Les corps étrangers chez le chat : attention à ce qu’il mange !


Les chats peuvent avoir une fâcheuse tendance à avaler des objets indigestes, que ce soit pendant un jeu, une trouvaille intéressante, attirer par une odeur, etc. Ces objets peuvent créer de graves problèmes de santé pouvant aller jusqu’à la mort
Nuage

 

Les corps étrangers chez le chat : attention à ce qu’il mange !

 

Par Charlotte Grenier

Crédits photo : Shigemi.J – Flickr

Il peut arriver que les chats avalent des objets ou des parties d’objets, appelés corps étrangers par les professionnels du monde vétérinaire. Ces corps étrangers ne sont pas digestibles par nos félins domestiques, et peuvent donc être la cause d’un certain nombre de problèmes de santé, pouvant dans le pire des cas entraîner la mort de votre boule de poils préférée.

Vétérinaire et directrice de l’ESAV (Ecole supérieure d’aide vétérinaire) – Institut Bonaparte, le Dr Noémie Tommasini nous en dit plus sur les conséquences de l’ingestion de corps étrangers et sur les traitements pouvant être administrés lorsque le mal est fait.

Pourquoi mon chat risque-t-il d’avaler des objets non comestibles ?

Votre chat peut avaler des corps étrangers de plusieurs façons.

Tout d’abord il peut s’agir d’un jeu. C’est le cas par exemple des fils (comme le fil du sac poubelle par exemple), élastiques, lacets, franges en cuir … Tous ces objets sont des sources d’amusement pour votre chat. Il commence par les attraper, puis les mâchouille et, finalement, dans l’excitation du jeu il les avale. C’est pour cette raison qu’il est par exemple particulièrement dangereux que votre chat soit à proximité si vous faites de la couture. Celui-ci risque de jouer avec le fil et de l’avaler entrainant avec lui l’aiguille ! C’est un accident que nous rencontrons trop fréquemment en clinique vétérinaire.

Votre chat peut aussi avaler de petits jouets recouverts de vraie fourrure (comme les souris multicolores que l’on trouve fréquemment en animalerie). La fourrure réveille l’instinct chasseur de votre petit félin et certains vont jusqu’à avaler tout ou partie de leur jouet devenu une proie. D’autres chats aiment jouer avec des sacs poubelle qu’ils déchirent et peuvent en avaler des morceaux.  

Le corps étranger peut aussi se retrouver ingéré en même temps que l’alimentation. C’est ce qui se produit avec les os (ou fragments d’os), les arrêtes de poissons, la peau de préparation de charcuterie, les fils du rôti, parfois les noyaux de fruits ou plus rarement l’emballage d’un produit alimentaire ayant l’odeur de celui-ci (par exemple, la barquette de polystyrène ayant contenu de la viande).

Enfin, votre chat peut souffrir d’un trouble du comportement, l’ennui en étant souvent à l’origine, qui le pousse à mâchouiller puis avaler toute sorte d’objets (de la laine, du tissu …).

Quelles conséquences pour sa santé ?

Ces corps étrangers peuvent par chance transiter le long du tube digestif. Ainsi certains propriétaires de chats continuent à tort de penser qu’un fil de sac poubelle avalé ne posera jamais de souci comme le fait de donner des os. Mais il suffit d’une fois pour que les choses évoluent mal.

Lorsque les corps étrangers provoquent des symptômes ceux-ci peuvent être d’intensité variable. Cela peut se manifester par des perturbations passagères du transit, telles que des vomissements ou des diarrhées. Mais cela peut aussi avoir des conséquences plus graves !

Les objets ingurgités peuvent se bloquer dans le tube digestif entrainant une occlusion. Celle-ci se manifeste par une perte d’appétit, un abattement, des vomissements et une absence de selles. Ces symptômes doivent vous alerter et vous conduire à contacter immédiatement la clinique vétérinaire où votre animal est suivi.

Les corps étrangers piquants et coupants (les fragments d’os, arrêtes …) peuvent entrainer des perforations digestives se manifestant pas un état de prostration avancé, une perte d’appétit, des douleurs violentes.

Lorsque le corps étranger se trouve bloqué au niveau de la bouche ou de la gorge (comme par exemple une arrête, une aiguille de couture), le chat peut parfois continuer à s’alimenter, mais souvent il s’agira plus d’aliments mous que des croquettes. Il peut présenter aussi une augmentation de la salivation et des vomissements n’aboutissant pas au rejet de l’objet incriminé.

Tous ces symptômes doivent vous indiquer qu’il faut consulter en urgence votre vétérinaire. 

Lors de la consultation de votre chat, le vétérinaire pourra avoir besoin de réaliser des examens complémentaires (radiographie, échographie, endoscopie ou encore examens sanguins). Selon le risque et l’état de votre chat différents traitements seront mis en place. Cela peut aller de l’administration de fibres (haricots verts par exemple) dans l’alimentation pour faciliter l’évacuation du corps étranger dans les selles jusqu’à la chirurgie.

Comme souvent, mieux vaut prévenir que guérir. Evitez ainsi les jouets et autres objets qui pourraient être avalés facilement.

http://wamiz.com

Dangers domestiques: comment protéger vos chiens et chats?


Nos animaux qui vivent avec nous ne peuvent pas distinguer ce que nous utilisons, ou notre environnement sont toujours sans danger pour eux. Il est donc nécessaire de faire attention a nos petites bêtes pour qu’ils n’arrivent pas d’incidents malheureux qui pourrait dans certains cas être mortel
Nuage

Dangers domestiques: comment protéger vos chiens et chats?

Dangers domestiques: comment protéger vos chiens et chats?

Nos maisons, nous les partageons souvent avec nos chiens et nos chats. Malheureusement, elles regorgent de dangers dont nos amis poilus n’ont pas conscience! Quelques précautions simples permettent cependant d’éviter les accidents.

Pas de contact avec les produits ménagers


Les
produits anti-limaces et anti-herbes sont toxiques pour les animaux. Lorsqu’ils sont répandus sur le sol, ces produits représentent un danger notamment pour les chats qui contaminent leurs pattes en marchant et ingèrent le produit ultérieurement en se lavant. Ceci peut provoquer des brûlures de la langue empêchant le chat de s’alimenter. Des soins vétérinaires
administrés à temps permettent de soigner ces blessures. Les poisons anti-rongeurs à action anticoagulante représentent aussi un danger. Lorsque l’animal en ingère une quantité suffisante pour être intoxiqué, il doit recevoir un antidote quotidiennement pendant plusieurs mois! Enfin, l’antigel possède un goût sucré attirant et son ingestion entraîne une insuffisance des reins causant la mort en quelques heures.

Les plantes ornementales: ennemies des estomacs!

Les chats et parfois les chiens apprécient de grignoter les végétaux rencontrés dans votre maison ou votre jardin. Cette activité n’est cependant pas toujours sans danger. Dans la plupart des cas, les troubles de la santé sont peu sévères et se limitent à une inflammation de l’estomac qui se manifeste par des nausées et vomissements. Cependant, quelques plantes se révèlent plus toxiques et peuvent provoquer des troubles cardiaques (muguet, digitale). Mieux vaut donc ne pas posséder ces végétaux!

Les corps étrangers intestinaux


Il n’est pas rare de rencontrer des chiens qui rongent et mangent de petits objets en plastique, en bois…. Les chats aussi, aiment notamment
jouer avec des fils de laines ou autres ficelles. Dès lors, il est vivement conseillé de ne jamais laisser traîner tout ce qui pourrait être avalé par les carnivores domestiques. En effet, si dans certains cas on retrouve l’objet (entier ou en morceau) dans les selles, dans d’autres cas, il se coince dans l’estomac ou dans l’intestin et empêche partiellement ou totalement le transit digestif. Cette situation représente souvent une urgence chirurgicale. En effet, outre les troubles digestifs sévères (constipation, vomissements…), la paroi de l’intestin peut rapidement se nécroser et causer la mort de votre ami.

Les fenêtres oscillo-battantes: pièges à chats

Désireux de toujours plus de liberté, votre chat aura très vite repéré l’appel de l’extérieur via l’espace laissé par votre fenêtre oscillo-battante. Sachez qu’il est important de ne jamais laisser ce type de fenêtre entre-ouverte dans une pièce où vit un chat! En effet, dans de nombreux cas, le petit félin se hisse par l’ouverture mais se retrouve piégé les pattes antérieures à l’extérieur et le train arrière à l’intérieur. S’il reste plusieurs dizaines de minutes dans cette position, sa circulation sanguine va être compromise et les membres postérieurs vont souffrir d’un défaut de vascularisation. Dans de nombreux cas, cet accident entraîne malheureusement des dommages irrémédiables et la mort du chat

http://www.e-sante.be