Une femme avale une cuillère en tentant de sortir une arête de sa gorge


J’ai déjà avalé une tranche de concombre tout rond par inadvertance et cela a fait vraiment mal, alors une cuillère ?? Comment cet ustensile ne pouvait pas lui faire mal ?
Nuage

 

Une femme avale une cuillère en tentant de sortir une arête de sa gorge

 

© YouTube.

La mésaventure se passe en Chine. Après s’être coincée une arête de poisson dans la gorge, une Chinoise a voulu la retirer à l’aide d’une cuillère mais elle a avalé cette dernière.

Comme le rapporte le Daily Mail, Lili, une Chinoise, est restée quatre jours avec une cuillère de 13 centimètres de long dans le ventre.

Alors qu’elle avait une arête de poisson coincée dans la gorge, elle a entrepris de l’enlever à l’aide d’une cuillère en métal. Sauf qu’au lieu de déloger l’arête, elle a avalé le couvert.

Une opération délicate

Le problème est arrivé juste avant le grand festival de Quingming en Chine. Plusieurs jours sont fériés pour l’occasion. Selon le journal Shenzhen Evening News, c’est pour cette raison que Lili aurait eu peur de se rendre à l’hôpital. Elle est donc restée sans rien faire mais a déclaré ne ressentir aucune gêne ni inconfort.

https://www.7sur7.be/

Il manque son pari et vit un an avec une cuillère coincée dans l’oesophage


Les humains sont des idiots sous l’emprise de l’alcool. Un Chinois lancé un pari d’avaler une cuillère et la retirer avec une corde, mais cela n’a pas fonctionné. Il a gardé la cuillère pendant 1 an jusqu’à ce que des problèmes de santé surviennent.
Nuage

 

Il manque son pari et vit un an avec une cuillère coincée dans l’oesophage

 

© @Xinjiang Meikuang General Hospital.

Ivre, un Chinois de 25 ans a lancé un pari qu’il n’est pas parvenu à relever. Conséquence? Il a vécu un an avec une cuillère dans l’oesophage avant d’être opéré d’urgence en raison de problèmes respiratoires.

« Je vais avaler une cuillère puis la faire ressortir à l’aide d’une ficelle attachée au manche. »

En substance, voilà le défi lancé par Zhang. Il est peut-être inutile de préciser que le jeune homme est en état d’ébriété lors de cette annonce.

Le projet est un peu foireux, le résultat aussi. Le « tour » est manqué, la cuillère installée dans l’oesophage. Pas de quoi perturber le Chinois de 25 ans qui ne juge pas opportun de consulter un médecin car il ne ressent aucune gêne pour boire et manger.

© @Xinjiang Meikuang General Hospital.

Durant plus d’un an, il mène une vie tranquille jusqu’au moment où il rencontre d’importants problèmes respiratoires. Il se rend alors à l’hôpital et est opéré d’urgence durant plus de deux heures.

« J’étais choqué, je n’avais jamais rien vu de tel », confie le docteur Yu Xiwu qui a mené l’intervention.

Finalement, l’objet, long de près de vingt centimètres, est extrait par la bouche. Deux jours plus tard, l’apprenti magicien est sur pied et peut quitter l’hôpital.

« J’espère qu’il a retenu la leçon », conclut le médecin.

 

https://www.7sur7.be/

Le Saviez-Vous ►Le trou dans la cuillère à spaghetti a une utilité particulière


La cuillère à spaghetti, n’est peut-être pas utilisée comme il le devrait, en plus de sa forme, de ses dents, il y a le trou … Et ce trou peut s’avérer très utile
Nuage

Le trou dans la cuillère à spaghetti a une utilité particulière

 

spoon

COMMONS WIKIMEDIA

 

Les fameuses cuillères à spaghettis ont toutes une particularité, soit un trou en leur centre. À quoi sert-il exactement ?

À égoutter les pâtes peut-être ? Oui, bien sûr, l’eau s’écoule par le trou, ça a du sens, mais non. Ce trou a en fait une toute autre utilité.

Ce trou sert en réalité à mesurer la quantité de spaghetti à cuire, sa taille équivalant à une portion pour une personne. Sauf si vous êtes un grand gourmand, trop affamé.

Alors, à vos cuillères et maintenant le gaspillage sera chose du passé !

Crédit photo à la une: Facebook / My Smoke Break / de.wikipedia.org/wiki/User:Timus

http://www.ayoye.com/

Une cuillère en argent donne un très mauvais goût à ce que vous mangez


Avez-vous déjà pensé que les ustensiles que vous utilisé pourrait avoir une influence sur le goût des aliments ? Il semble que le choix du métal pourrait changer de façon agréable ou très agréable, tout dépend des aliments. Mais quel serait l’ustensile idéal
Nuage

 

Une cuillère en argent donne un très mauvais goût à ce que vous mangez

 

<a href="https://www.flickr.com/photos/spam/5298206804">Hand-picked collection of silver & silver-plated antique spoons</a>/ Samantha Marx via Flickr CC<a href="http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.fr">License by.</a>

Hand-picked collection of silver & silver-plated antique spoons/ Samantha Marx via Flickr CCLicense by.

Il vaudrait mieux utiliser des couverts en or.

Laissez tomber l’argenterie de votre mémé. Zoe Laughlin, directrice de l’Institute of making (un groupe de recherche de l’University College de Londres sur «le monde du faire»), veut fabriquer «la meilleure cuillère du monde». Et la première question à se poser pour trouver le Graal du couvert est de se demander quelle est la matière idéale. Elle a donc mené une étude sur la manière dont le matériau des couverts affecte le goût des aliments, raconte le Telegraph.

La chercheuse explique au Guardian:

«Nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait pas beaucoup de recherches sur le goût des différents métaux, mais il affecte vraiment la saveur des aliments. Si un métal rend quelque chose plus sucré, ou plus riche, alors il y a du potentiel pour réduire la teneur en sucre dans l’aliment.»

Pour réaliser l’étude, les chercheurs ont préparé une série de cuillères en différents métaux: cuivre, chrome, zinc, étain, acier inoxydable, or et argent. 50 volontaires ont alors dû sucer chaque cuillère et donner leur avis précis sur le goût. Lors d’une deuxième étape, les cobayes ont fait ce même test, mais avec des aliments sucrés, salés et acides dans les cuillères, pour voir si les matériaux affectaient certaines saveurs.

Le bilan, dévoilé pour l’inauguration d’une nouvelle exposition sur la nourriture (comme expérience multi-sensorielle) au Science Museum de Londres, n’est pas très facile à mettre en pratique: les cuillères en or ont donné les résultats les plus savoureux, avec ou sans nourriture, sans doute parce que l’or n’a pas de goût métallique.

Selon Zoe Laughlin, «c’est manger comme on devrait manger, vous ne sentez que le goût de la nourriture et rien d’autre, vous n’avez pas vécu avant d’avoir mangé avec de l’or». Il paraîtrait même qu’un sorbet à la mangue dans une cuillère en or est un truc «divin»…

En deuxième position, l’acier inoxydable (ou inox). Heureusement, c’est plus abordable: c’est la matière qui compose une bonne partie des couverts standard, sûrement ceux qui sont rangés dans le tiroir de votre cuisine.

Et c’est l’argent qui obtient les moins bons résultats, à cause de sa saveur métallique très forte. En outre, l’argent réagit particulièrement mal aux acides des fruits et au soufre contenu dans les œufs. 

Si vous mangez du sucré, les cuillères en cuivre et en zinc, qui ont un goût un peu aigre, seront du plus bel effet gustatif. Par contre, il s’avère que manger de la morue dans une cuillère en zinc est extrêmement désagréable. Tout cela est lié à la facilité avec lesquels s’oxydent ou pas les différents métaux, explique le Guardian.

Zoe Laughlin travaille également en ce moment pour une grande compagnie aérienne. Dans le but de redessiner ses couverts, elle étudie donc aussi l’influence de la forme sur la saveur. Selon ses premiers résultats, la taille de la tête, la longueur, la courbe de la cuillère influencent le goût… Mais de façon très différente en fonction des individus.

http://www.slate.fr/