Étude Le cycle menstruel influe sur l’appétit et la consommation


Tous les animaux ont un moyen de séduction pour faire connaître leur moment de fertilité mais chez l’être humain, cela est subtil et qui  peut couter plus cher

Nuage

 

Étude

Le cycle menstruel influe sur l’appétit et la consommation

 

Le cycle menstruel influe sur l'appétit et la consommation

Crédit photo : Archives Agence QMI

Agence QMI

Le cycle menstruel des femmes a un impact sur la coquetterie, l’appétit et la consommation, selon une étude menée par des chercheurs de l’Université Concordia, à Montréal.

En analysant les réponses de 49 participantes à un questionnaire leur demandant par exemple si elles avaient porté une tenue qui attirait l’attention, si elles s’étaient maquillées ou si elles avaient passé du temps à s’embellir, les chercheurs ont pu dégager une tendance nette, soit une augmentation marquée des comportements liés à l’apparence durant la période fertile du cycle menstruel.

«L’incidence des fluctuations hormonales sur les choix de consommation des femmes s’exerce à leur insu», a indiqué Gad Saad, professeur de marketing à l’École de gestion John-Molson et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en science du comportement évolutif et consommation darwinienne.

«Or, nos travaux les aident à prendre conscience des périodes où elles sont le plus vulnérables à l’appel des aliments hypercaloriques et des produits d’embellissement», a-t-il ajouté.

L’étude de Gad Saad permet d’espérer, selon lui, la mise au point prochaine d’une application pour aider les femmes à se tenir au fait de leurs vulnérabilités quotidiennes sur le plan de la consommation.

Grâce à un téléphone intelligent pouvant afficher des avis du type «Attention, vous êtes aujourd’hui au 26e jour de votre cycle – évitez de faire les emplettes!» les femmes pourraient ainsi se prémunir contre les effets néfastes de leur conditionnement biologique inconscient sur leur comportement et leur portefeuille.

http://tvanouvelles.ca