Inondations en Asie: 24 millions de personnes menacées


Chaque personne qui vit une inondation due aux pluies doit être épouvantable. En Inde et en Asie du Sud, la mousson dure 4 mois, et cette année, elle a fait une centaine de morts, les gens sont coupés de tout et n’ont plus grand chose à manger. Ils ont perdu leur maison, et même leurs papiers d’identité. Ce n’est pas encore finie car des millions sont menacées par ces inondations
Nuage

 

Inondations en Asie: 24 millions de personnes menacées

 

Chaque année, des centaines de personnes meurent dans... (AFP)

Chaque année, des centaines de personnes meurent dans les glissements de terrain et les inondations provoquées par la mousson qui frappe début juin le sud de l’Inde et balaie l’Asie du Sud durant quatre mois.

Agence France-Presse
Genève

Selon un bilan dressé lundi par les autorités indiennes, ces inondations ont déjà fait plus de 750 morts.

«La situation ne cesse d’empirer. Au Népal, où les eaux commencent à refluer, nos équipes font face à des communautés qui ont perdu leur maison, leurs papiers d’identité, tout, et au Bangladesh et en Inde, le nombre de personnes affectées croît d’heure en heure, alors que les eaux montent», a déclaré Jagan Chapagain, sous-secrétaire général pour les programmes et opérations auprès de la Fédération.

Selon lui ,il s’agit des «plus graves inondations en Asie du Sud depuis plusieurs décennies. Des communautés entières sont coupées de tout, le seul moyen de venir en aide à ces villages est le bateau, et beaucoup n’ont presque plus de vivres».

Au Bangladesh, le Croissant-Rouge local a qualifié les inondations de pires jamais enregistrées dans le pays.

«Les eaux se répandent du nord du pays vers le centre, recouvrant des villages entiers, beaucoup de communautés sont isolées, et n’ont aucun accès par la route», selon M. Mozharul Huq, secrétaire général du Croissant-Rouge du Bangladesh.

La Fédération et le Croissant-Rouge du Népal ont lancé un appel à l’aide global d’environ 3,5 millions de francs suisses (3 millions d’euros) pour venir en aide à 81 000 personnes vivant dans les régions les plus touchées.

Au Bangladesh, la Fédération et le Croissant-Rouge du pays devraient lancer un appel similaire dans les prochains jours.

Enfin, pour l’Inde, la Fédération a débloqué une aide d’urgence de 320 000 francs suisses (281 000 euros) fin juillet. Un deuxième versement est prévu dans les prochains jours.

Une série d’inondations et de glissements de terrain frappe le sous-continent depuis la deuxième semaine d’août, au moment où la mousson fait sentir ses effets sur les parties nord et est de la région.

Chaque année, des centaines de personnes meurent dans les glissements de terrain et les inondations provoquées par la mousson qui frappe début juin le sud de l’Inde et balaie l’Asie du Sud durant quatre mois.

http://www.lapresse.ca

Croix-Rouge Un site internet pour retrouver des personnes disparues


Lors de catastrophe, de guerre ou de migration, nombres de familles sont séparés .. un peu d’aide pour retrouver les disparus peut grandement facilité la tâche … Pour le moment le site n’est qu’en anglais mais je crois qu’il vont traduire leur pages web
Nuage

 

Croix-Rouge

Un site internet pour retrouver des personnes disparues

 

Croix-Rouge - Un site internet pour retrouver des personnes disparues

Photo site internet Familylinks.icrc.org

Agence France-Presse

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a mis sur pied un site internet pour aider les membres des familles dispersées à se retrouver suite à une guerre, une catastrophe ou une migration, a-t-il annoncé lundi.

Le site Familylinks.icrc.org sera lancé officiellement le 13 novembre, indique le CICR dans un communiqué.

«Familylinks.icrc.org va changer la façon dont les personnes vont pouvoir reprendre contact avec les membres de leur famille dont elles ont été séparées», déclare ainsi le chef adjoint de la Division de l’Agence centrale de recherches et des activités protection du CICR, Olivier Dubois, cité dans le communiqué.

«En quelques clics, ils sont mis en contact avec des spécialistes qui vont effectuer un suivi personnel des recherches», explique-t-il.

En vertu du droit international, les familles ont le droit d’être informées du sort de leurs proches disparus. S’il y a lieu, toutes les démarches possibles doivent être entreprises pour savoir où sont ces personnes portées disparues, pour rétablir le contact avec elles et leur permettre de réintégrer leur famille.

Le premier site Web de ce genre a été créé par le CICR en 1996, à la suite du conflit en Bosnie. Depuis, l’institution a ouvert des sites Web ad hoc pour 23 crises au total, un exemple récent étant le tsunami de 2011 au Japon. Au fil des ans, ces efforts ont aidé un «nombre incalculable» de personnes à rétablir le contact avec des proches, indique l’organisation basée à Genève.

Le nouveau site aura la particularité d’être «en permanence opérationnel», a indiqué à l’AFP une porte-parole du CICR, Dorothea Krimitsas.

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dispose d’un réseau de volontaires dans le monde entier, qui peuvent rechercher activement des personnes portées disparues.

 «Aucune organisation au monde ne peut fournir un tel service», pointe le CICR.

Toutefois, l’organisation n’entend pas répondre aux demandes lorsqu’il s’agit de crimes, de rapts, ou d’enfants enlevés par un des parents lors de divorces notamment, a précisé Mme Krimitsas.

http://fr.canoe.ca