En appliquant une ruse des Simpson, la police britannique arrête 21 délinquants


Qui aurait cru qu’un épisode des Simpson aurait pu être appliqué pour faire des arrestations de délinquants en Angleterre. Personnellement, je ne suis pas une fan, mais bon si cela à fonctionné
Nuage

 

En appliquant une ruse des Simpson, la police britannique arrête 21 délinquants

Les Simpson: épisode 9, saison 8, «Les Ailes du délire» (capture)

Les Simpson: épisode 9, saison 8, «Les Ailes du délire» (capture)

Repéré par Léa Marie

Repéré sur Indy100

Les officiers ont usé d’un absurde stratagème dépeint dans un épisode du dessin animé.

On le sait, les Simpson s’avèrent souvent visionnaires. Quand il n’anticipe pas l’élection de Donald Trump ou le rachat de 21st Century Fox par Disney, le dessin animé culte semble inspirer la police britannique.

Afin de mettre la main sur plusieurs délinquants activement recherchés, les officiers de la South Yorkshire Police ont mis au point un ingénieux guet-apens… qui rappelle étrangement un extrait des Simpson.

L’épisode 9 de la saison 8, intitulé Les Ailes du délire et diffusé en 1997, s’ouvre sur l’installation, par la police de Springfield, d’une large banderole sur la devanture de son antenne: «Distribution de bateaux aujourd’hui!» Une idée absurde –marque de fabrique des Simpson– signée chef Clancy Wiggum et censée rameuter les truands du quartier… qui pénètreront en réalité dans le commissariat et se feront passer les menottes.

 

Aussi saugrenu soit-il, le stratagème a visiblement plu à la police du comté de Yorkshire du Sud, au nord de l’Angleterre, qui a tenté un plan similaire, baptisé «Opération Holly». Le principe: envoyer à plusieurs criminels présumés un faux bon cadeau pour un panier de Noël –comprenant notamment du champagne, du vin, du pudding et autres mets de fêtes. Le tout, accompagné du message suivant:

«Herald Hamper, le nouveau spécialiste du panier de South Yorkshire, qui vous garantit la joie de Noël et des moments inoubliables pour chaque occasion!»

http://www.slate.fr/

Recherché par la police, il se fait arrêter en jouant à Pokémon Go


Je crois que nous allons voir plusieurs faits insolites avec le jeu de Pokémon Go. Certains seront dramatiques, mais d’autres seront assez cocasses comme cet homme qui se livre à la police en pyjama à cause de Pokémon
Nuage

 

Recherché par la police, il se fait arrêter en jouant à Pokémon Go

 

L'appli Pokémon Go./Photo d'illustration - RelaxNews - AFP PHOTO / TIZIANA FABI

L’appli Pokémon Go./Photo d’illustration RelaxNews  /  AFP PHOTO / TIZIANA FABI

Décidément, le jeu Pokémon Go est à l’origine de bien des faits divers ! Dernier en date, l’arrestation d’un malfrat grâce à l’application est relatée par le site d’actualité américain Fox Detroit et repris par Metronews. William Wilcow faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour « recel de bien volés » et « défaut de comparution ».

Un délinquant pas très malin

L’homme âgé de 24 ans s’est rendu de lui-même au poste de police de Milford, dans le Michigan (États-Unis) pour chercher des Pokémon. En le voyant errer sur la pelouse en pyjama, un membre des forces de l’ordre l’a alors reconnu et a procédé à son interpellation.

« Ils l’ont mis en détention sans incident et il a admis qu’il était en train d’essayer d’attraper des Pokémon en haut du mât du drapeau », raconte Thomas Lindberg, chef de la police, tout en confiant qu’il s’agit d’un des cas les plus drôles qu’il ait jamais vu.

« Il a rendu notre travail beaucoup plus facile ce jour-là ! »

William Wilcox a finalement été relâché avec ordre de se présenter au tribunal dans deux semaines.

http://www.ladepeche.fr/

La Norvège interdira la mendicité


Baisser la criminalité en interdisant la mendicité sous peine d’amende ou de séjour en prison, ne résout en rien le problème. Je pense même, que cela va augmenter le problème …  Puis, je trouve absurde d’interdire la mendicité s’il n’y pas un autre moyen positif en échange
Nuage

 

La Norvège interdira la mendicité

 

La mendicité, dans les villes qui l'interdiront, sera... (PHOTO STOYAN NENOV, ARCHIVES REUTERS)

La mendicité, dans les villes qui l’interdiront, sera passible d’une amende et d’une peine allant jusqu’à trois mois de prison. La mesure devrait essentiellement pénaliser les Roms.

PHOTO STOYAN NENOV, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
OSLO

La Norvège va interdire la mendicité dans les lieux publics en vertu d’un amendement législatif débattu lundi au Parlement, une mesure controversée qui va particulièrement frapper les Roms.

Le texte présenté par le gouvernement de droite prévoit d’autoriser les municipalités à interdire la mendicité localement à compter de l’été 2014, avant une interdiction nationale prévue à partir de l’été 2015. Sauf coup de théâtre, il est assuré d’être adopté.

Issu du Parti du progrès (FrP), formation de droite populiste anti-immigration, le ministre de la Justice Anders Anundsen a invoqué «un lien» entre la mendicité et la délinquance, notamment le vol à la tire.

Selon les autorités, Oslo connaît autant de vols de pickpockets que Berlin pour une population sept fois moindre.

La mendicité, dans les villes qui l’interdiront, sera passible d’une amende et d’une peine allant jusqu’à trois mois de prison.

La mesure devrait essentiellement pénaliser les Roms. Sur 194 mendiants dénombrés à Oslo en 2012, seuls sept étaient norvégiens.

«Les autres étaient principalement des ressortissants roumains», d’origine rom, selon le ministère de la Justice, qui a précisé que presque tous les 69 Roumains contrôlés avaient un casier judiciaire en Norvège.

Représentant de la Gauche socialiste (opposition), Baard Vegar Solhjell a laissé entendre que l’interdiction de mendier visait à dissuader ces populations de venir en Norvège.

«Comment croire que, dans 200 ans, cela ne soit pas assimilé à une tentative d’empêcher l’entrée des Roms dans le royaume?», a lancé M. Solhjell, une référence implicite à un article – aujourd’hui aboli et perçu comme honteux – de la Constitution norvégienne qui interdisait l’entrée des juifs sur le territoire il y a 200 ans.

Soutenue par une majorité de l’opinion publique, l’interdiction risque d’avoir les effets contraires au but déclaré, ont objecté certaines associations.

Ceux qui mendiaient «seront contraints de recourir davantage à la délinquance», a estimé sur la chaîne de télévision TV2 Nyhetskanalen le président d’une association de toxicomanes, Arild Knutsen.

La Norvège ne fait que rétablir une interdiction en vigueur jusqu’en 2005. D’autres pays européens ont aussi une interdiction nationale (Grande-Bretagne, Danemark) ou locale.

L’amendement, qui devait être voté en première lecture lundi soir, devrait être définitivement adopté dans la semaine. Il est assuré d’obtenir une majorité, car le gouvernement minoritaire formé par les conservateurs et les populistes a obtenu le soutien du parti centriste (agrarien).

http://www.lapresse.ca