Tianjin: niveaux de cyanure jusqu’à 356 fois supérieures au seuil de tolérance


Une catastrophe environnementale qui sera probablement longue a la population Tianjin en s’en remettre et en tout cas, à leur place, je me méfierais de l’eau pour longtemps malgré les dires des autorités
Nuage

 

Tianjin: niveaux de cyanure jusqu’à 356 fois supérieures au seuil de tolérance

 

La catastrophe a fait au moins 114 morts,... (PHOTO NG HAN GUAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

La catastrophe a fait au moins 114 morts, dévastant une section de la zone portuaire et des sites industriels ainsi que des complexes résidentiels environnants.

PHOTO NG HAN GUAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Agence France-Presse
Pékin

Des niveaux de cyanure jusqu’à 356 fois supérieures au seuil de tolérance ont été relevés près du site des explosions survenues il y a une semaine à Tianjin, dans le nord de la Chine, ont annoncé jeudi les autorités.

«Un niveau excessif de cyanure a été détecté dans huit points (d’eau) différents» à l’intérieur de la zone d’«isolement» délimitée autour du lieu des déflagrations, a indiqué le Bureau de protection environnementale de Tianjin.

«Le niveau le plus élevé correspondait à 356 fois le seuil de tolérance», a-t-il précisé.

Au total, des traces de cyanure ont été identifiées mercredi dans 25 points d’eau au sein de cette zone d’isolement.

Sur 16 autres points testés en-dehors, en revanche, on n’a détecté du cyanure que dans six d’entre eux et à chaque fois en deçà des limites tolérées.

L’entrepôt de produits chimiques d’où sont parties les explosions géantes dans la nuit du 12 août, sur la zone portuaire de Tianjin, contenait quelque 700 tonnes de cyanure de sodium, un composant hautement toxique, ont affirmé les autorités.

Les craintes d’une contamination de grande ampleur restaient vives, renforcées par les précipitations tombées en début de semaine et par l’éventuelle présence d’autres produits dangereux sur le site, où de nombreux conteneurs étaient endommagés.

Le cyanure de sodium, sous forme de poudre cristalline, libère sous certaines conditions du cyanure d’hydrogène, un gaz asphyxiant et rapidement mortel en cas d’exposition prolongée.

La télévision d’État CCTV a de son côté fait état d’un niveau moyen de cyanure 40 fois supérieur à la normale dans la poche d’eau qui remplissait le vaste cratère creusé dans le sol par les explosions.

La catastrophe a fait au moins 114 morts, dévastant une section de la zone portuaire et des sites industriels ainsi que des complexes résidentiels environnants.

Les autorités municipales se voulaient néanmoins rassurantes:

«Toute l’eau polluée est contenue à l’intérieur de la zone d’isolement», a affirmé à la presse Tian Weiyong, un officiel chargé de l’environnement. «Et nous n’allons pas la pomper avant qu’elle ne soit nettoyée», a-t-il ajouté, sans autres détails.

Les équipes de secours ont édifié des barrages de terre et de sable encadrant un périmètre de 100 000 m2 autour du lieu des déflagrations pour éviter toute fuite de composants toxiques, ont rappelé les autorités municipales.

Elles continuent d’assurer que l’air et l’eau ailleurs dans la ville étaient «sans danger» pour les 15 millions d’habitants de Tianjin.

Mais beaucoup de résidents riverains demeurent sceptiques et inquiets, et l’ONG environnementale Greenpeace a appelé à la prudence, réclamant la poursuite des tests.

Dans le même temps, le président chinois Xi Jinping a appelé jeudi à ce que les responsables des explosions répondent de leurs actes. Dix responsables de l’entreprise à qui appartenait l’entrepôt incriminé ont déjà été arrêtés.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► Le cyanure présent dans les pépins de pomme


Les pépins et certains fruits a noyaux contiennent naturellement du cyanure, un poison puissant mais qui en infirme quantité n’est pas dommageable à l’être humain .. Si vous manger par exemple les amendes des pêches ce n’est pas grave à la condition de ne pas en faire excès.
Nuage

 

Le cyanure présent dans les pépins de pomme

 

Le cyanure présent dans les pépins de pomme

Le cyanure présent dans les pépins de pomme

Le cyanure est présent dans les pépins de pomme, mais en très petite quantité. Si vous décidez un jour de relever un défi fou, celui de manger un bol de pépins de pomme, alors vous risquerez d’avoir de sérieux problèmes de santé.

Le cyanure est connu pour être un puissant et dangereux poison qui peut facilement priver votre corps d’oxygène et nuire considérablement à vos principaux organes. Lorsqu’une personne mange ou mâche des pépins de pomme, le corps sera bel et bien exposé, mais la dose ingurgitée est tellement petite que le corps peut facilement désintoxiquer.

Les noyaux de fruits comme ceux des cerises, des pêches et des abricots contiennent également des substances chimiques toxiques dont le cyanure. Elles sont très toxiques pour certains animaux, mais en très petite quantité, elles ne le sont pas pour l’homme. Manger par exemple une cinquantaine d’amandes amères peut être fatal à un homme.

Marie Catherine

http://www.journalducanada.com

Le mystère sur la mort d’Adolf Hitler est (encore) relancé


Qu’Adolphe Hitler a fait croire à un suicide et aurait pris la fuite ? Peut-être ! Disons qu’on pourrait donner le bénéfice du doute, mais qu’il a été vivre au Brésil, et photographier le bras autour du cou d’une femme noire, alors qu’il prônait la race blanche parfaite … Me semble un peu tirer par les cheveux. Mais bon, il faut juste espérer que plus jamais un homme, un gouvernement, un peuple,puisse décidé de la sorte le sort d’une autre ethnie
Nuage

 

Le mystère sur la mort d’Adolf Hitler est (encore) relancé

 

Officiellement, Adolf Hitler a mis fin à ses jours le 30 avril 1945. Or une Brésilienne affirme qu’il s’est rendu au Brésil, où il serait décédé…

 

Par ADRIEN BONETTO

Pour de nombreux témoins, cela ne fait aucun doute : les corps d’Adolf et d’Eva, empoisonnée au cyanure, ont été incinérés dans les jardins de la chancellerie, ce qui concorde avec un extrait du testament privé du Führer :

« Moi et ma femme choisissons la mort pour échapper à la honte de la déposition ou de la capitulation. Notre désir est d’être brûlés immédiatement sur les lieux où j’ai fourni la plus grande partie de mon travail quotidien pendant les douze années passées au service de mon peuple. »

En mai 1945, des fouilles sont effectuées dans les jardins de la chancellerie, mais également dans le Führerbunker, un complexe de salles souterraines de Berlin. Les corps des époux sont finalement retrouvés et identifiés grâce aux mâchoires d’Adolf Hitler.

La première rumeur part de Staline, qui affirme à une délégation américaine qu’Hitler n’est pas mort. Il déclare par la suite qu’il s’est enfui au Japon en sous-marin, puis en Espagne et en Argentine. Ces déclarations font les choux gras de la presse, qui entretiendra ces rumeurs pendant des décennies.

En 1970, le KGB se débarrasse du corps d’Hitler, ne gardant que le crâne et les mâchoires. En septembre 2009, l’hebdomadaire britannique The Observer affirme que ce fragment de crâne est en réalité celui d’une femme âgée de 20 à 40 ans.

Photo

La doctorante brésilienne Simoni Renee Guerreiro Dias affirme ainsi dans un livre que le Führer est décédé à l’âge de 95 ans, en Amérique du Sud où il aurait pris à fuite. D’après cette femme, Hitler se serait rendu en Argentine, au Paraguay puis au Brésil, où il aurait été protégé par ses alliés du Vatican.

Pour illustrer ses déclarations, elle montre une photo d’Hitler accompagné d’une femme noire. Il se faisait appeler Adolf Leipzig. La photo étant de très mauvaise qualité, il est difficile de reconnaître qui que ce soit. Elle affirme également avoir recueilli le témoignage d’une nonne polonaise qui aurait reconnu Adolf Hitler. « L’historienne » compte bien prélever des échantillons ADN afin de prouver ses dires.

Elle n’a toutefois pas attendu ces tests pour commercialiser son livre. Découverte historique ou coup de pub ? Affaire à suivre…

http://www.lepoint.fr/

Zimbabwe: plus de 300 éléphants empoisonnés


C’est inacceptable que ce soit seulement les braconniers qui écopent des conséquences de ces crimes alors que ceux qui jouissent de ce massacre d’éléphants sont des riches, des gens des affaires ou de la politique. On lit ou entend a tous les ans du massacre d’animaux, a quand il y aura vraiment des actions pour que les sois-disant intouchables puissent payer de leur crime
Nuage

 

Zimbabwe: plus de 300 éléphants empoisonnés

 

La semaine dernière, l'administration des parcs nationaux avait... (PHOTO PHILIMON BULAWAYO, ARCHIVES REUTERS)

La semaine dernière, l’administration des parcs nationaux avait fait état d’une centaine d’éléphants empoisonnés. Quatre braconniers ont déjà été condamnés à des peines d’au moins 15 ans de prison pour ce crime.

PHOTO PHILIMON BULAWAYO, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Hararé

Le bilan des récents empoisonnements d’éléphants par des braconniers au Zimbabwe pourrait dépasser les 300 pachydermes tués, soit beaucoup plus que les premières estimations, selon un chiffre donné lundi à l’AFP par l’ONG Zimbabwe Conservation Task Force (ZCTF).

Les éléphants ont été empoisonnés au cyanure, et leurs défenses prélevées. De nombreux autres animaux, essentiellement des carnivores, ont été des victimes collatérales du massacre : des lions, des vautours, des lycaons et des hyènes ont péri après avoir mangé sur les carcasses des éléphants.

«En juillet, environ 300 éléphants sont morts d’empoisonnement au cyanure à Hwange», le plus grand et le plus célèbre des parcs du Zimbabwe, a indiqué à l’AFP Johnny Rodrigues, le président de ZCTF, «ils ont été découverts par un groupe de chasseurs qui survolaient la zone».

«Les autorités n’ont commencé à intervenir qu’en septembre, et le nombre de tués avait déjà fortement augmenté. La semaine dernière, on en était à 325 éléphants tués au total», a ajouté M. Rodrigues.

La semaine dernière, l’administration des parcs nationaux avait fait état d’une centaine d’éléphants empoisonnés. Quatre braconniers ont déjà été condamnés à des peines d’au moins 15 ans de prison pour ce crime.

Aucun porte-parole officiel n’était disponible lundi pour confirmer le chiffre de 325 éléphants tués donné par ZCTF.

Selon le président de cette ONG, les autorités minimisent sciemment les pertes : «On cache beaucoup de choses», a-t-il affirmé à l’AFP, «ceux qui ont été arrêtés et condamnés sont du menu fretin sacrifié par les gros et dangereux poissons, qui eux restent intouchables. Il y a parmi eux des hommes politiques et des hommes d’affaires importants», dit-il.

La police a ordonné aux villageois de la région de remettre aux autorités tout stock de cyanure d’ici à la fin du mois, sous peine d’arrestation.

Mais certains chefs traditionnels des villages en bordure du parc ont demandé aux autorités de faire preuve de clémence envers les braconniers condamnés, affirmant que la pauvreté les avait poussés, et non l’appât avide du gain.

On estime à 120 000 le nombre d’éléphants vivant dans les parcs du Zimbabwe.

Alors que l’Afrique australe a été relativement épargnée par le braconnage des éléphants jusqu’à maintenant, l’Afrique centrale et de l’Est subit un véritable massacre, avec 25 000 éléphants abattus en 2012.

L’ivoire récolté et exporté clandestinement est essentiellement destiné aux marchés asiatiques, et notamment chinois. Les défenses finissent comme objet d’ornement ou de sculptures d’objets d’art.

http://www.lapresse.ca/

Un projet canadien de mine d’or scandalise des Roumains


Je pense qu’il est important de savoir quand vous achetez un bijou en or, tout le processus pour extraire ce minerai. (J’ai pu trouver des détails sur le rôle et conséquences du cyanure, mit après l’article). Alors, on peut comprendre pourquoi la Roumanie ne soit pas d’accord avec ce projet qui semble que le gouvernement a décidé des règles seul et qu’en plus, c’est un risque trop élevé pour l’environnement
Nuage

 

Un projet canadien de mine d’or scandalise des Roumains

 

Photo Radu Sigheti, Reuters

Le gouvernement a adopté par surprise la semaine dernière un projet de loi déclarant «d’intérêt national exceptionnel» l’exploitation minière voulue par la société canadienne Gabriel Resources dans le village de Rosia Montana, en dépit de l’opposition des défenseurs de l’environnement et du patrimoine.

Agence France-Presse
BUCAREST, Roumanie

Plusieurs milliers de personnes manifestaient dimanche à Bucarest et dans plusieurs villes de Roumanie contre un projet canadien de mine d’or prévoyant d’utiliser de grandes quantités de cyanure dans un village de Transylvanie.

À Bucarest, plus de 3000 manifestants ont sillonné le centre-ville jusqu’au siège du gouvernement où ils ont scandé des slogans contre ce projet.

De retour place de l’Université, point de départ de leur manifestation, ils se sont assis sur la chaussée, bloquant en partie la circulation sur le principal axe routier de la capitale, ont constaté des journalistes de l’AFP. Un cordon de gendarmes leur faisait face.

«Nous ne voulons pas de cyanure, nous ne voulons pas de dictature» ou encore «Unis, nous sauverons Rosia Montana», scandaient les protestataires, dont de nombreux jeunes et des familles.

Ils étaient un millier à Cluj (nord-ouest) et des centaines à Timisoara (ouest), Alba Iulia (centre) et Iasi (nord-est), selon la gendarmerie et les médias locaux.

Les protestataires ont conspué les hommes politiques, du gouvernement et de l’opposition, accusés de favoriser ce projet contre l’avis de la population.

«Cette mine va détruire une zone très belle où on pourrait développer le tourisme», estime Ioana Frangulea, 20 ans, étudiante en horticulture à Bucarest.

Le gouvernement de centre gauche du premier ministre Victor Ponta doit soumettre au parlement un projet de loi déclarant «d’intérêt national exceptionnel» l’exploitation minière voulue par la société canadienne Gabriel Resources dans le village de Rosia Montana (nord-ouest), en dépit de l’opposition des défenseurs de l’environnement et du patrimoine.

Ce texte prévoit entre autres de faciliter les expropriations.

«C’est la première fois qu’un projet de loi est fait seulement pour une compagnie», estime le sociologue Mircea Kivu, venu manifester.

«Beaucoup de manifestants ne sont pas ici seulement pour des raisons écologiques, mais parce qu’ils ont l’impression d’avoir été trompés», a-t-il ajouté.

Lorsqu’elle était encore dans l’opposition, la coalition de centre gauche avait promis de bloquer le projet de mine d’or de Rosia Montana et l’exploration des gaz de schiste.

Mais depuis son arrivée au pouvoir en 2012, le gouvernement de centre gauche a donné des permis d’exploitation à Chevron pour les gaz de schiste et déclaré la mine d’or de Rosia Montana priorité nationale.

La société Gabriel Resources s’est réjouie du projet de loi «qui va accélérer le développement de la plus grande mine d’or d’Europe».

Gabriel Resources prévoit d’extraire, via sa filiale Rosia Montana Gold Corporation, 300 tonnes d’or et 1600 tonnes d’argent.

Elle promet 900 emplois durant la phase d’exploitation qui durera 16 ans et d’importantes retombées économiques pour la région.

Le projet conduira à la destruction de quatre montagnes autour du village et endommagera une partie de galeries minières romaines uniques, mettent en garde les archéologues.

Il prévoit également l’utilisation d’une moyenne de 12 000 tonnes de cyanure par an.

http://affaires.lapresse.ca/

5 raisons : pourquoi l’exploitation minière est mauvaise pour l’environnement

1. Quand vous allez dans une bijouterie pour acheter cette magnifique bague de 18 carats dont vous aviez rêvée, pensez-y, celle-ci a généré 20 tonnes de cyanure et de déchets en minerai pour sa production.

2. L’or est extrait avec des ‘méthodes d’exploitation à ciel ouvert”. Cela implique de creuser des énormes fosses et de détruire la croute terrestre de la  planète. Le résultat? Moins de 10 grammes (5 centièmes) d’once d’or par tonne de roche.

3. En 1783, le chimiste Suédois découvre que l’or peut être chimiquement dissout par le cyanure. Aujourd’hui les Solutions de cyanure de Sodium sont utilisées pour dissoudre et extraire l’or du minerai (la roche dynamitée). L’Or, étant l’un des éléments les plus chimiquement stables sur la planète, a une résistance naturelle aux changements chimiques qui pourraient ternir sa surface ou le dégrader. Cela explique que l’or est  très recherché pour des utilisations multiples – bijoux évidemment, mais aussi dans l’électronique et de matériel médical.

4. L’usage du Cyanure, ainsi que l’élimination de la boue (produit déchet) est une préoccupation mondiale majeure. Reconnu comme un poison, l’hydrogène-cyanure est extrêmement toxique pour les humains et à l’état gazeux, peut être fatal. Le cyanure est aussi dangereux pour la faune et flore comme les mammifères, oiseaux et poissons, qui peuvent avoir des réactions de toxicité aigüe à ces solutions même pour des quantités peu importantes.

5. IL existe un risque réel de déversements cataclysmiques de cyanure lié à extraction de l’or et si les solutions de cyanure s’infiltrent dans les sols ou nappes phréatiques, cela introduirait des concentrations toxiques de cyanure dans les écosystèmes locaux qui pourraient les détruire définitivement. 

6. En l’an 2000, des pluies abondantes, la glace et la neige ont causé une brèche dans le barrage de résidus (résidus sont les déchets de minerai imprégné de cyanure, utilisés pour extraire l’or) dans une mine d’or à Baia Mare en Roumanie. Cela a entraîné la libération de 100 000 mètres cubes de déchets riches en cyanure dans le bassin versant environnant. L’approvisionnement en eau potable a été coupé pour 2,5 millions de personnes, et presque tous les poissons dans les eaux avoisinantes ont été tués. 



Quoted from The Environmental Literacy Council – Gold Mining.
http://www.enviroliteracy.org/article.php/1120.html

http://www.goldbuyers.com