Mars : la NASA a besoin de vous pour faire du sucre et offre 1 million de dollars pour cela !


La NASA est très optimiste pour coloniser Mars, malgré le temps pour y arriver et les divers dangers rencontrer par ce voyage sans retour. Enfin, s’il y arrive, les futurs Martiens ne peuvent pas amener énormément de chose comme le sucre. Alors la NASA lance un concours avec une récompense alléchante.
Nuage

 

Mars : la NASA a besoin de vous pour faire du sucre et offre 1 million de dollars pour cela !

 

sucre cube

Crédits : Wikimedia Commons

par Brice Louvet

Le sucre de tombe pas du ciel, et encore moins sur Mars. Et parce qu’on ne pourra pas tout emporter dans les bagages, il est primordial de pouvoir exploiter les ressources locales pour obtenir des composés utiles.

En ce sens, la NASA propose un concours. Ceux qui réussiront à transformer du CO2 en glucose pourraient même gagner un million de dollars.

Se rendre sur Mars implique de sérieux défis techniques et sanitaires, ou encore psychiques. Si pour l’heure on ne sait pas trop comment s’y rendre en toute sécurité, il arrivera un jour où les Hommes poseront le pied sur Mars. Mais si poser le pied est en soi un exploit, pouvoir y vivre en arrangerait beaucoup – surtout les principaux intéressés. Problème : on ne peut pas prendre tout ce dont on a besoin sur Terre pour le déposer sur Mars. Il manquera de la de place dans les fusées. Et les places sont chères. Il va donc falloir se “fournir” sur place, pour tout ce qui n’est pas élémentaire, avec ce que la planète rouge nous propose. Et sur Mars, il y a du CO2, beaucoup de CO2.

Le dioxyde de carbone constitue la base moléculaire des sucres. Le glucose étant la forme de sucre la plus facile à métaboliser, la substance est donc la plus simple à convertir en énergie.

« Permettre une vie humaine soutenue sur une autre planète nécessitera beaucoup de ressources et nous ne pouvons pas apporter tout ce dont nous aurons besoin. Nous devons faire preuve de créativité, explique dans un communiqué Monsi Roman, responsable du programme Centennial Challenges de la NASA. Si nous pouvons transformer une ressource existante et abondante comme le dioxyde de carbone en une variété de produits utiles, les applications spatiales et terrestres sont sans fin ».

Mais encore faut-il pouvoir y arriver. C’est pourquoi la NASA vous lance un défi : transformer du CO2 en glucose. Les intéressé·e·s ont jusqu’au 24 janvier prochain pour s’inscrire, et jusqu’au 28 février suivant pour envoyer leurs candidatures. Une première phase visera à ne garder que cinq candidatures (250 000 dollars divisés par 5), avec des plans théoriques. Ensuite, une seconde phase consistera à tester les méthodes soumises au jury, avec pour l’équipe gagnante un prix de 750 000 dollars à la clé.

Alors, vous êtes prêt·e ?

https://sciencepost.fr

e

Le «Momo Challenge», un défi dangereux


Momo challenge continu à se multiplier et se faire connaître. La cybersécurité policière, ne sait toujours pas qui se cache sous ce jeu qui propse des défis de plus en plus malveillants sous peine de malédictions et de menaces. Ce jeu utilise WhatsApp pour clavarder avec les joueurs, cette application appartient à Facebook. N’aurait-il pas intérêt à débusquer le ou les auteurs de WhatsApp et d’informer la police ?
Nuage

 

Le «Momo Challenge», un défi dangereux

 

 

JEAN SIAG
La Presse

L’affaire, nébuleuse, prend de l’ampleur. Depuis quelques semaines, de jeunes utilisateurs des réseaux sociaux sont pris pour cible par un mystérieux personnage appelé Momo, qui les incite à faire des gestes violents sous peine de menaces. Le phénomène, mondial, est devenu viral

Explications.

Il est représenté par une poupée à la peau diaphane, aux longs cheveux noirs, aux yeux exorbités et au sourire diabolique – apparemment inspirée d’une sculpture créée par l’entreprise japonaise d’effets spéciaux Link Factory. Et il répond au nom de Momo.

Son modus operandi? Un message est envoyé sur les réseaux sociaux avec un numéro privé à ajouter sur l’application de messagerie WhatsApp. Il s’agit d’une invitation à participer au «Momo Challenge». Une fois ajouté à leurs contacts, les jeunes utilisateurs peuvent communiquer avec ledit Momo pour «jouer le jeu».

Selon Jean-Philippe Décarie-Mathieu, spécialiste en cybersécurité aux Commissionnaires du Québec, c’est à ce moment que le processus est mis en branle. Le «challenge» en question serait une série de défis malveillants à relever sous peine de menaces et de malédictions.

«Le but de Momo n’est pas clair, analyse-t-il. C’est une forme d’exercice de domination où un ou des individus font chanter leurs victimes en les menaçant de dévoiler leurs informations personnelles, qui existent souvent déjà sur les réseaux sociaux. Ce sont des informations relativement faciles à obtenir.»

Un scénario qui rappelle le «Blue Whale Challenge» à l’origine d’une centaine de suicides en Russie il y a deux ans. La série de fiction dystopique Black Mirror et le film Nerve sorti en 2016 abordaient également ce thème.

Selon The Daily Mail et la chaîne publique BBC, trois numéros de compte WhatsApp partagés en ligne seraient liés à Momo. Ils proviendraient du Japon, de la Colombie et du Mexique. Le «Momo Challenge» a mené la semaine dernière au suicide d’une jeune fille de 12 ans, en Argentine, qui relevait le défi…

Multiplication de Momo

«On ne sait pas qui se cache derrière le personnage de Momo, mais on soupçonne un groupe d’intimidateurs, nous dit Nellie Brière, spécialiste des réseaux sociaux et du « trollage ». Le problème, c’est que comme c’est un phénomène internet, il y a plein de nouveaux Momo qui sont nés du fait qu’on en parle…»

L’effet copycat, qui entraîne la multiplication des Momo, complique évidemment la tâche des policiers, qui doivent départager le vrai des faux. Plus il y a de Momo, plus les pistes sont brouillées.

«S’ils sont habiles, on pourrait ne jamais les retrouver, croit Jean-Philippe Décarie-Mathieu. En termes de maîtrise de la technologie, les services policiers ont de 10 à 15 ans de retard sur les cybercriminels.»

Il y a un effet boule de neige, croit Nellie Brière.

 «Les gens vont monter en épingle leur histoire avec Momo, qui est peut-être fausse, mais qui va générer des like. Ces histoires sont ensuite reprises par des youtubeurs qui voient augmenter leur nombre d’abonnés et leur visibilité. Allez savoir après ce qui est vrai et ce qui est faux…»

On sait peu de choses sur le déroulement de ces séances de clavardage avec Momo, mais les témoignages relayés dans les médias par des ados qui ont joué le jeu parlent d’incitation à la violence et d’échanges de contenus violents.

«C’est basé sur le principe de la rumeur et de la légende. Au début, Momo est sympathique, mais petit à petit, il instaure des règles qu’il faut respecter sous peine de malédictions.»

«Par la suite, il lance des défis aux jeunes. Dans certains cas, il y a de l’extorsion et du piratage. Grâce à certaines techniques, ils ont la capacité de prendre possession de votre téléphone», poursuit Mme Brière.

Une fois hameçonnés, la plupart des jeunes prennent peur.

«Les ados ont peut-être consommé de la porno, échangé des sextos, ils ont peut-être fait des choses qu’ils ne veulent pas voir dévoiler, poursuit Nellie Brière. Ils auront donc tendance à obtempérer et à faire ce qu’on leur demande. C’est du chantage.»

Une escalade d’actions

Que sait-on de ces défis malveillants?

«C’est une escalade d’actions périlleuses et violentes, avance Nellie Brière. Mais là encore, ça relève de la légende, on ne sait pas ce qui est vrai… Il y a aussi un exercice de désensibilisation parce que certains défis consistent à regarder une photo ou une vidéo hyperviolente…»

Les services policiers sont au courant du phénomène. Des jeunes de Longueuil auraient d’ailleurs été pris pour cible. Aucun cas n’a toutefois été rapporté à la Sûreté du Québec (SQ), qui suit la situation de près.

«Nous sommes bien au fait de ce phénomène et on prend ça au sérieux, nous dit le sergent Daniel Thibodeau, porte-parole de la SQ, mais nous n’avons reçu aucune plainte jusqu’à présent.»

Le sergent Thibodeau invite les jeunes à la vigilance.

«Il faut s’abstenir de communiquer avec des inconnus sur les réseaux sociaux, rappelle-t-il. Ceux qui ont été en contact avec Momo devraient alerter une personne de confiance ou la police. Ils peuvent aussi faire des captures d’écran de leurs conversations et nous les envoyer.»

Jean-Philippe Décarie-Mathieu croit que les autorités ont raison d’appeler la population à la vigilance, mais il ne s’inquiète pas outre mesure de la portée de Momo.

«Ils créent un mouvement de panique, ils jouent sur la peur de la technologie, mais malgré le décès en lien avec le Momo Challenge, leur portée est limitée. D’autant plus que la plateforme WhatsApp est encore peu utilisée ici.»

Des jeunes vulnérables

Pour Nellie Brière, cette histoire illustre bien à quel point les jeunes ne sont pas bien outillés pour détecter les pièges sur les réseaux sociaux.

 «Ils ne sont pas conscients non plus de ce que leur téléphone contient», déplore-t-elle.

«On laisse les jeunes à eux-mêmes, malheureusement. Ce genre de légende fonctionne bien auprès d’eux. Le fait que la police en parle incite probablement certains d’entre eux à embarquer. Évidemment, il ne faut jamais divulguer ses informations personnelles. Il faut aussi vérifier ce qu’on a dans nos comptes, dans nos photos, tout ce qui pourrait être utilisé contre eux.»

Nellie Brière croit que Facebook, qui détient la plateforme WhatsApp, ne peut pas rester les bras croisés.

«Si le phénomène est viral, c’est que les réseaux le permettent. Est-ce que Facebook collabore avec la police? Est-ce qu’ils font quelque chose pour éviter que ça se propage encore plus ? S’ils ne font rien, ce genre de situation va se reproduire, c’est sûr. Il ne s’agit pas juste de trouver qui se cache derrière Momo, mais de mettre fin à cette coulée-là.»

http://www.lapresse.ca/

Ado de 15 ans sévèrement brûlé suite à la nouvelle « tendance Internet »


Franchement, les défis entre jeunes sont de plus en plus stupides et comme si cela n’était pas suffisant, ils impliqueraient des amis ou famille à leur insu. Le défi de l’eau chaude sur YouTube est un exemple idiot. Qu’elle soit bu ou verser sur une personne peut entrainer des conséquences graves pouvant aller jusqu’à la mort.
Nuage

 

Ado de 15 ans sévèrement brûlé suite à la nouvelle « tendance Internet »

 

Image Source: Youtube

Être jeune consiste à explorer de nouvelles choses, à être créatif et à s’engager dans de nouvelles expériences. Grâce à la croissance incroyable d’internet, il est maintenant possible non seulement d’apprendre des choses en cliquant sur un bouton, mais aussi de partager ces choses avec d’autres personnes comme jamais auparavant.

Malheureusement, il y a aussi des conséquences : les farces et les tendances dangereuses se répandent rapidement. Il peut s’agir de choses inoffensives – celles qui visent à générer des rires ou à sensibiliser les gens à une cause ou à une autre – mais il existe aussi celles qui ont des conséquences plus sinistres.

Quand j’étais plus jeune, nous organisions souvent des « soirées pyjama », où vous séjourniez chez un ami avec d’autres enfants. Ce n’est pas un phénomène nouveau, et il reste populaire parmi les jeunes d’aujourd’hui.

Cependant, des rapports alarmants nous viennent des États-Unis au sujet d’une nouvelle tendance Internet – une tendance qui a souvent lieu pendant les soirées pyjama – qui semble aussi dangereuse qu’insensée.

« Le défi de l’eau chaude »

Nous en avons parlé récemment, mais il semblerait que le’jeu’ est toujours aussi populaire. Il s’appelle « Le défi de l’eau chaude » et peut souvent impliquer un groupe qui surprend un de leurs amis en versant de l’eau bouillante sur eux. Il va sans dire que cela peut causer des brûlures graves, parfois même mortelles.

Il y a plusieurs clips sur YouTube de personnes jouant au jeu. Des adolescents se défient les uns les autres pour savoir qui peut supporter de l’eau bouillante sur leur peau, ou même la boire. Tragiquement, il semblerait que l’engouement soit particulièrement marqué chez les plus jeunes.

Décès et blessures graves

En août 2017, une fillette de 8 ans est morte en Floride après avoir bu de l’eau bouillante. Un garçon de 11 ans a également été transporté à l’hôpital après que ses amis aient versé un pichet d’eau bouillante sur lui pendant qu’il dormait. Un autre adolescent a souffert de brûlures hideuses sur le dos après s’être engagé dans la même tendance.

Malheureusement, ces cas sont loin d’être isolés. Un garçon de 15 ans, Nicholas Conrad, a publié une vidéo sur YouTube où il montre les brûlures qu’il a subies après que ses amis aient jeté de l’eau bouillante sur lui pendant qu’il dormait lui aussi.

Nicholas explique dans la vidéo que ses amis ne savaient pas à quel point l’eau était chaude. Heureusement, il a pu s’en sortir avec « seulement  » de mauvaises brûlures. Cependant, cela aurait pu être pire. Nicholas a révélé que les garçons responsables ne sont plus ses amis.

https://fr.newsner.com/nouvelle

Le Momo Challenge, un défi sordide qui vise les enfants sur WhatsApp


Cela fait plusieurs fois que je vois cette horrible image sans porter attention, mais sur ce site très fiable, j’ai fini par y porter attention. Mais quelle imbécilité de créer un jeu dédié aux enfants qui est un réel danger pour eux. Momo Challenger a pour but de traumatiser un enfant et de leur donner des ordres et des règles stricts tout en les menaçants de dévoiler tout ce qu’ils savent sur eux. Momo peut même inciter au suicide. De plus, le ou les concepteurs ont réussi a s’infiltré dans le jeu populaire Minecraft, et les enfants peuvent voir des annonces sur You Tube.
Nuage

 

Le Momo Challenge, un défi sordide qui vise les enfants sur WhatsApp

 

 

Un nouveau défi gagne en popularité sur les médias sociaux: le Momo Challenge. Visant les enfants, ce jeu les pousse à faire des actions violentes et dangereuses.

Il y a des défis plus anodins que d’autres sur les médias sociaux. Si par exemple le Ice bucket Challenge nous a refroidi la tête il y a quelques années, le Momo Challenge, lui, risque de nous glacer le sang.

Devenu viral à travers le monde, ce nouveau défi n’est pas sans inquiéter les autorités, alors qu’une petite fille de 12 ans se serait suicidée en Argentine après avoir joué au jeu.

Une poupée maléfique qui donne des ordres aux enfants

Le Momo Challenge est apparu à la fin du mois de juillet et a vite gagné en popularité auprès des jeunes sur Facebook et WhatsApp.

Le défi commence sur Facebook quand des groupes invitent les jeunes à communiquer avec Momo à un numéro de téléphone inconnu sur WhatsApp. Une fois que l’on compose le numéro, le compte Momo s’affiche avec une face pas très invitante et où l’on nous dit : « Salut, je suis Momo. Je sais tout de toi ».

Ce fameux Momo communique alors des informations privées sur la personne qui le contacte, comme son adresse, ce qui renforce sa  »crédibilité » auprès des jeunes qui peuvent ensuite tomber dans une série d’actes sordides.

En effet, le défi prend alors une tournure sombre, alors que Momo ordonne aux jeunes de faire des actes violents sous peine d’avoir des représailles de sa part. Ce dernier implante des règles strictes et entend à ce que ses ordres soient remplis dans un délai spécifique.

Momo peut également envoyer des images à caractères violentes, menacer de dévoiler des informations personnelles et même inciter la personne à se suicider.

Un défi qui préoccupe les autorités du monde entier

Gagnant en popularité, le Momo Challenge a de quoi inquiéter les autorités de partout dans le monde, alors qu’une petite fille se serait pendue en Argentine après avoir joué au jeu. Les autorités argentines enquêtent toujours sur la provenance de ce fameux compte maléfique.

Avertissement Momo Challenge

Pour l’heure, le compte a été relié à trois numéros de téléphone, soit au Japon, en Colombie et au Mexique.

Les responsables du compte sont donc toujours actifs et pourraient continuer d’inciter des jeunes à jouer au jeu.

Il est donc essentiel de prendre du temps avec ses enfants et de leur parler des risques que comporte ce défi ridicule, afin de réduire les risques de dérape.

MAJ : Momo débarque sur Minecraft et YouTube

 

La popularité grandissante du phénomène Momo a de quoi nous préoccuper davantage quand on sait que l’affreuse face est maintenant présente sur l’un des jeux les plus populaires au monde et la plateforme de visionnement la plus consultée au monde.

L’affreux Momo a ainsi commencé à apparaître sur le populaire jeu vidéo Minecraft, alors qu’un avatar à son image se promène pour tenter de tuer les joueurs à l’aide d’un téléphone cellulaire.

Momo Challenge Minecraft

Si les petits comiques derrière cette blague grotesque se trouvent surement très drôles, il n’en demeure pas moins que cela ne fait qu’amplifier la popularité de Momo et donc de piquer davantage la curiosité des jeunes.

C’est sans compter que Momo se retrouve à présent aussi sur YouTube, alors que des usagers de la fameuse plateforme de visionnement ont aperçu de la publicité à l’image de Momo lorsqu’ils regardaient une vidéo.

https://www.francoischarron.com/

Notre véritable grandeur


Comment savoir si nous sommes patients, généreux, compréhensifs, partiaux et encore bien des choses, si nous ne sommes pas mis à l’épreuve ?
Nuage

Notre véritable grandeur

 

La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis.

Martin Luther King

Patience et tolérance


Cette citation m’interpelle beaucoup, avec les conflits dans le monde, les immigrés qui fuient l’horreur et qu’ils sont rejetés, exploités …
Nuage

 

Patience et tolérance

 


Si on pouvait regarder dans le coeur des gens et comprendre les défis auxquels chacun fait face… Je pense qu’on les traiterait avec beaucoup plus de douceur, d’amour, de patience, de tolérance et de respect

Inconnu

Perfection


La perfection ne devrait pas être un but que ce soit dans les grandes ou petites réalisations. Juste quelque chose de bien fait
Nuage

 

Perfection

 

« N’attendez pas jusqu’à ce que tout soit parfait. Ça ne sera jamais parfait. Il y aura toujours des défis, des obstacles et des conditions moins idéales. Et alors. Commencez dès maintenant. Avec chaque pas que vous prenez, vous grandirez plus fort et plus fort, plus qualifiés, plus confiant et avec de plus de succès. »

Mark Victor Hansen

J’ai demandé


On demande a Dieu ou à la vie des faveurs de force, de sagesse de courage, alors pour cela il faut passer par des épreuves, sinon comment savoir si nous sommes courageux et apte a réagir
Nuage

 

J’ai demandé

 

« J’ai demandé à la vie de me donner la force: elle m’a donné des épreuves à traverser…
J’ai demandé à la vie de me donner la sagesse : elle m’a donné des problèmes à résoudre…
J’ai demandé à la vie de me donner la richesse : elle m’a donné un cerveau et deux bras pour travailler…
J’ai demander à la vie de me donner du courage: elle m’a donné des défis à relever…
J’ai demander à la vie de me donner de l’amour : elle a mit sur mon chemin des gens difficile à comprendre…
J’ai demander à la vie de me faire des faveurs :elle m’a donner des opportunités… Dans ma vie, je n’ai jamais reçu ce que
j’ai demandé mais j’ai toujours obtenu la FORCE de me RELEVER et la tête haute… »

Auteur ?

20 photos d’animaux réconfortantes montrant que l’amour est partout


Les animaux peuvent représenter tous les sentiments reliés a l’amour, l’amitié, les sentiments, la sécurité par leur tolérance d’une inter espèce, pour les petits moments entre eux
Nuage

 

20 photos d’animaux réconfortantes montrant que l’amour est partout

 

1- On a l’un et l’autre, cela devrait aller!

1002705-900-1449753517-AT-111213-penguins-holding-hands-whalen

CATERSNEWS

2- Paris, ville de l’amour!

1002755-900-1449753517-HM-20137182363864834528

500PX

3- Le bonheur c’est d’avoir quelqu’un qui vous rend heureux quand vous rentrez chez vous!

1002805-900-1449753517-9fff23cb2c8d9536f5b82ac292281ffa_qc3VAJukBazSOdNxMTLihjjg

IMGUR

4- Nous restons ensemble de toutes les manières possibles!

pinterest

PINTEREST

5- « Mon chéri, tout le monde regarde! »

1002955-900-1449753517-14parejasdeanimales4998mf

500PX

6- Quand on ne peut plus attendre!

1003005-900-1449753517-image

500PX

7- Lorsque vous vous sentez à l’aise en compagnie de quelqu’un d’autre, c’est l’amour!

1003055-900-1449753517-NationalGeographicApes

NATIONALGEOGRAPHIC

8- La réconciliation c’est aussi l’amour.

1003105-900-1449753517-stock-photo-96544291

500PX

9- Prendre soin d’un être cher, c’est ça la vie!

1003155-900-1449753517-zabavnye_zveryata_chast_39_2090106

500PX

10- Partager la vie avec quelqu’un est la chose la plus étonnante du monde!

1003205-900-1449753517-Souris-heureuses-qui-sourient

500PX

11- La famille est la chose la plus importante dans le monde!

1003255-900-1449753517-photo-43583994

500PX

12- Parfois, le fait de montrer son amour suffit …

1003305-900-1449753517-NCSOMw7

FLICKR

13- … ce qui ne devrait pas être oublié d’être fait au quotidien!

1003355-900-1449753517-14parejasdeanimales14998mf

500PX

14- L’amour nous fait faire face à tous les défis de la vie!

1003405-900-1449753517-14parejasdeanimales9998mf

BOREDPANDA

15- Même en groupe.

animals-in-love-2

SABAHAT M

16- C’est aussi se reposer dans un endroit sûr.

cute-animal-friends-2

TOP13

17- La meilleure chose dans le monde est quand on se sent en sécurité!

cute-animal-friends-3

REDDIT

18- Ce sentiment est le plus merveilleux du monde!

cute-animal-friends-5

METRO.CO.UK

19- Parfois un câlin rapide est suffisant.

gIIZJ

IMGUR

20- D’autres fois, nous ne pouvons pas nous éloigner de l’autre!

IRzWgZQ

REDDIT

http://incroyable.co

Cette femme obèse morbide rêve de peser 1000 lbs


Il y a toutes sortes de défis qu’on voit sur le web, ce défi en particulier m’apparaît comme un état de santé suicidaire. Faire exprès d’être obèse dans le but de devenir la plus grosse est totalement aberrant. De voir comment elle se fait gaver avec un entonnoir est insultant
Nuage

 

Cette femme obèse morbide rêve de peser 1000 lbs

 

Cette femme obèse morbide rêve de peser 1000 lbs

Monica Riley, 27 ans, pèse déjà 700 lbs (environ 318 kg).Capture d’écran YouTube

Une jeune Texane obèse morbide s’est donné un défi de taille: devenir la plus grosse femme au monde.

Monica Riley, 27 ans, pèse déjà 700 lbs (environ 318 kg) mais rêve d’atteindre la barre des 1000 lbs (454 kg) et «devenir immobile», affirme-t-elle dans un reportage diffusé sur la chaîne de vidéos viraux Barcroft TV.

Pour ce faire, son petit copain Sid l’aide à consommer entre 6000 à 8000 calories par jour, parfois en la gavant à l’aide d’un immense entonnoir.

La liste d’ingrédients d’un «shake» de prise de poids ingurgité par Monica de cette façon inclut: des Pop-Tarts à la fraise, de la crème 35 %, de la crème glacée et du lait.

La jeune femme tire des revenus de séances photo et vidéo destinées à un public d’amateurs de corps SSBBW – ou «Super-Sized Big, Beautiful Woman» en anglais, qu’on pourrait traduire par «belle grosse femme format géant». Elle comptait près de 15 000 abonnés sur Instagram au moment d’écrire ces lignes.

INQUIÉTUDES

«Voir Monica devenir plus grosse me rend fier parce qu’elle accomplit ce qu’elle veut faire», explique Sid dans la vidéo, ajoutant qu’il «ne se plaint pas» parce qu’il a toujours aimé les femmes rondes.

Mais la mère de Monica, Teri, n’est pas du même avis et s’inquiète du régime extrême que s’impose sa fille et elle s’est confiée à Barcroft TV.

«Elle est déjà obèse. Je vois les difficultés dans sa vie de tous les jours maintenant. Alors imaginer qu’elle devienne plus grosse qu’elle ne l’est déjà est très difficile pour moi.»

Son copain Sid avoue aussi avoir des inquiétudes quant à sa santé. Ils souhaiteraient fonder une famille et Monica envisage la possibilité d’avoir à perdre du poids pour pouvoir donner naissance, le couple ayant déjà eu à surmonter deux fausses couches.

 

http://fr.canoe.ca/s