Le Saviez-Vous ► Quelle est la différence entre l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats ?


La plupart des gens, du moins ceux qui ont des chats, savent ce qu’est l’herbe-aux-chats. L’herbe à chat est peut-être moins connu et pourtant très utile pour les chats
Nuage

 

Quelle est la différence entre l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats ?

 

Crédits : iStock

par Clara Zerbib, journaliste animalière

Vous les voyez partout, mais vous ne savez pas à quoi elles servent ? Pire, vous ne savez pas comment les différencier ? Pas de panique, on vous explique enfin ce que sont l’herbe à chat et l’herbe-aux-chats, ainsi que leurs différences !

L’herbe à chat

Les chats sont connus pour être des animaux très propres. Et pour cause, ils passent une grande partie de leur temps à faire leur toilette. Or, lorsqu’ils se lèchent, ils ingèrent une plus ou moins grande quantité de poils morts. Ces poils forment ensuite des boules de poils dans leur estomac.

Si elles ne sont pas régurgitées, ces boules de poils peuvent représenter un grand danger pour la santé des chats, car elles peuvent obstruer leur appareil digestif. C’est pour cette raison que les chats ayant accès à un jardin mangent parfois de l’herbe, car cela les aide à vomir ces boules de poils et donc à se purger. Ainsi, pour aider nos petits félins vivant en appartement à expulser eux aussi les boules de poils contenues dans leur estomac, il est nécessaire de leur proposer de l’herbe à chat.

chat herbe

Crédits : iStock

L’herbe à chat correspond à de jeunes pousses de blé, d’avoine, d’orge ou encore de seigle. Elle permet de satisfaire les besoins en végétaux du chat mais aussi et surtout de favoriser sa digestion. Vendue dans le commerce, vous pouvez également la faire pousser vous-même dans votre appartement ou votre jardin. Cela évitera également à votre chat de mâchouiller vos plantes, qui peuvent être toxiques pour lui.

L’herbe-aux-chats

L’herbe-aux-chats qualifie en réalité de nombreuses plantes ayant un effet attractif et euphorisant sur les chats. La plus connue est la cataire, une plante appartenant à la famille de la menthe et dont l’odeur provoque chez le chat des hallucinations, comme le ferait la marijuana ou le LSD chez l’Homme. Une vraie drogue, en quelque sorte !

Ainsi, si votre chat vient à renifler de la cataire (attention, cette plante ne se mange pas !), il se mettra à adopter un comportement étrange. Il pourra se lécher frénétiquement, secouer la tête dans tous les sens, faire des bonds et se rouler ou se frotter à la plante durant de longues minutes. Bref, devenir tout foufou ! Mais rassurez-vous, la cataire n’est pas nocive pour votre chat, le seul risque à lui en donner trop souvent est d’en faire disparaître les effets.

herbe aux chats

Crédits : KENPEI/Wikimedia Commons

Cette plante est particulièrement utile pour stimuler votre chat ou pour lui donner envie de s’intéresser à un objet en particulier. Par exemple, si votre matou n’a de cesse de faire ses griffes sur votre canapé alors que vous lui avez acheté un griffoir, pulvérisez un peu de cataire sur le griffoir et votre chat sera irrésistiblement attiré par ce dernier. Vous pouvez également mettre un peu de cataire déshydratée à l’intérieur d’un jouet afin de convaincre votre chat de jouer avec.

https://animalaxy.fr/

Le Saviez-Vous ► Boire plus d’eau : 10 effets immédiats sur votre corps


On le dit souvent, boire de l’eau est important pour notre corps. Être bien hydrater aide à plusieurs niveaux comme la mémoire, concentration, les exercices etc …
Nuage

 

Boire plus d’eau : 10 effets immédiats sur votre corps

Boire plus d’eau vous donnera plus d’énergie.

SedovaY/Shutterstock

PAR LINDSAY TIGAR

La recherche est claire à ce sujet: rester hydraté est une des meilleures habitudes que vous puissiez adopter pour votre santé. Voici comment votre corps et votre cerveau se portent mieux quand vous buvez… de l’eau !

Vous aurez plus d’énergie

Toutes vos cellules ont besoin d’eau pour fonctionner.

« L’eau est essentielle à la santé cellulaire », dit le Dr Ronald Navarro, chirurgien orthopédique de médecine sportive au Kaiser Permanente South Bay Medical Center de Harbor City (Californie). « Non seulement les cellules contiennent-elles de l’eau, mais elles baignent dedans. En cas de déshydratation, les membranes cellulaires deviennent moins perméables, ce qui entrave le flux d’hormones et de nutriments vers la cellule et empêche celle-ci d’éliminer les déchets. »

Les cellules se détériorent alors dans tout votre corps : ça sape votre énergie et la fatigue s’installe, selon une analyse des recherches sur l’hydratation, publiée dans Nutrition Review.

Combien d’eau vous faut-il boire pour stimuler votre énergie? Le Dr Navarro répond à cette question en citant la recommandation la plus universelle : boire six à huit verres de 250 ml d’eau par jour. Cette quantité variera selon le climat dans lequel vous vivez et selon votre style de vie.

« Certains adultes peuvent absorber des quantités plus élevées ou moindres selon leur état de santé général, les maladies qu’ils ont ou leur médication. Cela dépend aussi des exercices physiques qu’ils font et de l’intensité de ceux-ci. Il faut enfin tenir compte du climat, c’est-à-dire s’il est chaud et sec », nous explique-t-il.

Pour savoir exactement combien d’eau boire tous les jours, parlez-en à votre médecin de famille.

Votre mémoire s’améliorera

Votre cerveau a besoin de liquides pour fonctionner correctement, à commencer par les synapses et les neurones. D’après une recherche publiée dans le European Journal of Clinical Nutrition, la déshydratation est l’un des indicateurs les plus fiables du déclin de la mémoire et de la performance mentale. Le Dr Navarro explique que les enquêtes sur la population estiment que plus de 75 % des Nord-Américains souffrent de déshydratation chronique. Ce chiffre empire l’été :

« Nous constatons une augmentation de la déshydratation l’été et l’automne quand les températures sont plus élevées et que les gens transpirent davantage », dit-il.

Boire plus d’eau augmente la concentration.

puhhha/Shutterstock

Votre concentration augmentera

Vous trouvez que vous n’êtes pas attentifs? Votre esprit est ailleurs même si vous tentez de vous concentrer sur la tâche qui vous attend? Buvez un grand verre d’eau et constatez le résultat. Selon une recherche publiée dans la revue scientifique Nutrients, une déshydratation légère nuit aux processus cérébraux et diminue la concentration. Tout comme le sommeil, une alimentation saine et de l’exercice en salle ou à l’extérieur, l’eau fait partie des besoins essentiels de votre corps. En fait, notre organisme contient tellement d’eau qu’il est normal d’avoir à le remplir, à le nettoyer et à l’alimenter.

Vous serez plus forts et plus rapides

Vous vous sentez courbaturés à l’entraînement, même si vous n’en avez pas fait la veille? Mais sachez que ces douleurs ou la difficulté que vous avez à lever un poids plus lourd ou à courir un kilomètre de plus peut être due à la déshydratation, et non pas à un manque de forces. Les recherches montrent qu’une baisse d’hydratation d’à peine 2 % peut vous enlever de la force et de la motivation tout en augmentant votre sensation de fatigue. Le Dr Navarro dit que lorsque nous prenons la bonne quantité d’eau pour notre organisme, nos muscles se détendent, ce qui augmente notre énergie et nos performances.

Boire plus d’eau vous aide à diminuer les grignotages.

ESB Professional/Shutterstock

Vous mincirez en éliminant le grignotage

Prenez-vous de la crème glacée tard le soir ou quelques chips, même si vous savez pertinemment que ce n’est pas une bonne idée? Ces mauvaises habitudes du soir vous font prendre du poids. Au lieu de croire que vous avez un creux, dites-vous que vous avez soif. Le Dr Navarro souligne que trop souvent les gens prennent la soif pour de la faim. Si vous avalez de l’eau plutôt que de la malbouffe, vous vous sentirez rassasiés.

« Une bonne hydratation peut supprimer l’appétit et vous aider à maigrir ou à mieux contrôler votre poids, » remarque-t-il.

Votre digestion revient régulière

Il n’existe pas un nombre de fois optimal de passages à la selle. Mais sachez que votre transit intestinal est indicatif de votre état de santé. Si la régularité n’est pas votre lot et que vous vous sentez souvent ballonné, ce serait une bonne idée de boire plus souvent de l’eau.

« Chez les gens qui boivent assez d’eau, le transit intestinal est habituellement réglé comme une horloge. La constipation peut être le signe que vous ne buvez pas assez », affirme le Dr Navarro.

Votre peau sera plus radieuse

Quand vous vous faites faire un massage ou un facial, savez-vous pourquoi l’esthéticienne ou le thérapeute vous recommandent de boire de l’eau plutôt que du champagne ? C’est parce qu’une bonne hydratation est bénéfique à la peau : elle peut l’éclaircir et vous donner l’air plus jeune.

« La peau, qui est le plus grand organe du corps, a besoin d’eau pour produire de nouvelles cellules et lui donner de l’éclat. La peau a également besoin d’eau pour réguler la température corporelle », explique le Dr Navarro.

D’après les recherches, notre peau renferme 30 % d’eau, essentielle à l’élasticité et à l’éclat de la peau.

Boire plus d’eau diminuera vos besoins en calories.

Elizaveta Galitckaia/Shutterstock

Vous aurez besoin de moins de calories

Nous sommes constamment à la recherche de moyens simples de couper les calories. Dans une nouvelle étude de l’Université de l’Illinois réalisée sur plus de 18 000 adultes, les sujets qui augmentaient leur consommation d’eau d’un à trois verres par jour (en plus des quatre qu’ils buvaient déjà) absorbaient 205 calories de moins.

En d’autres termes, si vous buvez deux verres d’eau de plus par jour, vous pourriez perdre 1 kilogramme (2 lb) par mois, sans régime et sans exercice supplémentaire !

Selon Dennis Cardone, chef de médecine sportive au Langone Orthopedics (Université de New York), si vous buvez de l’eau avant les repas et durant ceux-ci, vous vous sentez rassasiés plus vite, ce qui déplace le désir et le besoin de calories supplémentaires.

Il note que « boire de l’eau avant et pendant un repas diminue l’appétit et aide à perdre du poids. »

C’est la même chose si vous choisissez des aliments qui contiennent beaucoup d’eau. De nombreux fruits et légumes ont une teneur élevée en eau; ils vous en fournissent des millilitres supplémentaires. Le Dr Cardone recommande particulièrement la pastèque, le concombre, les tomates, les raisins et les cerises.

Boire plus d’eau vous permettra d’avoir moins chaud durant l’exercice.

NakoPhotography/Shutterstock

Vous aurez moins chaud pendant l’exercice

« À l’entraînement, la transpiration refroidit notre corps, explique le Dr Navarro. En transpirant, nous perdons des liquides nécessaires à l’organisme. Si nous ne les remplaçons pas, nous devenons déshydratés. Nous transpirons alors moins, et nous nous refroidissons moins, ce qui peut nous mener au coup de chaleur. »

Quand il fait très chaud, il est important de reconnaître les signes d’un coup de chaleur. Pour rester facilement hydratés pendant l’exercice, adoptez la solution tendance de SMITH + STARR. Les cofondatrices Chelsea Alexander et Fallyn Smith ont créé un sac qui contient une poche d’eau pour pouvoir s’abreuver facilement quand elles se déplacent à San Francisco, ou qu’elles vont faire de la randonnée et du camping. Leur sac à bandoulière, The Conway, est le premier du genre. C’est un sac à emporter pour aller s’entraîner ou rencontrer des amis qui contient une poche amovible que vous pouvez remplir de 500 millilitres (17 oz) d’eau ; le tube d’aspiration se trouve dans la bandoulière près de l’épaule.

https://www.selection.ca/

Le Saviez-Vous ► La déshydratation ne fait pas que te rendre malade – elle te fait aussi grossir


L’eau, ce liquide indispensable à la vie. Boire est important pour s’hydrater, sauf que tous les liquides que l’on boit ne sont pas nécessairement hydratant. L’eau demeure, la meilleure boisson pour le corps et le maintenant dans de bonnes dispositions.
Nuage

 

La déshydratation ne fait pas que te rendre malade – elle te fait aussi grossir

 

 

istockphotos.com/metamorworks

La déshydratation est un problème courant

Lorsqu’il est question de « déshydratation », la plupart des gens pensent à un athlète qui a fait trop d’exercice, à quelqu’un qui erre dans la nature sauvage perdue ou à une personne atteinte d’un virus qui plane au-dessus des toilettes. En réalité, la déshydratation est quelque chose qui peut nous affecter tous les jours.

Nos régimes alimentaires sont souvent en grande partie à blâmer. La personne moyenne consomme beaucoup de liquides chaque jour, mais le problème est que la plupart de ces liquides sont contre-productifs pour l’hydratation. Les boissons gazeuses, les jus, les cafés et les thés sont chargés de sucres, de caféine, de sel, de sirops et d’agents de conservation. Non seulement ces éléments n’hydratent pas, mais ils peuvent aussi te déshydrater en retirant de l’eau précieuse des cellules pour aider à les métaboliser et à les excréter.

Il y a aussi des aliments déshydratants, comme les aliments sucrés qui retirent l’eau du corps pour la métaboliser. Jillian Micheals a une excellente liste d’aliments courants qui déshydratent le corps.

Que fait la déshydratation à ton corps ?

Lorsque nous sommes déshydraté, nos organes cessent de fonctionner efficacement. Les neurones ne sont pas coordonnés et ne réagissent pas aussi rapidement et avec autant de précision qu’ils le devraient. Les cellules ne fonctionnent pas et ne se divisent pas comme elles le devraient. La digestion devient léthargique et la constipation, les ballonnements et les pets suivent. Même le sommeil est affecté par la déshydratation. Examinons de plus près comment la déshydratation peut rendre tout ton corps malade :

Le cerveau

istockphotos.com/Devrimb

La déshydratation peut entraîner fatigue, stress et léthargie. Savais-tu que ton cerveau contient 75 % d’eau ? Sans eau, les activités enzymatiques ralentissent et provoquent une fatigue et un épuisement mental et physique. WebMD explique le cercle vicieux par lequel le stress peut causer la déshydratation et vice versa.

• Le cœur

istockphotos.com/ultramarinfoto

Une fois complètement hydraté, le sang contient environ 92 % d’eau. Le sang déshydraté est plus épais et donc plus difficile à pomper pour le cœur, ce qui peut causer de l’hypertension. La déshydratation stimule également la production de cholestérol qui à son tour contrecarre la perte d’eau dans les cellules.

Poumons et sinus

istockphotos.com/decade3d

Pour contrer la déshydratation, les voies respiratoires commencent à se rétrécir pour prévenir la perte d’eau. Cela peut provoquer des réactions asthmatiques et allergiques, en particulier chez les personnes souffrant de maladies respiratoires existantes. La déshydratation stimule également la production d’histamine, ce qui entraîne une hyperactivité.

Reins et vessie

istockphotos.com/yodiyim

Sans assez d’eau pour filtrer à travers les vessies et les reins, les déchets acides et les toxines sont laissés à se multiplier et à stagner. Cela peut créer des infections, de l’inflammation, de l’inconfort ou de la douleur.

Intestin

istockphotos.com/RyanKing999

Ton estomac a besoin d’eau et de calcium, de magnésium et d’autres minéraux alcalins pour fonctionner correctement. Des ulcères et reflux acide à la gastrite, la déshydratation de l’intestin peut causer un certain nombre de problèmes gastriques douloureux et inflammatoires.

Ton côlon a besoin d’une quantité importante d’eau pour transporter les déchets hors du corps. La constipation, les blocages, les gaz et les ballonnements se produisent lorsque ces déchets se déplacent trop lentement ou pas du tout. La constipation chronique à son tour t’expose à toutes sortes de problèmes secondaires, y compris les hémorroïdes, les fissures anales et le prolapsus rectal.

Épiderme

istockphotos.com/Avesun

Tout comme tes reins, ta peau élimine les toxines de ton corps. Il est toutefois incapable de faire ce travail efficacement sans eau, ce qui te rends plus vulnérable aux infections. La déshydratation augmente également le risque de psoriasis, de dermatite et de vieillissement prématuré des cellules cutanées.

• Articulations

 

istockphotos.com/TuiPhotoengineer

Notre système squelettique est constitué d’environ un quart d’eau. Le rembourrage de tes articulations, appelé cartilage, est principalement composé d’eau. Lorsqu’il est déshydraté, il s’affaiblit et devient incapable d’amortir correctement tes articulations pour prévenir la friction et la douleur.

Le poids

istockphotos.com/mihailomilovanovic

En somme, la teneur en eau de notre corps est de trois quarts, ou 75 %, ce qui signifie que les cellules de notre corps dépendent de l’eau comme principale source d’énergie. Lorsque les cellules ont soif, elles envoient des signaux à notre cerveau si elles ne disposent pas d’un approvisionnement suffisant en eau. Beaucoup de gens confondent ces signaux de soif avec ceux de la faim et mangent ou boivent d’autres liquides au lieu de boire de l’eau.

Pendant ce temps, les cellules ne sont toujours pas satisfaites et envoient à nouveau les signaux, ce qui nous fait manger ou boire un autre soda. Cela continue jusqu’à ce que nous donnions enfin à nos cellules l’eau dont elles ont besoin. Tout ce que tu lui as jusque là donné était chargé de calories inutiles ou que tu ne voulais pas.

Vieillissement prématuré

istockphotos.com/master1305

La déshydratation ne fait pas que vieillir la peau. Tes organes luttent et vieillissent plus rapidement qu’ils ne le feraient autrement s’ils étaient bien hydratés.

Choisir l’eau présente des avantages pondérales

Des recherches ont montré quelques faits intéressants concernant avantages pondérales liés à la consommation d’eau :

– Boire 1/2 l d’eau à chaque repas t’aidera à contrôler tes portions et ta consommation de calories.

– Boire de l’eau froide au lieu de l’eau glacée ou à température ambiante peut accélérer ton métabolisme et t’aider à brûler des calories.

-Avec une canette de soda moyenne contenant 35 grammes de sucre et 140 calories ou plus, augmenter la consommation d’eau de seulement 1,5 litre par jour brûle presque 18 000 calories supplémentaires par an.

Peut-on boire trop d’eau ?

L’intoxication par l’eau se produit lorsqu’on boit une telle quantité d’eau que notre taux de sodium chute à des niveaux dangereux et que nos reins ne parviennent plus à excréter l’eau. Cependant, c’est rare et se produit principalement lorsqu’on boit des quantités excessives d’eau dans un court laps de temps.

Il est important de se rappeler qu’il n’existe pas de norme universelle sur la quantité d’eau à boire, car il faut tenir compte d’un certain nombre de facteurs comme l’âge, le climat, le poids, le niveau d’activité, etc. Bois quand tu as soif et choisis l’eau comme source d’hydratation.

https://www.apost.com/fr/

Le contenu des couches de votre bébé possède des pouvoirs insoupçonnés


La restauration de l’équilibre intestinale pourrait bien se faire avec les excréments des bébés. Il semble en effet, que les bébés pourraient aider à une bonne digestion en stimulant la production d’acides gras à chaîne courte, dans un système digestif qui en a pas.
Nuage

 

Le contenu des couches de votre bébé possède des pouvoirs insoupçonnés

 

par Brice Louvet

Une récente étude suggère que certains types de bactéries extraites des excréments de bébé pourraient favoriser la production d’acides gras à chaîne courte dans les intestins humains.

Du caca de bébé pour mieux digérer ? Des chercheurs de la Wake Forest School of Medicine, en Caroline du Nord (États-Unis), expliquent dans Scientific Reports avoir mis au point un « cocktail » probiotique dérivé de souches de bactéries intestinales présentes dans les excréments des bébés. Celui-ci serait capable d’aider notre corps à produire des acides gras à chaîne courte (AGCC). Ce fut du moins le cas chez la souris et dans un milieu simulant l’intestin humain. Le caca de bébé pourrait-il alors contribuer à une meilleure digestion ? Possible.

« Les acides gras à chaîne courte sont un élément clé d’une bonne santé intestinale », note Hariom Yadav, professeur adjoint de médecine moléculaire à la Wake Forest School of Medicine et principal auteur de l’étude.

« Les personnes atteintes de diabète, d’obésité, de maladies auto-immunes et de cancers ont souvent moins d’acides gras à chaîne courte. Leur augmentation peut être utile pour maintenir ou même restaurer un environnement intestinal normal et, espérons-le, améliorer la santé ».

Ainsi, un probiotique contenant les microbes contenus dans les excréments de nourrissons pourrait permettre de stimuler la production d’acides gras à chaîne courte, dans un système digestif qui en serait dépourvu.

Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs expliquent avoir isolé 10 souches bactériennes sur 34 échantillons d’excréments de bébés – cinq espèces de bactéries Lactobacillus et cinq espèces d’Enterococcus. Ils ont ensuite sélectionné les souches jugées capables de fabriquer un cocktail probiotique de microbes pouvant non seulement survivre dans des intestins plus âgés, mais qui pourrait également stimuler la production d’acides gras à chaîne courte. Des tests effectués chez la souris et dans un environnement simulant les intestins humains ont alors montré que l’équilibre intestinal pouvait effectivement être restauré.

« Ce travail fournit des preuves que ces probiotiques d’origine humaine pourraient être utilisés comme traitements pour les maladies humaines associées au déséquilibre du microbiome intestinal et à la diminution de la production d’acide gras à chaîne courte dans l’intestin », conclut le chercheur.

Source

https://sciencepost.fr

Des problèmes de digestion ? Mangez des criquets !


Une vingtaine de volontaires pour un laps de temps de 4 semaines n’est pas très représentatif pour admettre que manger des criquets aide à la digestion. Cependant, les insectes sont riches en protéine et fibres qui ne font donc pas de tort pour le microbiote intestinale, et c’est un plus pour l’environnement.
Nuage

 

Des problèmes de digestion ? Mangez des criquets !

 

criquet insecte

 

Crédit : Wikipédia

par Yohan Demeure

Selon des chercheurs américains, la consommation de criquets agirait de manière positive sur notre microbiote intestinal, en plus d’être plus respectueuse de l’environnement.

L’entomophagie – c’est-à-dire la consommation d’insectes par l’être humain – a tendance à se développer petit à petit dans les sociétés occidentales. Dans certaines contrées d’Asie, d’Afrique ou du continent américain, cela fait longtemps que ce genre de régime est dans les mœurs.

Alors que le commerce d’insectes à des fins alimentaires émerge en occident, une étude estime que le fait de manger des criquets serait bénéfique pour la digestion. Elle a été menée par le Nelson Institute for Environmental Studies de l’Université de Wisconsin–Madison (États-Unis) et publiée dans la revue Scientific Reports le 17 juillet 2018.

« Il y a actuellement beaucoup d’intérêt pour la consommation d’insectes comestibles. Celle-ci gagne du terrain en Europe et aux États-Unis en tant que source de protéines durable et écologique, par rapport au bétail traditionnel », a déclaré Valerie Stull, récente doctorante et principale meneuse de l’étude, qui a par ailleurs mangé son premier insecte à 12 ans.

L’étude a porté sur une vingtaine de volontaires, qui durant quatre semaines ont consommé 25 grammes de poudre de criquet chaque jour au petit déjeuner. Les meneurs de l’étude ont conclu que manger des criquets est bénéfique pour le microbiote intestinal, en ce qu’ils améliorent sa santé et réduisent l’inflammation systémique du système digestif. Ceci s’explique tout simplement par le fait que la viande de criquet est riche en fibres.

Selon les scientifiques, les volontaires ayant ingéré la fameuse poudre de criquets durant presque un mois ont multiplié par 5,7 la croissance des bactéries probiotiques. Ce sont des micro-organismes vivants (bactéries ou levures) responsables d’une meilleure santé intestinale.

Par ailleurs, l’étude évoque l’intérêt de la culture d’insectes d’un point de vue environnemental. Nous savons tous à quel point l’élevage industriel est polluant et gourmand en eau, ce qui est beaucoup moins le cas en ce qui concerne la culture d’insectes. Il faut tout de même savoir que près de 2 milliards de personnes consomment des insectes dans le monde, dans un peu moins de la moitié des pays du globe. Toutefois, ce chiffre est amené à augmenter à l’avenir.

Sources : Technology NetworksConsoGlobe

https://sciencepost.fr/

Le Saviez-Vous ► Combien de temps faut-il pour qu’un excès de calories se transforme en gras?


Peut-être si on comprend mieux comment notre corps fonctionne, on peut prendre conscience des choix que nous faisons pour nous garder en santé. Le poids peut devenir une obsession si nous perdons quelques kilos pour les reprendre et plus encore. Le problème, c’est que nos cellules ne savent pas ce qu’est l’excès et trop d’excès de gras, le corps a des difficultés a dépenser toutes cette énergie, alors il garde le gras en réserve en cas de besoin.
Nuage

 

Combien de temps faut-il pour qu’un excès de calories se transforme en gras?

 

Qui a faim? | Carles Rabada via Unsplash License by

Quora — Traduit par Peggy Sastre

Voyons comment la digestion fonctionne.

La réponse de Bart Loews:

Votre corps n’est pas un disque dur qui décompresse à la fin de la journée. Votre corps n’est pas une base de données qui programme un index à des intervalles précis.

Votre corps est un incroyable amas de substances chimiques et, en l’état actuel des connaissances, il est relativement non déterministe. On ne peut pas généraliser la marche normale de notre organisme, mais ses fonctions dépendent énormément du contexte. Il y a des milliers de variables en jeu, mais, à la base, les choses sont toujours les mêmes.

Une question d’opportunité

La réponse est loin d’être simple, mais pour la réduire à l’essentiel: les nutriments sont constamment stockés en graisses et les graisses sont constamment transformées en énergie.

Un «excès de calories par jour» relève simplement d’une mesure arbitraire sur une unité de temps arbitraire permettant de mieux concevoir et planifier votre régime alimentaire, ainsi que votre déficit/surplus calorique (en fonction de vos objectifs).

Pour vraiment répondre à la question, nous devons voir comment la digestion fonctionne, en sautant les étapes de la bouche et de l’estomac. Une fois dans vos intestins, vos aliments sont désagrégés en composants de base par les enzymes et digérés par votre flore intestinale. S’ils sont assez petits pour passer et qu’ils viennent à taper contre la muqueuse intestinale, les nutriments arrivent dans le flux sanguin ou rejoignent le foie via le système lymphatique.

Lorsque les nutriments circulent dans le sang et dans votre organisme, le phénomène devient un jeu de hasard et d’opportunité. Lorsque vos cellules ont besoin de nutriments, elles deviennent plus sensibles à ces nutriments en activant plus de récepteurs sur les parois.

Slide du docteur Tasnim

Et quand elles n’en ont pas besoin, elles éteignent certains de ces récepteurs. Sauf que même dans un état d’«insensibilité», elles sont toujours disponibles pour prendre des nutriments.

C’est là qu’intervient l’opportunité: vos cellules ne savent pas ce qui est «excessif» et ce qui ne l’est pas, elles savent simplement ce dont elles ont besoin. En leur donnant plus d’opportunités, il y a plus de chance qu’elles chopent des nutriments qui traînent dans les parages.

Votre corps ne sait pas ce qu’un excès veut dire

Dans votre sang, c’est aussi une question de hasard. Rien ne peut vraiment «voir» ce qui y rentre et sa destination. Le nutriment tourne jusqu’à ce qu’il croise un récepteur et soit assimilé par une cellule.

À la seconde où vous digérez un aliment, une partie est donc assimilée par les cellules graisseuses.

Reste que cela peut ressembler à de l’eau versée dans un entonnoir. Il est possible que vos cellules graisseuses produisent de l’énergie aussi vite ou plus vite que vos ajouts. Ou ne produisent pas d’énergie du tout.

Votre corps ne fonctionne pas comme une équipe voulant atteindre un objectif ou, du moins, ses objectifs sont radicalement différents des vôtres

Votre corps ne sait pas ce qu’un «excès» veut dire. Les cellules peuvent réaliser ce dont elles ont besoin ou si elles en ont eu assez. D’un point de vue holistique, votre corps ne fonctionne pas comme une équipe voulant atteindre un objectif ou, du moins, ses objectifs sont radicalement différents des vôtres. Le but de votre corps, c’est de survivre. Tout au long des millénaires d’évolution, le corps humain a survécu à des famines en stockant de la graisse. La méthode a fonctionné. Il est possible d’envoyer des signaux différents à votre corps, mais ce n’est pas comme si vous pouviez lui brancher un clavier et un moniteur pour télécharger un nouveau système d’exploitation et mettre à jour le firmware. Tout ce que vous pouvez faire, c’est changer vos habitudes en matière d’alimentation et d’activité physique. Votre corps le captera et se modifiera en conséquence.

En conclusion, un «excès» est un concept que votre corps ne comprend pas.

Votre corps génère continuellement de la graisse et s’en sert constamment pour générer de l’énergie. Le secret de la perte de poids consiste simplement à faire en sorte d’utiliser assez d’énergie et d’en consommer suffisamment pour que le gain net soit négatif.

Les jours et les semaines sont des mesures arbitraires, mais beaucoup de choses peuvent changer du jour au lendemain lorsque votre corps utilise de l’énergie et n’en consomme pas (même s’il continuera toujours à digérer la nourriture ingérée). Il est donc possible que des changements semblent plus évidents au réveil.

http://www.slate.fr/

Des dents d’hommes de Néandertal digérées par de grands carnivores


Il parait qu’il manque beaucoup de fossiles humains des hommes de Néandertal. Puis, ils se sont aperçu que des dents digérées n’étaient pas juste des animaux, mais aussi des humains. Les charognard mangeaient les restes de la boucherie des hommes de Neandertal qui en plus des animaux, ils mangeaient aussi leurs semblables. Et il semble que les charognards aimaient le goût de la chair des Néandertalien
Nuage

 

Des dents d’hommes de Néandertal digérées par de grands carnivores

 

« Il peut y avoir des dents humaines partiellement... (UMR 5199 PACEA CNRS VIA AFP)

« Il peut y avoir des dents humaines partiellement digérées dans tous les gisements entre le début de l’histoire de la lignée humaine et la fin de l’existence des grands carnivores (tels que l’Hyène des cavernes, NDLR) il y a moins 12 000 ans », juge le directeur de recherche au CNRS. Sur cette photo, des dents retrouvées posées sur l’image d’une hyène.

UMR 5199 PACEA CNRS VIA AFP

 
Agence France-Presse

 

Comment retrouver des traces de l’homme de Néandertal ? Dans les restes de repas expulsés par les grands carnivores qui les ont savourés il y a quelque 40 000 à 50 000 ans, selon une étude publiée dans la revue Paleo.

En fouillant le site des Pradelles à Marillac-le-Franc en Charente (ouest de la France), des archéologues ont découvert que des dents qui étaient identifiées comme des dents de lait de bovidés ou de cervidés étaient des dents humaines.

Ces dents, selon les chercheurs, sont passées par le tube digestif de grands carnivores.

Du fait de l’attaque par l’acidité et les enzymes des sucs gastriques, « ces dents néandertaliennes ne ressemblaient pas à des dents humaines, les chercheurs les attribuaient à des bovidés ou des cervidés », explique à l’AFP Bruno Maureille, paléontologue et coauteur de l’étude.

Pour arriver à ces conclusions, l’équipe internationale a étudié les modifications morphologiques que les dents ont dû subir depuis la mort de leur propriétaire. Ils ont également pu définir un certain nombre de critères qui permettront à l’avenir de les identifier facilement.

L’émail dentaire est la partie la plus résistante du corps humain, « le reste à totalement disparu pendant le processus de digestion des carnivores », explique le paléontologue.

« Il peut y avoir des dents humaines partiellement digérées dans tous les gisements entre le début de l’histoire de la lignée humaine et la fin de l’existence des grands carnivores (tels que l’Hyène des cavernes, NDLR) il y a moins 12 000 ans », juge le directeur de recherche au CNRS. Ce qui permettrait d’enrichir le nombre de fossiles humains dont les chercheurs manquent cruellement.

Le site dont proviennent les dents étudiées est « unique, très spécialisé » car il servait uniquement de « boucherie » pour les hommes de Néandertal qui n’y vivaient pas.

« Les hommes y apportaient les carcasses de rennes pour les traiter et en extraire un maximum de ressources », explique l’archéologue qui a fouillé le site pendant plus de 10 ans.

Mais les rennes n’étaient pas les seuls à passer ici à la découpe:

« on suppose que les néandertaliens apportaient certains de leurs contemporains dans ce gisement pour les découper » comme les autres animaux.

Puis si par hasard, « les hommes mangeurs d’hommes n’emportaient pas tout (…) les carnivores arrivaient et « charognaient » ce que les hommes laissaient », explique le chercheur.

Et l’homme de Néandertal était au goût des grands carnivores, « le site a livré plus d’une quinzaine de dents digérées », explique Bruno Maureille.

http://www.lapresse.ca/