Dijon. Venu expulser un handicapé, l’huissier découvre son corps momifié


Une triste histoire, quelque part en France. Du déjà vue même chez-nous au Québec. Les familles plus petites, les gens ne connaissent pas leurs voisins ou prétendent ne pas vouloir se mêler des affaires qui ne leur regardent pas ..,. Ce genre de solitude est un mal de notre siècle. Un mal que des gens meurent dans le silence, sans que personne ne s’inquiète
Nuage

 

Dijon. Venu expulser un handicapé, l’huissier découvre son corps momifié

 

Les huissiers. / Photo M. Cherchari

Les huissiers. / Photo M. Cherchari

Depuis le temps que le loyer était impayé, le bailleur d’un appartement de Dijon a obtenu qu’un huissier accompagné de policiers, se rende sur les lieux afin de procéder à une expulsion locative.

Le locataire, un homme handicapé âgé de 58 ans ne donnait plus suite aux courriers de relance depuis des mois. Et pour cause : il était mort depuis quatre ans. Le défunt bénéficiait d’une allocation adulte-handicapé et son loyer était prélevé automatiquement, ce qui explique que la macabre découverte de l’huissier ait pris si longtemps.

L’homme n’avait vraisemblablement pas de liens familiaux et était même solitaire voire très seul. Interrogés, ses voisins ont dit ne s’être doutés de rien et ont déclaré ne même pas connaître le quinquagénaire.

La dépouille retrouvée par l’huissier dans le lit du défunt était «momifiée» et a priori, la cause de la mort serait naturelle.

Un drame dû à la solitude qui est loin d’être un cas isolé. Il y a un an à Lille, un vieil homme, lui propriétaire, avait été découvert à l’état de squelette, quinze ans après son décès.

Et en 2011, un corps momifié avait été retrouvé à Rennes après trois ans, également à la faveur d’une cessation de paiement.

La Dépêche du Midi

http://www.ladepeche.fr