Une femme sauve son enfant, attaqué par un cougar


La mère a été très courageuse de secourir son fils qui était dans la gueule du cougar. Avec l’adrénaline, une maman peut faire n’importe quoi. Juste dommage que 2 cougars soient abattus pour suivre leur instinct au lieu d’être déplacés
Nuage

 

Une femme sauve son enfant, attaqué par un cougar

 

Un cougar... (Photo Steve Winter, archives Reuters)

Un cougar

PHOTO STEVE WINTER, ARCHIVES REUTERS

 

STEVEN K. PAULSON
Associated Press
Denver

Une femme du Colorado a sauvé la vie de son fils âgé de 5 ans en tirant la tête du bambin prise dans la gueule d’un cougar qui avait fait irruption devant sa maison.

L’incident s’est produit près d’Aspen, a indiqué le shérif adjoint du comté de Pitkin, Michael Buglione.

La mère avait entendu des cris à l’extérieur de la maison familiale pendant que le petit jouait avec son frère.

La femme est sortie de chez elle, et elle a rapidement tenté d’aider son fils, qui était sous l’animal. Elle s’est accroupie sur le cougar, a pris l’une de ses pattes, et a placé sa main droite dans sa gueule pour permettre au petit garçon de se dégager.

L’animal a finalement pris la fuite.

L’enfant a souffert de coupures profondes au visage, à la tête et au cou; il a été transporté vers un hôpital de Denver, selon le shérif adjoint. La mère a portait quant à elle des traces de morsures sur sa main et elle avait des égratignures sur la jambe.

Les autorités croient que le cougar avait 2 ans et qu’il n’avait pas atteint l’âge adulte.

Des représentants de la faune ont abattu deux cougars dans le secteur après l’attaque. Les deux animaux seront examinés pour déterminer s’ils avaient faim, s’ils étaient malades ou s’ils se retrouvaient tout simplement au mauvais endroit au mauvais moment.

Environ 4500 cougars vivent au Colorado et ils se promènent parfois dans les zones urbaines à la recherche de nourriture, selon les autorités.

http://www.lapresse.ca/

La marijuana comestible est risquée pour les enfants


Le Canada s’apprête à légaliser l’usage de la marijuana à des fins récréatives. Certains seront sûrement très content alors que d’autres non (comme moi), mais comme on sait ce qui est interdit donne l’envie plus forte d’essayer et ce qui est offert illégalement est peut-être trop dangereux. Cependant, j’espère que le gouvernement tiendra compte des expériences de nos voisins américains sur des empoisonnements accidentels auprès des enfants. De toute manière, pourquoi vouloir des biscuits ou autre aliment a base de cannabis
Nuage

La marijuana comestible est risquée pour les enfants

Divers produits comestibles et friandises contenant de la... (Agence France-Presse)

Divers produits comestibles et friandises contenant de la marijuana.

AGENCE FRANCE-PRESSE

JIM BRONSKILL
La Presse Canadienne

Les aliments contenant de la marijuana, comme les friandises et les biscuits, présentent un «risque significatif» pour les enfants, qui pourraient accidentellement les avaler, prévient une ébauche de document d’information du gouvernement sur la légalisation de la marijuana.

Le document identifie les inquiétudes de la santé publique comme l’un des nombreux obstacles que le Canada devra surmonter pour parvenir à légaliser la drogue, se basant sur les leçons tragiques du Colorado.

Selon le gouvernement libéral de Justin Trudeau, la légalisation du cannabis contribuera à éloigner la substance des mains des enfants, en plus d’empêcher les criminels d’engranger des profits dans des transactions douteuses.

Cependant, l’ébauche du mois de décembre, obtenue par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, souligne que la marijuana est disponible sous différentes formes – incluant quelques-unes spécialement attrayantes pour les jeunes – dans certains pays qui ont légalisé la drogue.

Les libéraux veulent présenter un projet de loi l’an prochain afin de retirer la consommation et la possession de marijuana du Code criminel et de punir sévèrement ceux qui fournissent la drogue aux mineurs, qui conduisent après l’avoir consommée ou qui la vendent en dehors du cadre établi.

Le gouvernement a l’intention de mettre sur pied une équipe formée d’experts en santé publique, en abus de substance et en maintien de l’ordre pour concevoir un nouveau système strict de vente et de distribution de la marijuana.

Aux États-Unis, l’Alaska, le Colorado, l’Oregon, Washington et le District de Columbia permet l’utilisation de la marijuana à des fins récréatives pour les personnes âgées de 21 ans et plus.

Près de 45 pour cent des ventes de marijuana au Colorado impliquent des formes comestibles comme la nourriture, les boissons ou les comprimés, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis.

Il y a deux ans, au Colorado, un individu de 19 ans a mangé un biscuit entier contenant 65 milligrammes de THC – l’élément psychoactif principal dans le cannabis – même si le vendeur l’avait prévenu de diviser le biscuit en six portions.

N’étant pas un utilisateur de drogue expérimenté, le garçon n’a pas compris qu’il faut un certain temps avant de ressentir les effets de la drogue lorsqu’on consomme de la marijuana sous une forme comestible, et a continué à ingérer le biscuit. Ce soir-là, il est mort en sautant du balcon du quatrième étage.

Au total, le Colorado a observé une augmentation du nombre d’empoisonnements liés à la marijuana – surtout quant aux ingestions accidentelles par les enfants – dans la première année de sa nouvelle loi, peut-on lire dans le document canadien.

«La marijuana sous forme comestible contient souvent plus de THC, est plus attrayante pour les enfants et les jeunes, et présente des risques significatifs pour la santé», est-il écrit.

Le Colorado a introduit de nouvelles lois limitant le niveau de THC dans les items mangeables. De plus, Dan Pabon, un membre démocrate de la législature d’État, a récemment présenté un projet de loi qui empêcherait ces produits d’être vendus à l’effigie d’animaux, d’humains ou de fruits.

«J’ai un garçon de trois ans qui aime les jujubes», a-t-il dit au quotidien «Colorado Springs Gazette».

La ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould – l’un des ministères fédéraux responsable de mener à terme la légalisation de la marijuana au Canada – a récemment déclaré qu’il était trop tôt pour déterminer quel genre de produits sera vendu.

L’équipe d’experts fera des recommandations après avoir considéré «toutes les différentes formes de marijuana», et le projet de loi qui en résultera «répondra à ces questions», a-t-elle ajouté.

Dans un article récemment publié, l’Institut C.D. Howe a affirmé qu’il serait raisonnable de seulement permettre la vente de marijuana sèche et d’huile infusée de cannabis dans un premier temps puisque ce sont des produits qui sont déjà permis pour des raisons médicales, et pour lesquels l’expertise gouvernementale existe.

La vente de produits comestibles pourrait être autorisée ultérieurement, ajoute l’article.

http://www.lapresse.ca/

James Holmes, le tueur du cinéma d’Aurora, a reçu des milliers de lettres de fans


C’est à n’y rien comprendre ! Comment peut-on admirer un tueur qui a fait beaucoup de victimes dans un cinéma ou encore à l’attentat de Boston. Qu’est-ce qui se passe dans leur tête pour avoir une telle fascination
Nuage

 

James Holmes, le tueur du cinéma d’Aurora, a reçu des milliers de lettres de fans

 

Extrait d'une des lettres envoyée par une fan à James Holmes.

Extrait d’une des lettres envoyée par une fan à James Holmes.

Ces jeunes fans se sont données le surnom de «Holmies»

En août dernier, James Holmes a été condamné à la prison à vie pour avoir tué douze personnes dans un cinéma de la ville d’Aurora dans le Colorado en 2012. Depuis son arrestation juste après le crime, il a reçu environ quatre mille lettres de soutien en prison, la plupart d’admiratrices, rapporte le New York Daily News.

Le bureau du procureur local vient de rendre publiques des centaines de pages de lettres, qui révèlent la fascination exercée par ce meurtrier schizophrène, non seulement sur des adolescentes, mais aussi sur des mères de famille qui s’identifient plus à lui qu’aux parents des victimes.

«Tu es incroyablement mystérieux et ça m’attire», écrit une admiratrice. Une autre le compare à «une colombe dans la rosée du matin».

Certaines lui écrivent car elles n’ont personne à qui se confier:

«Si je parle à mes amies, elles me jugent et je deviens l’amie bizarre […] J’ai juste besoin de quelqu’un qui m’écoute et me comprenne.»

Une admiratrice venant du Tennessee lui a écrit qu’elle tricotait une écharpe de la couleur de ses cheveux (probablement lorsqu’ils étaient teints en orange). Beaucoup lui disent qu’elles pensent à lui, qu’elles s’inquiètent et qu’il peut leur écrire quand il veut. Les enveloppes contiennent souvent des photos, que Holmes a accroché au mur pour décorer sa cellule de prison.

La plupart des lettres publiées ont été envoyées juste quelques mois après la fusillade, mais selon les officiels de la prison, Holmes continue d’en recevoir assez régulièrement, et lors de son procès, plusieurs fans avaient fait le déplacement, dont une qui s’est mise à hurler «ne le tuez pas», avant d’être évacuée de la salle.

En prison, Holmes a aussi reçu de l’argent: environ 4.600 dollars de personnes qui n’étaient pas de sa famille, selon le shérif local.

Comme le rappelle Amanda Hess sur Slate.com, les Holmies, du nom que ces jeunes fans se sont données, sont aussi actives sur Tumblr, avec une activité qui oscille entre commentaires sur l’apparence du tueur («il était vraiment canon dans son armure pare-balles») et débats sur la maladie mentale et la peine de mort.

On retrouve le même dualité chez les fans de Djokhar Tsarnaev, qui a été condamné à mort en mai pour les attentats de Boston. Ses admiratrices sont à la fois des groupies qui le trouvent mignon, et des complotistes persuadées qu’il est innocent et manipulé par le gouvernement.

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Le poulet qui a vécu pendant 18 mois sans tête


Un peu difficile à croire, mais bon ! Au Colorado aux États-Unis, il y a un festival pour le poulet sans tête. Probablement, le fait que le fermier n’a enlevé que la partie du visage du poulet et du caillot qui a stoppé une hémorragie que ce poulet étrange a pu survivre
Nuage

 

Le poulet qui a vécu pendant 18 mois sans tête

Il y a soixante-dix ans, quand un fermier du Colorado a coupé la tête de l’un de ses poulets, l’animal s’est relevé et a marché. Il est mort seulement dix-huit mois plus tard.

 

Mike, un banal poulet, fit tourner la tête de son propriétaire après avoir perdu la sienne. En septembre 1945, dans une ferme du Colorado, à Fruita, Lloyd Olsen et sa femme Clara en plein abattage de poulet ont assisté à la survie improbable de l’oiseau. La tête coupée, il a déambulé autour du couple. Son énergie n’a pas désamplifié après une nuit passée au fond d’une boîte, rapporte l’arrière petit-fils de la famille pour la BBC. Ce cas de la nature a vécu ainsi dix-huit mois.

Si la scène peut surprendre, la décapitation du poulet n’implique pas forcément la perte totale de son cerveau. Chez Mike, la fréquence cardiaque, la respiration, la faim et la digestion sont restées opérationnelles, grâce à la préservation du tronc cérébral. En 2014, un étudiant anglais avait même proposé de supprimer le cortex cérébral des poulets pour réduire leur souffrance lors de l’abattage, preuve que la tête des volatiles est plus vide qu’elle en a l’air. En revanche, le caillot de sang qui a empêché la saignée à mort de l’animal relève d’une chance inouïe.

Poule aux œufs d’or

La presse s’était rapidement intéressée à cet apparent miracle. Le bouche-à-oreille faisant son effet, les fermiers avaient reçu de l’argent pour soumettre le poulet à une batterie de test à l’Université de l’Utah à Salt Lake City. Ils ont également longuement voyagé dans le pays, leur perle rare comme billet de transport, avant de rentrer pour la récolte.

Au retour, le duo a provoqué malgré lui la mort de cette poule aux œufs d’or. Une seringue oubliée, usitée pour les repas, a entraîné l’étouffement. Pour autant, le succès de la famille est toujours d’actualité. Chaque année dans leur ville d’origine, en mai, un festival est dédié au poulet sans tête.

http://www.metronews.fr/

Des rivières polluées virent à l’orange dans l’ouest américain


Une mine abandonnée avec des résidus toxiques qui s’échappe, et qu’au lieu de réparer, les responsables agrandi par  mégarde la fuite et c’est le désastre écologique
Nuage

 

Des rivières polluées virent à l’orange dans l’ouest américain

 

Dans le Colorado (photo), au Nouveau Mexique et... (PHOTO AP)

Dans le Colorado (photo), au Nouveau Mexique et dans la réserve indienne de Navajo Nation, des états d’urgence ont été déclarés. Plusieurs villes ont cessé d’utiliser l’eau des rivières et en ont interdit l’accès.

PHOTO AP

ROBERT MACPHERSON
Agence France-Presse
Washington

Plus de 11 millions de litres de déchets liquides teintant l’eau d’une couleur orangée dévalent depuis une semaine plusieurs rivières de l’ouest des États-Unis, laissant craindre d’importants dégâts après cette pollution spectaculaire malencontreusement déclenchée par des employés de l’agence de protection de l’environnement.

Le contraste est saisissant sur les images montrant un cours d’eau orange sur fond de ciel bleu et forêt vert sombre typiques des espaces sauvages du Colorado. C’est dans cet État, où coule la rivière Animas, qu’est partie la fuite avant de s’écouler vers le Nouveau Mexique, dans la rivière San Juan.

L’accident est survenu le 5 août au niveau d’une mine d’or abandonnée, la Gold King Mine, d’où s’échappaient des déchets toxiques.

Des employés de l’agence de protection de l’environnement (EPA) dépêchés sur place pour colmater la fuite ont en fait ouvert la brèche, laissant le mélange composé notamment de métaux lourds et d’arsenic se répandre dans un affluent de l’Animas.

D’abord estimé à environ 3,8 millions de litres, l’EPA a réévalué dimanche l’ampleur de la pollution à 11,4 millions de litres, soit l’équivalent de quatre piscines olympiques.

Kayak et drainage interdits

Outre l’impact visuel de la pollution, qui a transformé l’Animas en un long ruban orangé, et les conséquences immédiates sur la saison touristique et ses amateurs de rafting et kayak, les questions se concentrent sur les effets de cette pollution sur la santé et les ressources agricoles.

Au fil des jours, la couleur orange s’est faite moins flagrante mais les déchets liquides poursuivent leur chemin. Dans le Colorado, au Nouveau Mexique et dans la réserve indienne de Navajo Nation, des états d’urgence ont été déclarés. Plusieurs villes ont cessé d’utiliser l’eau des rivières et en ont interdit l’accès.

Désormais, la couleur «est tellement diluée que vous ne pouvez pas vraiment la voir», commente Donna Spangler, porte-parole du département de l’Utah pour la qualité environnementale.

Des analyses sont toutefois en cours pour voir si l’eau contient des toxines cancérigènes comme le plomb ou l’arsenic et leurs résultats sont attendus dans les jours à venir.

«Ce qui se passe m’afflige au plus haut point», a affirmé à l’AFP la directrice de l’EPA, Gina McCarthy qui s’exprimait publiquement pour la première fois mardi.

«Nous travaillons sans relâche pour apporter une réponse et nous nous sommes engagés à faire la lumière sur ce qui s’est passé afin que cela ne se reproduise plus», a-t-elle ajouté.

L’incident a en effet porté l’attention sur la multitude d’anciennes mines qui représentent un danger pour l’environnement dans cette région. Les bords de l’Animas sont parsemés de quelque 200 sites abandonnés, selon le New York Times.

Craintes pour Las Vegas et Los Angeles

La réponse initiale de l’EPA a «été pour le moins inexistante», s’est cependant insurgé Tommy Roberts, le maire de Farmington, une commune en aval de la fuite dans l’État du Nouveau Mexique.

Dans l’une des images les plus frappantes diffusées depuis mercredi dernier, trois kayakistes apparaissent pagayant dans des embarcations oranges qui se confondent avec la couleur de l’eau.

L’un d’eux, Dan Steaves, a expliqué à un journal local, le Durango Herald, qu’ils étaient partis en excursion avant que le danger ne soit signalé par les autorités.

«C’est perturbant. Nous sommes tous trois inquiets pour notre santé», a-t-il assuré.

Zack Frankel, le directeur de l’ONG Utah Rivers Council, s’est lui dit préoccupé par la trajectoire que peuvent prendre les déchets liquides.

«D’ici à cinq jours environ, ils atteindront le lac» Powell dans l’Utah, qui alimente notamment la ville de Las Vegas, a-t-il noté.

Depuis ce lac, la fuite pourrait se répandre vers le fleuve Colorado, puis à travers le Grand Canyon et le lac Mead qui est une source d’eau importante pour la mégalopole de Los Angeles et le sud de la Californie, souffrant d’une grave sécheresse.

La seule solution, selon lui, qui permettrait de parer à «une hausse du niveau de substances cancérigènes dans l’eau», serait de draguer le limon des lacs touchés, dans une vaste et rapide opération qui coûterait des centaines de millions de dollars.

http://www.lapresse.ca/

La peste tue au Colorado


Le moustique et la tique sont des insectes qu’ils faut se méfier, car elles peuvent transmettre des maladies, mais aux États-Unis, il y a aussi la puce qui peut propager la peste septicémique
Nuage

 

La peste tue au Colorado

 

La peste tue au Colorado

Les puces seraient en cause. Photo Fotolia

La peste a causé la mort d’un adulte, ont annoncé, jeudi, les services de santé du comté de Pueblo, au Colorado. L’identité de la personne décédée n’a pas été révélée.

«L’individu a pu contracter la maladie à cause de puces sur un rongeur ou un [autre] animal mort», a expliqué le département de santé.

Cette forme de la maladie porte le nom de peste septicémique. Elle attaque directement le système sanguin.

Deux autres formes existent: la peste bubonique – la plus fréquente – est également due à une piqûre de puce, mais se remarque par l’inflammation du ganglion lymphatique; la peste pulmonaire – la plus rare – se contracte par l’inhalation d’un aérosol contenant des gouttelettes infectieuses.

La peste a fait une autre victime, en juin, au Colorado. Un adolescent du comté de Larimer, âgé de 16 ans, est décédé alors que la maladie n’avait pas été détectée à temps. Là encore, la peste septicémique serait en cause.

Huit cas ont été répertoriés en 2014 dans cet État. Tous les malades ont survécu. Avant les deux décès survenus au Colorado, la peste n’avait plus fait de victimes aux États-Unis depuis 2013 (au Nouveaux-Mexique).

Comme le Colorado, la Californie est aussi concernée par le problème. Le département de la santé de l’État a annoncé jeudi qu’un enfant était hospitalisé après avoir contracté la peste lors d’une sortie dans le parc national de Yosemite et en forêt.

http://fr.canoe.ca/

Ne laissez pas cette fillette avec un pot de peinture!


Wow ! Imaginez durant la nuit, pendant que maman s’occupe du bébé, la grande soeur s’amuse avec de la peinture. Après coup, c’est drôle, mais au moment de la découverte, on prend un bon respire …C’est vrai qu’il n’y a pas de famille parfaite, et les enfants, ils expérimentent avec ce qui leur tombe sur la main
Nuage

 

 

Ne laissez pas cette fillette avec un pot de peinture!

 


(Crédit photo: capture d’écran, CNN)

 

Une mère du Colorado a découvert que sa fille avait fait tout un dégât pendant qu’elle s’occupait de son petit frère…

La petite Anistyn a trouvé un gallon de peinture qui n’était pas fermé complètement. Il n’en fallait pas plus pour que germe son mauvais coup.

Il était une heure du matin quand elle s’est présentée devant sa mère couverte de la tête aux pieds de peinture blanche!

«Je suis assise et je la regarde en me disant: « Qu’est-ce qui a bien pu arriver? » Et ensuite je me suis dit qu’il fallait que je prenne mon téléphone pour prendre une photo», raconte Victoria Farmer.

Il était trop tard pour limiter les dommages alors pourquoi ne pas documenter cette situation rocambolesque.

La photo d’Anistyn dégoulinante de peinture se tenant bien droite devant le foyer. Ce n’est pas la première fois qu’elle fait du dégât.

«Elle arrache mes fleurs en avant. Elle va dans mon garde-robe et enlève tous les vêtements», ajoute sa mère.

Celle-ci est encore sous le choc que sa photo soit devenue virale, mais elle croit qu’il s’agit d’une belle façon de montrer aux parents que la vie de famille est rarement parfaite.

«Quand elle fait des folies comme ça, c’est drôle de le montrer aux gens et d’avoir un bon fou rire», conclut-elle.

Au final, il aura fallu un bon deux heures pour nettoyer la petite et le dégât qu’elle avait fait.

http://tvanouvelles.ca/

Première transmission de la peste du chien à l’homme


La transmission de la peste au États-Unis d’une personne à une autre date de 1924. Mais elle a réapparu d’une manière très inattendue. Une transmission d’un chien à son maître
Nuage

 

Première transmission de la peste du chien à l’homme

 

C'est la première fois qu'un cas de transmission de la peste du chien à l'homme est documenté. ©DESSONS/SIPA

C’est la première fois qu’un cas de transmission de la peste du chien à l’homme est documenté. ©DESSONS/SIPA

Par Marc Gozlan

Quatre personnes aux États-Unis ont été contaminées par le bacille ayant infecté le canidé.

 

ÉPIDÉMIOLOGIE. Pour la première fois aux États-Unis, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies d’Atlanta (CDC) rapporte qu’une petite épidémie de peste pulmonaire qui s’était déclarée dans l’État du Colorado en 2014 avait en fait pour origine… un chien infecté. Celui-ci a contaminé son propriétaire et, au total, ce sont quatre personnes qui ont été atteintes. Aucun cas de transmission de l’agent pathogène responsable de la maladie, Yersinia pestis — présent dans les puces — n’avait jusqu’alors été rapporté pour un canidé, à l’exception d’un cas en 2009 en Chine.

PNEUMONIE. Ce chien, un Pit-bull, est mort après avoir souffert de fièvre, de troubles moteurs et de vomissements sanglants. Son propriétaire, qui avait été en contact étroit avec lui jusqu’à son euthanasie, a alors développé une pneumonie et ce sont les examens sanguins qui ont révélé la présence de Yersinia pestis. Les jours suivants, trois autres personnes, dont deux employés d’une clinique vétérinaire où le chien avait été admis, ont également développé une infection pulmonaire, due au même bacille comme en ont témoigné les analyses biologiques pratiquées.

Autre élément troublant : la quatrième malade a sans doute été directement contaminée par le propriétaire du chien lui-même. La transmission d’homme à homme de la peste n’avait pas été décrite sur le sol américain depuis 1924. Les quatre patients ont été traités par antibiotiques et ont tous survécu.

Pour en savoir plus sur cette étrange transmission, lire la suite sur le blog « Réalités Biomédicales » de notre journaliste Marc Gozlan.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Mot-clic «je souhaite dire à mon prof» Des témoignages d’élèves bouleversants


Je trouve cette idée intéressante de dire anonymement ce que les enfants voudraient que le professeur sache. Ces mots permettent à mon avis de comprendre mieux ce que vivent les enfants qui peuvent être difficiles pour eux
Nuage

 

Mot-clic «je souhaite dire à mon prof»

Des témoignages d’élèves bouleversants

 

Des témoignagnes d'élèves bouleversants

Crédit photo : Capture d’écran Mailonline.com

Kyle Schwartz enseigne à Denver.

Une enseignante du Colorado a eu une idée géniale. Elle a demandé à ses élèves de 3e année ce qu’ils voulaient qu’elle sache sur eux.

À cette question fort simple en apparence, Kyle Schwartz a obtenu des réponses étonnantes, parfois sombres, souvent émouvantes.

Mme Schwartz enseigne depuis trois ans au sein d’un quartier défavorisé de Denver où de nombreux ménages vivent sous le seuil de la pauvreté, rapporte Mailonline.com.

Ses élèves n’étaient pas obligés de signer leur mot – qui commençait par «Je souhaiterais que mon professeur sache que…», mais ils étaient invités à être le plus honnêtes possible.

Après la lecture de ces réponses poignantes, l’enseignante a proposé à ses élèves de partager leurs témoignages de manière anonyme sur la twittosphère. Ainsi est né un projet de classe qui a donné lieu à des réponses sous le hashtag #IWishMyTeacherKnew.

Ces messages bouleversants ont rapidement attiré l’attention du monde entier et une collecte de fonds a été lancée pour aider ces élèves.

Voici quelques réponses données par les élèves:

 

«Je veux que ma prof sache que je n’ai pas d’amis pour jouer avec moi»

«Je veux que ma prof sache que je n’ai pas de crayon à la maison pour faire mes devoirs»

(Capture d’écran Mailonline)

«Je veux que ma prof sache que si mon carnet n’est pas signé c’est parce que ma mère n’est pas là souvent»

(Capture d’écran Mailonline)

«Je veux que ma prof sache que je veux aller à l’université»

(Capture d’écran Mailonline)

(

Capture d’écran Mailonline)

http://tvanouvelles.ca/l

À 8 ans, il vend du chocolat chaud au profit de l’hôpital qui a sauvé son ami


Une vraie preuve d’amitié la plus sincère, la plus significative. Ce jeune garçon, malgré ses 8 ans a compris ce qu’est la véritable amitié et de la vie en générale. Ramasser des dons pour un hôpital pour enfant simplement pour remercier ceux qui ont sauvé son meilleur ami ! La valeur de ce don est encore plus grande que ceux qui demandent des reçus de dons pour les retours d’impôts
Nuage

 

À 8 ans, il vend du chocolat chaud au profit de l’hôpital qui a sauvé son ami

Le jeune  Tristan Regini est un vendeur particulièrement généreux.

Le jeune  Tristan Regini est un vendeur particulièrement généreux.Photo : Capture NBC News

 

ETATS-UNIS Dans le Colorado, un enfant de huit ans à peine a décidé de vendre des chocolats chauds devant l’hôpital qui a soigné l’un de ses meilleurs amis d’un cancer au cerveau. Animé d’une incroyable générosité, le garçonnet reverse tous les profits réalisés à l’établissement.

La valeur n’attend pas le nombre des années. La générosité non plus. A Aurora (Colorado), un enfant de 8 ans s’est improvisé, depuis quelques semaines, vendeur de chocolats chauds et autres sucreries. Une précocité entrepreneuriale qui ne doit rien à l’appât – tout aussi précoce – du gain, mais, qui, au contraire, poursuit un but désintéressé, empli de bonté. Cet argent récolté – à ce jour près de 3.000 dollars tout de même – le jeune Tristan Regini le cède en effet à l’hôpital des enfants de la ville afin de remercier l’établissement d’avoir sauvé de la mort l’un de ses amis, Cade Humphrey.

« L’hôpital lui a sauvé la vie, alors j’essaie de le soutenir en retour, comme je peux »,témoigne le garçonnet au cœur sur la main.

« C’est l’un de mes meilleurs amis »

Son copain Cade avait été hospitalisé en 2013, quand un examen avait révélé une tumeur au cerveau. Après des mois de soins lourds (opération chirurgicale, chimiothérapie, radiations), le mal a fini par refluer. A ce jour, l’enfant ne montre plus aucun signe de maladie. A tel point, rapportent les médias américains, qu’il est venu prêter main forte à son ami, le week-end dernier, sur son stand de douceurs chocolatées.

« Ce qu’il fait est vraiment incroyable », a-t-il déclaré à la presse. « C’est l’un de mes meilleurs amis et son initiative me fait vraiment du bien. »

Du côté des responsables de l’hôpital, l’initiative de Tristan est loin d’être passée inaperçue.

 »Chaque don, petit ou grand, est un investissement dans l’avenir d’un enfant », certifie le responsable en charge de la collecte de fonds de l’établissement hospitalier. « Le don de ce garçon est particulièrement significatif, poursuit ce responsable interrogé par ABC News, car il démontre que les plus jeunes peuvent agir pour améliorer le quotidien à l’hôpital des enfants de leur âge. »

http://www.metronews.fr/