Le Saviez-Vous ► Pourquoi a-t-on des dents de sagesse?


On sait qu’à partir ce certain âge, des dents de sagesse se manifestent. Curieusement, elles poussent souvent mal et peuvent provoquer des maux. Alors pourquoi leur présence ?
Nuage

Pourquoi a-t-on des dents de sagesse?

 

Pourquoi a-t-on des dents de sagesse?

Elles peuvent faire leur apparition à un âge très variable, entre 17 et 35 ans.Photo Fotolia

Un adulte compte normalement 32 dents quand on y ajoute les quatre dents de sagesse, ce que les dentistes appellent les troisièmes molaires. Elles sont les dernières à pousser et peuvent faire leur apparition à un âge très variable, entre 17 et 35 ans (d’où leur nom). Chez certains, elles ne poussent même pas. Il est très fréquent aujourd’hui que les dentistes les retirent.

Mais alors à quoi servent-elles si on peut si facilement s’en passer? En réalité, à l’heure actuelle, les dents de sagesse ne sont plus nécessaires. Pour expliquer leur utilité, il faut remonter des milliers d’années en arrière, selon les anthropologues.

À cette époque, nos ancêtres avaient une alimentation bien plus robuste, à base de viande crue, de racines et de fruits à coque. Ils devaient donc fournir de gros efforts de mastication pour en venir à bout. Comme les dents servaient beaucoup, elles s’usaient très vite. Le corps a donc trouvé une solution: faire pousser des dents supplémentaires afin de remplacer les dents usagées.

ELLES POSENT PROBLÈME

Aujourd’hui, notre alimentation, pour la plupart molle et cuite, fait que nous n’avons plus autant d’efforts de mastication à faire. Les dents s’usent donc beaucoup moins et une troisième paire de molaires, plus grosses, est relativement inutile.

Le souci est qu’avec l’évolution, notre mâchoire est devenue plus petite que celle de nos ancêtres. Il n’est donc pas rare que la présence des dents de sagesse pose problème quand elles se mettent à pousser. Par manque de place, elles peuvent sortir dans la mauvaise direction ou repousser les dents voisines jusqu’à les désaligner et les faire se chevaucher.

En émergeant à travers la gencive, elles peuvent aussi causer des infections. Voilà pourquoi les dentistes les retirent très fréquemment.

http://fr.canoe.ca/

Aînés québécois : Des dents dignes du tiers-monde


Moi qui déteste aller chez le dentiste, je serais prête à passer mon tour, mais la santé buccale a des répercussions sur la santé. Alors une personne en perte d’autonomie, aura probablement des soins pour son état, mais sa santé buccale risque d’être placée très loin derrière des priorités
Nuage

 

Aînés québécois : Des dents dignes du tiers-monde

 

Des dents dignes du tiers-monde

Crédit photo : Gracieuseté

TVA Nouvelles

Les personnes âgées du Québec ont les pires dents du Canadad ‘après des experts qui tirent la sonnette d’alarme comparant la situation à celle observée dans certains pays en voie de développement.

«Il semble que la santé buccodentaire des personnes âgées soit laissée pour compte. Elle retient peu l’attention des gouvernements, des citoyens et des chercheurs», met en lumière une enquête de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) consultée par Le Journal de Québec.

D’après ces chiffres, le quart de population de la province n’a aucune dent naturelle et 58% des Québécois portent des prothèses dentaires.

Les données sont encore plus troublantes chez les personnes de plus de 65 ans. Toujours d’après l’ISQ, ces statistiques révèlent un écart «important» par rapport à la situation observée ailleurs au Canada, où les problèmes dentaires sont deux fois moins nombreux.

(Photo gracieuseté)

Situation inacceptable

Selon l’Ordre des dentistes du Québec, la santé buccodentaire des aînées est «alarmante». Et le vice-doyen aux études supérieures et à la recherche en médecine dentaire de l’Université Laval, Christian Caron, abonde dans le même sens.

«La situation des gens en perte d’autonomie est une situation de tiers-monde qui est inacceptable au Québec, mais aussi au Canada», a-t-il affirmé au Journal de Québec.

Les Québécois doivent «se prendre en main et poser des gestes concrets pour régler ça», poursuit-il. Il faut considérer le lien entre la santé buccale et la santé générale», dit le spécialiste soulignant au passage que les maladies de la bouche ont des répercussions graves.

Mauvaises dents et diabète

«Il est possible aujourd’hui de lier des problèmes cardiovasculaires et des troubles du contrôle du diabète à la mauvaise santé buccale, soutient-il. La bouche, ça fait partie du corps», précise Christian Caron.

Agissant comme dentiste spécialiste auprès des vieux en perte d’autonomie, Christian Caron raconte faire face à des cas«d’horreur», alors que l’état de santé de buccodentaire est désastreuse.

Il craint que le vieillissement de la population engendre de nouveaux problèmes.

«Par exemple, [les personnes en perte d’autonomie]développent la maladie d’Alzheimer, la démence, rappelle-t-il. Et là, ils n’ont plus la capacité de prendre soin eux-mêmes de leur bouche», conclut le dentiste qui traite des patients à domicile.

http://tvanouvelles.ca/