Régime sans gluten : les médecins craignent les carences alimentaires


Quand un régime veut enlever une catégorie d’aliment, mieux vaut s’en méfier sauf si c’est une nécessité médicale. Et si des personnes le font quand même, mieux vaut s’assurer d’avoir un substitut pour ne pas avoir des carences
Nuage

 

Régime sans gluten : les médecins craignent les carences alimentaires

 

Régime sans gluten : les médecins craignent les carences alimentaires

A la recherche du régime miracle, trop de personnes suivent un régime sans gluten sans connaître les risques pour la santé de ce mode d’alimentation.

Il y a quelques mois, les médecins américains avaient déjà tiré la sonnette d’alarme : le régime sans gluten, considéré comme un régime miracle depuis que l’actrice Gwyneth Paltrow en a vanté les mérites dans un livre, n’est pas forcément bon pour la santé. Chez les personnes qui n’ont pas de réelle intolérance, il peut en effet provoquer des carences.

Pour éviter les déséquilibres alimentaires, il ne faut pas se contenter d’arrêter de manger des aliments qui en comportent. Il faut aussi les substituer par des aliments sans gluten équivalents, exactement comme une personne atteinte de la maladie coeliaque.

D’origine génétique, la maladie cœliaque est une atteinte inflammatoire de l’intestin grêle entraînant principalement des troubles du transit .

« Pour soulager ces symptômes, le seul moyen est de supprimer le gluten. Il s’agit d’un régime strict à suivre toute la vie », souligne le Pr Bruno Bonaz, gastro-entérologue.

Le gluten est une protéine présente dans les céréales (blé, orge, seigle…). « Il est utilisé en tant qu’additif dans certains aliments, comme la charcuterie ou les sauces », précise le Pr Bonaz. Les plats préparés, les pâtes , les viennoiseries, le pain… sont donc tous proscrits.

Autant ce régime est approprié pour les personnes réellement intolérantes au gluten, autant il est à suivre avec précaution par les personnes adeptes d’un « régime sans » à la recherche d’un simple confort digestif. C’est en tous cas ce que conseillent les médecins et les nutritionnistes. Les aliments sans gluten raffinés étant pauvres en vitamines et en minéraux essentiels, il faut penser à rééquilibrer l’alimentation et compenser ces manques avec des compléments en vitamines et en minéraux, comme le font les personnes atteintes de la maladie coeliaque.

http://www.topsante.com

Mon chien se gratte tout le temps, que faire ?


Les animaux aussi peuvent avoir des problèmes cutanés. Un grattage de temps a autre .. ca va mais quand c’est fréquent mieux vaut chercher la cause ..
Nuage

 

Mon chien se gratte tout le temps, que faire ?

 

Un chien sur deux a des problèmes de peau, et les voir se gratter devient tellement fréquent qu’on en viendrait à penser que c’est normal.

Pourtant ce sont des signes à prendre au sérieux, puisqu’ils affectent leur santé au quotidien.

La peau est l’organe le plus vaste chez le chien (12% de son poids). A la fois solide et souple, résistante et sensible, elle assure de nombreuses fonctions vitales pour l’organisme et reflète l’état de santé général du chien.

Avant tout, il faut distinguer les origines des démangeaisons et surtout l’intensité des troubles cutanés.

Le chien se gratte t-il un peu ou présente t-il des rougeurs sur tout le corps avec infection cutanée ? Si les symptômes sont trop intenses ou l’animal se gratte excessivement, il est recommandé de consulter un vétérinaire sans tarder.

Les diverses causes des démangeaisons

Quant aux origines, elles sont nombreuses et diverses. Avant de suspecter l’origine alimentaire, il est nécessaire de vérifier si le chien ne fait pas une réaction aux  parasites : de nombreux parasites externes d’origine animale (puces, tiques, poux) ou d’origine végétale (teignes, gales) peuvent altérer la peau et le pelage du chien et peuvent même gravement atteindre sa santé à cause du développement de maladies infectieuses contagieuses. Vaccinations, vigilance et bonne hygiène de vie peuvent éviter la plupart de ces atteintes.

S’il s’agit d’un déséquilibre alimentaire: des apports suffisants en protéines, vitamines et acides gras essentiels sont indispensables au renouvellement et à la santé cutanée.

La croissance normale des poils et l’entretien de la peau utilisent environ de 25% à 30% des besoins journaliers en protéines. Une déficience en protéine a comme résultat des poils cassant, dépigmentés, qui tombent facilement.

Une déficience en certains nutriments comme la vitamine H peut être la cause de perte de poils ou de mauvaise qualité de la peau. Une carence en acides gras essentiels se caractérise par des troubles dermatologiques.

http://wamiz.com