Corps démembré La police trouve d’autres restes humains


Est-ce le mauvais milieu, que cette femme a été tuée et démembrée par une personne qu’elle connaissait .. Au moins, cela n’a pas pris trop de temps avant que la police puisse procéder a une arrestation et accusation
Nuage

 

Corps démembré

La police trouve d’autres restes humains

 

Corps démembré - La police trouve d'autres restes humains

Kelsey Louise Felker 

Photo Courtoisie

KITCHENER, Ontario – Les enquêteurs ont retrouvé d’autres restes humains appartenant à Kelsey Louise Felker, 24 ans, la jeune femme dont le torse a été trouvé dans une benne à déchets samedi dernier à Kitchener, en Ontario.

La police a refusé d’indiquer de quelles parties du corps il s’agissait et où elles ont été découvertes.

C’est un couple qui a trouvé le torse samedi, derrière un immeuble à logements de la rue Frederick à Kitchener, et qui a alerté les policiers.

Jeudi, Stephen Roy Johnson, 37 ans, a comparu en cour et a été accusé du meurtre au premier degré de la jeune femme et d’outrage à un cadavre. Il avait été arrêté le jour même dans un hôtel et il doit comparaître à nouveau en cour le 15 février prochain.

Johnson et Kelsey Louise Felker se connaissaient, selon le porte-parole de la police Olaf Heinzel.

La jeune femme était la mère de deux enfants et combattait une dépendance au crack. Elle avait déjà eu des démêlés avec la justice.

http://fr.canoe.ca

Le torse trouvé à Kitchener est identifié


Peut-on espérer après avoir identifié assez vite cette jeune adulte malgré qu’il n’y avait que le torse que le ou les responsables de cette horreur soient traduit en justice ( Ontario Un torse humain retrouvé dans un conteneur à déchets )Est-ce une mode, une nouvelle être pour se débarrasser d’une personne ?
Nuage

 

Le torse trouvé à Kitchener est identifié

 

Les policiers poursuivent leur enquête sur le torse trouvé à Kitchener.

Les policiers poursuivent leur enquête sur le torse trouvé à Kitchener.  Photo :  CBC

L’identité de la femme dont le torse a été trouvé près d’un conteneur à ordures à Kitchener, samedi, est maintenant connue. Il s’agit de Kelsey Louise Felker, âgée de 24 ans.

Une autopsie a été pratiquée lundi. La police de Waterloo dit cependant qu’elle n’est toujours pas en mesure de préciser comment la femme est morte. L’enquête se poursuit.

Aucun suspect n’a été arrêté pour le moment et la police ne sait pas où se trouvent les autres parties du corps de la victime.

Ce sont des passants qui ont fait la macabre découverte à l’arrière d’un immeuble résidentiel du nord de Kitchener.

T-shirt similaire à celui trouvé sur le torseT-shirt similaire à celui trouvé sur le torse Photo :  Police régionale de Waterloo

T-shirt distinctif :Un t-shirt noir, sur lequel il est écrit en anglais « Oubliez la princesse, je veux être un vampire », une référence au filmTwilight, recouvrait le torse au moment de la découverte. Ce t-shirt distinctif, dont les policiers avaient publié la photo, a aidé les enquêteurs à identifier la victime.

Les policiers ont déployé un centre de commandement près de l’immeuble où le torse a été trouvé.

Affaire Magnotta

Il s’agit du troisième cas de corps démembré dans le sud de l’Ontario au cours des six derniers mois sur lequel la police enquête.

L’été dernier, un homme de la région torontoise a été accusé du meurtre non prémédité de sa conjointe de fait après que des restes humains eurent été trouvés à différents endroits à Toronto et dans la région de Peel.

L’été dernier, les policiers avaient aussi trouvé le torse d’une autre femme au pied des chutes Niagara. Il s’agissait de celui d’une mère de l’État de New York qui était portée disparue.

C’est sans parler du cas très médiatisé de Luka Rocca Magnotta, ramené par la police au Québec le printemps dernier après une chasse à l’homme internationale qui avait mené à son arrestation en Allemagne. Le résident de Montréal, originaire de Toronto, est accusé d’avoir tué et dépecé le corps d’un étudiant chinois, pour ensuite poster certains des restes humains.

http://www.radio-canada.ca

Tronc humain découvert en Ontario: la victime identifiée


A la suite d’une annonce du tronc identifié découvert sur le lac Ontario de la mère monoparentale  Guang Hua Liu, un autre tronc de femme découvert aux chutes de Niagara a été aussi identifié. Une américaine vivant tout près des chutes de l’autre côté de la frontière. Il faut maintenant espérer que l’enquête mènera au coupable et qu’il n’y aurai plus de meurtre aussi sordide qui apparaitra Car depuis Magnotta c’est le troisième démembrement depuis l’été
Nuage

 

Tronc humain découvert en Ontario: la victime identifiée

 

Niagara Falls... (PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Niagara Falls

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Toronto

Le tronc humain découvert fin août au pied des chutes du Niagara est celui d’une Américaine résidant non loin de cette célèbre cascade qui marque la frontière entre les États-Unis et le Canada, a annoncé vendredi la police qui enquête pour homicide.

Le tronc d’une femme, amputé de ses bras, de ses jambes et de sa tête, avait été retrouvé le 29 août. Des passants avaient aperçu le torse flottant sur la rivière, près du célèbre pont en arche Rainbow, en aval des chutes.

 

Après des tests ADN, la police scientifique a pu conclure qu’il s’agissait de Loretta Jo Gates, 30 ans.

Elle avait disparu le 25 août dans la ville américaine de Niagara Falls, a indiqué dans un communiqué le Service régional de la police de Niagara.

Les autorités américaines et canadiennes enquêtent désormais conjointement pour homicide, est-il précisé.

Cette annonce intervient au lendemain de l’identification d’un autre torse retrouvé mercredi dans une valise flottant sur le lac Ontario, non loin de Toronto. Il appartenait à une Canadienne de 41 ans dont différentes parties du corps dépecé avaient été retrouvées depuis la mi-août dans les environs de la capitale économique du Canada.

L’origine chinoise de cette dernière victime avait ajouté aux similitudes avec l’affaire Magnotta, du nom de l’ex-acteur porno canadien accusé d’avoir sauvagement tué et démembré le jeune étudiant chinois Lin Jun en mai à Montréal, mais la police a précisé qu’il n’y avait aucun lien entre les différents crimes.

 

http://www.lapresse.ca