367 Pitbulls sauvés des combats de chiens


Un autre fléau de la cruauté envers les animaux est bien les combats de chien. Ces chiens ont fini de se battre, mais il sera sans doute difficile de les faire adopter pour qu’enfin, ils puissent vivre une vraie vie normale pour un chien
Nuage

 

367 Pitbulls sauvés des combats de chiens

 

 

Aux Etats-Unis, une longue investigation a conduit à 12 arrestations dans 4 Etats différents afin de mettre fin au calvaire de 367 Pitbulls utilisés dans des combats de chiens.

Trois ans. Cela faisait trois ans que les autorités américaines enquêtaient sur une organisation de combats de chiens. Cette investigation vient de se conclure par 12 arrestations réparties entre l’Alabama, le Texas, la Géorgie et le Mississippi.

Des conditions déplorables

Lorsque les enquêteurs sont arrivés sur place, ils ont été confrontés à une triste réalité :

« Les chiens, dont les âges varient entre quelques semaines et 10 ou 12 ans, ont souffert dans des conditions extrêmes, sans eau ni nourriture » relate un communiqué de l’ASPCA (la société américaine de prévention de la cruauté envers animaux).

« Plusieurs sont blessés avec des cicatrices dues aux combats de chiens, et certains étaient attachés avec des chaînes et des câbles reliés à des blocs de béton ou des pneus de voiture.

Des niches sales de fortune – improvisées à partir de plastique et de fûts métalliques et autres planches de bois pourries et toitures métalliques – dans des conditions de chaleur étouffante et d’humidité.

Dans une cour, 114 chiens, la plupart attachés à de lourdes chaînes, assis en plein soleil, se grattent les puces, sans eau ni nourriture visible.

Une chienne fait de son mieux pour s’occuper de ses six chiots de quelques semaines à peine, sans eau ni nourriture, dans un enclos jonché de détritus et d’excréments. »  

Le combat de chiens : un business illégal

La police fédérale a trouvé sur place plus de 500 000 dollars (373 000 euros) en liquide. Pour les autorités, cet argent proviendrait de la promotion et du sponsoring des combats de chiens entre 2009 et 2013.

Le business illégal des combats de chiens peut en effet rapporter gros, car on y mise d’importantes sommes : à titre d’exemple, l’un des hommes arrêtés est accusé d’avoir remporté la somme de 35 000 dollars (26 000 euros) lors d’un combat de chiens ayant eu lieu en août 2011. Deux autres hommes ont été arrêtés avec 12 000 dollars (9 000 euros) en cash sur eux après avoir assisté à un combat de chiens dans un bar en février 2012, rapporte l’Associated Press.

Selon l’avocat George Beck Jr, les prévenus ont ainsi pu gagner entre 5 000 et 200 000 dollars à chaque combat : « Ces combats de chiens, le fait de les affamer et de les tuer pour le supposé ‘’fun’’ de les regarder s’entretuer constituent un abus. Leur comportement est déplorable, ne sera pas toléré etsera sanctionné avec toute la rigueur de la loi » affirme-t-il.

Quant aux chiens, ils ont été placés dans des refuges d’urgence temporaires où ils reçoivent des soins. On ignore encore s’ils pourront être adoptés.

Ce qui est certain, c’est que leur calvaire est terminé, et qu’ils « ne seront plus jamais forcés à se battre, à vivre dans la misère, à être négligés ou privés de ce dont ils ont besoin »

conclue Alison Jimenez, porte-parole de l’ASPCA.

http://wamiz.com

Internet → Un réseau de combats de chiens démantelé


Des chiens qui ont déjà une mauvaise réputation n’ont rien pour les aider. Les  pitbulls sont souvent choisi pour des jeux de combats. Une horreur que l’humain s’amuse a faire souffrir un animal qui pourtant ne demande qu’être un fidèle compagnon. Maintenant rendu sur internet pour facilité l’idiotie de parier sur un chien
Nuage

 
Internet → Un réseau de combats de chiens démantelé

 

Internet - Un réseau de combats de chiens démantelé

© Shutterstock

La police philippine a annoncé dimanche avoir démantelé un vaste réseau de paris sur des combats de chiens, qui étaient retransmis sur l’internet, et secouru quelque 300 pitbulls, très affaiblis.

La police a perquisitionné vendredi dans une ferme au sud de Manille et interpellé quatre soigneurs philippins, a précisé Renante Galang, un responsable policier. Sept Sud-coréens ont également été arrêtés.

«C’était un réseau important de paris sur internet, où les chiens étaient lâchés les uns contre les autres, parfois jusqu’à ce que mort s’ensuive», a déclaré le policier à l’AFP.

Les combats étaient retransmis sur l’internet à des spectateurs qui pariaient sur leur issue.

Chiens en danger

Beaucoup des animaux secourus sont blessés, avec des oreilles ou des langues déchirées, a indiqué un groupe de protection des animaux, Animal Welfare Society (AWS), qui a examiné les chiens. Une vingtaine au moins devront être euthanasiés.

AWS travaille en collaboration avec d’autres associations pour venir en aide à ces chiens, dont d’autres pourraient devoir être abattus.

«Le gouvernement ne dispose pas d’endroits assez grand pour abriter ces animaux», élevés pour combattre et qui ne peuvent donc pas être à plusieurs dans une cage, a déclaré une responsable de AWS, Anna Cabrera.

Deux des personnes arrêtées vendredi avaient déjà été interpellées par la police en décembre dernier, lors du démantèlement d’un autre réseau de paris en ligne qui faisaient combattre 240 chiens, a précisé Renante Galang. Les deux hommes avaient été relâchés après avoir payé une caution.

http://fr.canoe.ca