À New York, une clinique injecte du sang jeune aux riches pour qu’ils vivent éternellement


Quand je pense que les banques de sang ont souvent des difficultés à remplir leurs stokes, une clinique sur le point d’ouvrir ses portes à New York dans le but d’offrir du plasmas sanguin provenant de personne de moins de 25 ans, pour rajeunir les plus riches âgés
Nuage

 

À New York, une clinique injecte du sang jeune aux riches pour qu’ils vivent éternellement

 

par  Laura Boudoux

Une méthode jusqu’ici cantonnée aux essais cliniques marginaux va se transformer en véritable pratique médicale exercée librement à New York.

Le Dr. Jesse Karmazin, fondateur d’Ambrosia, une entreprise spécialisée dans la transfusion de plasma sanguin, a bien l’intention d’offrir la jeunesse éternelle aux riches New-Yorkais, rapporte Mashable. Comment ? En transfusant à des patients en quête d’une cure de jouvence le plasma sanguin prélevé sur des personnes âgées de moins de 25 ans. Le coût de la procédure est pour l’instant tenu secret.

Le Dr. Karmazin espère ouvrir sa clinique avant la fin de l’année 2018 et assure avoir déjà 150 patients se languissant de recevoir leur dose de sang juvénile.

Une clientèle qui n’est pas prête de se tarir d’après le médecin, qui rappelle que « New York possède la plus importante population de personnes âgées de tous les États-Unis ». Une population qui pourrait donc se voir rajeunir, si l’on en croit le docteur, dont les essais cliniques se sont terminés en janvier 2018.

« Je crois que nous assistons à un renversement du vieillissement. Nous disposons maintenant de données qui suggèrent de réels changements physiologiques après le traitement. Le but est de le rendre accessible à tous », assure-t-il.

Pour cet essai, environ 600 personnes avaient eu recours aux transfusions sanguines proposées par le médecin, contre la somme de 8 000 dollars.

Si Jesse Karmazin est persuadé de l’efficacité du plasma sanguin, le rajeunissement subséquent n’a pas été prouvé sur l’homme à l’heure actuelle. Pour le moment, les scientifiques se sont pour la plupart contentés de tester cette hypothèse sur des souris. Une amélioration de la santé des rongeurs plus âgés a alors en effet été constatée. Mais les chercheurs n’ont pas été en mesure d’affirmer qu’ils étaient sûrs à 100 % que le sang « frais » en était réellement la cause. Ce n’est visiblement pas suffisant pour décourager les vampires des temps modernes.

Sources : Mashable

https://www.ulyces.co