Le Saviez-Vous ► Pourquoi certains animaux mangent-ils leurs crottes ?


Pas très appétissant comme menu du jour, mais certains animaux le fond pour prendre toutes les protéines et minéraux. Chez d’autres, les bébés, cela permet de parfaire dans l’intestin une communauté bactérienne saine … Cependant, chez les chiens adultes, cela est un signe d’un problème
Nuage

 

Pourquoi certains animaux mangent-ils leurs crottes ?

 

 

Nathalie Mayer

Journaliste

 

Manger ses crottes. L’idée même nous semble absolument répugnante. Pourtant, l’habitude est courante dans le règne animal. Et les raisons en sont assez diverses.

Parmi les animaux, la coprophagie — c’est ainsi que l’on nomme le fait de manger ses propres crottes ou celles d’autres animaux — est relativement répandue. Pour les lapins, les souris, les hamsters, les chiens, les bébés éléphants ou encore les primates — non humains, il va sans dire —, entre autres, elle est plutôt occasionnelle. Mais les bousiers — une sorte de scarabée —, par exemple, raffolent des excréments dans lesquels ils vivent et dont ils se nourrissent presque exclusivement.

 

Pour transporter leur nourriture, les bousiers peuvent rouler des morceaux d’excréments en boule. © Topi_Pigula, Pixabay, CC0 Public Domain

Pour transporter leur nourriture, les bousiers peuvent rouler des morceaux d’excréments en boule. © Topi_Pigula, Pixabay, CC0 Public Domain

Plusieurs raisons de manger des crottes

Chez diverses espèces, la coprophagie est surtout répandue chez les petits. Au moment du sevrage, plus exactement. Les bébés éléphants ou encore hippopotames mangent alors les crottes de leurs mères — ou d’autres congénères — dans le but d’ingérer les microbes qui décomposent les plantes constituant leur nouveau régime alimentaire. Une façon originale d’installer dans son intestin une communauté bactérienne saine.

Les herbivores, quant à eux, adoptent parfois des habitudes coprophages, notamment lorsque les réserves de nourriture sont restreintes. Pour eux, manger ses crottes permet de tirer le maximum des aliments disponibles en les repassant une deuxième fois dans le système digestif. De quoi assimiler plus de nutriments et de minéraux.

Un comportement essentiel chez le lapin

Les lapins, quant à eux, consomment certaines de leurs crottes — à proprement parler, il ne s’agit donc pas ici de coprophagie —, celles que l’on nomme les cæcotrophes. Celles-ci sont humides et donc plus molles que les autres. En effet, la fermentation qui dégrade la nourriture ingérée par les lapins a lieu à l’extrémité de leur système digestif. Le temps leur manque alors pour assimiler les nutriments et ils se voient contraints de rejeter des crottes bourrées de protéines, de vitamines et de minéraux. Des crottes qu’ils mangent quasi immédiatement.

 

Chez le chien, la coprophagie peut avoir des causes médicales ou comportementales. © cynoclub, Fotolia

Chez le chien, la coprophagie peut avoir des causes médicales ou comportementales. © cynoclub, Fotolia

Un comportement plus alarmant chez le chien

Si chez les lapins, manger ses crottes est normal, il n’en est pas de même chez les chiens. Certes, les chiennes ont pris l’habitude d’éliminer ainsi les excréments de leurs tout petits. Et les chiots ont parfois tendance à imiter ce comportement.

Mais s’il persiste à l’âge adulte, il est conseillé d’en chercher les causes. Il peut s’agir de causes pathologiques (carence en vitamines, présence de parasites dans le système digestif, irritation stomacale, difficulté à assimiler les aliments, etc.) ou de causes comportementales (stress, ennui, mauvais apprentissage de la propreté, etc.).

http://www.futura-sciences.com

Votre chien mange ses crottes ? C’est de la coprophagie


Un chien qui mange des selles est dégoutant .. mais il est bon de savoir comment réagir si ce comportement semble devenir de plus en plus insistant ..
Nuage

 

Votre chien mange ses crottes ? C’est de la coprophagie

 

La coprophagie est le terme utilisé pour décrire un chien qui mange ses selles ou ceux d’un autre animal.

Part très agréable pour nous, la coprophagie est pourtant très fréquente chez le chiot et disparait normalement avec l’âge.

Malheureusement, certains propriétaires d’animaux se plaignent encore de ce problème même lorsque le chien est adulte. Voici quelques conseils pour modifier l’envie de votre chien et comment prévenir la coprophagie chez le chiot.

Il n’existe pas de raison qui explique la coprophagie, car la motivation du chien pourrait être médicale, mais aussi comportementale.

Le premier réflexe est d’en parler avec votre vétérinaire qui pourra vérifier lors d’un examen et quelques tests certaines possibilités comme une maladie digestive ou la présence d’un ou plusieurs parasites intestinaux. Aussi, votre vétérinaire pourra vérifier avec vous si l’alimentation et les gâteries choisies sont adaptées pour votre animal de compagnie. Le nombre de repas par jour et la quantité de nourriture donnée devront aussi être révisés à l’aide de votre vétérinaire.

Il faut comprendre que d’utiliser la punition verbale ou physique ne fera qu’augmenter la coprophagie chez le chien qui prendra le réflexe de se cacher pour combler son besoin ou au contraire voudra attirer votre attention en mangeant une selle bien odorante. La façon la plus simple est de tout simplement nettoyer l’environnement de votre chien après qu’il y fait ses besoins. Cela implique que vous devrez sortir à chaque fois avec votre chiot. Il n’y a aucun mal si votre chiot souhaite sentir une selle ce qui est un comportement normal chez le chien surtout lors des promenades. Par contre, avant qu’il décide d’y goûter, demandez-lui de venir vers vous ou de s’assoir et récompensez-le par la suite. Votre animal de compagnie à besoin de votre présence et d’être stimuler. Il est important de ne pas le laisser seul trop longtemps et n’oubliez pas de le faire jouer et bouger avec vous tous les jours. Si votre chien mange les selles de votre chat, vous devez simplement placer le bac à litière hors de portée du chien.

Finalement, il existe de nombreux produits sur le marché pour éliminer la coprophagie. Des produits en poudre qui s’ajoutent au repas de votre animal pour que les selles soient mauvaises au goût ou du jus d’ananas ou du Tabasco. Il existe aussi des biscuits au charbon. Sachez que ses produits ne sont que rarement efficaces, car le comportement du chien est souvent routinier et essentiel même si le goût devient désagréable. Aussi des produits comme le Tabasco pourraient se retrouver dans les yeux de votre chien et causer des risques pour sa santé.

Source : http://www.courrierlaval.com

http://www.vetanimo.com