L’extrême finesse du papier découpé pour ces fleurs et créatures marines


L’art du découpage peut paraître facile, mais quand on utilise un couteau à lame rétractable avec une précision extrême demande une grande dextérité et beaucoup de passion.
Nuage

 

 

L’extrême finesse du papier découpé pour ces fleurs et créatures marines

 

L’artiste japonaise Riki Fukuda ne se sert que d’un cutter, une planche et du papier pour réaliser ces designs ultra détaillés.

Elle expérimente régulièrement de nouveaux matériaux et on peut voir l’évolution de son travail sur Twitter.

 

http://www.laboiteverte.fr/

Australie Une étrange créature apparaît sur une plage


Trouver ce genre de créature lors d’une promenade au bord de la mer è de quoi surprendre. Serait-ce une nouvelle espèce ? Probablement que non ! On suppose une danseuse espagnole
Nuage

 

Australie

Une étrange créature apparaît sur une plage

 

Une étrange créature apparaît sur une plage

Crédit photo : gracieuseté, Daily Mail

Une mystérieuse créature marine retrouvée sur une plage d’Australie ce lundi par une résidante de l’endroit soulève bien des questions.

La bête, surnommée «blob» par plusieurs, est apparue sur la plage de Mudjimba, sur la Sunshine Coast (ouest) de l’Australie.

(gracieuseté, Daily Mail)

À première vue, la «chose» semble n’avoir aucun membre, aucun œil, ni bouche. Debbie Higgs, la dame qui l’a trouvée sur la plage lors de sa marche matinale, l’a ramenée chez elle et l’a placée dans l’eau de mer.

Mme Higss a expliqué au Daily Mail Australia que la créature ne semblait pas être une plante et que sa texture était plutôt spongieuse, un peu comme une méduse.

«Elle est froide et plutôt malodorante», a-t-elle ajouté.

«Je n’avais aucune idée de ce que c’était lorsque j’ai pris la photo et que je l’ai tweetée. J’ai eu énormément de réponses de gens qui spéculaient sur sa provenance», a-t-elle indiqué.

(gracieuseté, Daily Mail)

«Ça fait environ 25 cm de long, à peu près la longueur de mon bras, a-t-elle précisé. Je me promène sur la plage tous les jours, et je n’ai jamais rien vu de tel! Les gens sur Twitter ont affirmé qu’il s’agissait peut-être d’un «Spanish Dancer Slug», a affirmé Mme Higgs.

En français, la «danseuse espagnole» ou Hexabranchius sanguineus est une limace de mer assez commune, que l’on retrouve dans les eaux tropicales de l’Océan Indien.

(gracieuseté, Daily Mail)

Une porte-parole du Musée du Queensland a indiqué au Sunshine Coast Daily qu’il était difficile d’en arriver à une conclusion sans avoir examiné la créature de près, mais que la thèse de la limace était plausible.

Debbie Higgs ne sait pas encore ce qu’elle fera de la limace, mais elle croit qu’elle la donnera à un aquarium de la région, ou qu’elle la remettra à l’eau.

(Twitter: @Debz73)

http://tvanouvelles.ca/