L’homme qui a mené à l’arrestation de Magnotta Kadir, le héros de Berlin


L’alerte lancé a travers le monde a porter fruit pour l’arrestation de Magnotta. Ce matin aux nouvelles à la télé, on racontait que c’était un client du cybercafé qui a reconnu Magnotta et qui était sortie dehors pour appeler la police disant qu’une personne rechercher était au cybercafé .. mais les policiers sont partis sans vérification a cause d’un appel d’urgence .. Alors le gars semble t’il a attendu qu’une autre voiture de police pour leur faire signe et ce fut l’arrestation …
Nuage

 

L’homme qui a mené à l’arrestation de Magnotta : Kadir, le héros de Berlin

 

Kadir, le héros de Berlin

Crédit photo : Reuters

Kadir Anyalisi, l’homme qui a mis fin à la cavale de Luka Rocco Magnotta.

Par Philippe Bourdon | Journal de Montréal

Consultez la chronologie de cette affaire

«C’est un héros ! Il a réussi à mettre la main sur un malade, mon fiancé a arrêté un monstre!»

Kadir Anyalisi, qui a mis fin à la cavale de Luka Rocco Magnotta dans son petit café internet de Berlin, croule depuis sous les éloges, selon sa compagne Jessica.

«Kadir est inondé de demandes d’entrevues de médias étrangers et locaux. Il est considéré comme un héros. Il a su garder son sang-froid. Il a fait exactement ce qu’il fallait faire et si cet homme passe sa vie derrière les barreaux, c’est grâce à Kadir!», a conté la jeune femme jointe au café Helin, où elle travaille également.

«Les Berlinois lui sont tellement reconnaissants. Il a mis la main sur un gars qui aurait pu faire des dommages dans notre ville», a ajouté Jessica.

Présente lors de l’arrestation du dépeceur, elle a indiqué que Luka Rocco Magnotta s’est présenté au cybercafé vers 10h30, heure locale hier matin.

Il était vêtu d’un manteau noir, de jeans bleu et portait des lunettes de soleil foncé.

C’est ce dernier détail qui a mis la puce à l’oreille de son copain, dit-elle, qui déjà se disait «que son visage lui rappelait quelque chose».

À cause des lunettes

 

«C’est quand l’homme a enlevé ses lunettes que Kadir a réalisé que l’homme était sans doute celui recherché par la police à travers le monde», a expliqué Jessica.

N’ayant plus aucun doute sur l’identité de l’homme qui chattait et consultait alors des vidéos sur YouTube, il est sorti pour interpeller un véhicule policier qui passait en face du commerce, rue Karl-Marx.

Les policiers berlinois se sont alors amenés à l’intérieur et ont exigé de Magnotta qu’il produise son passeport.

«Vous m’avez eu»

 

«Il tentait de donner de faux noms, mais il s’est rendu compte assez vite qu’il n’irait nulle part, alors il a juste dit: ‘’vous m’avez eu »», a relaté Jessica.

Elle a ajouté que Magnotta n’a d’aucune façon tenté de résister à son arrestation, tout en revenant à nouveau sur sa fierté face au geste posé par son fiancé.

Toute la journée, il a serré des mains, donné des entrevues. «Il est traité comme un héros par les médias allemands. Je suis tellement fière de lui», a soufflé Jessica, émue au bord des larmes.

http://tvanouvelles.ca

Soupçonné de meurtre et de nécrophilie Magnotta arrêté à Berlin


Dans l’affaire Magnotta  dans un des articles sur le web un a dit .. «Qui a vécu par le Web périra par le Web» en visant le tueur rechercher intentionnellement et effectivement … il a été arrêté dans un cybercafé berlinois On ne peut que félicité les policiers canadien, ainsi que ceux d’Europe qui ont fait un travail exemplaire
Nuage

 

Soupçonné de meurtre et de nécrophilie

Magnotta arrêté à Berlin

 

 

TVA Nouvelles et Agence QMI

Consultez la chronologie de cette affaire

Luka Rocco Magnotta, soupçonné d’avoir tué et démembré un étudiant dans son appartement à Montréal, a été arrêté à Berlin en Allemagne, aujourd’hui, selon ce qu’a appris TVA Nouvelles en joignant la police allemande.

Surnommé le «dépeceur», Magnotta, 29 ans, était en fuite depuis le 25 mai. Il a été épinglé par la police dans un cybercafé berlinois de la rue Karl-Marx de Neukölln à 14 heures (heure locale) après avoir été reconnu par un client qui a alerté les autorités.

Le suspect a été écroué dans une prison locale où il sera détenu jusqu’à ce que toutes les questions relatives à son statut à l’international soient réglées.

Plus tôt ce matin, plusieurs médias français ont rapporté que Magnotta avait pris vendredi un autocar de la compagnie Eurolines à destination de Berlin, dans une gare routière à Bagnolet, en banlieue de Paris. Il aurait notamment été vu dans le XVIIe arrondissement.

Selon des employés d’Eurolines, des policiers sont passés à la ce matin, pour notamment visionner les images des caméras de surveillance. Ils auraient également montré des photos de Magnotta à certains employés.

Cannibalisme

Le jeune homme se serait filmé en train de tuer, dépecer et s’adonner à des actes de nécrophilie et de cannibalisme sur sa victime, Jun Lin, dans la nuit du 24 au 25 mai. La macabre vidéo a été diffusée sur Internet.

L’ex-escorte pour hommes et acteur de films porno faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international d’Interpol. Magnotta était activement recherché dans 190 pays.

Luka Rocco Magnotta, dont le nom véritable est Eric Clinton Newman, aurait quitté Montréal à bord d’un avion le 26 mai en direction de l’Europe.

Le suspect numéro du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sera entre autres accusé de meurtre au premier degré et d’outrage à un cadavre quand il sera extradé au Canada.

http://tvanouvelles.ca

Traque mondiale pour «le dépeceur» Invité chez Magnotta le soir du meurtre


Ce n’est pas pour être morbide que je met un nouveau billet sur Luca Rocco Magnotta, mais pour comprendre comment quelqu’un peut aller jusqu’à l’ultime geste de l’horreur envers une autre personne .. donc c’est le côté psychologique qui me questionne ..Une acteur de film d’horreur restait dans le même bloc que lui et il semblerait que le film datant de plusieurs années ai été une source d’inspiration pour le tueur. Mais une question suite a ce témoignage de l’acteur du film de fiction de tueur en série ..  Jun Lin était-il le deuxième choix de Magnotta ?
Nuage

 

Traque mondiale pour «le dépeceur»

Invité chez Magnotta le soir du meurtre

 

«Je tue 11 personnes, mon apparence change sans arrêt et je découpe une victime, raconte l’acteur. La similitude est quand même assez grande…»

Par Mélanie Colleu | Agence QMI

Consultez la chronologie de cette affaire

À l’affiche du Train de la Terreur tourné à Montréal en 1980, Derek Mackinnon découpait en morceaux l’une de ses victimes. Trente-deux ans plus tard, l’acteur se trouve avoir été le plus proche voisin du «démembreur canadien».

La ressemblance entre le meurtre sordide dont est soupçonné Luka Rocco Magnotta et l’un des crimes fictifs commis par Derek Mackinnon, dans un film d’épouvante est trop forte pour n’être qu’une simple coïncidence, estime l’acteur.

D’autant plus que Mackinnon habitait juste au-dessus de chez Luka Magnotta, activement recherché pour avoir tué et démembré Jun Lin, un étudiant chinois de 32 ans, dans la nuit du 24 au 25 mai à Montréal.

Dans Le Train de la Terreur, du réalisateur canadien Roger Spottiswoode, Derek Mackinnon joue le rôle d’un tueur en série schizophrène et sanguinaire, aux côtés de Jamie Lee Curtis, David Copperfield et Ben Johnson.

«Je tue 11 personnes, mon apparence change sans arrêt et je découpe une victime, raconte-t-il. La similitude est quand même assez grande… En revanche, je n’ai pas envoyé de membres dans des colis ni posté mes horreurs sur la toile.»

«The porn star»

 

L’acteur de 56 ans affirme être le seul résident de l’immeuble à qui Luka Magnotta parlait de temps en temps, notamment de cinéma.

«Je savais qu’il avait joué dans des films pornographiques. D’ailleurs, tout le monde le savait dans le bloc. Il était surnommé  »The porn star ».»

Fin avril, Derek Mackinnon tente alors d’engager la conversation avec Magnotta dans le couloir.

«Il a été très surpris et très froid. Mais nous avons finalement commencé à parler de l’industrie cinématographique», confie-t-il.

«Je suis sûr qu’il est allé voir qui j’étais sur Internet, puisque quelques jours plus tard, il m’a demandé des conseils pour quitter le milieu du film porno et décrocher des rôles dans de vraies productions», explique-t-il.

Il n’a jamais vu la victime

 

Derek Mackinnon n’a pas dormi beaucoup depuis la découverte du tronc de Jun Lin dans une valise fermée au pied de l’édifice.

Comme plusieurs, il a déménagé presque aussitôt pour tenter d’oublier cette histoire. Et tenter d’oublier qu’il aurait pu être à la place de la victime.

«Le soir où ça s’est produit, Magnotta m’avait invité à passer la soirée chez lui pour parler plus longuement de cinéma. J’étais occupé alors j’ai décliné», rapporte-t-il, ajoutant qu’il n’avait jamais vu la victime.

Mackinnon a croisé une dernière fois Luka Magnotta le lendemain, alors que ce dernier s’apprêtait à quitter les lieux.

«Il n’avait pas de valise et portait une perruque rouge. La veille, ses cheveux étaient très noirs. Un vrai caméléon», relève-t-il.

Doigt dans les toilettes

 

Résident de l’autre côté de la rue, Edward Tibbo a lui aussi rencontré Magnotta à plusieurs reprises, sans que les deux hommes n’échangent un seul mot.

«Il y a vraiment des gens bizarres dans ce bloc, à commencer par le propriétaire. Une des filles qui a nettoyé le studio de Magnotta m’a raconté que le proprio souhaitait réutiliser le réfrigérateur et le sommier, alors qu’ils ont été tachés de sang. C’est juste horrible. En nettoyant, elle a même trouvé un doigt dans les toilettes…»

http://tvanouvelles.ca

Présumé «dépeceur» en fuite Luka Rocco Magnotta bel et bien à Paris


Luka Rocco Magnotta est vraiment en France, car il a pu être identifié formellement grâce a ses empreintes, Peut-être pourrons nous apprendre dans un très proches avenir son arrestation par les policiers français
Nuage

 

Présumé «dépeceur» en fuite

Luka Rocco Magnotta bel et bien à Paris

Luka Rocco Magnotta bel et bien à Paris

Crédit photo : AFP

Aux trousses de Luka Rocco Magnotta, les enquêteurs se seraient rendus dans ce bar du 17e arrondissement

VA Nouvelles selon AFP

Consultez la chronologie de cette affaire

Après avoir affirmé faire des «recherches ciblées» sans toutefois avoir la certitude que Luka Rocco Magnotta était bel et bien allé àParis, les autorités françaises sont désormais formelles: leprésumé «dépeceur» recherché internationalement a bel et bien été vu dans la Ville Lumière.

«Les enquêteurs sont certains que le dépeceur est ou a été en Île-de-France et particulièrement à Paris depuis au moins vendredi», a affirmé une source de la police à l’Agence France-Presse (AFP).

Au cours des dernières heures, les enquêteurs français se seraient notamment rendus dans divers endroits (au moins un bar et deux établissements hôteliers) du 17e arrondissement, dans le nord de la capitale.

Toujours selon ce qu’a pu apprendre l’AFP, les policiers auraient mené une perquisition, vendredi soir, au bar «Le petit Batignolles». Ils auraient alors visionné des images captées par des caméras de surveillance en plus de repartir avec des bouteilles de boisson gazeuse pour y prélever des empreintes digitales.

Ces informations sont aussi rapportées par le quotidien Le Parisien qui a pu apprendre que le gérant d’un bar a affirmé hors de tout doute aux policiers que Luka Rocco Magnotta avait visité son établissement dans la nuit de mercredi à jeudi.

Dans son témoignage, le gérant aurait qualifié le suspect en cavale de «nerveux» en plus de raconter qu’il avait été rejoint par un homme «au physique impressionnant» qui le connaissait.

Luka Rocco Magnotta est activement recherché depuis le 30 mai après la découverte, mardi dernier, d’un torse humain à Montréal, ainsi qu’un pied et une main dans des colis envoyés à Ottawa.

Vendredi, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé que la victime de ce crime atroce est Jun Lin, 32 ans, un Chinois qui étudiait à l’Université Concordia.

http://tvanouvelles.ca