30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route


Il y a des gens qui n’ont aucun sens des responsabilités en conduisant une voiture. Bon, on parle surtout des téléphones et textos. L’hiver, ceux qui ne déneigent pas leur voiture mettent des vies en danger. J’ai vu une fois, une batterie chargeant la batterie de la voiture qui roulait dans la rue. Et il y a d’autres comportements inacceptables et irresponsables.
Nuage

 

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

 

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

On a tous déjà vu au moins un message d’intérêt public sur les dangers de texter en conduisant, mais où sont les avertissements concernant la trompette en conduisant (les personnes qui font ça sont tout aussi dangereuses).

Oui, il y a des gens qui sont distraits par des activités vraiment scandaleuses et heureusement pour nous, ils ont été filmés et photographiés en flagrant délit. Les personnes sur les photos ci-dessous pourraient assurément apprendre une chose ou deux en lisant un livre sur la façon de conduire en toute sécurité. Cependant, contrairement au gars sur l’une des photos, on ne recommande pas de le lire en conduisant.

Cette liste, dressée par ipnoze, est un rappel de garder les yeux bien ouverts sur la route puisque vous pourriez apercevoir les choses les plus bizarres en conduisant – vous ne savez jamais ce que vous verrez sur l’autoroute !

(source)

1. Cher foin, regarde où tu vas !

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

2. 120-130 km/h avec une assiette, une fourchette et un couteau… tout en parlant au téléphone.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

3. Je l’ai surprise en train de lire un livre en conduisant.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

4. Comment perdre ton matelas, te briser le bras et faire un accident de voiture en même temps.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

5. Mon chauffeur de taxi lit « Apprendre à conduire » en conduisant.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

6. Conduire une moto en tenant un bébé est une très mauvaise idée.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

7. Une voiture à arbre roue motrice.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

8. Conduire sans les mains, les pieds ou le cerveau ?

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

9. Je suis sans mots.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

10. Elle se frise les cheveux avec un fer à friser en conduisant sur l’autoroute à 90 km/h.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

11. Je pensais que c’était un sac à dos au début.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

12. Une corde ou un élastique aurait été trop compliqué.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

13. Mon ami a pris cette photo hier. Oui, c’est un policier qui texte en conduisant une moto.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

14. J’ai vu ce gars plusieurs fois avec une chaussure… dans la bouche.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

15. Le prix de l’idiote de la semaine va à cette femme.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

16. J’ai aussi vu un homme jouer de la trompette en conduisant.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

17. Seulement au Vietnam.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

18. Une ceinture de sécurité à 5 points.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

19. Ils sont probablement homophobes.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

20. Oui, elle mange dans une casserole en conduisant.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

21. Vraiment ? Même pas de casque ?

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

22. C’est arrivé aujourd’hui.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

23. Qu’est-ce qui pourrait bien mal tourner ?

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

24. La télé ne va pas retourner à la maison par elle-même voyons.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

25. Un homme qui conduit avec des pare-soleil sur l’autoroute.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

26. Combien de sièges y a-t-il dans cette voiture ?

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

27. Une guitare et un micro en conduisant.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

28. C’est juste dangereux.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

29. Quand les camions de remorquage sont trop chers et qu’une nouvelle peinture et d’autres réparations mineures ne le sont pas.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

30. Je dois avoir de magnifiques cils.

30 conducteurs stupides qui ne devraient pas être autorisés sur la route

https://www.ipnoze.com/

Déménagements du 1er juillet: solidarité caniculaire


Le 1 er juillet était la fête du Canada, alors qu’au Québec, la plupart des baux se renouvellent le 1 er juillet. Nombre de personnes profitent de ce long congé pour déménager. Hier, ce fut une journée des plus lourde et chaude. Malgré cette chaleur intense, de sueur à grosses gouttes, plusieurs ont eu de l’aide. Malheureusement, certains logements ne veulent pas d’animaux alors, plusieurs sont abandonnés
Nuage

 

Déménagements du 1er juillet: solidarité caniculaire

 

Amies d'enfance, Clara Séguin et Sarah Bissonnette, toutes... (Robert Skinner, La Presse)

Amies d’enfance, Clara Séguin et Sarah Bissonnette, toutes deux âgées de 21 ans, déménagent ensemble dans un logement du quartier Côte-des-Neiges.

ROBERT SKINNER, LA PRESSE

CAROLINE TOUZIN
La Presse

Sans eux, la tâche aurait été insurmontable. Par une chaleur accablante, ils ont sacrifié leur journée de congé pour donner un coup de main à un proche. Ils ont transporté des dizaines de boîtes qui pèsent une tonne et des électroménagers qui passent à peine à travers les portes. Hommage aux « anges du déménagement ».

Les anges du déménagement de Clara et de Sarah sont Marie-Pier Lamarre (soeur de Clara), Laura Normandin (cousine de Clara), Christian-Zaak Dubois (ami), Marie-Catherine Bissonnette (soeur de Sarah), Guylaine Duplessis (mère de Clara) et Pierre Lange (beau-père de Clara).

ROBERT SKINNER, LA PRESSE

AMIES D’ENFANCE

Lorsque Clara Séguin et Sarah Bissonnette ont découvert l’état du petit quatre et demie dans lequel elles s’apprêtaient à s’installer, dimanche, elles étaient soulagées d’être bien entourées.

L’une de leurs amies s’est lancée dans le ménage de la salle de bains laissée dans un état douteux par les anciens locataires. « 

On a beaucoup, beaucoup de ménage à faire », résume Clara, 21 ans. « Disons que je vais me rappeler longtemps mon premier déménagement, ajoute son amie d’enfance Sarah. C’est du sport. »

Guylaine Duplessis – la mère de Clara – et son conjoint auraient pu rester au frais sur le bord du lac Memphrémagog, où ils résident, plutôt que de venir s’éreinter sous un soleil cuisant à Montréal.

« On aurait pu, mais en même temps, ma fille aurait déménagé sur un autre continent que je serais allée l’aider, affirme Mme Duplessis. C’est ma fille ! »

200 000

Nombre de ménages locataires qui changeront d’adresse cet été, selon le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ).

L’ange de déménagement de Julien Audette est son père, Denis.

ROBERT SKINNER, LA PRESSE

 

DÉMÉNAGEMENTS À RÉPÉTITION

Denis Audette est descendu de Rouyn-Noranda pour venir aider son fils Julien, 27 ans, à déménager de son logement de Rosemont à son nouvel appartement dans Villeray. Il y a quatre ans, alors qu’il pensait que son fils en était à son dernier déménagement, le père de famille a troqué sa minifourgonnette pour un petit véhicule utilitaire sport (VUS).

« Finalement, depuis quatre ans, je l’ai déménagé trois autres fois. Je n’aurais peut-être pas dû la vendre », raconte le père, le front perlé de sueur. « Et ce n’est pas fini : ma fille rentre à l’École de technologie supérieure en septembre », poursuit-il avant d’éclater de rire.

1600

Nombre d’animaux abandonnés entre les mois de juin et d’août chaque année à Montréal, selon la Société protectrice des animaux (SPA), alors qu’en moyenne, 600 animaux sont abandonnés chaque mois dans la métropole.

Franck Ngartola (à gauche), 18 ans, a emménagé hier dans son premier appartemetn dans le quartier Côte-des-Neiges. C’est son grand frère Jonathan qui est son ange du déménagement.

ROBERT SKINNER, LA PRESSE

LA FAMILLE AVANT TOUT

Assis dans son unique fauteuil posé sur le trottoir du chemin Queen-Mary, Franck Ngartola était plongé dans ses pensées lorsque La Presse l’a croisé dimanche.

Le jeune homme de 18 ans s’apprête à voler de ses propres ailes après avoir vécu quelque temps avec son frère et sa soeur aînés dans un logement de la métropole alors que leurs parents sont restés dans leur Tchad natal.

« Un moment donné, il faut que je devienne responsable », dit-il.

Son déménagement a débuté sur une bien mauvaise note. Il s’est fait dérober son ventilateur laissé sur le trottoir sans surveillance quelques instants avec le reste de ses maigres avoirs alors qu’il s’affairait à rentrer des boîtes dans son trois et demie.

« Une chance que mon frère est là pour m’aider », a-t-il lancé, déterminé à ne pas se laisser abattre.

La veille, son frère Jonathan a déménagé leur soeur. Puis dimanche, il a donné un coup de main à Franck. Et toi, Jonathan, tu déménages aussi ? lui demande-t-on.

« Oui, tout est dans ma voiture, répond-il. Mais je peux attendre. C’est la famille d’abord. »

24,39 %

Proportion de propriétaires qui ont dit avoir retrouvé un logement dans un état qui donne mal au coeur en entrant, dans lequel ils ne voulaient rien toucher, révèle un sondage en ligne mené auprès des membres de l’Association des propriétaires du Québec. Cette association, qui représente 17 000 propriétaires dans la province, demande au gouvernement québécois de leur permettre de demander un dépôt de garantie à leurs locataires.

 

L’ange du déménagement de Mathieu Bastien-St-Jean (à l’avant-plan) est son frère jumeau William.

ROBERT SKINNER, LA PRESSE

ENFIN RÉUNIS

Originaire de l’Abitibi, Mathieu Bastien-St-Jean a vécu avec de nombreux colocataires depuis son arrivée à Montréal il y a quatre ans, dont son frère jumeau William.

Puis, les deux frères sont allés vivre « chacun de leur côté ». Ils ont tenté de vivre l’un sans l’autre (William est parti étudier dans une université mexicaine). Sans succès.

Dimanche, les jumeaux de « 25 ans – dans trois jours » avaient l’air de deux gamins qui s’apprêtent à faire un mauvais coup. C’est qu’ils déménagent à nouveau sous le même toit.

« On n’est pas capables de couper le cordon », dit William en lançant un regard complice à son frère.

BONNE HUMEUR À TOUTE ÉPREUVE

Sur le balcon du logement que Laurence Mélançon, 23 ans, partageait jusqu’à dimanche avec un cousin et une cousine dans le quartier Villeray, on se serait cru à Noël.

Ses parents, son frère, ses cousins, son oncle et sa tante se croisaient dans l’escalier extérieur en colimaçon les bras chargés de boîtes (à défaut des cadeaux) dans une bonne humeur à toute épreuve. Ils ont multiplié les allers-retours entre le logement situé au deuxième étage et les camions de déménagement sans jamais perdre le sourire. Leurs vêtements trempés par la sueur en disaient toutefois long sur la difficulté de l’exercice en pleine canicule.

« Maman un jour, maman toujours », lance la mère de Laurence, Chantal Lambert.

Quant au jeune frère de Laurence, William, 19 ans, il avait une motivation bien personnelle à aider sa grande soeur :

« Je n’ai pas le choix, si je veux qu’elle vienne m’aider quand ce sera mon tour. » 

Souhaitons-leur qu’il fasse moins chaud ce jour-là.

***

LES LOCATAIRES REVENDIQUENT UN CONTRÔLE DES LOYERS

Les hausses de loyer seront marquées pour les 200 000 ménages locataires qui changeront d’adresse cet été, soutient le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), puisque le Québec n’a ni contrôle obligatoire des loyers ni registre des loyers. Ainsi, de nombreux propriétaires en profitent pour augmenter abusivement le prix de leurs logements lors des déménagements, selon le RCLALQ.

« Sans contrôle obligatoire des loyers [comme en Ontario, par un pourcentage s’appliquant à l’ensemble des loyers], les locataires doivent tenir tête à leur propriétaire alors qu’ils n’ont pas les renseignements nécessaires pour juger si la hausse demandée est légitime ou non », a expliqué le porte-parole du RCLALQ, Maxime Roy-Allard, dans un communiqué.

Les nouveaux locataires ont la possibilité de faire fixer leur loyer s’ils jugent que la hausse est trop élevée, mais leurs recours sont faibles puisqu’ils n’ont que rarement accès à l’ancien prix payé pour le logement, toujours selon le RCLALQ. Avec un registre des loyers, les locataires pourraient faire fixer leur loyer en toute connaissance de cause, conclut l’organisme de défense des droits des locataires.

 

http://www.lapresse.ca/

Cette chatte a les pattes les plus étranges du monde


À cause d’un déménagement, un chat avec des pattes étranges étaient abandonnés avec d’autres chats. Heureusement que chez les animaux, (contrairement aux humains) un handicap peut amener à une adoption rapide. De toute manière, cela n’empêche d’être un chat à part entière
Nuage

 

Cette chatte a les pattes les plus étranges du monde

 

chat pattes palmées

Abandonnée avec deux autres chats, Deandra n’est pas tout à fait une chatte comme les autres. Et pour cause puisque ses pattes sont uniques !

Il y a plusieurs semaines de cela, la SPA de Manchester a trouvé trois chats abandonnés dans le jardin de leurs maîtres suite à leur déménagement. Les chats étaient évidemment affamés et l’un d’eux avait une particularité plutôt rare : des pattes palmées.

A cause d’un problème génétique, les orteils de Deandra ne se sont pas séparés comme il faut si bien que ses pattes ressemblent à celles d’un oiseau !

 

Cette chatte a les pattes les plus étranges du monde

Une adoption coup de cœur

C’est suite à un reportage consacré à cette chatte aux pattes palmées que Michael Casemore a pris la décision d’adopter Deandra qu’il trouvait vraiment adorable. Il faut dire que la chatte noire a beaucoup de choses pour elles.

« Elle était un peu timide au début, mais ça va déjà beaucoup mieux. Elle va très bien et toutes les personnes qui croisent sa route l’adorent. J’adore les chats noirs, et dès que j’ai vu qu’elle avait une petite particularité, j’ai su que je devais l’adopter. Quand on s’est rencontrés pour la première fois, elle était très affectueuse. Je savais qu’elle était là depuis bien trop longtemps, je devais la prendre avec moi. »

Pour ne pas être trop dépaysée, Deandra a pu emmener avec elle dans sa nouvelle maison son jouet préféré à la SPA : une petite souris. Un jouet qu’elle ne lâche jamais selon son nouvel humain qui raconte que la chatte a déjà trouvé des amis dans le quartier et que ses pattes ne sont pas un handicap pour elle-même si elle se montre parfois un peu plus maladroite que la moyenne.

https://wamiz.com

La saison des déménagements… et de l’abandon des animaux de compagnie


Le 1 er juillet est la fête du Canada, mais au Québec, plusieurs baux finissent aussi à cette date. Alors, c’est une journée que beaucoup de personnes, de familles déménagent, et malheureusement beaucoup d’animaux de compagnie ne déménagerons pas avec eux. Certains seront donnés à des proches, d’autres seront abandonnés ou placé a l’SPCA. Et l’SPCA est débordé que faire avec tous ces animaux s’ils ne réussissent pas à les placer dans des familles d’accueils ?
Nuage

La saison des déménagements… et de l’abandon des animaux de compagnie

 

Des chiens attendent dans leur cage, à la SPCA.

Des chiens en cage attendent d’être adoptés par des familles d’accueil. Photo : La Presse canadienne/Jonathan Hayward

« La période des déménagements c’est long, c’est de juin à septembre et c’est une période pendant laquelle le nombre d’animaux que l’on reçoit triple », déplore la porte-parole de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA), Élise Desaulniers.

Les abandons provoqués par la période des déménagements au Québec entraînent des débordements dans les centres de la SPCA.

La SPCA de Montréal s’est préparée à cette période d’achalandage en tenant plusieurs périodes d’adoption à faibles coûts afin de libérer de l’espace pour accueillir plus d‘animaux au cours des prochaines semaines.

Bien que les chats soient les plus nombreux à être abandonnés par leur maître, les chiens souffrent également du même phénomène, explique Mme Desaulniers.

 « Avec le nouveau règlement municipal à Montréal, ça rend le déménagement de plusieurs familles à faible revenu plus difficile, avance-t-elle. Une famille de Laval, qui aurait un chien et qui déménage à Montréal, ne pourra pas avoir de permis pour son chien ».

Une province difficile

Mme Desaulniers précise que le Québec est particulièrement sévère pour les propriétaires de chiens puisque seulement 4 % des logements les acceptent.

« Donc, les familles – particulièrement à faible revenu – qui cherchent un nouveau logement qui accepte les chiens, c’est particulièrement difficile et malheureusement ces chiens-là devront être adoptés par la SPCA ».

Il y a plein de sites web qui font des listes d’appartements qui acceptent les animaux.  Élise Desaulniers, porte-parole de la SPCA

La porte-parole de la SPCA suggère aux familles qui ne peuvent garder leurs animaux de tenter de les donner à des gens de leur entourage.

« C’est difficile, mais ce l’est tout autant pour nous », explique Mme Desaulniers.

Mme Desaulniers ajoute qu’en dernier recours, les gens peuvent donner leur animal en adoption à la SPCA.

Les campagnes de stérilisation ciblée menées au fil des ans permettront de réduire le nombre de chats abandonnés, espère-t-elle.

De l’adoption à l’euthanasie

La SPCA mène des campagnes d’adoption et utilise les médias sociaux afin de trouver un foyer pour chaque animal recueilli par la SPCA.

 « Dans les cas plus problématiques, notamment les gros chiens, on va essayer de trouver des familles à l’extérieur du Québec, dans des provinces où des États qui vont permettre les gros chiens. »

Certains animaux doivent tout de même être euthanasiés.

« C’est vraiment une très, très faible minorité, explique sa porte-parole. Les animaux que l’on va euthanasier sont ceux qui présentent des problèmes de santé graves ou des troubles du comportement.

L’euthanasie, pour manque d’espace, c’est quelque chose qu’on tente de faire le moins possible.

Élise Desaulniers

http://ici.radio-canada.ca/

Nouvelles


Nouvelles

Hier soir, j’ai été souper en famille avec les deux plus vieux de mes enfants (J’en ai 4, une fille et 3 garçons ) et leur conjoint et enfants, une était absente, car j’ai 5 petits enfants, (4 filles et 1 garçon partager avec mes 2 plus vieux) ainsi que mon beau-fils et sa conjointe.

Quand tout le monde est arrivé, mon fils nous annoncer qu’ils attendent leur 4 ème enfants …

Je vais donc être grand-maman pour la 6 ème fois 🙂
Et comme je me considère encore jeune, c’est génial de pouvoir en profiter

———————————————-

 

D’un autre ordre d’idée

Ma fille déménage aujourd’hui, plus près de chez-moi, enfin si on considère que prendre 3 bus de ville pour aller chez-elle, c’est proche … mais en auto, cela prend plus ou moins 15 minutes

Je garde ses deux filles chez-moi la semaine, mais comme les filles arrivent avant 6 h am et devaient se lever avant 5 h am, cela a un impact sur leur sommeil et leur caractère, surtout la plus vieille. La semaine prochaine, c’est moi qui devrais me déplacer. Donc, je ne sais pas quel impact cela aura sur mon blog

Nuage

Trucs ► Vous déménagez? Le décompte est commencé!


Comme la belle saison est le meilleur temps pour déménager, c’est le temps de prendre quelques conseils pratiques. Et au Québec, un phénomène particulier se produit pendant le long congé de la fête du Canada. C’est le renouvèlement du bail pour plusieurs appartements et du déménagement le 1 er juillet pour d’autre
Nuage

 

Vous déménagez? Le décompte est commencé!

 

Amélie Deschênes

 

Moins d’un mois avant le déménagement, le camion a été réservé et les boîtes commencent à s’empiler. C’est le temps de dresser la liste de ce qui reste à faire avant le jour « J ». Voici un aperçu.

1. Une des premières règles à suivre lorsqu’on change de domicile est de ne jamais attendre au dernier moment pour tout faire, puisqu’un déménagement entraîne déjà beaucoup de stress et il n’est pas nécessaire d’en ajouter.

2. Assurez-vous d’être bien entouré à la date prévue. C’est le temps de contacter vos parents et amis pour leur demander de l’aide.

3. Prévoyez un gardien pour vos enfants et votre petit animal la journée du déménagement.

4. Assurez-vous d’avoir assez de boîtes, de ruban adhésif et d’étiquettes d’identification pour emballer vos effets. Commencez par les objets les moins utiles.

5. Ne remplissez pas exagérément les boîtes, afin qu’elles ne soient pas trop lourdes à déplacer. Prenez le temps d’indiquer sur chaque boîte son contenu de même que la pièce où elle doit être déposée.

6. Emballez vos objets fragiles dans des serviettes, linges à vaisselle, couvertures, vêtements, etc., puis inscrivez la mention « Fragile » sur la boîte. Au besoin, transportez ces objets vous-mêmes, tout comme vos articles de valeur.

7. Préparez également une boîte contenant tout ce que vous aurez besoin la journée du déménagement (ustensiles, ampoules, mouchoirs, papier hygiénique, produits nettoyants, guenilles, trousse de premiers soins, petits outils, etc.)

8. Profitez de l’étape de l’emballage pour donner les objets que vous n’utilisez plus et pour remettre les outils que vous aviez empruntés.

9. Contactez une entreprise qui récupère les articles ménagers dont vous souhaitez vous débarrasser (matelas, électroménagers, lampes, etc.), ou faites une vente de garage !

10. Prenez de l’avance en démontant les meubles qui seront déménagés.

11. Faites vos changements d’adresse. N’oubliez pas votre carte d’assurance-maladie, votre permis de conduire et vos immatriculations, les listes électorales, le fournisseur Internet, la compagnie de téléphone, vos abonnements aux journaux et magazines, votre institution financière, l’école, la clinique médicale, la clinique dentaire, les cartes de crédit, le notaire, vos assurances, Revenu Québec, Revenu Canada, etc.

12. Confirmez les dates d’interruption et de reprise des services comme le téléphone, Internet, l’électricité, etc.

13. Au départ et à l’arrivée, n’oubliez pas de prendre le relevé d’électricité.

14. S’il faut réserver l’ascenseur et une place de stationnement pour le camion de déménagement, prenez entente avec votre propriétaire ou vos voisins.

15. Faites l’achat des habillages qui garniront vos fenêtres.

http://fr.canoe.ca/