Destin


On se sent vieux, on est vieux, on se sent malheureux, on est malheureux .. Alors pourquoi ne pas se sentir heureux, de bonne humeur ?
Nuage

 

Destin

 

 

C’est l’image que nous avons de nous-même qui fait notre destin

Nathaniel Branden

Le test de la vie


Des événements arrivent et nous devons réagir, car la vie n’attend pas que nous soyons prêts. En fait, nous demandons souvent d’être courageux, patient, fort, …. et la vie nous met à l’épreuve, c’est d’ailleurs un bon moyen apprendre à devenir que nous souhaitons être
Nuage

 

Le test de la vie

 

Quand on s’y attend le moins, la vie nous lance un défi pour tester notre courage et notre volonté à changer; dans un tel moment, il est inutile de prétendre que rien ne s’est passé ou de dire que nous ne sommes pas encore prêts.

Le défi n’attendra pas. La vie ne regarde pas en arrière. Une semaine représente plus de temps qu’il ne nous en faut pour nous décider à changer notre destin.

Paulo Coelho

Destin


Il est clair qu’on ne peut changer d’ou l’on vient, la famille, la génétique …. mais, notre perception de notre vie, nos choix, peut en faire toute la différence
Nuage

 

Destin

« Les hommes ne sont pas prisonniers du destin, mais les prisonniers de leurs propres esprits. »

– Franklin D. Roosevelt.

Au croisement


Rien n’arrive pour rien, un jour, une rencontre, et un lien se tisse. Si, il y avait 5 minutes d’avance, ou 5 minutes de retard, cette rencontre n’aurait pu jamais se faire et chacun aurait continué sa route vers un horizon différent
Nuage

 

Au croisement

 

 

Il est des êtres dont c’est le destin de se croiser … Où qu’ils soient, où qu’ils aillent, un jour ils se rencontrent … 

Claudie Gallay

Lâcher Prise,


Lâcher prise ce n’est certes pas facile mais quand les personnes, les événements sont hors de notre pouvoir de changer les choses .. cela ne sert a rien de se stresser. Seul le temps peut arranger les choses
Nuage


 

Lâcher Prise

 

Lâcher Prise, ce n’est pas se montrer indifférent 
mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre.

Lâcher prise, ce n’est pas couper les liens  mais prendre conscience qu’il ne doit pas y avoir contrôle d’autrui. 
 
Lâcher prise, ce n’est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement.

Lâcher prise, c’est reconnaître ses limites, c’est à dire que le résultat final n’est pas entre nos mains. 
 
Lâcher prise, ce n’est pas blâmer ou vouloir changer autrui, 
mais donner le meilleur de soi-même. 
 
Lâcher prise, ce n’est pas prendre soin des autres 
mais se sentir concerne par eux. 
 
Lâcher prise, ce n’est pas « assister » 
mais encourager. 
 
Lâcher prise, ce n’est pas juger, 
mais accorder à autrui le droit d’Etre avec toutes ses imperfections comme champ d’expériences.
 
Lâcher prise, ce n’est pas s’occuper de tout ce qui arrive, 
mais laisser les autres gérer leur propre destin, source d’éveil.
 
 
Lâcher prise, ce n’est pas materner les autres, 
mais leur permettre d’affronter la réalité.
 
Lâcher prise, ce n’est pas rejeter, 
c’est au contraire accepter. 
 
Lâcher prise, ce n’est pas harceler, sermonner ou gronder 
mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s’en défaire

 
Lâcher prise, ce n’est pas adapter les choses à ses propres désirs, 
mais prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier sans oublier de s’aider soi-même.
 
Lâcher prise, ce n’est pas critiquer ou corriger autrui, 
mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir. 
 
Lâcher prise, ce n’est pas regretter le passé, 
mais vivre et grandir pour l’avenir dans l’ici et maintenant. 
 
Lâcher prise, c’est craindre de moins en moins 
pour aimer de plus en plus.

Auteur inconnu

Le destin


Toute la vie nous avons des choix … peut-être quelque fois inconsciemment … mais c’est choix suivra le destin au fil des jours
Nuage

Le destin

 

Le destin n’est pas une question de chance. C’est une question de choix: il n’est pas quelque chose qu’on doit attendre, mais qu’on doit accomplir.

William Bryan

Rien n’est tracé a l’avance


Je suis de ceux qui croit que nous pouvons changer les choses ou du moins en ce qui nous  concerne, mais il est aussi vrai qu’il faut agir, bouger, faire des sacrifices ou aller vers l’inconnu pour arriver a quelque chose de différent
Nuage

 

Rien n’est tracé a l’avance

 

Rien n’est vraiment tracé d’avance dans la vie, tout peut se modifier en cours de route. Il suffit simplement de le vouloir et de prendre les dispositions nécessaires pour y arriver.

Inconnu

La douleur


Comme j’ai déjà mentionné, c’est souvent a travers de discussions moroses, tristes  de déceptions et que Saïd rapportait certaines conversations dans la journée ou par ses lectures que la plume s’usait sur papier
Nuage

 

La douleur

 

 

La douleur vive de l’exclusion
Explose toutes mes émotions
Se propage le long de mes veines
Au fil des jours, mon corps se déchaine

Mon coeur, n’est qu’un immense brasier
Une fumée remonte jusqu’au gosier
Enflammant mon intérieur fragile
Et mon esprit devient indocile

Mon âme perdue au creux du corps
Victime d’images de remords
Qui s’agrippent au mur de l’utopie
Malgré ma route chez les impies

Mes rêves sont chassé par le vent
Puis disparaissent dans les torrents
Que reste-il de mes expériences
Des années où naquit l’espérance

L’imagination devient aride
Le choc des échecs qui se débrident
Du coeur au corps vers cette univers
Mais, le mal est bien, le bleu est vert

Si ce destin me donne la force
De jeter ce corps comme une écorce
D’étrangler ce cœur dans son sommeil
Dans ma nuit brumeuse sans soleil

Fendre mes yeux  pour ne plus pleurer
Mon futur, une peur démesurer
Empêche mes lèvres de sourirent
Face aux signes qui triple l’ire
 
Les gros nuages gris se dispersent
Chez-moi, c’est encore des adverses
Voulant étouffer le peu d’amour
Qui pourtant comptait jusqu’à ce jour

Mon ciel s’est vidé de toutes étoiles
Ce chagrin me bloque de ce voile
Ne suis-je pas une création de Dieu
Qui a autant que d’autres des voeux

Je rode alentour d’un espoir vide
Une jungle, au temps maussade et humide
Mais les attaches n’ont plus de lien
Les braves meurent comme des chiens

Quand les hommes ne sont plus humains
Et quand le mal se proclame saint
Alors, le loup devient un berger
Donc, notre fin semble se forger

Pendant ce temps, avant de m’éteindre
Consumé par le feu, je veux peindre
Un monde meilleur, le paradis
Ou les êtres trouveront sursis

En attendant, le jardin d’Eden
Ce lieu ou germe encore le pollen
Et que tous les êtres enfin heureux
Où n’existe le temps ténébreux

Rachel Hubert (Nuage),Saïd
16 mars 2004