Les phénomènes climatiques seront encore plus violents


Avec la météo extrême dans différents coins du monde, il est clair que nous sommes vraiment dans l’ère des changements climatiques. Chaleurs extrêmes à l’autre bout du monde, froid extrême dans mon coin du ciel, feux de forêts, tornades, pluies abondantes, un peu partout, des changements drastiques de températures en peu de temps, nous allons en voir de toutes les couleurs
Nuage

 

Les phénomènes climatiques seront encore plus violents

 

THE CANADIAN PRESS/ADRIAN WYLD

Mia Rabson

La Presse canadienne

Pourtant, 2017 n’a pas été un jardin de roses.

  • Prédire exactement où et quand des conditions climatiques extrêmes s’abattront est une tâche difficile, voire impossible. Toutefois, comme le rappelle le directeur général de l’organisme Environmental Defence Canada, Tim Gray, une chose est sûre: de tels phénomènes météorologiques vont continuer de se produire.

    M. Gray prévoit que ces phénomènes seront, cette année, encore plus nombreux et plus violents qu’en 2017.

    Pourtant, 2017 n’a pas été un jardin de roses. Des températures records et le temps sec dans l’Ouest canadien ont alimenté la pire période de feux de forêt de l’histoire de la Colombie-Britannique. Pendant ce temps, le soleil brillait par son absence dans le centre du pays.

    Les États-Unis ont été frappés par de puissants ouragans. L’Europe a souffert de vagues de chaleur qui ont provoqué des feux de forêt et causé l’annulation de la saison de ski d’été en Italie et en Autriche, une première en 90 ans. L’Australie a subi sa troisième année la plus chaude de son histoire en 2017.

    La Swiss Reinsurance Company dit que le coût des dégâts provoqués par les désastres naturels en 2017 atteindra 130 milliards $ US, plus du double de la moyenne des 10 années précédentes (58 milliards $ US).

    Les gaz à effet de serre comme le carbone et le méthane se retrouvent dans l’atmosphère terrestre où ils emprisonnent une certaine quantité d’énergie thermique, laquelle influence les conditions climatiques, explique M. Gray. La formule est simple: plus l’atmosphère renferme de l’énergie thermique, plus graves seront les conditions météorologiques. Et comme la quantité de carbone dans l’atmosphère croît d’année en année…

    M. Gray souligne que la récente vague de froid qui a frappé l’Amérique du Nord est un signe de l’existence du réchauffement climatique.

    Les changements climatiques ne signifient pas que les Canadiens pourront faire des barbecues dans leurs cours en février, ajoute-t-il. Les phénomènes climatiques du passé sont chamboulés. Les courants-jets se déplacent plus rapidement, laissant les climats plus propices aux changements soudains et aux conditions extrêmes.

    http://quebec.huffingtonpost.ca/
  •  

Intempéries – Le passage de Sandy fait 39 morts aux États-Unis


Un lourd bilan s’inscrit dans l’histoire des États-Unis après le passage de Sandy. Des morts, inondations, débris en tout genre et 3 centrales nucléaires qui ont du fermées
Nuage

 

Intempéries – Le passage de Sandy fait 39 morts aux États-Unis

La côte est des États-Unis se relève après le passage de l’ouragan Sandy qui a fait 39 morts, selon le plus récent bilan, provoqué des inondations et d’importants dégâts dans une vingtaine d’États.

Le président Barack Obama a officiellement mis sa campagne entre parenthèses pour se concentrer sur les opérations de secours.

Il est attendu mercredi dans le New Jersey.

À une semaine de la présidentielle, le 6 novembre, Mitt Romney participera de son côté à des réunions électorales en Floride après avoir collecté mardi des vivres lors d’un meeting dans l’Ohio.

Survol de la situation

  • Victimes : 39 morts aux États-Unis
  • Pannes d’électricité : plus de 8 millions de foyers privés de courant
  • Dommages matériels : plus de 20 milliards de dollars (évaluation préliminaire)
  • Superficie des dégâts: 23 États touchés par la tempête
  • Transports : 12 000 vols intérieurs et internationaux annulés, sept tunnels de métro inondés à New York, suspension des services de transport en commun et des liaisons ferroviaires dans les grandes villes de la côte est
  • Énergie : Trois réacteurs nucléaires arrêtés

Comme l’avaient prévu les météorologues, la méga-tempête Sandy a secoué tout l’est des États-Unis où plusieurs dizaines de villes et de localités sont partiellement ou totalement inondées mardi, dont New York, où Sandy a causé des dégâts d’une ampleur sans précédent.

Avec des vents soufflant à plus de 125 km/h, l’ouragan de catégorie 1 a touché terre lundi soir dans l’État du New Jersey et a balayé toute la côte, de la Caroline du Nord jusqu’au Maine.

Mardi, plus de 8 millions de foyers sont privés d’électricité dans une vingtaine d’États. À New York seulement, plus de 750 000 abonnés sont privés de courant.

Jusqu’ici, les autorités américaines rapportent 39 morts dans les États touchés par l’ouragan, dont une dizaine à New York.

En tout, l’ouragan Sandy aura touché au total plus 60 millions de personnes en Amérique du Nord.

New York paralysée par les eaux

En conférence de presse mardi matin, le maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé la réouverture de trois ponts qui relient Manhattan au quartier de Brooklyn. Il s’agit des ponts de Brooklyn, de Manhattan et de Williamsburg.

Michael Bloomberg a ajouté qu’il espérait également que la plupart des bus pourraient recommencer à circuler mercredi.

À New York, la majorité des gratte-ciel de Manhattan était éteints lundi soir, tandis que les rues et les tunnels de métro avaient des allures de rivières. Les autorités estiment que le niveau des eaux a augmenté de 4,2 mètres avant de commencer à redescendre, dans la nuit de lundi à mardi.

Ces crues aussi massives que soudaines ont inondé des quartiers entiers du sud de Manhattan.

En 108 ans d’existence, le métro de New York n’a jamais connu un pareil désastre, selon le président du Metropolitain Transportation Authority, Joseph J. Lhota.

La direction des transports en commun de New York estime qu’il faudra quatre jours peut être davantage pour vider les sept tunnels de métro inondés.

Dans les rues de New York, les arbres et débris en tout genre jonchent la chaussée. La façade d’un immeuble de 6 étages et la grue d’un immeuble en construction de 70 étages se sont effondrées sous l’effet des vents. La partie de la grue qui s’est détachée pend dans le vide au sommet de l’édifice. Les rues avoisinantes ont été fermées.

La Bourse de New York est fermée pour une deuxième journée consécutive et les Nations unies ont annulé les réunions prévues.

Incendie dans le Queens

Dans le quartier Queens, plus de 80 résidences ont aussi été ravagées par un gigantesque incendie allumé par l’explosion de transformateurs électriques.

Le New Jersey frappé de plein fouet

Au New Jersey, à Atlantic City, une partie de la célèbre Promenade(le Boardwalk) a été emportée par les flots.

Les pluies diluviennes qui ont gonflé les cours d’eau ont entraîné mardi la rupture d’une digue dans le comté de Bergen, dans le nord de New Jersey, près de New York.

Plusieurs villes ont été inondées par les eaux qui se sont engouffrées dans la brèche, dont Little Ferry, Moonachie et Carlstadt.

Au moins huit jours pour réparer le réseau électrique

Environ 2,4 millions de foyers sont privés d’électricité au New Jersey, selon le gouverneur de l’État, Chris Christie, selon qui il faudra environ 8 jours avant que le réseau électrique de l’État ne soit entièrement réparé.

Questionné par les journalistes sur l’ampleur des dégâts au New Jersey, Chris Christie s’est dit incapable pour l’instant d’évaluer tous les dégâts causés par cet ouragan sans précédent dans son État.

Peu avant, sur la rivière Delaware, le réacteur nucléaire Salem 1, a dû être fermé à la suite d’une panne de son système de circulation d’eau. La situation serait cependant sécuritaire et sous contrôle, selon la société Public Service Electric and Gas (PSEG).

Les autorités surveillent aussi de près la centrale nucléaire d’Oyster Creek, où le niveau de l’eau a monté de plus de 2 mètres au cours des dernières heures.

Après la pluie et le vent, la neige

La puissante tempête prend plusieurs formes selon l’endroit où on se trouve. Dans la région du sud des Appalaches, notamment en Virginie-Occidentale, les météorologues prévoient plus d’un mètre de neige dans certains secteurs.

Du jamais vu sur la côte est

Sandy, qui a été rétrogradé au rang de tempête post-tropicale, poursuit sa route vers le sud de l’Ontario, du Québec et les provinces maritimes où elle prendra surtout la forme de pluie et de vent.

Cette dépression de fin de saison est, selon les experts, l’un des plus vastes et des plus puissants cyclones à avoir été observée sur la côte est des États-Unis.

L’ampleur des dégâts pourrait atteindre plus de 20 milliards de dollars, faisant de Sandy l’un des désastres naturels les plus coûteux de l’histoire des États-Unis.

La tempête Sandy a tué 69 personnes dans les Caraïbes avant de toucher les côtes américaines.

http://actualites.ca.msn.com