Le Saviez-Vous ► 30 exemples absurdes de logique de dessins animés


Les dessins animés n’ont pas les mêmes règles qu’les autres films. Cependant, quand on y regarde de plus près, il y a des images, des situations qui sont vraiment illogiques.
Nuage

 

30 exemples absurdes de logique de dessins animés

 

 

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

Selon l’animateur Art Babbitt, « l’animation respecte les lois de la physique – à moins que ce soit plus drôle autrement ». L’idée que les dessins animés se comportent différemment par rapport au monde réel ne date pas d’aujourd’hui.

Par exemple, Walt Disney a déjà parlé de « l’impossible plausible » en 1956.

Ipnoze a dressé pour vous une liste de quelques exemples ridicules de logique de dessins animés pour vous montrer à quel point le monde de l’animation diffère du monde réel, et ils vont assurément vous faire rigoler.

(source)

1.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

2.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

3.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

4.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

5.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

6.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

7.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

8.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

9.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

10.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

11.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

12.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

13.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

14.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

15.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

16.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

17.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

18.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

19.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

20.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

21.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

22.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

23.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

24.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

25.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

26.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

27.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

28.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

29.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

30.

30 exemples absurdes de logique de dessins animés qui vont vous faire rigoler

 

https://www.ipnoze.com/

La couleur de mon chat influence-t-elle son comportement ?


Les chats ont leur propre caractère, mais la couleur de leurs poils a-t-il une influence sur leur comportement ? Beaucoup croyances ont été véhiculées que les chats noirs ont encore leurs lots de discrimination. Peut-on le prouver scientifiquement ? Cela va plus avec son environnement et son éducation … et non sa couleur
Nuage

 

La couleur de mon chat influence-t-elle son comportement ?

 

chats couleur

La couleur de votre chat a-t-elle un lien avec son caractère ?  Les chats blancs seraient timides, les chats roux plus amicaux… Mais est-ce vrai ? La couleur de la robe d’un chat influence-t-elle son comportement ? Daniel Filion, intervenant en comportement félin chez Educhateur, a son idée sur la question.

La couleur de votre chat a-t-elle un lien avec son caractère ? Une étude du Dr. Mikel Delgado, visant près de 200 américains, montre les résultats suivants :

  • Les chats roux et deux couleurs seraient considérés plus amicaux ;
  • Les chats tortie auraient une attitude plus têtue et antisociale qualifiée de « tortitude » ;
  • Les chats blancs seraient timides, paresseux et calmes ;
  • Les chats noirs n’auraient pas de caractéristiques particulières, ce qui contribue probablement à leur côté mystérieux.

Vous croyez que c’est exact ? Est-ce que votre chat entre dans l’une de ces descriptions ? Depuis le début, je vous ai habitués à des articles remplis d’humour, mais cette semaine, si vous me le permettez, je vais être un peu plus sérieux, car même si ce sujet peut vous paraître léger, il a de lourdes conséquences sur cette fameuse croyance que je veux démystifier une fois pour toutes.

Une simple question de perception

chat roux

La plupart des gens croient qu’il y a un lien entre la couleur d’un chat et son caractère. L’étude du Dr. Delgado et son équipe a très bien démontré que la couleur du chat était l’un des facteurs les plus importants lorsque vient le temps de choisir un chat en refuge. De ce fait, les chats roux sont adoptés beaucoup plus rapidement que les chats de n’importe quelle autre couleur. Et c’est sans parler du fait qu’il y a trois fois plus de chats noirs euthanasiés dans les refuges que les chats de n’importe quelle autre couleur en Amérique du Nord, faute de pouvoir les faire adopter, simplement à cause de cette fausse croyance voulant que le chat noir porte malheur.

Comment les médias influencent nos croyances

N’est-il pas intéressant de constater que le chat le plus connu et populaire au monde, Garfield de la bande dessinée de Jim Davis, soit un chat roux attachant et amical et que c’est exactement ce que la plupart des gens disent des chats roux ? Que dans plusieurs dessins animés, les chats blancs sont des aristocrates timides et paresseux et que ce sont les chats de ruelle de couleurs mélangées qui sont souvent perturbateurs et indépendants ?

Voilà probablement l’explication derrière la perception des couleurs, mentionnée dans l’étude du Dr. Delgado, en lien avec le comportement des chats. À partir du moment où une personne est influencée à croire qu’un chat de telle couleur a un comportement particulier, elle aura tendance à confirmer sa croyance lorsqu’elle le voit, mais ne remarquera pas tout autre cas de figure allant à l’encontre de cette croyance. C’est ce que l’on appelle le phénomène de dissonance cognitive.

Voilà pourquoi nous ne pourrons jamais répondre à cette question par sondage ou même en observant les chats, car nous sommes tous victimes de ces influences médiatiques ou mythiques.

Le lien génétique : la couleur du chat influence-t-elle son caractère ?

Il faut donc s’en remettre à la science pour répondre à la question. Pour qu’un comportement soit lié à une couleur, il faudrait que le gène définissant la teinte du pelage et les gènes responsables du développement du cerveau (comportement) soient très près l’un de l’autre, sur le même chromosome. Or, une combinaison similaire existe : les gènes déterminant le blanc du pelage et le bleu des yeux se situent sur le même chromosome que celui relatif à la surdité, ayant pour conséquence que la majorité des chats blancs aux yeux bleus sont sourds. Mais là s’arrêtent les liens génétiques que nous pouvons faire en ce sens. C’est donc dire qu’à ce jour, aucune étude n’a permis d’établir un lien génétique entre la couleur d’un chat et son comportement et la très grande majorité des scientifiques s’entendent pour dire que faire un lien entre la couleur d’un chat et son comportement serait une erreur aussi grande que d’établir un lien entre la couleur des cheveux d’une personne et son caractère.

Choisir son chat en fonction de son caractère

chat noir

On sait, par ailleurs, que bien qu’il y ait une base génétique, le comportement d’un chat est beaucoup plus influencé par son environnement et son éducation. Voilà pourquoi il faut regarder le caractère d’un chat avant de l’adopter pour s’assurer qu’il soit compatible avec votre famille. Ainsi, un chat actif et aventurier sera heureux chez une famille de trois enfants, deux chiens et trois perruches alors qu’un chat plus timide et peureux fera le bonheur de grand-maman. Choisir son chat selon la couleur pourrait résulter en une combinaison inverse et rendre le chat et son propriétaire très malheureux.

 

Daniel Filion
Intervenant en comportement félin
www.educhateur.com

https://wamiz.com/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi certains personnages de bande-dessinée n’ont-ils que quatre doigts à chaque main ?


Si vous demandez pourquoi beaucoup de personnages dans les bandes dessinées n’ont que 4 doigts ? La réponse est vraiment toute simple, et c’est la même raison pour les vêtements comme Dora l’exploratrice, pour n’en nommer qu’une, elle est toujours habillée pareille
Nuage

 

 

Pourquoi certains personnages de bande-dessinée n’ont-ils que quatre doigts à chaque main ?

 

(© Matt Groening)

Presque toutes les mains des personnages de bande dessinée et de dessins animés n’ont que quatre doigts. Pourquoi ?

Vous avez remarqué la main de Bugs Bunny? Et celle de Donald? Ou celle d’Homer Simpson?

Presque toutes les mains des personnages de bande dessinée et de dessins animés n’ont que quatre doigts. En tous cas chez les comiques. On les reconnaît à ça. Exactement comme David Vincent démasquait les Envahisseurs, mais en sens inverse.

Bref : pourquoi l’oncle Picsou compte-t-il ses lingots sur seulement 8 doigts? Comique ou pas, je ne vois pas ce qu’il y a de drôle dans cette amputation.

(…) Eh bien, au risque de vous décevoir, c’est parce que c’est plus facile à dessiner. Non pas que les dessinateur n’y arrivent pas, mais un doigt en moins c’est beaucoup plus facile. Si c’est facile, ça va plus vite. Et si ça va plus vite cela coûte moins cher, car le temps passé,  ce sont des salaires, donc de l’argent. C’est tout bête, mais c’est comme ça.

Pour autant, personne ne sait quel doigt a été supprimé par les dessinateurs. Les experts penchent pour l’auriculaire, puisqu’à part le pouce, les trois doigts qui restent ont la même taille.

C’est pour la même raison, financière, que les personnages de dessins animés sont toujours habillées pareil. (Bien sûr, il y a l’objectif pour les tous petits d’en faire des personnages facilement identifiables, comme chez Dora  l’exploratrice).

Mais surtout : si les personnages de cartoons sont habillés pareil, les producteurs n’ont plus à tout faire redessiner à chaque épisode (alors que Navarro ou Starsky et Hutch, par exemple, changent de chemise quand ils ont trop transpiré). Quand Scoubidou s’enfuit avec Samy, c’est la même séquence animée qui est utilisée à chaque fois, et il suffit de changer le fond pour avoir Scoubidou qui s’enfuit dans la ville, Scoubidou qui s’enfuit dans les bois, ou Scoubidou  qui s’enfuit, dans un château hanté.

Je reviens à Disney. Parce qu’ils sont galants : Cendrillon ne porte pas toujours la même robe. Il arrive qu’elle se change, contrairement au prince charmant. Chez Disney, toujours seules quelques privilégiées peuvent profiter de leurs dix doigts : Blanche Neige, et Cendrillon. Les jolies femmes savent toujours quoi faire d’un doigt en trop.

Sauf Marge Simpson.

Jusqu’à preuve du contraire…

http://www.francetvinfo.fr/

Les bestioles des dessins animés ne sont pas des animaux de compagnie!


Les animaux dans les films et dessins animés sont souvent victimes de leur popularité. Quand ces films deviennent un succès, ces animaux souvent sauvages deviennent malgré eux des animaux de compagnie et pourtant, ils ne sont pas adaptés dans ce genre d’environnement. Des problèmes d’adaptations font que leur maître finissent par s’en débarrasser dans des refuges ou pire encore … c’est la mort pour eux. Bref, agir sans réfléchir aux conséquences c’est être irresponsable, surtout que ces animaux pourraient faire partie des espèces menacés, s’ils ne le sont pas déjà
Nuage

 

Les bestioles des dessins animés ne sont pas des animaux de compagnie!

Finnick, le fennec de «Zootopie» (The Walt Disney Company France), et les poissons-clowns du «Monde de Nemo» (Walt Disney), personnages qui ont conquis le public, qui a voulu avoir d’aussi mignons animaux à la maison

Finnick, le fennec de «Zootopie» (The Walt Disney Company France), et les poissons-clowns du «Monde de Nemo» (Walt Disney), personnages qui ont conquis le public, qui a voulu avoir d’aussi mignons animaux à la maison

Claire Molloy

Nombreux sont les films grand public qui ont lancé des envies de transformer des animaux sauvages en animaux de compagnie. Des phénomènes de mode inquiétants.

Nombre de films et de programmes télé ont pour personnages principaux des animaux au comportement amical et joyeux, souvent dotés de traits de caractère humains. C’est évidemment bien mieux que d’en faire des monstres mais, en agissant de la sorte, ces divertissements suscitent chez les spectateurs l’envie de les transformer en animaux de compagnie.

Le dernier film d’animation de Disney en est un exemple flagrant. Intitulé Zootopie,Zootropolis ou encore Zoomania en fonction de là où vous habitez, on y découvre un malicieux fennec; ce petit renard de la taille d’un chat arbore de remarquables oreilles, très grandes, qui lui permettent de se maintenir au frais dans son Sahara natal.

Répondant au nom de Finnick, le fennec de Disney n’apparaît que dans quelques scènes; c’est un personnage secondaire, le premier rôle revenant à un renard roux appelé Nick Wilde. Mais ces quelques moments furent suffisants pour conquérir les spectateurs. Après la sortie du film dans les salles chinoises, on a ainsi noté une explosion des demandes de fennecs pour en faire des animaux de compagnie, ce pour quoi ils sont totalement inadaptés.

Si la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature n’indique pas que cette espèce soit menacée, ce film pourrait malheureusement changer la donne. Et la capture des fennecs –pour être vendus aux touristes ou exhibés– constitue déjà la principale menace qui pèse sur ces animaux d’Afrique du Nord. La fièvre chinoise pour ces petits mammifères pourrait considérablement accroître ce phénomène.

Cette hypothèse pourrait bien se voir confirmée: le passé fourmille d’exemples de films à gros budget ou de séries TV grand public ayant lancé des modes d’animaux de compagnie, en jouant la carte de l’anthropomorphisme ou de l’exotisme.

Recrudescence d’abandons

Prenons les chiens. Plusieurs races de gros animaux, plutôt rares et difficiles à garder chez soi, ont connu une célébrité soudaine en apparaissant dans des films: on pense au saint-bernard de Beethoven, au dogue de Bordeaux de Turner et Hooch, ou encore au mâtin de Naples de la saga des Harry Potter.

Scènes tirées des films Beethoven, Turner et Hooch et de la saga Harry Potter

Dans le désormais culte Les 101 Dalmatiens, si les chiens à taches sont présentés comme de gentils toutous, câlins et drôles, la réalité est bien différente et les spécialistes ne manquent pas de souligner que ces chiens possèdent un fort caractère, qu’ils ont besoin de se défouler et que leur comportement peut parfois se révéler destructeur. En 1997, des organisations de secours rapportèrent que le nombre de dalmatiens abandonnés aux États-Unis avait plus que doublé.

Il en a été de même récemment avec les malamutes de l’Alaska, les huskies de Sibérie et d’autres races de chiens tirant sur le loup après l’apparition de ces derniers et de races canines inuites du Nord dans Game of Thrones et la saga Twilight. Entre 2010 et 2014, le nombre de ces chiens abandonnés avait triplé au Royaume-Uni. Beaucoup de propriétaires n’avaient en effet pas su gérer le quotidien avec des animaux imposants aux besoins bien réels en matière d’exercice, de vie sociale et/ou de stimulation mentale.

Les chiens ne sont pas les seuls concernés : la vente de tortues a aussi connu un véritable boom après la sortie des Tortues Ninja. L’organisme de bienfaisance American Tortoise Rescue a indiqué que ces animaux avaient pour la plupart fini dans les toilettes, quand ils n’avaient pas été tués ou abandonnés.

Dans le désormais culte Les 101 Dalmatiens, si les chiens à taches sont présentés comme de gentils toutous, câlins et drôles, la réalité est bien différente

Les animaleries ont de même croulé sous les demandes de poissons-clowns à l’occasion de la sortie en salles du Monde de Nemo en 2003 et ce malgré le coût élevé et la difficulté que représente l’entretien de poissons originaires des récifs coralliens. Et avec Hedwig, le hibou de la saga Harry Potter, on assista à une recrudescence d’abandon de ces rapaces dans les refuges.

Fausse image

Les chimpanzés sont également victimes, et ce depuis des décennies, de l’image fausse que véhiculent les médias à leur propos. Cette espèce est aujourd’hui menacée, son commerce illégal constituant l’un des principaux dangers qui pèsent sur ces animaux. Car, pour les capturer, on tue habituellement la femelle afin de s’emparer de son petit.

Si quantité de films et de programmes télé présentent les chimpanzés comme de gentils animaux, aimant faire les clowns, ils ne sont aucunement adaptés à la domesticité. Quand ils atteignent la maturité, vers 5 ans, ils peuvent représenter un risque pour les humains, en mordant ou en agressant. Beaucoup finissent alors dans les laboratoires de recherche, quelques chanceux trouvant asile dans des refuges spécialisés.

Ces phénomènes de mode sont à la fois désolants et inquiétants; l’industrie du divertissement devrait prendre ses responsabilités en la matière, même s’il existe quelques initiatives positives qui se proposent de fournir aux spectateurs des informations sur les espèces présentées à l’écran.

Mais la responsabilité nous incombe tout autant et la façon dont nous envisageons les rapports entre hommes et animaux mérite réflexion. Cette dernière pourrait commencer par la reconnaissance que les animaux sont des êtres «sentients», dotés de besoins propres.

Cet article est paru sur le site The Conversation le 6 mai 2016

http://www.slate.fr/

Les studios Disney ont retrouvé un dessin animé disparu depuis 87 ans


Avant la souris Mickey Mouse, il y avait Oswald le lapin. Malgré la ressemblance, Oswald n’est pas le lapin changé en souris mais plûtot l’inspiration pour créer Mickey. Ce lapin avait disparu depuis des années, mais aujourd’hui, il revit pour les amateurs de Walt Disney
Nuage

 

Les studios Disney ont retrouvé un dessin animé disparu depuis 87 ans

 

Bien avant Mickey Mouse, les studios Walt Disney avaient laissé une chance à un autre petit animal de devenir le héros favori de nombreux bambins. Ce petit animal à grandes oreilles, prénommé Oswald, fera bientôt son grand retour à l’écran.

Un dessin animé de Walt Disney perdu depuis les années 1920 a été retrouvé dans les archives de l’Institut du film britannique, le British Film Institute (BFI), qui avait annoncé sa prochaine diffusion pour la première fois en 87 ans. Le petit film de six minutes, intitulé Sleigh Bells (littéralement Clochettes de traîneau), n’a plus été visionné depuis sa sortie en 1928 et met en scène un précurseur de Mickey Mouse, selon le BFI, dans les archives duquel la seule pellicule encore existante a été découverte.

Cette dernière ayant été restaurée avec l’aide des studios d’animation Disney, le film devait être diffusé en première mondiale samedi 12 décembre à Londres.

« Quel beau cadeau que de découvrir un film de Walt Disney depuis longtemps disparu et de pouvoir montrer Sleigh Bells à une audience totalement nouvelle 87 ans après sa création », s’est réjoui Robin Baker, conservateur en chef des archives du BFI.

« Oswald », le prédécesseur de Mickey Mouse

Le petit film met en scène le premier personnage jamais créé par Disney, Oswald le lapin veinard, prédécesseur à longues oreilles de Mickey Mouse. Oswald fut créé en 1927 et était « aimé pour sa personnalité malicieuse et rebelle » selon le BFI. L’animation dans Clochettes de traîneau est l’œuvre de Walt Disney et Ub Iwerks, qui ont d’abord créé les films d’Oswald pour Universal puis, après un différend contractuel avec la major, ont inventé Mickey Mouse.

Le dessin animé a été redécouvert par un chercheur qui fouillait dans le catalogue en ligne des archives nationales du BFI, une des plus grandes collections de films au monde. Robin Baker espère que le petit film d’animation fera découvrir à un nouveau public « la vitalité et l’imagination » des créations de Walt Disney dans sa première période.

Andrew Millstein, président des studios d’animation Disney, estime qu’il pourrait rester d’autres films Disney « perdus » à redécouvrir

« . Les courts-métrages Oswald sont une partie importante de l’histoire de nos studios, et nous travaillons dans le monde entier à rechercher les titres manquants, avec des fonds cinématographiques et des collectionneurs privés », a-t-il indiqué.

Les fans de Disney en seront ravis.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Ses 203 tatouages des «Simpsons» lui valent un record Guinness


Je ne suis pas une fan des Simpsons et je me demande avec de tels tatouages si cela n’a pas un effet sur le corps. C’est quand même de l’encre qui entre de la peau. Enfin tout cela pour être dans le Livre des Records Guiness qui en bout de ligne ne changera pas grand chose
Nuage

 

Ses 203 tatouages des «Simpsons» lui valent un record Guinness

 

tattoo des simpsons
Photo : Jade Baster Smith

On est mordu ou on ne l’est pas. Si vous croyez que vous êtes amateur des Simpsons, un grand-père australien viendra vous prouver que vous avez encore des croûtes à manger.

C’est maintenant officiel :

Michael Baxter, 52 ans, détient le record Guiness pour « Le plus grand nombre de tatouages de personnages d’un même dessin animé ».

Baxter a le dos recouvert de 203 tattoos inspirés de la célèbre comédie relatant les aventures et mésaventures de la famille Simpson.

Le site web des records Guinness indique que la marque n’a été homologuée qu’à la suite de la démonstration par l’homme que les personnages tatoués apparaissent réellement dans la série de FOX. Il a ainsi dû fournir des informations précises, comme les épisodes dans lesquels on retrouvait certains des visages moins connus qui ornent désormais son corps.


Photo : Jade Baster Smith

En plus de Homer — son personnage préféré –, de Marge, de Lisa, de Bart et de Maggie, qui sont de grande taille, Baxter s’est fait tatoué la quasi-totalité de la population de Springfield. Le tout est agrémenté de certains endroits connus de la ville, comme la taverne de Moe.


Photo : Jade Baster Smith

Le tout a été fait en une année, au cours de laquelle le tenant du record a passé 130 heures sous l’aiguille, ce qui lui a coûté environ 12 000 AU$ (11 280 CA$).


Photo : Jade Baster Smith

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-Vous ► Le lapin Bugs Bunny fête ses 75 ans


Il commence à se faire vieux Bugs Bunny et pourtant, il a su garder sa jeunesse. Quand il a commencé, il n’avait pas la même allure espiègle, mais il était tout aussi taquin
Nuage

 

Le lapin Bugs Bunny fête ses 75 ans

 

Le célèbre lapin gris et blanc des Looney Tunes est apparu à l’écran il y a 75 ans, le 27 juillet 1940, dans le court métrage Un chasseur sachant chasser (A Wild Hare).

Ce film avait été réalisé pour la série Merrie Melodies par la légende de l’animation Tex Avery et avait été produit par Chuck Jones. D’abord créé par les studios de la société Leon Schlesinger Productions, Bugs Bunny est maintenant la propriété de TM & © Warner Bros.

Bugs Bunny est connu pour un côté farceur, son amour des carottes qu’il mange continuellement et sa fameuse réplique : « Quoi de neuf, docteur? ».

Guy Piérauld et Gérard Surugue en France, et Mel Blanc – jusqu’à sa mort en 1989- aux États-Unis ont prêté leur voix au personnage. Plusieurs acteurs ont pris la relève par la suite, notamment Billy West depuis 1996.

« Il peut se targuer d’avoir eu plusieurs papas. On pourrait même affirmer que Disney a créé l’ancêtre de Bugs Bunny en 1935 pour le dessin animé The Turtle and the Hare (Le lièvre et la tortue). En réalité, Tex Avery comme Chuck Jones « faisaient leur marché » chez l’oncle Walt. Le lapin créé par Disney était si réussi que les studios Warner, très anti-Disney, ont immédiatement voulu avoir le leur », explique Michel Roudévitch, spécialiste du dessin animé, dans un article au quotidien français Le Figaro.

Si le premier dessin animé de Bugs Bunny a été diffusé le 27 juillet 1940, le célèbre lapin a vraiment vu le jour quelques années plus tôt, soit en 1938, dans l’épisode Porky et le lapin malin. Créé par Cal Dalton et Ben Hardaway, il se prénommait alors Happy Rabbit et n’avait pas la même apparence. C’est le surnom de Ben Hardaway, Bugs, a plus tard inspiré le prénom de Bugs Bunny.

Dans un article du TIME (en anglais), on mentionne que c’est Mel Blanc qui revendiquait la création du prénom de Bugs Bunny.

Toujours selon TIME, Bugs Bunny était plus populaire que Mickey Mouse aux États-Unis dans les années 50.

http://quebec.huffingtonpost.ca/