Le Saviez-Vous ► Comment les daltoniens voient le monde?


Notez qu’il y a une erreur a 4 minutes 54 secondes dans la vidéo. Si vous n’êtes pas daltoniens vous allez comprendre. Êtes-vous déjà demandé comment voient les daltoniens ? Il y a plusieurs formes de daltonisme et heureusement, il existe maintenant des lunettes qui permettent de voir les couleurs telles qu’elles sont. Enfin, tout déprend du prix ….
Nuage

 

Comment les daltoniens voient le monde?

 

La réaction poignante de deux frères daltoniens qui voient les couleurs pour la première fois


Jimmy et Jace sont deux frères qui sont daltoniens Le 21 juin dernier, ils ont testé des lunettes correctrices qui leur ont permis de voir les couleurs pour la première fois de leur vie. On ne peut pas imaginer comment cela qui sont acquis pour nous  peut changer quelque chose dans  la vie de d’autres, mais voyez leur réaction quand ils ont mis ces lunettes très spéciales
Nuage

 

La réaction poignante de deux frères daltoniens qui voient les couleurs pour la première fois

 

Bientôt, vos yeux pourraient voir la nuit


Voir dans la nuit comme un chat, serait sûrement pratique du moins pour certaines occasions. On dit sans danger, bon, et si j’ai bien compris, que l’effet de ce produit serait passager, du moins pour le moment. Mais, si cela pouvait se faire à long terme, je ne suis pas certaine que cela serait une bonne idée
Nuage

 

Bientôt, vos yeux pourraient voir la nuit

 

Night vision cat, photo Flickr CC par <a href="https://www.flickr.com/photos/lorchaos/3399288507/in/photolist-6bof3x-8dcya2-kK9LDN-kK9DrG-Ygf9-58oWpJ-5WfFR-uM24p-c6RKZY-c6RRW7-c6RS9m-c6RPJQ-c6RQ1h-c6RQPJ-c6RE2u-28rQmu-c6RN1o-mmgVBV-fgRir4-dths1d-c6RNg9-c6Rz3L-c6REtA-9RLokG-XZzu2-c6RKKG-c6RRiJ-c6RLEL-c6RNKy-c6RJMm-c6RUxh-c6RD8y-c6RC5J-c6RBoC-c6RJj9-c6RAAh-c6RPeb-c6RAmA-c6RU5C-c6Rxmd-c6RM9Y-c6RxF7-c6RDKY-c6RPvb-c6RMLj-c6RJzb-c6RSAj-c6RwQE-c6RBRq-c6RVp1">Rodrigo Lorca</a>

Night vision cat, photo Flickr CC par Rodrigo Lorca

Repéré par Vincent Manilève

Des «biohackers» auraient réussi à inventer des gouttes de vision nocturne à s’injecter directement dans les yeux. Il paraît que c’est sans danger pour la santé.

Avoir la capacité de voir la nuit comme on le ferait en plein jour, voilà un fantasme qui a traversé les siècles et qui pourrait devenir réalité.

Le site .Mic rapporte que le groupe de biohackers californien Science for the Masses (qui travaille dans son garage) a inventé un liquide très particulier qui pourrait améliorer de façon significative la vue humaine pour permettre la vision nocturne.

«Le groupe a utilisé une sorte de chlorophylle analogue appelée Chlorin e6 (ou Ce6) que l’on trouve dans certains poissons d’eau profonde et qui est parfois utilisé pour traiter la cécité nocturne (héméralopie, explique le site.

«A partir de cette recherche, nous avons pensé que ce serait une bonne base pour nous», raconte Jeffrey Tibbetts, membre de l’équipe, avant d’ajouter:

«Il y a un certain nombre de papiers parlant de ce type d’injections lors d’expériences sur les rats, et cela a été utilisé depuis les années 1960 comme traitement pour différents cancers.»

Le biochimiste Gabriel Licina s’est porté volontaire pour l’expérience, à savoir se faire injecter dans les rétines 50 microlitres de Ce6.

Sur le site du groupe, on peut voir les yeux du cobaye devenir entièrement noirs. Les effets se sont fait sentir au bout d’une heure, quand Gabriel Licina a commencé à percevoir des formes dans le noir à dix mètres de distance.

«Quand la solution a commencé à marcher, l’intensité de la lumière a augmenté pendant les deux heures qui ont suivi, raconte-t-il, j’ai fini par mettre des lunettes de soleil.»

Dans d’autres tests, ils ont demandé à cobayes de se rendre dans les bois.

 Dans 30% des cas, «à 50 mètres de distance, ils pouvaient distinguer où ils étaient, même s’ils se tenaient contre un arbre», explique le biochimiste, qui affirme avoir eu de son côté 100% de succès pour ses expériences.

Le groupe estime que ce genre de progrès pourrait aider les secours et les militaires en les rendant capables de voir dans la nuit lors de sauvetage en forêt ou lors de prises d’otages. Ils refusent néanmoins toute implication de grandes compagnies pharmaceutiques, préférant se concentrer sur le produit, en espérant obtenir des chiffres probants à publier dans les revues scientifiques.

Il y a quelques jours, un autre progrès scientifique concernant la vue faisait son apparition.

Des lunettes, créées par les entreprises Valspar et EnChroma dans le cadre du projet «Color for all», permettent aux personnes atteintes de daltonisme de percevoir différentes nuances de couleurs. Le site Libération, qui relaie la vidéo de présentation, explique que

«ces verres séparent très précisément les différentes longueurs d’ondes correspondantes à chaque couleur, afin que le “message couleur” envoyé au cerveau soit amplifié».

Pour les obtenir, il faudra tout de même débourser 365 euros. (500 $ cad)

http://www.slate.fr/

4 daltoniens voient les couleurs pour la première fois grâce à des lunettes spéciales


Des lunettes inventées par erreur, enfin, disons que le rôle de cette lunette était destiné pour tout autre chose en chirurgie. Un daltonien l’a essayé et des couleurs inconnues pour cette personne sont apparues
Nuage

 

4 daltoniens voient les couleurs pour la première fois grâce à des lunettes spéciales

 

Le daltonisme, qui est héréditaire, touche principalement les hommes. © Valspar

    Le daltonisme, qui est héréditaire, touche principalement les hommes. © Valspar

Par Lise Loumé

    Près de 300 millions de personnes dans le monde souffrent de daltonisme. Certaines ne font pas la différence entre le rouge et le vert, d’autres ne perçoivent que des nuances de gris.

Confondre les cou­leurs de la cire à cacheter et de la feuille de laurier, voir un géranium bleu ciel à la lumière naturelle puis jaune orangé à la lueur de la chan­delle avaient suffisamment intrigué le chimiste britannique John Dalton, pour en faire l’objet d’une communication à la Société philosophique et littéraire de Manchester en 1794. De son cas est né le mot « daltonisme ». Comme lui, près de 300 millions de personnes dans le monde souffrent de cette anomalie de la vision. Certains ne font pas la différence entre le rouge et le vert, d’autres ne perçoivent que des nuances de gris.

Équiper les musées d’art

LUNETTES. Le fabricant de peintures américain Valspar et la start-up californienne EnChroma ont créé des lunettes capables de séparer les couleurs et permettre ainsi aux daltoniens de voir le rose, le jaune, le bleu etc. Ces lunettes filtrent les longueurs d’ondes que perçoit l’œil de façon à ce que le signal de couleur envoyé au cerveau soit amplifié. Le filtre doit faire des coupes très précises dans le spectre de lumière afin de « bloquer » les couleurs qui ne sont pas primaires.

« Les lentilles font apparaître les couleurs de façon plus lumineuse, plus vive et saturée. Les utilisateurs les perçoivent plus rapidement et précisément », explique l’entreprise sur son site web.

Dans la vidéo, Atlee, Keith, Andrew et Chris, 4 personnes atteintes de daltonisme, testent ces lunettes pour la première fois.

Valspar invite sur son site web les personnes touchées de près ou de loin par ce trouble de la vision à livrer leurs propres témoignages. Pour se procurer ces lunettes, il faut débourser environ 400 dollars (environ 367 euros). Le fabricant de peintures mettra à disposition des visiteurs daltoniens duMusée d’art contemporain de Chicago quelques paires afin que ceux-ci puissent apprécier pleinement les œuvres. Cette initiative pourrait être suivie dans d’autres musées à travers le pays.

Une anomalie qui touche essentiellement les hommes

Le daltonisme, qui est héréditaire, touche principalement les hommes (environ 8 % de la population en Europe et aux États-Unis, contre 0,45 % des femmes). En effet, comme l’anomalie est portée par le chromosome X, les femmes en ayant deux peuvent le plus souvent compenser la mutation ou l’absence d’un gène sur l’un des chromosomes X. L’image ci-contre permet notamment de détecter l’anomalie : les daltoniens ne voient pas le chiffre 6 en orangé et au centre de l’image.

MUTATION. D’où provient cette anomalie ? En fait, la vision des couleurs repose sur un mécanisme très élaboré. La lumière atteint d’abord la mince couche de cellules qui tapissent le fond de l’œil, la rétine, composée de récepteurs (bâtonnets et cônes) qui réagissent à des rayonnements lumineux et les convertissent en signaux électriques. Le cerveau combine ensuite ces informations pour produire le spectre de couleurs que nous percevons. Il existe trois types de cônes, qui se différencient en fonction de leur pigment photorécepteur sensible à une longueur d’onde particulière : le rouge, le vert ou le bleu. Deux des pigments des cônes sont codés par des gènes du chromosome X : le pigment responsable de la vision du rouge et celui responsable de la perception du vert.

Or chez les daltoniens, l’un des deux gènes est muté, de sorte que leurs récepteurs réagissent à d’autres longueurs d’ondes, ou bien ils ne fonctionnent plus. Il existe ainsi plusieurs catégories de daltoniens. Par exemple, les « protanopes », qui perçoivent le vert et le bleu mais pas le rouge, les « deutéranopes » qui voient le bleu et le rouge mais pas le vert (c’est la forme de daltonisme la plus fréquente, empêchant de distinguer le rouge du vert) et les « tritanopes », qui ne détectent pas la couleur bleue (voir illustration ci-dessous). Ces lunettes corrigent surtout l’anomalie des protanopes et deutéranopes. Les daltoniens ne peuvent pas exercer certains métiers, comme électricien ou pilote de ligne.

Crédits images : © Domaine public, Wikimedia Commons

Des lunettes inventées par hasard

La création de ces lunettes est en fait purement… accidentelle. C’est sur un produit destiné aux chirurgiens, des lunettes de protection laser, que la start-up californienne EnChroma travaillait. Mais un petit incident les a détourné de leur objectif premier. En essayant un premier prototype, une personne daltonienne s’est rendue compte qu’elle parvenait à voir certaines gammes de couleurs pour la première fois de sa vie ! Les inventeurs se sont donc concentrés sur cette nouvelle piste

http://www.sciencesetavenir.fr/

Ces maladies qui touchent les hommes…


Il y a des maladies qui touchent plus les hommes que les femmes, à cause de leur anatomie, le style de vie et l’hérédité qui peuvent toucher plus un sexe que l’autre
Nuage

 

Ces maladies qui touchent les hommes…

 

L’homme et la femme ne sont pas égaux face aux maladies. En voici 5 qui touchent principalement les hommes.

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont la plupart du temps liées à l’accumulation de « mauvais cholestérol » (LDL) dans les artères coronariennes. Le cœur permet d’oxygéner le reste des organes par l’intermédiaire du sang qui transporte l’oxygène nécessaire. Si les vaisseaux sont rétrécis à cause d’un dépôt de cholestérol, le flux sanguin vers le cœur est restreint, ce qui peut provoquer une angine de poitrine, caractérisée par de fortes douleurs au niveau de la poitrine. Si ce manque d’oxygène est plus important, une partie du muscle cardiaque peut se nécroser et causer un infarctus (= crise cardiaque). Les antécédents familiaux, le diabète, l’hypertension, le tabagisme, l’obésité et le stress chronique sont les principaux facteurs déclenchants. Il s’agit de l’une des principales causes de mortalité chez l’homme, après le cancer.

Le daltonisme

Le daltonisme, ou dyschromatopsie, est une anomalie de la vision, le plus souvent d’origine génétique. Les couleurs sont perçues différemment : l’individu confond le vert et le rouge, le bleu et le jaune ou ne perçoit que des nuances de gris, bien que ce soit plus rare. Le daltonisme est lié à un dysfonctionnement de l’œil, du nerf optique ou du cerveau. Plusieurs tests existent pour le dépister mais cette anomalie ne peut être traitée. Cette maladie n’évolue pas avec le temps. La proportion de daltoniens se situe autour de 8 % chez les hommes et de 0,45 % chez les femmes. Les femmes possèderaient le gène vecteur de cette anomalie, ne la développeraient pas mais le pourraient le transmettre à leurs enfants.

Le cancer du poumon

Le cancer du poumon

Le cancer du poumon est celui le plus fréquent chez l’homme. De plus, le taux de mortalité augmente chaque année. Ce type de cancer est souvent très invasif car le sang qui transporte l’oxygène nécessaire au bon fonctionnement des organes passe par les poumons avant de circuler dans l’ensemble du corps. La cause principale du cancer du poumon est le tabagisme, responsable de 80 à 90% des cas. Le tabagisme passif, l’exposition à des produits toxiques (amiante, arsenic, CO2) et la pollution atmosphérique sont aussi des facteurs qui en favorisent l’apparition. L’arrêt du tabac reste le geste numéro 1 pour prévenir le cancer du poumon.

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes : 1 homme sur 7 en souffrira, le plus souvent à partir de la cinquantaine. Située sous la vessie et entourant l’urètre, la prostate est une glande de l’appareil reproducteur masculin. Son rôle est de produire le liquide séminal qui constitue le sperme. Même si la plupart du temps aucun symptôme n’est perceptible, le cancer de la prostate entraîne principalement des troubles urinaires et érectiles. Le diagnostic se fait par toucher rectal, échographie, biopsie et prise de sang.

L’alopécie (perte de cheveux)

L'alopécie (perte de cheveux)

Plus généralement appelée calvitie, l’alopécie est un phénomène naturel souvent héréditaire. Si la chute de cheveux dépasse 50 à 100 cheveux par jour, on peut parler de chute de cheveux pathologique. Elle touche principalement les hommes. La perte de cheveux peut être totale ou partielle. Le stress est un facteur déclenchant ou accélérateur de ce phénomène. Il n’existe pas de shampooing efficace pour lutter directement contre la perte des cheveux mais des traitements existent. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous perdez vos cheveux par poignées ou par plaques de façon anormale

http://www.passeportsante.net

 

Test pour les daltoniens: Quel type de daltonien êtes-vous?


Quand vous allez passer un test de la vue, l’optométriste vous fait passer en autre le test des couleurs a savoir si vous êtes daltonien ou non et ci c’est le cas, quel type de daltonien vous êtes
Nuage

 

Test pour les daltoniens: Quel type de daltonien êtes-vous?

 

COLORBLIND ()

DALTONISME – En 1917, le Dr Shinobu Ishihara a inventé le test de perception des couleurs Ishihara, un moyen de savoir si vous êtes daltonien, mais aussi de découvrir quel type de daltonisme vous avez. Ces images forment des chiffres et des lignes, seulement visibles si vous pouvez différencier certaines couleurs. Ce test incroyablement précis et fort simple est encore utilisé aujourd’hui.

Vous ne nous croyez pas? Les images suivantes révèleront si vous avez une vision normale, une protanopie (daltonisme rouge), une protanomalie (daltonisme rouge léger), une deutéranopie (daltonisme vert), une deuteranomalie (daltonisme vert léger) ou si vous êtes un menteur pathologique! Faites-nous part de vos résultats dans les commentaires ci-dessous, si vous le désirez. Prêts?

1.)
2013-09-05-ScreenShot20130904at1.54.19PM.png

Si vous avez une vision normale vous voyez le nombre 42.

Les daltoniens «rouge» voient un 2.

Les daltoniens «vert» verront un 4.

2.)
2013-09-05-ScreenShot20130904at1.53.56PM.png

Si vous avez une vision normale des couleurs, vous voyez le nombre 73 ci-dessus.

Si vous êtes daltonien, vous ne verrez pas de nombre.

3.)
2013-09-05-ScreenShot20130904at1.53.01PM.png

Si vous avez une vision normale, vous voyez le nombre 74.

Si vous êtes un daltonien «rouge vert», vous voyez le nombre 21.

Si vous êtes totalement daltonien vous ne voyez rien.

4.)
2013-09-05-ScreenShot20130904at1.54.14PM1.png

Si vous avez une vision normale, vous voyez le nombre 26.

Si vous êtes un daltonien «rouge» vous verrez un 6, si vous avez un daltonisme rouge léger vous voyez un 2 pâle.

Si vous êtes daltonien «vert», vous verrez le chiffre 2 et si vous avezun daltonisme vert léger vous voyez un 6 pâle.

5.)
2013-09-05-12.png

Si vous avez une vision normale, vous voyez un 12

Si vous ne voyez pas le 12… vous êtes un menteur. Tout le monde peut voir celui-ci!

Les images sont une courtoisie de Ishihara Test for Colour Blindness.

Vous voulez un défi supplémentaire? Faites défiler les disques de couleurs ci-dessous et essayer de retracer la ligne ondulée qui circule entre eux. Si vous y arrivez, vous avez une vision normale. Sinon, nous vous aimons quand même!

  • 1

  • 0

  • -1

  • -2

  • -3

  • -4

  • -5

  • -6

  • -7

http://www.huffingtonpost.fr