie.
Nuage

 

La police de Dubaï s’équipe de motos volantes

 

Par Maxime de Valensart

Le futur que nous propose depuis des décennies Hollywood n’a jamais semblé aussi proche.

Hoversurf, une entreprise américaine, vient d’ouvrir les précommandes pour son Hoverbike, une moto volante qui avait fait sensation lors de sa présentation. La police de Dubaï en a déjà acheté quelques exemplaires.

Le prix de l’engin: pas moins de 150.000 dollars (soit un peu plus de 130.000 euros), dont 10.000 dollars d’acompte. Certes, c’est cher, mais la vitesse de pointe de l’Hoverbike S3, avec ses quatre hélices horizontales faisant penser à un drone, culmine tout de même à 100 km/h…

L’an dernier, la firme californienne avait bénéficié d’un sérieux coup de pub lorsque la police de Dubaï avait annoncé son intention de s’équiper de ces motos volantes. Les policiers de l’émir – deux équipes viennent de commencer leur entraînement – doivent composer avec l’autre petit défaut de l’engin: son autonomie. De 10 à 25 minutes à peine en mode « moto », 40 en mode « drone ». Et il faut près de trois heures pour recharger la batterie de cette petite bestiole de 114 kilos. Pour des raisons de sécurité, l’altitude est en plus limitée à 5 mètres.

La police de Dubaï a récemment indiqué à CNN espérer voir voler ses Hoverbikes dans le courant de 2020. Jamais à court d’idées, elle entend également se munir de véritables « robocops » en 2030.

https://www.7sur7.be/

Voilà à quoi ressemble une chambre à 30.000 dollars la nuit


De l’extravagance et de l’opulence extrême pour une nuit dans une chambre d’un hôtel luxueux : la suite Royal Bridge de l’hôtel The Atlantis à Dubaï. Cette chambre peut accueillir 6 adultes et 3 enfants avec sa propre entrée et son propre ascenseur privé. Et le summum du gaspillage un savon fait à partir d’or 14 carats.
Nuage

 

Voilà à quoi ressemble une chambre à 30.000 dollars la nuit

 

«Cela m’a paru une éternité»: le témoignage du photographe qui a survécu à l’incendie de Dubaï suspendu à un balcon


Déjà être pris dans un feu est vraiment une expérience difficile mais suspendue au 45 ème étage pendant 40 minutes, c’est l’enfer ! Pour une ville aussi riche, je trouve que les services d’urgences ne sont pas très rapides dans les cas extrêmes
Nuage

«Cela m’a paru une éternité»: le témoignage du photographe qui a survécu à l’incendie de Dubaï suspendu à un balcon

 

L'incendie de l'hôtel The Address Downtown, le 31 décembre 2015 à Dubaï. KARIM SAHIB / AFP.

L’incendie de l’hôtel The Address Downtown, le 31 décembre 2015 à Dubaï. KARIM SAHIB / AFP.

«Les dernières quarante minutes avant le début de l’année 2016 resteront éternellement gravées dans la mémoire du photojournaliste philippin Dennis Borja Mallari», écrit le Khaleej Times, un quotidien anglophone de Dubaï.

Pour cause: ce dernier a survécu à l’incendie qui a ravagé The Address Downtown, un gratte-ciel de 63 étages, en restant suspendu dans le vide à une corde accrochée au 48e étage pendant au moins une demi-heure. Il se trouvait avec un collègue sur un balcon en train de prendre des photos du feu d’artifice du Nouvel An quand le feu a éclaté, le piégeant tandis que son ami réussissait à sortir, a-t-il expliqué à l’AFP:

«J’ai vu une corde à forte résistance. […] J’en ai déroulé environ 30 mètres, je l’ai fixée à ma ceinture et à mon équipement photo et je suis descendu du balcon. […] Je ne savais pas ce qui se passait plus bas. J’avais peur de m’évanouir à cause de la fumée. […] Le feu était très près de moi.»

Vivant à Dubaï depuis dix ans, le photographe a aussi témoigné auprès du Manila Bulletin, son ancien employeur:

«Je pensais que c’était la fin, j’ai juste continué à prier. […] J’étais en train de prendre des photos quand l’autre photographe a dit qu’il y avait un incendie. Avant que je puisse rassembler mes affaires pour partir, une épaisse fumée noire avait envahi la pièce en quelques secondes et je n’avais d’autre choix que de retourner sur le balcon. […] Mon téléphone mobile m’a sauvé. J’ai appelé la police et je les ai informé que j’étais coincé dans un des étages supérieurs. C’était les 30 ou 40 minutes les plus longues de ma vie, cela m’a paru une éternité.»

L’épouse du photographe, Charlene, a elle aussi témoigné auprès du Khaleej Times avant que l’opération de secours ne débute:

«Il m’a appelé alors qu’il était coincé sur le balcon et m’a dit qu’il allait fabriquer une corde avec des draps et essayer de sortir de là. J’étais si inquiète pour lui. Il a dit qu’il y avait énormément de fumée et qu’il était coincé là depuis un bon moment.»

Selon un premier bilan, l’incendie a fait au moins seize blessés, dont quatorze légers.

http://www.slate.fr/

Quand un canard donne naissance à un poulet…


Il y a des côtés de la science qui me semble inquiétant, changer la nature d’un animal pour donner un bébé d’un autre animal différent mais jusqu’où peut-on moralement continuer ce genre de science ?
Nuage

Quand un canard donne naissance à un poulet…

 

Le papa de ce poulet serait-il un canard?

Non, non, vous n’êtes pas fous. Et nous non plus ! Les scientifiques du très sérieux laboratoire de recherche vétérinaire de Dubaï ont déclaré avoir réussi à créer un poulet à partir d’un canard, en utilisant une toute nouvelle technique qui donne l’espoir de pouvoir un jour redonner vie à des espèces disparues.

On n’arrête pas le progrès à Dubaï. Plus connu pour son pétrole ou ses projets immobiliers faramineux, l’émirat fait cette fois-ci parler de lui via ses scientifiques qui ont injecté des cellules reproductrices de poulet dans un embryon de canard. Quelques mois plus tard, lorsque le canard en question a commencé à atteindre sa maturité sexuelle, son corps a commencé à produire des cellules reproductrices de… poulet ! Il ne restait plus qu’à l’accoupler avec une poule pour donner naissance à un jeune poulet.

Cela peut paraître inquiétant, tant il existe des risques de dérives dès lors que l’on met au point ce genre de techniques. Mais si l’on voit le bon côté des choses, cet exploit laisse penser qu’un poulet pourrait donner naissance à un oiseau d’une espèce disparue à partir d’ADN de l’espèce en question. La technique pourrait aussi être utilisée un jour pour repeupler des espèces en voie de disparition. A quand un Diplodocus qui sortira d’un oeuf de poule? Les scénaristes de Jurassic Park avaient semble-t-il un temps d’avance sur les scientifiques.  Quand la réalité dépasse la science-fiction…

http://www.zegreenweb.com/

En cas d’urgence: mangez ce livre!


Partir a l’aventure et se perdre … quel malheur, mieux vaut apporter un livre de débrouillardise pour survivre dans un milieu qui nous ai étranger et que personne ne peut venir nous aider .. mais ce livre est vraiment spécial
Nuage

 

En cas d’urgence: mangez ce livre!

 

 

7

Chanceux? À Dubaï, 5000 clients de Land Rover ont reçu en cadeau un manuel de survie qui se mange en cas d’urgence!

Au menu de ce guide fait d’encre et de papier comestibles: émettre un signal de détresse, construire un abri, chasser les oiseaux et une liste des différents animaux et plantes comestibles qu’on peut trouver dans le désert.

Bref, il contient tout ce qu’il faut savoir pour survivre en cas de besoin. Aussi, la compagnie n’a pas manqué de calculer les valeurs nutritionnelles de ce plat pour le moins spécial. Elles seraient équivalentes à celle d’un cheeseburger. Et le goût alors?

Le livre sera offert aux nouveaux acheteurs et est distribué gratuitement dans certains magasins de sport. Il sera également inséré à 70 000 exemplaires comme complément d’un magazine automobile.

http://lafouinecuisine.ca

Un bouton «urgence pizza»


Quand t’es rendu a peser sur un bouton pour commander une pizza, imaginez comment la malbouffe essaie de rentré par tous les moyens dans les maisons malgré les bonnes intentions de vouloir manger santé
Nuage

 

Un bouton «urgence pizza»

image:http://assets.branchez-vous.net/admin/images/branchezvous/vieux_1.jpg

À une époque lointaine, il fallait décrocher le téléphone pour commander une pizza. On devait alors faire tourner le cadran rotatif un numéro à la fois; en sacrant à chaque fois qu’il fallait faire le tour du cadran pour composer le zéro.

Puis, il y a eu Internet et les commandes en ligne.

Et même le iPad, où on peut créer soi-même sa pizza.

Mais tout ça, c’est encore trop d’étapes qui séparent l’homme de son repas, semble-t-il.

Alors, une pizzéria de Dubai a eu une idée de génie.

Red Tomato Pizza a créé un bouton intégré dans un aimant à accoler sur le réfrigérateur.

Après avoir enregistré votre pizza préférée, il vous suffira d’un clic pour envoyer votre commande instantanément.

Le tout fonctionne via Bluetooth, qui envoie la commande à travers votre téléphone intelligent.

Bon, vous me direz, on aurait pu mettre la commande directement sur le téléphone grâce à une application qui aurait offert une sélection plus variée.

Mon Dieu que vous êtes difficiles…

 

 

http://www.branchez-vous.com